Les Dossiers Thématiques > Transport > S'y retrouver dans la galaxie des solutions existantes > Jonathan BOUAZIZ, KARDINAL


‘‘ Proposer des tournées performantes en cohérence avec la réalité opérationnelle’’


Jonathan BOUAZIZ, CEO et co-fondateur de KARDINAL

Jonathan BOUAZIZ, CEO et co-fondateur de KARDINAL.


Interview réalisée le mardi 30 mars 2021 par Frédéric LEGRAS, Directeur du Portail FAQ Logistique dans le cadre du dossier thématique « S’y retrouver dans la galaxie des solutions transport »


L’optimisation de tournées n’est pas un sujet nouveau, pourquoi avoir décidé de lancer Kardinal sur ce domaine ?

L'optimisation de tournées existe en effet depuis plus de 60 ans. Elle a toujours fonctionné de la même façon : des données sont envoyées à un solveur qui calcule un plan de tournées fixe.

Avec mes associés Cédric Hervet et Hugo Farizon, nous avons créé Kardinal début 2015 quand nous nous sommes rendu compte que les grands acteurs n'utilisaient pas les solutions du marché. Et ce pour deux raisons :

  • Parce qu’elles ne permettaient pas d’adapter les plans de tournées de manière dynamique.
  • Parce qu’elles n'intégraient pas les contraintes spécifiques à leur activité.

Nous avons donc conçu notre solution pour pallier ces deux limites :

  • En introduisant une notion d’optimisation en continu permettant de tenir compte de la réalité du terrain et de ses aléas en temps réel
  • En intégrant les contraintes spécifiques de l’activité de nos clients de manière à adapter la solution à leurs process.

Aujourd’hui, nous avons pour clients des grands comptes et des ETI dans les secteurs de la messagerie, de l’express, du transport de vrac et des field services.




Quels sont les bénéfices apportés par votre solution ?

Les bénéfices (théoriques) des solutions d'optimisation sont bien connus : gain de coûts d'opération, meilleure qualité de service (ex. respect des créneaux de livraison), gain de temps sur la planification, respect des contraintes réglementaires et RH.

Le défi est de transposer ces bénéfices dans la « vraie vie ». C’est pourquoi nous concentrons nos efforts sur 4 piliers. Ces piliers nous permettent de proposer des tournées performantes, mais surtout réalistes et en cohérence avec la réalité du terrain :

  1. L'optimisation continue

Notre solution fonctionne en continu même une fois les chauffeurs sur la route. Cela nous permet de réoptimiser en temps réel en fonction des aléas du terrain, du trafic et des nouveaux éléments remontés (changement de créneau horaire, nouveau pickup, etc.). C'est très important pour tous les acteurs dont l'activité est dynamique/changeante ainsi que pour ceux qui opèrent en zone urbaine et qui sont soumis à de nombreux imprévus.

  1. La modélisation des contraintes spécifiques

Nous avons conçu notre propre solveur de problèmes d'optimisation de tournées. Il est issu de 5 ans de R&D et vient à bout de toutes les contraintes spécifiques que nous croisons chez nos clients. C'est très important, car si ces contraintes ne sont pas prises en compte par la solution, les opérationnels "comblent" à la main en réoptimisant eux même les tournées.

  1. La prise en compte du trafic en amont des tournées

Nous tenons compte du trafic en amont des calculs de tournées (ce qui est complexe d'un point de vue mathématique), mais absolument nécessaire pour proposer des tournées réalistes à nos utilisateurs.

  1. L'amélioration continue

Quand c'est possible, c'est-à-dire quand nous pouvons récolter les informations issues du terrain, nous intégrons du Machine Learning au calcul de nos tournées. Cela nous permet d’améliorer en continu la pertinence des solutions proposées au regard du contexte d'un client donné. Le Machine Learning permet par exemple d'affiner des temps (qui sont habituellement moyennisés) en fonction des différentes caractéristiques de la livraison : étage de l'immeuble, zone géographique, présence du numéro de téléphone, commentaires sur l’accessibilité de l’adresse, dimension ou poids du colis, etc.

Par exemple : quand il aura été constaté suffisamment de fois pour que cela soit statistiquement valable qu’un colis dépassant tel poids, à livrer à tel étage dans tel quartier est finalement livré en 12 minutes au lieu des 8 initialement prévues, cette nouvelle donnée sera nativement intégrée dans l’algorithme afin d’affiner les résultats.


Au-delà de ces 4 aspects, nous avons l'ambition de concevoir la première plateforme d'intelligence logistique du marché qui intégrera des cas d'usages plus stratégiques. La sectorisation optimisée dédiée aux acteurs de la messagerie rentre dans ce cadre-là. C'est un atout majeur de notre offre, cette solution n'ayant pas d'équivalent aujourd'hui.


