Les Dossiers Thématiques > Entrepôt > Entrepôt du futur : à quoi ressemblera-t-il ? > Interview de Jean-David ATTAL CEO de Viastore Systems



L'entrepôt du futur: à quoi ressemblera-t-il ?

INTERVIEW

‘‘ Place à l’intelligence artificielle ! ’’ J-D.ATTAL, VIASTORE SYSTEMS


Jean-David ATTAL CEO de Viastore SystemsInterview de Jean-David ATTAL CEO de Viastore Systems.
Réalisée le 06/07/2018 par Frédéric LEGRAS, Directeur du Portail FAQ Logistique dans le cadre du dossier thématique « L’entrepôt du futur ».


Quelles sont les évolutions qui ont marqué le fonctionnement des entrepôts ces dernières années ?

Auparavant c’est essentiellement sur le processus de la préparation de commandes que les entreprises portaient leur attention.

  Autres contributions

Patrice HENRION | BOA CONCEPT
‘‘ L'entrepôt doit se réinventer perpétuellement ’’

Sébastien SLISKI | ZETES
‘‘ Remettre l'Homme au cœur des préoccupations ’’

Jean-François GENTILE | ACSEP
‘‘ Ne pas mécaniser à tout prix ! ’’

Laurent BOLLEREAU | SAVOYE
‘‘ Les solutions intralogistiques de demain seront des assemblages sur mesure de briques standard  ’’

Désormais, l’ensemble des flux est réellement considéré : de l’entrée des marchandises sur la plateforme jusqu’à leur chargement dans les camions.

La tendance devient d’ailleurs de préparer des camions plutôt que des commandes. En effet, jusqu’à présent les entrepôts préparaient leurs chargements plusieurs heures à l’avance et les palettes attendaient sur les quais de réception l’arrivée des transporteurs. Aujourd’hui, les commandes sont lancées une fois le moyen de transport arrivé sur le site.

Demain, en estimant précisément les heures d’arrivée des camions, il sera possible de coordonner parfaitement les processus de préparation et de chargement pour une accélération des délais d’exécution.


Comment expliquer la croissance des projets d'automatisation enregistrée en France dans les dernières années ?

Il est vrai que notre culture a fortement évolué sur ces sujets. Progressivement, l’automatisation est entrée dans les mœurs des logisticiens français.

L’automatisation a en particulier était tirée par 3 grands facteurs :

  • La nécessaire amélioration des conditions de travail des opérateurs. Il n’est en effet plus concevable de laisser les travailleurs se "casser le dos" et s’épuiser dans la réalisation de tâches répétitives.
  • La réduction des temps de cycle. Il s’agit de connaitre, maitriser et in fine diminuer les temps de préparation des commandes ou de livraison des ordres de fabrication.
  • La contrainte de place. Celle-ci entraîne une recherche d’efficacité au niveau des surfaces.

Ainsi, aujourd’hui quand on se pose la question d'un nouvel entrepôt ou d'une nouvelle usine, on pense systématiquement à étudier l’option d’une automatisation totale ou partielle. Les process sont dès lors étudiés en conjonction avec les impacts sur les bâtiments et sur la consommation d’énergie.




Quelles sont les tendances probables d'évolution des entrepôts dans les prochaines années ?

Elles sont assez claires.

Ce qui caractérise aujourd’hui la performance d’un entrepôt c’est sa capacité à rendre disponible rapidement les produits. Nous utilisons pour cela un certain nombre de stratégies de travail pré-écrites en adéquation avec les besoins actuels. En fonction de l'évolution de l'activité, une stratégie est appliquée plutôt qu’une autre.

L'entrepôt de demain sera lui en mesure d’analyser automatiquement les causes des manques de performance. En plus de la qualité des stratégies prédéfinies, il devra définir de nouvelles stratégies grâce à l'intelligence artificielle.

Nous commençons d’ailleurs à installer un certain nombre de systèmes cognitifs, capables de détecter les niveaux d’activité et d’appliquer pour chacun des processus les stratégies adéquates.

Nos clients nous demandent de mesurer la performance, d'identifier les principales causes de défaillances et de reconnaitre un certain nombre de cas de figure afin de pouvoir automatiquement adapter leur organisation.

