Les Dossiers Thématiques > Transport > S'y retrouver dans la galaxie des solutions existantes > d’Isabelle BADOC, GENERIX GROUP


‘‘ Inscrire la sélection des solutions dans une vision cible de son organisation transport’’


Isabelle BADOC, Supply Chain Solutions Marketing Manager chez GENERIX GROUP.

Isabelle BADOC, Supply Chain Solutions Marketing Manager chez GENERIX GROUP.


Interview réalisée le mercredi 14 avril 2021 par Frédéric LEGRAS, Directeur du Portail FAQ Logistique dans le cadre du dossier thématique « S’y retrouver dans la galaxie des solutions transport »


Toutes les entreprises ont-elles les mêmes attentes au regard des solutions transport ?

Un certain nombre d’attentes sont communes aux chargeurs, transporteurs et commissionnaires :

  • Réduire leur facture transport que ce soit à travers une optimisation de leurs achats et de leur productivité administrative pour les chargeurs et les commissionnaires ou à travers une réduction de leurs coûts de production pour les transporteurs.
  • Améliorer la qualité de service grâce à la définition de meilleurs schémas, l’optimisation des tournées, le respect des exigences clients, la conformité avec les règles de sécurité des sites, etc.
    Il s’agit également d’être en mesure de proposer une large gamme de services et de donner de la visibilité aux destinataires de la marchandise.
  • Piloter l'impact environnemental. Pour les transporteurs, c’est une obligation de pouvoir reporter cet impact sur leur facture. Ils attendent donc de leur TMS de pouvoir le calculer. Pour les chargeurs, il s’agit essentiellement d’alimenter leur rapport RSE. Cela entre également dans l’image que l’entreprise souhaite renvoyer à ses clients.

Ensuite en fonction de leur activité, les acteurs auront des besoins plus spécifiques.




Quels sont les besoins spécifiques des chargeurs, transporteurs et commissionnaires ?

Pour les chargeurs, il s’agira de :

  • Automatiser le choix des meilleurs modes et prestataires pour chaque flux
  • Contrôler la facturation de leurs transporteurs
  • Analyser la performance des opérations
  • Préparer les appels d'offres

De leur côté les transporteurs, en particulier ceux de taille modeste, ont une utilisation de leur TMS proche de celle qu’ils pourraient avoir d’un ERP. Ils attendront donc de leur solution transport qu’elle leur permette de :

  • Gérer leurs ressources
  • Facturer leurs clients
  • Répondre aux demandes de cotations et aux appels d'offres

Enfin, contrairement aux transporteurs, les commissionnaires n'opèrent pas avec leurs propres moyens, ils vont chercher de la capacité sur le marché pour la mettre à disposition de leurs donneurs d’ordre chargeurs. Ils attendent donc de l’utilisation d’une solution de :

  • Pouvoir faire des cotations en fonction des demandes de leurs clients
  • Gérer la réservation des moyens

Les attentes que je viens d’évoquer sont généralement couvertes par les solutions classiques de TMS chargeur et de TMS transporteur.


Pouvez-vous dresser un rapide panorama des solutions existantes sur le marché ?

Le panorama des solutions transport a beaucoup évolué depuis une dizaine d'années.

En complément des TMS traditionnels, nombre de startups ont émergé proposant des solutions 100% cloud. Elles visent généralement à apporter une réponse à un besoin très précis souvent lié à la nécessité de faire collaborer chargeurs, transporteurs et commissionnaires.

Ce sont ainsi développées :

  • Des plateformes de suivi en temps réel (Project44, Shippeo…). Certaines sont spécialisées sur le tracking maritime (INTTRA, Ocean Insights…).
  • Des market places pour la mise en relation de l’offre et de la demande de transport (Transporeon, Gedmouv…).
  • Des solutions de géolocalisation des moyens et des produits / supports souvent basés sur l’IoT (Everysens). On est là sur une offre qui combine software et hardware.
  • Des solutions d'optimisation de tournées en mesure de s’adapter aux conditions réelles et visant à fournir des ETA de plus en plus précis (PTV, Kardinal, Mapotempo, Antsway…).
  • Des solutions de benchmarks (Upply) permettant aux donneurs d’ordre de vérifier comment ils se situent par rapport au marché et sur quels flux il peut être intéressant de remettre ses volumes en appel d’offres.
  • Etc.