Quelles sont les attentes des messagers vis-à-vis de vos solutions ?

Les messagers attendent que nous soyons en mesure de répondre à deux problématiques supplémentaires qui leur sont propres :

  • Le respect de l’organisation du tri des colis prédéfinie dans l'entrepôt

La messagerie exige le tri de la marchandise sur une plateforme avant que celle-ci ne soit acheminée vers sa destination finale. Cette notion de tri conditionne la construction des plans de tournées.

Les volumes de colis à trier sont énormes et arrivent en continu jusqu'au dernier moment avant le départ des chauffeurs. Très tôt le matin, des agents de quais / pickers effectuent ce tri. Ils placent les colis sur les différents quais en respectant une sectorisation géographique prédéfinie.
Il n’est alors pas envisageable de proposer aux messagers une optimisation pleinement dynamique. Celle-ci aurait en effet des impacts organisationnels sur l’entrepôt trop contraignants avec des règles de tri qui devraient être modifiées chaque matin. Les tournées doivent donc être définies sur la base d’une sectorisation préalablement optimisée.

  • La spécialisation des chauffeurs sur une zone

Cette organisation permet une spécialisation des chauffeurs sur une zone géographique. Cette spécialisation représente de nombreux avantages en termes de :

  • Service client. Les destinataires bénéficient pleinement de la connaissance qu’ont les chauffeurs de leurs spécificités et besoins.
  • Productivité. Les chauffeurs connaissent parfaitement les caractéristiques de la zone à couvrir et vont donc plus vite.

Comment la solution de Kardinal adresse-t-elle les besoins des messagers ?

Pour les acteurs des secteurs messagerie et Postes, nous proposons des fonctions dédiées à l’optimisation de la sectorisation. Son objectif est en particulier d’équilibrer l’activité des travées des plateformes de distribution en jouant sur le réajustement des tournées et en dimensionnant les moyens par zone. Cela permet également aux prestataires de provisionner les ressources nécessaires.

Cette sectorisation peut coller à la saisonnalité de l'acteur pour différencier l’activité de la semaine de celle du week-end, l’activité moyenne de celle de Noël, etc.
Elle peut être redéfinie sur des mailles quotidiennes, hebdomadaires, mensuelles, etc. Tout dépend en fait de la flexibilité du transporteur par rapport aux changements d’informations sur les étiquettes pour le tri des colis.

Ensuite, nos algorithmes vont permettre d’optimiser les tournées de livraison en temps réel en fonction du trafic et des aléas rencontrés une fois les chauffeurs sur la route. Ceux-ci disposent d’une application mobile qui permet de remonter les informations au planificateur. Il est également possible d’interagir avec les destinataires et leur donner de la visibilité.

Enfin, les fonctions de reporting de notre solution permettent également aux acteurs du secteur de disposer d’une meilleure visibilité sur l'activité passée et facilitent en ce sens les discussions des directeurs d’agence avec leurs sous-traitants.


Quelles sont les attentes des expressistes vis-à-vis de vos solutions ?

Dans l’activité express, les notions de réactivité et de dynamicité sont très importantes. Les nouvelles courses arrivant au fil de l'eau, il faut pouvoir les intégrer très rapidement dans les trajets des coursiers en fonction des missions en cours, de leur position géographique et du trajet emprunté.

Pour les expressistes, notre approche d'optimisation de tournées en temps réel est très pertinente. Le fait de pouvoir trouver en live de meilleures solutions en fonction de la réalité du terrain (congestion du trafic, autonomie des véhicules, « groupes de points » pour lesquels une livraison à pied peut être plus pertinente, etc.) permet de gérer des cas d'usages propres à ce métier.

Notre solution leur propose donc des réordonnancements, des insertions, ou encore des échanges entre tournées. La plupart du temps néanmoins, ce sont les opérationnels à qui reviennent les décisions finales, la solution faisant office d'aide à la décision pour leur dégager un maximum de temps à consacrer à des tâches à plus forte valeur ajoutée.

Même si un mode full automatique est possible, le fait de laisser une place importante aux experts métier est fondamental pour s’assurer de bien profiter de leur connaissance du terrain. Savoir que tel chauffeur arrive en retard ou a tel problème, ou que tel client est en froid avec tel livreur sont autant d’informations qui ne sont pas inscrites dans des bases de données.
C’est d’ailleurs la raison pour laquelle nous avons intégré l'opérationnel dans l'équation dès la conception de notre solution. Aujourd'hui encore, au début de la collaboration avec un nouveau client, nous challengeons systématiquement nos résultats avec ceux des exploitants afin de nous assurer que les résultats sont pertinents quitte à faire évoluer notre algorithme en fonction.


Quelles sont les attentes dans le domaine du transport de vrac ?

Pour le transport de vrac, l'optimisation de tournées n’est pas une évidence. En effet, l'essentiel des trajets est du type "départ du point de chargement A – arrivée sur le point de déchargement B".

