Les Dossiers Thématiques > Transport > S'y retrouver dans la galaxie des solutions existantes > Grégoire GARCIA, KLS Group


‘‘Faire remonter le TMS dans la chaine de décision ’’


Grégoire GARCIA, Directeur Général de KLS Group

Grégoire GARCIA, Directeur Général de KLS Group.


Interview réalisée le lundi 22 mars 2021 par Frédéric LEGRAS, Directeur du Portail FAQ Logistique dans le cadre du dossier thématique « S’y retrouver dans la galaxie des solutions transport »


Quelles sont les principales attentes des donneurs d’ordre vis-à-vis des solutions de transport ?

La première des attentes concerne l’édition des étiquettes transport. L’objectif est de fluidifier la gestion des expéditions dans les entrepôts. Ceux-ci sont généralement équipés en WMS et disposent de processus de préparation de commande optimisés. Néanmoins, quand les impressions d’étiquettes transporteurs requièrent une intervention manuelle, le pôle expédition peut représenter un véritable goulot d'étranglement. Les opérateurs doivent utiliser des imprimantes et des sites Internet différents pour chaque transporteur, ce qui est chronophage et source d’erreurs. C’est d’autant plus dommageable, qu’il s’agit d’une tâche sans réelle valeur ajoutée, contrairement à la sécurisation des colis par exemple.

Ensuite, les entreprises reçoivent des demandes de plus en plus diverses en termes de services, de délais, de types de livraisons, etc. Pouvoir y répondre passe par l’enrichissement de leur panel de transporteurs. Les TMS permettent un tel élargissement sans pour autant complexifier la gestion administrative des envois. Ils sont en particulier en mesure d’assister les entreprises dans leurs prises de décisions au moment d’affecter les transporteurs aux flux et également d’assurer la bonne communication avec les prestataires (transmission des ordres, remontées d’informations, etc.).  

Chez KLS, l’intégration d’un transporteur à travers la mise en place de liaisons EDI prend entre 1 et 2 mois selon que nous avons ou pas déjà travaillé avec celui-ci au cours de projets passés. Avec les webservices, les connexions sont beaucoup plus rapides. Quelques jours suffisent.

Il est d’ailleurs très fréquent qu’au cours des installations, nos clients rassurés par la rapidité de l’intégration de nouveaux transporteurs, décident d’augmenter le nombre de partenaires à intégrer dans le système.

Cette réactivité est cruciale pour nos clients, en particulier pour ceux évoluant dans le domaine de la prestation logistique. La capacité à intégrer de nouveaux services transporteurs est devenu un avantage commercial majeur pour se différencier.

Enfin, la dernière attente concerne la visibilité sur le déroulement des opérations de transport. Les e-commerçants en particulier souhaitent pouvoir informer leurs clients des statuts de livraison de leurs commandes.


Chargeurs, comment gérer vos expéditions avec le TMS de KLS TRANSPORT ?




Quelles grandes typologies d'acteurs adressez-vous ?

Nous adressons les prestataires logistiques, les e-commerçants et les détaillants. Le point commun entre ces acteurs est une forte volumétrie en colis unitaires.

Nos clients e-commerçants sont soit des pure players, soit des sociétés qui se lancent dans le e-commerce.


Le budget transport constitue-t-il un critère pertinent quant à la décision de la mise en place d’un TMS dans le cas de l’utilisation de services de messagerie ?

Plus que le budget transport, c’est la corrélation entre le nombre de transporteurs utilisés et la volumétrie de colis expédiés mensuellement par l’entreprise qui va faire sens.

Une entreprise qui s’appuie sur un transporteur unique pour expédier 1.000 ou 2.000 colis par jour n’aura pas forcément besoin d’un TMS. La solution mise à disposition par son prestataire suffira.

À l'inverse, expédier 100 colis par jour répartis entre 3 ou 4 transporteurs proposant des services différents requiert une gestion beaucoup plus complexe.

En phase d’avant-vente, nous posons la cartographie des transporteurs et des services utilisés par le client. Cela nous permet d’expliquer par exemple que même si TNT International est vendu comme un service de TNT, il s’agit en fait d’un transporteur à part entière différent de TNT National. Il y aura à ce titre une nouvelle interface à développer.

Etablir cette cartographie a également pour intérêt d’aider l’entreprise à bien distinguer ce qui relève de la messagerie et de l’affrètement. Cela permettra d’orienter son choix vers une solution plutôt spécialisée sur l’un ou l’autre type de flux. Dans le premier cas, la gestion de planning et la gestion de quai seront clés. Dans le second, la partie EDI constituera un critère de sélection.


Le transport, maillon essentiel du respect de la promesse client

Le transport, maillon essentiel du respect de la promesse client

Découvrez dans le livre blanc proposé par KLS TRANSPORT :
- Comment fidéliser ses clients grâce à la qualité de ses livraisons ?
- Comment conserver performance et réactivité quand on sous-traite l’intégralité de ses livraisons ?
- Pourquoi digitaliser ses opérations de transport et dématérialiser les échanges avec ses prestataires devient-il indispensable ?