Pour permettre à nos clients de profiter d’une vision consolidée des différents services qu’ils peuvent souscrire auprès d’éditeurs tiers, nous leur proposons notre portail Supply Chain Visibility.


Comment définir quelle(s) solution(s) privilégier ?

Aujourd'hui, les entreprises peuvent être tentées de by-passer la projection stratégique sans inscrire la souscription à un service dans une vision cible de leur organisation transport.

La première chose est pourtant de construire une road map. Il s’agit alors :

  • De déterminer où se trouvent les potentiels d'amélioration de valeur et les retours sur investissement les plus rapides.
  • De prioriser les phases d’implémentation sur ces bases.
  • De garder une cohérence pour assurer la pérennité de ce qui est construit.

Pour cela, se faire accompagner d’un consultant me parait la meilleure option. Les cabinets spécialisés connaissent le marché au-delà des allégations des éditeurs et sont donc en mesure de déterminer ce que les solutions vont réellement pouvoir apporter à l'entreprise.

Il convient également de bien considérer la pérennité des solutions et des sociétés qui les éditent. C’est d’ailleurs le risque du recours aux startups. Elles peuvent à leur démarrage tout faire très vite et à moindre coût. Une fois qu’elles ne sont plus financées, la situation risque de drastiquement changer.
Dans cet univers, les rachats sont fréquents. Un client qui pouvait appeler directement le fondateur de la startup peut très bien, quelques années plus tard, se retrouver face à une multinationale. Il ne bénéficiera alors plus du même traitement.


Le budget transport constitue-t-il un critère au moment du choix de s’équiper ?

Il y a encore quelques années, la décision d’équipement en TMS d’une entreprise était naturellement impactée par son niveau de dépenses transport, les coûts des solutions étant élevés.
Seules celles de grandes tailles y étaient éligibles, dans la mesure où une réduction de 5% de leur budget transport pouvait représenter plusieurs millions d’euros d’économies.

L’évolution du panorama de solutions et le passage en SaaS qui s'est accéléré depuis 2018 ont clairement changé la donne. Les solutions adressent désormais des entreprises plus modestes auxquelles il est proposé de payer à l’usage.

C’est le modèle qu’a suivi Generix avec une facturation au support ou à la tonne expédiés permettant de coller à l'activité réelle de nos clients.

Ensuite au-delà du budget transport, c’est la maturité des organisations qui va véritablement impacter le choix d’équipement des chargeurs. Or cette maturité reste tout de même rare chez les petits acteurs.

Pour les transporteurs par contre, la question ne se pose pas. Même les plus modestes sont obligés de franchir le pas, à minima sur des fonctions de tracking.


Quels sont les critères à considérer dans le choix d’un TMS ?

Il y a selon moi deux critères principaux :

  • La productivité administrative que peut apporter la solution

Celle-ci peut être jugée à travers l'ergonomie, la richesse de paramétrage et le degré d’automatisation des règles de gestion. Il convient en particulier de s’assurer qu’il ne sera pas nécessaire de faire vivre des fichiers Excel en parallèle de la solution pour effectuer des calculs, par exemple de ventilation des coûts.

  • L'ouverture à l'écosystème

Il me semble préférable de privilégier un TMS qui n’ait pas établi des partenariats exclusifs avec des solutions tierces, par exemple de tracking. Une telle approche est en effet à mon sens limitante. Il n’existe pas aujourd’hui de solution en mesure de connecter tous les modes, tous les transporteurs sur tous les périmètres géographiques… L’approche de Generix est plutôt de rester ouverts, de nous connecter aux solutions retenues par le client. Les flux récupérés seront alors consolidés dans notre plateforme. Par exemple le tracking maritime viendra d’INTTRA et le tracking routier de Shippeo. Le tracking depuis le fournisseur jusqu’au client en passant par les opérations d’entreposage sera lui consolidé par nos soins.

Une telle approche permet également de s’assurer que la responsabilité de chaque éditeur pourra être jugée sur la base de ses propres SLA.
De même, si le partenaire avec lequel nous avons développé un connecteur fait évoluer ses interfaces, nous prendrons à notre charge les adaptations pour un même service rendu.

