Les Dossiers Thématiques > Entrepôt > L'entrepôt intelligent > Interview de Laurent BOLLEREAU, Directeur Solutions et Marketing et Frédéric ZIELINSKI, Directeur Business Unit SAVOYE EUROPE

Dossier sur l'entrepôt intelligent

INTERVIEW

‘‘ Piloter un assemblage d’équipements ’’ L.BOLLEREAU et F.ZIELINSKI, SAVOYE


Laurent BOLLEREAUFrédéric ZIELINSKIInterview de Laurent BOLLEREAU, Directeur Solutions et Marketing et Frédéric ZIELINSKI, Directeur Business Unit SAVOYE EUROPE.
Réalisée le 17/09/2019 par Frédéric LEGRAS, Directeur du Portail FAQ Logistique dans le cadre du dossier thématique « L’entrepôt intelligent »..


Quelle définition pourriez-vous donner de l’entrepôt intelligent ?

  Autres contributions

F.BOIZARD, | HARDIS
‘‘ Ce sont des entrepôts auto adaptatifs dont les entreprises ont désormais besoin ’’

P. HENRION | BOA CONCEPT
‘‘ Digitaliser le transport de charges dans l’entrepôt’’

F. BIESBROUCK | BK SYSTEMES
‘‘ Une communication temps réel entre WMS et physique ’’

L. GOURDON | GRN / SSI SCHÄFER
‘‘ Privilégier une configuration dynamique ’’

G.DWARIKA | GEFCO
‘‘ Un entrepôt intelligent est un entrepôt qui collecte de l’information ’’

O.LEGROS | ZETES
‘‘ L'entrepôt intelligent sait transformer son activité en temps réel ’’

Un entrepôt intelligent est en mesure d’adapter en temps réel son fonctionnement et ses équipes à l’activité à opérer. Les commandes doivent pouvoir y être traitées au fil de l’eau pour répondre aux exigences des clients en termes de rapidité de livraison.

Il doit également mesurer en temps réel ses performances, détecter les anomalies et en alerter les opérateurs de manière à en minimiser les impacts.

Ce sont deux sujets que nous adressons à travers l’Intelligence Artificielle.


Le rôle des entrepôts a-t-il évolué ces dernières années ?

Les entrepôts sont désormais directement intégrés au respect de la promesse client. Ils sont sollicités dès la prise de commande pour établir de quelle façon le client pourra être servi en fonction de la disponibilité des articles, des niveaux d’activité, des modes de préparation, etc.

Ils constituent en quelque sorte le centre névralgique de toute l'organisation Supply Chain. En grande majorité équipés de WMS, ils sont interconnectés avec les maillons amont et aval de la chaîne par EDI ou EAI.




Vous venez d’évoquer l’Intelligence Artificielle…

Nous disposons d’une équipe de data scientists qui développent des modules pouvant être intégrés à nos systèmes de pilotage WMS et WCS.

Ces dernières années, les principaux travaux ont donc porté sur le labour management et la maintenance prédictive.

  • Le labour management

Il s’agit de partir d'analyses d'historiques et de contraintes logistiques à respecter pour dimensionner précisément les tâches des opérateurs par journée et au sein même de la journée.

La solution répond aux questions suivantes : où et quand positionner les équipes ?

  • La maintenance prédictive

Il s’agit de prévoir les risques de pannes d’équipements afin d’anticiper les actions cibles à mettre en œuvre. Ce sujet fait également appel au Deep Learning.

Les données historiques liées au fonctionnement de l'installation et à la survenance de pannes sont collectées. Elles sont corrélées et les risques sont identifiés.

La maintenance prédictive vise ainsi à favoriser la continuité de l'installation.


Avec quels systèmes externes l’entrepôt peut-il être connecté ?

Avec les ERP bien sûr, mais également avec le back et le front office web.

En amont dans une logique d’arbitrage, l’entrepôt peut être sollicité par un OMS, système permettant d’établir depuis quel stock (entrepôt ou magasin), l’entreprise a intérêt à servir une commande.

En aval, il peut également être connecté avec un TMS pour organiser le transport, prévoir les remorques, appeler les moyens au bon moment, etc. L’objectif est que les commandes préparées puissent être livrées aux clients le plus rapidement possible.


En quoi le rôle des systèmes et des équipements a-t-il évolué ces dernières années ?