Le livre blanc est disponible sur le site de KLS Group


En quoi votre offre est-elle différente de celles de vos confrères ?

Le premier point concerne la performance de notre outil de gestion des règles d'aiguillage des expéditions vis-à-vis des transporteurs. Nous faisons en fait remonter le TMS dans la chaine de décision. Celui-ci n’est plus un simple exécutant. C’est à lui que revient le rôle d’effectuer le choix du transporteur sur la base de critères de tarifs, de qualité de service, etc.
Notre « arbre de décision » permet d'aller à la finesse de l'expédition. Par exemple, si la marchandise à expédier est fragile, on s’assurera de privilégier un transporteur reconnu pour prendre grand soin des colis.

Certains de nos clients ont ainsi établi plus d'une centaine de règles.

Ensuite, notre outil de tracking ne se limite pas à collecter des données en provenance des transporteurs, mais permet d'enrichir cette information (appel du client par exemple) pour en faire un outil de suivi à la fois pour l’entrepôt, le transporteur et le client.
Avec les liaisons EDI, nous sommes en mesure d’aller au-delà des évènements transmis par le transporteur. Il devient possible d’anticiper et de voir les anomalies. L’entreprise est alertée du problème avant son client. Quand celui-ci appelle l’ADV, les opérateurs sont en mesure de l’informer et de le rassurer sur les actions en cours pour solutionner le problème.

C’est un point très important chez les e-commerçants. Le destinataire va inexorablement associer le transporteur au site de vente en ligne. Le transport constitue en effet la seule interaction physique qu'ils auront avec leurs clients alors même qu’ils ne l'opèrent pas par eux-mêmes.

À travers notre TMS, le client final peut également suivre l’évolution de sa commande et les statuts associés. Ce suivi peut en particulier être intégré directement sur le site du e-commerçant ce qui va dans le sens de renforcer l’expérience d’achat.

Le dernier point différenciant tient au fait que nous faisons partie du groupe KLS. Nous bénéficions à ce titre d’une forte expertise logistique sans pour autant que notre solution soit un simple module de WMS.


Quels conseils pourriez-vous donner à une entreprise qui souhaite s’équiper ?

En premier lieu, je pense qu’il faut être en mesure d’avoir une vision d’ensemble des fonctionnalités proposées par les solutions sans pour autant souscrire en même temps à l’ensemble de ce celles-ci.
Il me parait ainsi particulièrement intéressant de commencer par l'édition d’étiquettes et le tracking. Cela permet de gagner rapidement en productivité et d’améliorer la valeur du service fourni aux destinataires.

Une fois ces deux premières fonctionnalités en place et assimilées, il est possible d’envisager la suite avec l’implémentation de nouvelles fonctionnalités. L’entreprise s’assure ainsi de prendre le temps de bien intégrer les différentes données et en particulier les tarifs transport qui peuvent être d’une grande complexité.

Ensuite, il me semble important dans le cadre des projets d’équipement en WMS d’également envisager les apports d’une solution TMS. Sans informatisation du transport, les bénéfices obtenus sur les opérations logistiques grâce au WMS risquent d’être bridés. La solidité d'une chaine s'aligne en effet sur le maillon le plus faible.
Nous suggérons d’ailleurs bien souvent à nos clients qui souhaitent déployer un WMS et un TMS de commencer par ce dernier.


Bio Express

Grégoire GARCIA est Directeur Général de KLS Group.

Il était auparavant Responsable commercial de l’activité TRANSPORT de l’éditeur et avait en charge le développement international de l’offre TMS et WMS de l’entreprise en dehors des zones francophones.

Site Internet de KLS Group : https://www.kls-group.fr/kls-transport-solution-tms/


Contactez notre équipe





  Autres témoignages

J. FALCOMATA | SAVOYE
‘‘ Considérer la pérennité des éditeurs et les types de commercialisation proposés ’’

G. GARCIA | KLS
‘‘ Faire remonter le TMS dans la chaine de décision ’’

J. BOUAZIZ | KARDINAL
‘‘ Proposer des tournées performantes en cohérence avec la réalité opérationnelle ’’

I. BADOC | GENERIX
‘‘Inscrire la sélection des solutions dans une vision cible de son organisation transport ’’

F. PETITJEAN | DESCARTES
‘‘ Considérer la valeur apportée par la solution plutôt que son coût ’’

J. BOUR | DDS LOGISTICS
‘‘S’affranchir d’un plan de transport fixe basé sur un nombre restreint de prestataires’’

H. KERJEAN | AKANEA
‘‘ Privilégier une solution ouverte à l’écosystème transport ’’

T. FELFELI | ACTEOS
‘‘ Le clivage entre solutions chargeurs et transporteurs a tendance à s’atténuer ’’