En réalité, la complexité des contraintes auxquelles peuvent être soumis les transporteurs en fonction des typologies de marchandises qu’ils prennent en charge (matériaux de construction, déchets, etc.) entraîne de fortes problématiques de planification.

Pour ces acteurs, la base est bien sûr de tenir compte des limitations de circulation en fonction des caractéristiques des véhicules (hauteur sous pont, vitesse adaptée, routes autorisées, etc.), mais cela va bien au-delà.

La modélisation de l’ensemble de leurs contraintes est indispensable, ce que toutes les solutions ne sont aujourd’hui pas en mesure de proposer.

Les contraintes à considérer sont très variables. Il peut par exemple s’agir :

  • D’intégrer les nettoyages des bennes ou citernes au sein de tournées en fonction des produits successifs transportés afin de gérer les incompatibilités,
  • De prendre en compte les capacités des sites de chargement pour ne pas y envoyer plus d'un certain nombre de véhicules simultanément et éviter ainsi de longs temps d’attente,
  • Etc.

Quelles sont les attentes de vos clients Field Service vis-à-vis des solutions d’optimisation de tournées ?

Les attentes des clients Field Service vis-à-vis des solutions d'optimisation de tournées sont un peu différentes. La notion de planning est importante ainsi que la prise de rendez-vous intelligente (insertion optimisée de rendez-vous au sein du planning en cours de construction).

Les contraintes sont très spécifiques en fonction du métier de l’entreprise : nécessité de prévoir des passages par des PUDO (NDLR points sur lesquels le matériel d’intervention peut être récupéré), désignation d’un technicien plutôt qu’un autre pour réaliser l’intervention (pour des questions de compétences, d’historique avec le client, etc.).

Par exemple :

  • Pour Cerba Healthcare (laboratoire de biologie médicale spécialisé dans le prélèvement biologique à domicile), il convient de prévoir des retours au laboratoire 3h maximum après le premier prélèvement sanguin pour en assurer l'intégrité.
  • Pour Glasseo (remplacement de pare-brises), la contrainte est de gérer les pauses des chauffeurs dans le respect des réglementations en anticipant où ils vont pouvoir aller déjeuner. Ce sont des éléments qui ont un fort impact sur la productivité.

Chez ces acteurs qui ne sont donc pas des spécialistes du transport, les enjeux portent moins sur les coûts que sur les réductions de temps et les gains organisationnels que peuvent apporter la digitalisation et l'optimisation de ce maillon de leur activité. À ce titre, l’optimisation continue fait sens dans la mesure où le temps passé sur une intervention est souvent difficile à prévoir et engendre des besoins de replanification en cours de tournée.


Comment s’articulent vos solutions avec les systèmes d’informations de vos clients ?

Notre solution est conçue pour collaborer et communiquer de façon fluide et dynamique avec les TMS et ERP de nos clients. Le positionnement de Kardinal est centré sur les gros acteurs du marché, souvent bien équipés de ce point de vue-là.

Toutes les fonctionnalités de notre offre sont intégralement disponibles par API. Ainsi toute saisie réalisée dans l'application métier du client sera envoyée, traitée et calculée dans notre solution. Dans l’autre sens, les résultats de nos optimisations sont envoyés aux TMS et aux applications mobiles des chauffeurs.


Bio Express

Jonathan Bouaziz est le président et co-fondateur de Kardinal, société éditrice d’une solution dédiée à l’optimisation du dernier kilomètre. Expert logistique passionné de technologies, il dédie son expertise à la mise en place de solutions innovantes afin de construire une Supply Chain en ligne avec les nouveaux enjeux de son marché.

Site Internet de Kardinal : https://www.kardinal.ai/


Contactez notre équipe






  Autres témoignages

J. FALCOMATA | SAVOYE
‘‘ Considérer la pérennité des éditeurs et les types de commercialisation proposés ’’

G. GARCIA | KLS
‘‘ Faire remonter le TMS dans la chaine de décision ’’

J. BOUAZIZ | KARDINAL
‘‘ Proposer des tournées performantes en cohérence avec la réalité opérationnelle ’’

I. BADOC | GENERIX
‘‘Inscrire la sélection des solutions dans une vision cible de son organisation transport ’’

F. PETITJEAN | DESCARTES
‘‘ Considérer la valeur apportée par la solution plutôt que son coût ’’

J. BOUR | DDS LOGISTICS
‘‘S’affranchir d’un plan de transport fixe basé sur un nombre restreint de prestataires’’

H. KERJEAN | AKANEA
‘‘ Privilégier une solution ouverte à l’écosystème transport ’’

T. FELFELI | ACTEOS
‘‘ Le clivage entre solutions chargeurs et transporteurs a tendance à s’atténuer ’’