Il est enfin aussi rassurant pour nos clients de savoir qu’avec le mode SaaS, un mauvais choix de solution à un moment donné n’a pas de caractère définitif puisqu’il est très simple de se désengager.


Un TMS chargeur est-il adapté à une entreprise opérant une partie des flux par ses propres moyens ?

La plupart des TMS chargeurs comprennent désormais des fonctions de gestion de flotte plus ou moins poussées. Elles permettent en particulier :

  • De gérer le planning et de réserver les moyens
  • De considérer les temps de conduite réglementaires
  • D’optimiser le temps de travail des chauffeurs en fonction des heures déjà réalisées et des tournées restant à opérer
  • Etc.

Enfin en ce qui concerne l’optimisation des tournées, notre TMS comme la plupart des solutions de nos confrères s’appuie sur PTV. La solution est bien entendu pertinente dans le cas où l’entreprise doit optimiser les livraisons effectuées par ses propres moyens, mais elle a également un intérêt dans le cas du recours à l’affrètement dans la mesure où elle permet d’optimiser les chargements dont l’acheminement sera ensuite confié aux transporteurs.


Que propose Generix en termes de solutions transport ?

Nous proposons un TMS chargeur qui s’intègre dans une plateforme complète au sein de laquelle sont également comprises des solutions de visibilité, de gestion collaborative, un WMS, un YMS et un OMS.

La richesse de cette offre nous distingue de la plupart de nos confrères.

Notre TMS est exhaustif en termes de géographies, de modes de transport, de types de flux et de marchandise. Il permet généralement à nos clients d’enregistrer des réductions comprises entre 10 et 25 % de leurs coûts de transport (optimisation des achats et réduction des coûts administratifs).

Ces gains sont naturellement dépendants de la situation de départ du client et de l’organisation mise en place. D’importantes économies sont par exemple généralement constatées quand l’entreprise passe à une gestion centralisée du transport s’appuyant sur notre TMS. Elle bénéficie alors de nouveaux leviers de négociation auprès des transporteurs qui peuvent lui permettre d’aller bien au-delà des 25%.

D'autres clients remplacent leur TMS existant sans toucher à l'organisation. Ils obtiennent alors généralement quelques points de gain en administratif et en facture d’achat transport.

Enfin, au-delà des gains financiers, l’intérêt de la solution est également d’améliorer la qualité du transport et de permettre une ouverture du panel d’options proposées par le chargeur à ses clients. Notre TMS contribue alors à transformer le transport en vrai service à valeur ajoutée.


Bio Express

Isabelle BADOC est titulaire d’un Mastère Spécialisé « Intelligence Marketing » obtenu à HEC en 1997 et diplômée depuis 2015 d’un MBA Global & Domestic Transport Management de l’E.S.T. Elle démarre sa carrière en 1998 chez Influe en tant qu’ingénieure commerciale sur la solution de Gestion Partagée des Approvisionnements puis est en charge du développement du marketing produit. En tant que Product Marketing Manager, sa mission consiste à définir la stratégie marketing produit de la plateforme collaborative Generix Supply Chain Hub, de l’animer et de la valoriser auprès des marchés cibles. Elle participe également activement en France aux rencontres de l’Agora Clubs ou de l’ASLOG.

Site Internet de Generix : https://www.generixgroup.com/


Contactez notre équipe





  Autres témoignages

J. FALCOMATA | SAVOYE
‘‘ Considérer la pérennité des éditeurs et les types de commercialisation proposés ’’

G. GARCIA | KLS
‘‘ Faire remonter le TMS dans la chaine de décision ’’

J. BOUAZIZ | KARDINAL
‘‘ Proposer des tournées performantes en cohérence avec la réalité opérationnelle ’’

I. BADOC | GENERIX
‘‘Inscrire la sélection des solutions dans une vision cible de son organisation transport ’’

F. PETITJEAN | DESCARTES
‘‘ Considérer la valeur apportée par la solution plutôt que son coût ’’

J. BOUR | DDS LOGISTICS
‘‘S’affranchir d’un plan de transport fixe basé sur un nombre restreint de prestataires’’

H. KERJEAN | AKANEA
‘‘ Privilégier une solution ouverte à l’écosystème transport ’’

T. FELFELI | ACTEOS
‘‘ Le clivage entre solutions chargeurs et transporteurs a tendance à s’atténuer ’’