Les Dossiers Thématiques > Entrepôt > Entrepôt du futur : à quoi ressemblera-t-il ?



L'entrepôt du futur: à quoi ressemblera-t-il ?

Suivant les évolutions de niveaux d’exigence des consommateurs, les missions de l’entrepôt ont clairement changé ces dernières années.

Frédéric LEGRAS, Directeur du Portail FAQ Logistique Totalement intégré aux autres maillons de la supply chain, il doit permettre d’engager et de respecter des promesses toujours plus ambitieuses. Il s’agit en particulier de mettre à disposition les produits aux clients le plus rapidement possible. La tendance est profonde, ceux-ci anticipent de moins en moins leurs achats, pour privilégier des commandes au fil de l’eau.

Les impacts sur la localisation, la taille et le fonctionnement des plateformes sont conséquents. Elles doivent désormais faire preuve de haut degré d’agilité et de flexibilité.

De nouveaux besoins apparaissant régulièrement, les entrepôts doivent se réinventer perpétuellement. Comment peuvent-ils dès lors évoluer pour honorer des commandes devenues urgentes et unitaires entraînant des opportunités de massification de plus en plus limitées ?

Va-t-on vers une mécanisation totale ? Quelle y sera la place de l’humain ? Que peuvent offrir les nouvelles technologies ?

Autant de thèmes que nous avons pu aborder avec les contributeurs du présent dossier.

Si sur le fait que l’entrepôt puisse se passer d’opérateurs, les avis divergent, la nécessaire amélioration de leurs conditions de travail est soulignée par tous. Au-delà du confort apporté, celle-ci doit également se révéler bénéfique en termes de productivité durable.

Bonne lecture !
Frédéric LEGRAS
Directeur FAQ Logistique


La parole aux experts ! 

Patrice HENRION | BOA CONCEPT

‘‘ L'entrepôt doit se réinventer perpétuellement ’’

Patrice HENRION | BOA CONCEPT

Ce sont les attentes des consommateurs qui impacteront les missions et le fonctionnement futurs des entrepôts. Il s’agira d’apporter une réponse logistique à de nouvelles habitudes de consommation et à des degrés d’exigence toujours plus pointus.
En particulier, les plateformes devront pouvoir absorber des cadences plus fortes. Les clients anticiperont de moins en moins leurs achats, pour privilégier des commandes au fil de l’eau.

Sébastien SLISKI | ZETES

‘‘ Remettre l'Homme au cœur des préoccupations ’’

Sébastien SLISKI | ZETES

L’atteinte de la productivité brute qui était jusqu’ici recherchée doit être remise en cause. Elle a provoqué nombre de problèmes indirects dont les impacts économiques sont majeurs pour l'entreprise. Je pense en particulier aux arrêts de travail qui obligent les sociétés à recourir à l’intérim, solution loin d’être optimale en termes de coûts et de complexité à gérer. En proposant un univers mieux adapté à l'opérateur, il est possible d’atteindre une productivité durable.

Jean-David ATTAL | VIASTORE SYSTEMS

‘‘ Place à l’intelligence artificielle ! ’’

Jean-David ATTAL | VIASTORE

L'entrepôt de demain sera lui en mesure d’analyser automatiquement les causes des manques de performance. En plus de la qualité des stratégies prédéfinies, il devra définir de nouvelles stratégies grâce à l'intelligence artificielle.
Nous commençons d’ailleurs à installer un certain nombre de systèmes cognitifs, capables de détecter les niveaux d’activité et d’appliquer pour chacun des processus les stratégies adéquates.
Nos clients nous demandent de mesurer la performance, d'identifier les principales causes de défaillances et de reconnaitre un certain nombre de cas de figure afin de pouvoir automatiquement adapter leur organisation.

Jean-François GENTILE | ACSEP

‘‘ Ne pas mécaniser à tout prix ! ’’

Jean-François GENTILE | ACSEP

Avec l’arrivée du e-commerce les délais se sont accélérés. Les entreprises doivent fournir de plus en plus rapidement les marchandises dans des quantités de plus en plus réduites.
En conséquence, la massification des flux a laissé place au prélèvement unitaire de pièces. Les entrepôts changent dès lors de physionomie en profondeur pour pouvoir se conformer aux nouveaux objectifs de réactivité.
Il convient également de noter l’importance prise par le besoin d’échanges de données avec les autres maillons de la supply chain.

Laurent BOLLEREAU | SAVOYE

‘‘ Les solutions intralogistiques de demain seront des assemblages sur mesure de briques standard ’’

Laurent BOLLEREAU | SAVOYE

Le premier constat c’est la forte augmentation des volumes traités. Des flux issus de plusieurs centres de distribution sont massifiés sur des plateformes XXL. L’objectif est de mieux maîtriser les stocks et d'améliorer la qualité et la performance de la préparation.
Ces entrepôts peuvent être en contact avec le client direct (magasins ou particuliers) ou, au contraire, alimenter des dépôts régionaux qui ont, pour leur part, la charge de la distribution vers les points de vente ou les domiciles des acheteurs.


Contactez notre équipe