Les Dossiers Thématiques > WMS / TMS > Quels critères pour choisir la bonne solution WMS/TMS ? > Interview d’Abdessalam KHOBIZA, Directeur édition software de SAVOYE

"Quels critères pour choisir la bonne solution WMS/TMS ?"

INTERVIEW

‘‘Le choix de la solution doit être complété du choix du bon intégrateur’’
A.KHOBIZA, SAVOYE


Abdessalam KHOBIZA, Directeur édition software de SAVOYEInterview d’Abdessalam KHOBIZA, Directeur édition software de SAVOYE
Réalisée le jeudi 16 juillet 2020 par Frédéric LEGRAS, Directeur du Portail FAQ Logistique dans le cadre du dossier thématique « WMS/TMS : quels critères pour choisir la bonne solution ? »


Où en sont les marchés du WMS et du TMS ?

Les niveaux de maturité des deux marchés ne sont pas comparables.

  Autres contributions

J. BOUR | DDS LOGISTICS
‘‘ Le transport est un sujet à risque, s’appuyer sur un TMS établi peut dès lors être sécurisant  ’’

C. GENTES | KRATZER AUTOMATION
‘‘ Evaluer au préalable le ROI attendu ’’

F. PETITJEAN | DESCARTES
‘‘ Comprendre les enjeux métiers critiques ’’

T. TSCHINSCHANG | KLS GROUP
‘‘ Privilégier une offre globale  ’’

D. SANTURETTE | ACSEP
‘‘ Choisir l'intégrateur avant la solution  ’’

F. CLABAUT | OPTI’ TRANSPORT
‘‘ Notre TMS permet à nos clients, un retour sur investissement quasi immédiat’’

M-L. EXBRAYAT | SIGMA
‘‘ Ne pas minimiser l'importance du TMS ’’

T. BIYIHA | CHRYMELIE
‘‘ Un marché hétérogène et des acteurs variés ’’

Pour le WMS, les entreprises en sont au deuxième ou troisième investissement. Les projets visent à mieux correspondre aux évolutions de leurs activités et de leurs schémas logistiques.

Pour le TMS, les prospects sont en grande majorité en situation de première utilisation. Les offres y sont également beaucoup plus hétérogènes. Certaines sont en particulier destinées aux chargeurs et d’autres aux transporteurs. Les problématiques adressées diffèrent grandement et les fonctionnalités ne sont logiquement pas les mêmes.

Un TMS chargeur est un outil destiné aux industriels et distributeurs qui cherchent à optimiser leurs activités transport et en particulier l’achat et la gestion des prestations messagerie (contrats à faire appliquer avec des horaires fixes de départ) et affrètement (regroupement de commandes pour constituer les meilleures tournées possibles et sollicitation des offres prestataires sur ces bases).

Un TMS transporteur est, lui, utilisé par les professionnels du transport qui mettent à disposition leurs flottes de camions au service des chargeurs.

Un tel découpage n'existe pas pour les WMS. Ceux-ci visent à gérer les entrepôts de la réception jusqu'à l'expédition, quelle que soit l'activité de l’entreprise.

Généralement, les éditeurs sont spécialisés sur l’une ou l’autre des solutions. Quelques acteurs proposent néanmoins les deux. C’est le cas de Savoye avec des process WMS / TMS intégrés.




Sur quels critères baser son choix ?

Pour le WMS, l’entreprise aura, à mon sens, intérêt à privilégier une solution ayant déjà fait ses preuves auprès d’acteurs du même secteur. Le prestataire retenu aura ainsi pu développer une expertise en édition comme en intégration.

Pour le TMS, il sera intéressant de s’assurer de la capacité à gérer aussi bien les flux de messagerie que d’affrètement et à interagir avec les grands prestataires du marché.

Ensuite, pour les clients qui recherchent à la fois un WMS et un TMS, un éditeur en mesure de proposer une solution unique sans nécessité d’interfaçages lourds est clairement à favoriser.

J’ajouterais que le choix de la bonne solution doit être complété de celui du bon intégrateur.
Le meilleur logiciel du marché sans équipes performantes pour accompagner sa mise en place sur le terrain ne permettra pas d’atteindre les objectifs du projet. Au-delà du côté informatique, il s’agit de bien comprendre les processus métiers du client et de les traduire de manière pertinente dans la solution.


Quels conseils pourriez-vous adresser à une société qui souhaite s’équiper ?

La recherche et la mise en place d’un WMS ou d’un TMS s’apparentent à un véritable projet d'entreprise. Celui-ci requiert que du temps lui soit consacré, en particulier dans la phase de recueil et d’expression des besoins.

L’entreprise doit veiller à ce que celle-ci soit effectuée par rapport à son propre contexte et à ses propres attentes. Recueillir sur Internet un cahier des charges soit disant prêt à l’emploi est un piège. Le risque est de construire sa consultation sur un document trop généraliste ou trop étoffé. Cela ne permettra alors pas de mettre en avant les principaux enjeux que l’organisation entend relever avec sa future solution.

Avec une expression très large, l’entreprise se retrouvera avec un système surdimensionné. Des écarts apparaitront par rapport à ses véritables besoins

Par conséquent, il est important de se concentrer seulement sur ses propres process.

En fait, plus vous cherchez à définir et à écrire votre besoin, plus vous prenez conscience des points à améliorer et de ceux sur lesquels capitaliser. Le cahier des charges permet alors de s’assurer de limiter les décalages entre son besoin et les offres reçues de la part des éditeurs.

Ensuite dans la phase de sélection, il s’agit d’identifier la solution qui correspond le mieux à ses attentes et non de simplement privilégier la moins onéreuse ou celle qui offre le plus de fonctionnalités dont l’entreprise n’aura pas forcément l'usage.

