Les Dossiers Thématiques > Innovation > Quelles innovations supply chain pour le monde d'après ? > Interview de Patrice Henrion, Directeur Général de Boa Concept



"Quelles innovations supply chain pour le monde d'après ?"

INTERVIEW

‘‘Boa Concept va déployer une offre taillée pour les primoaccédants’’
P. HENRION, BOA CONCEPT


P. HENRION, BOA CONCEPTInterview de Patrice Henrion, Directeur Général de Boa Concept.

Réalisée le mercredi 20 janvier 2021 par Frédéric LEGRAS, Directeur du Portail FAQ Logistique dans le cadre du dossier thématique « Quelles innovations supply chain pour le monde d’après ? »


Comment la supply chain a-t-elle été impactée par la crise sanitaire ?

Durant la crise sanitaire, la supply chain a assumé un rôle prépondérant. Contrairement à d’autres pans de l’activité économique qui ont été mis en pause (choisie ou subie), cela n’était pas envisageable pour les entreprises de notre secteur. Nous étions en effets contraints à des niveaux de performance et de disponibilités extrêmement forts pour assurer la continuité du réassort des magasins et des livraisons des professionnels et des particuliers.

  Autres contributions

Y.BUISSON | FM LOGISTIC
‘‘ La Covid a été un accélérateur de la digitalisation ’’

M. WATERSCHOOT | DESCARTES
‘‘ Mettre plus de flexibilité dans sa supply chain’’

M.WILSON | XPO
‘‘ Les défis auxquels sont confrontés nos clients sont de plus en plus complexes ’’

H. KERJEAN | AKANEA
‘‘ Les projets de digitalisation se sont multipliés ’’

J. BOUR | DDS LOGISTICS
‘‘ La volatilité des flux est la nouvelle norme ’’

I. BADOC | GENERIX
‘‘ La digitalisation a permis de pallier les contraintes liées à la crise sanitaire ’’

E. KESLER | GEFCO
‘‘ L'optimisation logistique va de pair avec la réduction de notre empreinte environnementale ’’

I. ROCHER | AUTOSTORE
‘‘ La crise sanitaire a fait figure de «stress test» ’’

SAVOYE
‘‘ Savoye innove avec une solution de robotique mobile ’’

La crise du Covid-19 a d’ailleurs contribué à donner ses lettres de noblesse à une activité qui était souvent jusque-là considérée comme un mal nécessaire. Nos entreprises en sont sorties grandies au sens où leur capacité de résilience et l'engagement des équipes ont été exemplaires. Elles ont véritablement fait partie du second front face à l’épidémie.

Chacun s’est par ailleurs rendu compte que son quotidien est profondément impacté par les supply chains qu'il consomme sans le savoir. Réalisant qu’il n’était finalement pas confronté aux pénuries de bien de première nécessité qu’il pouvait craindre, le grand public a pris conscience de l’importance de notre secteur et de l’engagement de ses acteurs et travailleurs.

D’ailleurs, la forte croissance des volumes dus au développement du e-commerce pendant cette période offre de belles perspectives. Le Covid-19 a été un catalyseur, dans le sens où il a accéléré des tendances préalablement observées en termes de modification des habitudes de consommation.

C’est, dans le contexte actuel, une grande chance au regard de ce que d’autres secteurs doivent endurer. Nos entreprises vont donc continuer à recruter, à être des acteurs importants du paysage économique. Je pense que si nous savons collectivement capitaliser sur cette opportunité, nous devrions pouvoir rendre la supply chain plus attractive et attirer un certain nombre de forts potentiels qui avaient jusque-là tendance à s’en détourner.

Si les perspectives de développement sont donc prometteuses, la supply chain a néanmoins été challengée pendant cette période et ses modèles parfois même bousculés. La notion de continuité d'activité a pris tout son sens. L'importance de pouvoir s’appuyer sur des solutions flexibles, évolutives et adaptables à des phénomènes externes en termes de volumes et de process a été mise en évidence. Il est à ce titre assez clair que nombre d’aléas devront encore être gérés à court et moyen termes.

Les prochaines années seront donc marquées par des défis autour des volumes et par la capacité à accompagner la croissance des entreprises. L’innovation sera au cœur de ces challenges.

Je pense en particulier au fait qu’une nouvelle typologie d'acteurs jusque-là non-consommatrice de systèmes automatisés est désormais obligée d'appliquer les recettes auparavant plutôt réservées aux grandes enseignes. C’est pour ces « primoaccédants » une condition sine qua non pour pouvoir exister dans le monde de demain.