Néanmoins, nous en sommes encore à l’âge de pierre de l'intelligence artificielle. Les capteurs, les lecteurs de codes barres ou les cellules ne sont aujourd’hui utilisés que pour récupérer de l’information et non pour « investiguer » dans les cas où ce qui se passe ne correspond pas à une situation connue. Demain, il s’agira d’aller chercher un nouveau programme dans une bibliothèque de fonctions de manière à proposer des configurations alternatives.

Viastore est dotée d'une unité d'intelligence artificielle qui travaille sur ces sujets. Il s’agit en particulier de déterminer comment faire entrer les moteurs big data et cognitifs dans des applications WMS et MES traditionnelles.


Pouvez-vous illustrer l’intérêt que pourrait revêtir l’intelligence artificielle pour les entrepôts ?

Je vais vous donner un exemple vécu.

Il y a quelques années, nous avons travaillé sur un entrepôt qui, tous les jours vers 11h00 du matin, n’était plus en mesure de traiter les flux.

Il n’était plus possible de lire les colis à l'entrée d'une machine de tri.

Un capteur renvoyait l’information qu’il n’était plus en mesure de déterminer si un colis se présentait en face de lui.

Il nous a fallu un mois pour comprendre qu’à cette heure-là un rayon de soleil traversait le dôme de l’entrepôt et venait aveugler une cellule.

Demain, avec l’intelligence artificielle, nous devrions être en mesure de diagnostiquer beaucoup plus rapidement ce qui se passe tous les matins vers 11h00 en croisant des données internes et externes à l’entrepôt. Je pense aux données météorologiques, aux entrées et sorties de camions, etc.

Le moteur d'intelligence artificielle sera en mesure de comprendre et d’expliquer ce qui se passe et de proposer une solution adéquate.

Je peux également reprendre le point évoqué en début d’entretien sur la préparation des commandes. Pour que l’entrepôt soit en mesure de la coordonner parfaitement avec le chargement des camions, il conviendra de connecter efficacement l’entrepôt avec des systèmes externes de type géolocalisation, trafic, etc.


Présentez-nous l’offre de Viastore.

Nous sommes à la fois éditeurs de WMS, concepteurs de technologies de stockage (transtockeurs pour palettes, bacs et cartons) et intégrateurs d’équipements divers (racks, convoyeurs, robotique, etc.).

Notre objectif est de détenir une expertise précise dédiée à un nombre limité de métiers de manière à pouvoir faire bénéficier nos clients de l’intégration des solutions les mieux adaptées à leurs activités.

Nous avons la particularité d'aussi bien travailler pour des entrepôts de produits finis dans lesquels il s’agit de préparer les commandes que pour des sites logistiques de production destinés à stocker des composants et des pièces de rechange permettant d’alimenter les ateliers des usines.


Est-il envisageable que dans la prochaine décennie des entrepôts fonctionnent sans opérateurs ?

Tout à fait. Nous avons d’ailleurs déjà mené des projets en ce sens !

Notre client Cofel (produits de literie) n’a par exemple recours aux opérateurs que pour les opérations de chargement dans les camions.

Les lits arrivent de l'usine, entrent et sortent de stock tout seul, sans intervention humaine.

Nous avons également collaboré avec de grands groupes industriels sur des projets de ce type, à qui nous avons fourni des entrepôts entièrement automatisés. Les opérations en question concernent le stockage, la dépalettisation, l'entrée en stock, la préparation des commandes (mini loads et shuttles), la palettisation des commandes et leur expédition.


Bio Express :

Issu du Corps des mines, M. ATTAL a commencé sa carrière chez SANOFI, groupe dans lequel il a exercé pendant 8 ans des responsabilités opérationnelles en rapport avec la production, la logistique et la gestion de grands projets.

Il a également travaillé 16 ans chez SAVOYE avec des responsabilités qui couvraient le développement international, la stratégie, la conception de nouvelles technologies et l’ingénierie.

M. ATTAL a intégré VIASTORE SYSTEMS en 2012 en tant que Directeur Général France.

Site internet de Viastore Systems : http://www.viastore.fr/


Contactez notre équipe