Dans le premier cas, le risque est de passer à côté de certaines exigences ce qui ne permettra pas d'atteindre l'efficacité recherchée voire générera à terme des surcoûts.

Dans le second cas, le paramétrage sera plus lourd. L’organisation subira les contraintes de la solution avec un retour sur investissement très faible en terme de productivité, en particulier parce que l’entreprise paiera pour des fonctionnalités qu’elle n’utilisera pas.


À quel moment du projet êtes-vous généralement consultés ?

En France, dans la plupart des cas, nous sommes sollicités après la rédaction des cahiers des charges auxquels il nous est donc demandé de répondre.

Dans certains pays, en particulier en Afrique du Nord, la maturité logistique est moindre qu’en France. Nous sommes parfois contactés par les prospects avant que ceux-ci ne commencent à rédiger leurs cahiers des charges. Certains peuvent en effet être demandeurs d’un accompagnement, n’ayant pas une compréhension suffisante de leurs besoins et de l'adéquation entre ceux-ci et les solutions existantes. Il nous arrive alors de devoir les aider à rédiger leurs spécifications. C’est néanmoins selon moi assez peu souhaitable.


Plusieurs de vos solutions sont-elles généralement en mesure d’adresser un même dossier ?

Le TMS de Savoye est destiné aux chargeurs. Il s’agit d’une solution modulaire couvrant un large panel de besoins. C’est donc le même produit que nous proposons à toute entreprise qui nous sollicite sur le volet transport. C’est plutôt sur la sélection du ou des modules à déployer que se fera la personnalisation de la solution pour chaque client.

Sur la partie WMS, nous avons deux grandes solutions :

  • La première est destinée à des entrepôts non ou peu mécanisés avec des process logistiques relativement simples.
  • La seconde est adaptée à la gestion de grandes plateformes automatisées, robotisées dans lesquelles elle doit interagir avec des systèmes de stockage et de préparation de commandes.

Ainsi, à la réception d’un dossier de consultation, le choix de l’offre à proposer au prospect est assez évident.


En cas de recherche conjointe d’un WMS et d’un TMS, les deux solutions sont-elles d'ordinaire mises en place en même temps ?

Un TMS chargeur ne peut généralement fonctionner que s'il est alimenté proprement par un WMS ou par un ERP. La mise en place du TMS est donc habituellement précédée par celle du WMS. Cela permet de « préparer le terrain » et de limiter les risques.

Si le client souhaite cependant mener les deux projets de front, il ne déploie en général pas l’ensemble des modules transport en même temps mais plutôt en commençant par ceux qui représentent le plus d’intérêt pour le WMS comme le choix du meilleur transporteur.


Présentez-nous l’offre de Savoye.

Savoye propose une offre complète qui couvre aussi bien les solutions automatisées pour l’entrepôt que la partie software.

Pour la partie technologies d’entrepôts logistiques, nous concevons, fabriquons et intégrons des solutions automatisées de préparation de commandes à navettes (goods-to-person) pour les charges lourdes et légères, des robots de préparation, palettisation, des machines d’emballage, des circuits de convoyeurs, le tout pour les grands comptes et les pme.

Pour la partie software, nous éditons et intégrons un ensemble complet de solutions logistiques : WMS et TMS donc, mais également un WCS et un OMS.
La richesse de notre offre logicielle et la complémentarité avec celle dont nous disposons en matière de technologies pour l’entrepôt logistique, nous distingue clairement des offres du marché.

Le WCS fait le lien entre le WMS et les équipements de l'entrepôt et l’OMS permet d'optimiser une gestion d'orchestration des commandes dans une configuration à plusieurs plateformes logistiques.


Quels sont les modules compris dans votre TMS chargeur ?

Notre TMS comprend 3 grands modules :

  • Le choix du meilleur transporteur par rapport à des critères de prix, de qualité de service, de respect de contrat d'engagement, etc.
  • La préfacturation et le contrôle facture qui permet de vérifier les éléments communiqués par le prestataire. Un temps précieux peut ainsi être économisé par les équipes, et l’entreprise s’affranchit des erreurs propres à un tel exercice. L’enjeu est important, la facturation des transporteurs étant généralement à l'origine d'écarts conséquents.
  • La simulation pour appréhender rapidement les impacts et opportunités d'évolution de tarifs et de panel transporteurs.

À ces modules est associé un portail collaboratif. Celui-ci est un espace de partage d'informations entre les différents intervenants de la chaine logistique : les transporteurs, les entrepôts et les clients.


Quelle est la stratégie d’intégration de Savoye ?

Savoye est historiquement intégrateur.

Sur le marché français, nous prenons en charge l’intégration de la très grande majorité des projets.

Pour certains secteurs d’activité spécifiques, je pense en particulier au secteur des pièces détachées avec Reynolds & Reynolds, nous pouvons nous appuyer sur des partenaires spécialisés.

Ensuite, à l’international notre stratégie étant d'accompagner nos clients partout où ils veulent s’implanter, nous avons créé une équipe en charge des partenariats qui identifie les intégrateurs locaux avec lesquels nous pouvons nous associer lorsque nous ne disposons pas d’équipes sur place.

Notre niveau d'exigence dans leur sélection est très élevé. Étant nous-mêmes spécialistes de l'intégration, nous connaissons parfaitement les compétences informatiques et surtout métier requises.


Bio Express

Abdessalam KHOBIZA est Directeur Edition Software au sein de SAVOYE, entreprise qu’il a intégrée il y a une vingtaine d’années en tant que Chef de Projet technique. Il a par la suite occupé le poste de Responsable solutions puis de Directeur de la filiale marocaine.

Site Internet de SAVOYE : : https://www.savoye.com/


Contactez notre équipe