Nous avons pu constater une importante augmentation du degré d'automatisation et de robotisation des entrepôts.

Les solutions intralogistiques sont désormais constituées d’un assemblage d'équipements et de process qu'il convient de piloter et de synchroniser.

Il est important que ces systèmes puissent s’avérer évolutifs et en mesure d’adapter leur fonctionnement aux contraintes en temps réel.

Présentez-nous l’offre de Savoye.

Savoye est un intégrateur logistique. À ce titre, nous fournissons des solutions clé en main à nos clients.

Notre objectif est donc de leur proposer la meilleure solution en intégrant nos propres produits (systèmes de convoyeurs, systèmes à navettes goods-to-person pour cartons et palettes, machines d’emballage, etc.), mais également des systèmes externes de type mini loads ou trieurs.

Tous ces équipements sont pilotés par les solutions WCS, WMS (édité par notre marque A-SIS).

Nous éditons ainsi des progiciels pour la gestion d’entrepôt, en versions On Premise et SaaS, auxquels peuvent être adjoints des modules spécifiques, en particulier TMS chargeur et OMS.

Nous développons également fortement notre offre robotique avec en particulier un robot de picking qui vise à venir compléter notre solution type goods-to-person, INTELIS PTS.


Quels secteurs d'activité adressez-vous ?

Nous adressons des secteurs variés. Les Pure Player e-commerce bien sûr, mais aussi les industriels dans le textile, la pharmacie, les fournitures de bureau, l’édition, les pièces détachées, la quincaillerie, etc.

Nous intervenons également en sortie de ligne de production et dans le grand froid qu'il s'agisse de charges lourdes ou légères.


En quoi votre offre permet-elle de rendre les entrepôts de vos clients plus intelligents ?

Nous venons de l’évoquer, les entrepôts font désormais appel à un assemblage de briques qui revêt une certaine complexité. L’utilisation d’un système de pilotage doit permettre de les synchroniser entre elles, de prioriser les flux, de choisir les bonnes commandes à lancer… tout en prenant en compte le taux d'utilisation de chacune de ces briques.

C'est donc en synchronisant au mieux ces briques en temps réel que nous pouvons apporter de l’intelligence à l’entrepôt.

C’est d’ailleurs un des principaux points différenciants de notre offre. Nous sommes en mesure de favoriser l’intercommunication entre chaque équipement unitaire.

Notre WCS permet ainsi le pilotage multi process. Le mode de fonctionnement de chaque processus s’adapte aux besoins de production.

Ensuite nous fournissons à nos clients des systèmes de pilotage avec des indicateurs de productivité bien sûr, mais également une supervision de l’installation à travers notre système d’hypervision. En cas de détection d’anomalie de production ou de maintenance, la zone concernée est désignée, tout comme le type d'erreur et la procédure de dépannage à mettre en œuvre.


Quelles sont les grandes typologies de problématiques auxquelles sont confrontées les sociétés qui vous consultent ?

Un des principaux enjeux est de pouvoir passer les périodes de forte activité, sachant que celles-ci se sont multipliées dans l’année avec l’apparition de nouvelles opérations commerciales de type Black Friday.

Dans le même temps, les centres de distribution sont désormais amenés à livrer très rapidement, parfois dans la journée, des commandes dont le cut of est de plus en plus tardif. Il s’agit donc de répondre à des taux d’engagement et de service de plus en plus contraints.

Le respect de la promesse client motive ainsi nombre de projets d’automatisation et de robotisation d’entrepôt.


Bio Express

Frédéric ZIELINSKI a rejoint Savoye en octobre 2017. Il avait auparavant évolué pendant 14 ans chez Swisslog, société dans laquelle il a, en particulier, eu la responsabilité des activités Moyen-Orient.

Chez Savoye, il a en charge le développement de l’entreprise sur un périmètre européen.

Laurent BOLLEREAU est diplômé SUPMECA Paris, en Génie des Systèmes Industriels. Il débute sa carrière chez Savoye en 1995 en tant qu'ingénieur automatisme puis prend en charge le département Trieurs en 2003. Il devient responsable de l'ensemble des bureaux d'études en 2008, avant de prendre la tête des équipes de design des solutions. En 2015, il rejoint le comité de direction de SAVOYE, en tant que Directeur Solutions et Marketing.

Site Internet de Savoye : http://www.savoye.com/


Contactez notre équipe