Ces sociétés plus petites, plus locales doivent désormais elles aussi proposer leurs produits à la vente en ligne pour les rendre accessibles au plus grand nombre. Une supply chain performante constitue un prérequis pour aller vers l’omnicanal. Nous nous devrons d’offrir des solutions adaptées à ces acteurs comme nous le faisons aux grands e-commerçants depuis des années.




En quoi vos solutions contribuent-elles à la continuité d'activité que vous venez d’évoquer ?

Nous adressons le sujet sous deux angles.

D’abord, dans leur conception même, nos solutions d’automatisation des flux favorisent la continuité de l’activité des entrepôts. Entièrement décentralisées, elles peuvent s’apparenter à des wagons de train électrique. Elles ne s'appuient par sur des systèmes d'automates ou des baies de brassage. Une panne globale de l’installation n'est pas possible. En cas de survenance d’un problème sur une chaine, celui-ci se limite à un mètre. Les modules situés en amont et en aval continuent eux de fonctionner. L’intervention est donc limitée au mètre en question.

"Dans leur conception même, nos solutions d’automatisation des flux favorisent la continuité de l’activité des entrepôts"

"Dans leur conception même, nos solutions d’automatisation des flux favorisent la continuité de l’activité des entrepôts"


Ensuite, nous avons fortement insisté sur l’aspect « user-friendly » de nos solutions. Nous sommes en effet conscients qu’une part de nos clients n’est pas spécialiste et qu’elle arrive souvent à l’automatisation un peu « contrainte et forcée » du fait de volumes en forte croissance à absorber. Pour pouvoir leur accorder une autonomie complète, nous avons développé des dispositifs de traitement extrêmement simples, combinés à notre hotline permettant une prise en main à distance de l’installation.

Aujourd'hui, nos solutions sont donc intelligentes dans leur conception et d’une grande simplicité de mise en œuvre et de maintenance. N'importe quel collaborateur est en mesure d’intervenir sur une solution automatisée Boa Concept pour changer une pièce ou remettre en marche le système.


Boa Concept intervient également au niveau de la gestion des données…

Nous aimons rappeler que nous sommes des informaticiens qui déployons des solutions automatisées et non des mécaniciens informatisant des solutions.

La genèse de Boa Concept est donc bien côté data.

Nos systèmes permettent en particulier de prendre le pouls de l'entrepôt. Toutes les installations sont monitorées en permanence : état de fonctionnement, mais également niveaux de flux y transitant, et ce « mètre par mètre ».

Cette supervision a d’abord de grandes vertus côté maintenance et assistance, mais également côté pilotage de l’activité par les données.

Ces données peuvent aujourd'hui être utilisées de deux grandes façons :

  • Dans l’identification des goulets d'étranglement. Il devient en effet possible d’aider nos clients à mieux équilibrer les charges et à optimiser l'affectation des ressources humaines dans l’entrepôt.
  • Dans le prédictif. Nous sommes en mesure de projeter si l’installation actuelle est adaptée pour absorber les volumes des prochains mois. Cela permet d’anticiper les éventuelles évolutions nécessaires pour soutenir le développement de l’activité de l’entreprise.
    Notre rôle est alors en quelque sorte d’alerter nos clients avec suffisamment d’avance pour que la nouvelle configuration soit en place au moment où les volumes seront là. Cette approche anticipative est innovante dans la mesure où elle permet de sortir d’une simple relation client / fournisseur, mais d’aller vers un partenariat. Notre rôle consiste alors à donner de la visibilité à l’entreprise utilisatrice de la solution pour éviter qu’elle soit à un moment ou à un autre bloquée.

La mise en place des installations Boa Concept a continué pendant la crise

Paradoxalement, les plus grosses installations réalisées par Boa Concept en 2020 ont eu lieu pendant les périodes de confinement.

Privilégiant un principe de volontariat, l’entreprise a été en mesure de mener à bien toutes les installations métropolitaines sur lesquelles elle s’était engagée. Le dévouement des équipes a permis, malgré les fortes contraintes logistiques humaines (déplacements, logements et restauration), aux clients de Boa Concept de bénéficier des équipements dont ils avaient besoin au moment où les volumes à traiter ont explosé. Si tel n’avait pas été le cas, une grande partie d’entre eux aurait été mise en très grandes difficultés.

Cet engagement et solidarité des équipes ont été très appréciés par les clients de Boa Concept et la Direction de l’entreprise exprime une grande reconnaissance envers ses équipes.


Quels sont les points sur lesquels vous allez continuer à travailler cette année ?

Ils sont nombreux. Je vais vous les présenter.

  • Le lancement d’une gamme pour les primoaccédants

Nous sommes par ailleurs en train de développer une gamme complémentaire destinée aux primoaccédants que j’évoquais en début d’entretien. L’objectif est de favoriser leur accès à une automatisation d'un excellent niveau. Si les produits sont les mêmes, c’est l’industrialisation de notre gamme qui doit nous permettre de simplifier et d’accélérer les installations.
Certaines fonctionnalités, typologies de matériel et modes de fonctionnement seront pour cela figés.

Aujourd'hui, une installation Boa Concept est déployée en 8 à 10 semaines. En tant qu’intégrateurs nous mettons en place des solutions extrêmement « customisées ».

Avec cette nouvelle gamme plus industrialisée, l'objectif sera de pouvoir déployer des premières installations en une quinzaine de jours. Les fonctions adressées sont plutôt la fin de ligne : le tri, l’étiquetage automatique, etc. La préparation de commandes continuera pour sa part à être traitée dans le cadre de notre gamme standard.

Le lancement de cette gamme était déjà dans les cartons depuis quelque temps, mais avec la crise sanitaire, il nous est paru clairement que c’était le moment de la mettre à disposition des PME qui accèdent à l’automatisation du fait de la forte croissance de leurs volumes.

  • Le développement de notre modèle de location

Je crois beaucoup dans notre domaine à l’intérêt de passer d’une logique d'investissement à une logique d'usage. S’il est parfaitement naturel pour nos clients de louer leurs chariots élévateurs, la majorité d’entre eux n’imaginent pas à l'heure actuelle en faire de même avec leurs systèmes de transitique.

Je reste néanmoins convaincu que nos marchés vont évoluer en termes de maturité sur ces dimensions. Nous devrions rentrer dans une perspective d'utilité et non plus de propriété de l'outil d'exploitation. La plupart des entreprises ont en effet des besoins ponctuels ou évolutifs en termes de dimensionnement de leurs installations. Recourir à un modèle à l’usage contribuera à rendre leur logistique plus agile.

Nous avons en ce sens lancé une offre de location il y a deux ans. Si les clients qui ont opté pour ce modèle représentent une portion réduite de notre chiffre d’affaires, nous recevons aujourd'hui beaucoup de sollicitations dans les phases d'avant-vente pour des approches locatives. D’ailleurs ceux qui y ont gouté ne reviennent pas vers des logiques d'investissement.

  • Le déploiement de nos solutions Plug-and-Store®

Nous prévoyons également en 2021 un déploiement plus massif de nos solutions Plug-and-Store® qui concernent donc le stockage automatisé. Il s’agit d’un système de mini loads et de transstockeurs qui adresse des problématiques et process spécifiques pour des entreprises qui ont besoin de la mise en œuvre très rapide de solutions hautement évolutives.

Au même titre que le système Plug-and-Carry® est venu bousculer le marché de la transitique, nous comptons sur le plug & store pour venir disrupter le marché du stockage dynamique.

La Boule OBUT et Boa Concept ont remporté le Prix de l’Innovation décerné par Supply Chain Magazine. Alimenté par un robot collaboratif, le miniload conçu sur mesure par Boa Concept et baptisé Plug-and-Store® participe à la réduction des délais de livraison et à limiter le port des charges.


  • La simplification des interfaces

Nous proposons au marché des solutions avant-gardistes, pour lesquelles une simplification de l’utilisation et du déploiement passe par la « vulgarisation » des interfaces. Dans la mise en œuvre d'une solution automatisée en entrepôt, la partie émergée de l'iceberg est matérielle (convoyeur, formeuse, etc.). Ce qui fait néanmoins que tout fonctionne est ce qui se passe sous le niveau de la mer, c’est-à-dire le volet informatique. Cela peut s’avérer assez anxiogène pour les clients dans la mesure où ce volet est moins facile à appréhender que le volet mécanique. J'ai d’ailleurs coutume de dire que nous vendons des heures de sommeil aux dirigeants et aux chefs de projets car notre solution et nos approches facilitent le déploiement des installations.

Notre objectif est donc de créer des solutions et des interfaces qui n'obligent pas le client à revoir en profondeur son mode de fonctionnement. C'est notre rôle de nous adapter et d'accompagner le client sur son process plutôt qu'à l’obliger à rentrer dans nos tuyaux.


Bio Express

Patrice HENRION a rejoint Boa Concept en 2018 en tant que Directeur du Développement. Il accède à la Direction Générale de l’entreprise en 2020.

Avant d’intégrer Boa Concept, il était en charge de la Direction Commerciale de Locam. Il dispose à ce titre d’une grande expertise dans les domaines du financement des ventes et dans l'accompagnement des entreprises dans la transformation vers l'économie d'usage.

Il avait auparavant évolué dans les secteurs de la Grande distribution et de la Banque.

Site internet de Boa Concept : https://www.boa-concept.com/


Contactez notre équipe