Les Dossiers Thématiques > Entrepôt > L'entrepôt intelligent > Interview de Patrice HENRION, Directeur du développement de Boa Concept



Dossier sur l'entrepôt intelligent

INTERVIEW

‘‘ Digitaliser le transport de charges dans l’entrepôt ’’ P.HENRION, BOA CONCEPT


Patrice HENRION, Directeur du développement de Boa ConceptInterview de Patrice HENRION, Directeur du développement de Boa Concept.
Réalisée le 11/07/2019 par Frédéric LEGRAS, Directeur du Portail FAQ Logistique dans le cadre du dossier thématique « L’entrepôt intelligent ».


Comment a évolué votre métier ces dernières années ?

  Autres contributions

F.BOIZARD, | HARDIS
‘‘ Ce sont des entrepôts auto adaptatifs dont les entreprises ont désormais besoin ’’

L.BOLLEREAU, F.ZIELINSKI | SAVOYE
‘‘ Piloter un assemblage d’équipements   ’’

F. BIESBROUCK | BK SYSTEMES
‘‘ Une communication temps réel entre WMS et physique ’’

L. GOURDON | GRN / SSI SCHÄFER
‘‘ Privilégier une configuration dynamique ’’

G.DWARIKA | GEFCO
‘‘ Un entrepôt intelligent est un entrepôt qui collecte de l’information ’’

O.LEGROS | ZETES
‘‘ L'entrepôt intelligent sait transformer son activité en temps réel ’’

L’ensemble du marché est passé d’installations relativement figées à des configurations plus modulaires. L’objectif a été d’apporter une réponse adaptée aux visibilités beaucoup plus courtes auxquelles sont désormais confrontées les entreprises. La capacité à se projeter à 18-24 mois est en effet devenue plus complexe.

Au-delà de cette modularité, il s’agit désormais de faire profiter les entrepôts des potentiels de la transformation digitale.

Les fonctions intralogistiques ne peuvent plus de notre point de vue être uniquement envisagées sur le plan mécanique. Il s’agit d’aller au-delà, de faire en sorte de générer et d’exploiter de la donnée pour améliorer les processus de l’entreprise, l'efficacité de la chaine dans son ensemble pour in fine apporter une meilleure qualité de service à ses clients.

Ainsi, si notre métier, la transitique, existe dans les entrepôts depuis une trentaine d’années, la création de Boa Concept répond au besoin de digitalisation du transport de charges sur les sites logistiques. On touche là à une de nos raisons d'être.

La transformation digitale vise donc à rendre l'entreprise plus souple, plus efficace et à inscrire nos composants mécaniques comme des éléments qui vont apporter de l'information pour que l'entreprise puisse s'adapter plus rapidement.




Comment faites-vous concrètement pour y parvenir ?

Le système de convoyage de Boa Concept a été conçu pour être plug & carry. C’est-à-dire que tous les éléments sont indépendants les uns des autres et disposent d'un pilotage décentralisé. Cela nous permet de proposer une offre particulièrement ergonomique et évolutive.

Ensuite, nos installations sont dotées de capteurs en mesure de collecter de l'information tous les mètres. Nous avons ainsi intégré une véritable approche big data dans la proposition de valeur adressée à nos clients.

Nous considérons que nous nous devons de leur fournir non plus un système de mécanisation traditionnel, mais bien un outil d'exploitation leur permettant de piloter leur entrepôt et de le faire évoluer dans ses pratiques.


Quels types de données sont collectées sur les installations Boa Concept ?

Il est possible de classer ces données en quatre principales catégories :

  • Des données de productivité : vitesse, saturation de gare, etc. Il devient alors possible d’identifier comment faire évoluer l’organisation pour bénéficier de gains de productivité.
  • Des données statistiques : poids, volumes, etc. L’exploitation de ces données permet par exemple de vérifier les tarifications poids volume chez les transporteurs et de commander des contenants réellement adaptés aux volumes des marchandises traitées.
  • Des données orientées client final : prises de clichés sur les lignes, photographie du contenu des colis en cours de préparation, etc. L’objectif est de pouvoir informer le client sur l’état de sa commande et de faciliter le traitement des réclamations.
  • Des données informatives sur l’état de l’installation : diagnostic de panne, de maintenance préventive, etc.

Revenons sur le traitement des données de productivité, comment l’entreprise peut-elle tirer profit de leur analyse ?

Les possibilités sont nombreuses. Il s'agit d’identifier les aspects sur lesquels l’organisation va disposer de marges de progression en étant en mesure de répondre aux questions suivantes :

  • Quels sont les points sur lesquels du temps est perdu, ceux qui constituent des goulets d'étranglement ?
  • Quelles sont les zones de l'entrepôt les plus productives ?
  • Quelles sont les périodes de la journée avec le niveau d’activité le plus important ?

Certains de nos clients se servent de nos systèmes de transitique pour identifier clairement les marges de progression par poste, par zone, par tranche horaire, par journée, etc. Ils peuvent dès lors déterminer si les références sont bien dispatchées dans un entrepôt, si les zones de picking sont équilibrées, etc.

Ainsi, les outils que nous mettons aujourd’hui à la disposition de nos clients leur permettent de fluidifier au maximum leurs lignes à travers la gestion du multi-emplacements et des saturations de gare picking.


Cela peut-il se faire directement par vos clients ?

En effet, et c’est pour nous un autre pan de la transformation digitale.

Désormais les acteurs ne sont plus prêts à attendre plusieurs semaines ou à subir des délais ou des coûts d'intervention importants.

Il s’agit de permettre à nos clients de devenir autonomes le plus rapidement possible afin qu’ils puissent faire évoluer leurs choix techniques et fonctionnels sans être perpétuellement dépendants de jours de prestation supplémentaire ou de délais de réalisation.

Cela nécessite une véritable évolution dans notre approche dans la mesure où nous ne nous adressons plus exclusivement à des spécialistes aguerris du pilotage de ligne, mais à des e-commerçants qui ont beaucoup grossi et ont pour certains internalisés leur logistique. Ce sont des acteurs qui veulent pouvoir diriger leurs lignes sur une tablette depuis leur bureau.

Cela nécessite de la vulgarisation et des interfaces users-friendly. Nous sommes donc de plus en plus sur des logiques d'interfaces développées non pas de manière générique, mais spécifiquement pour répondre aux besoins de chaque client.


Quels sont les avantages de cette prise d’autonomie ?

Le client peut désormais construire lui-même des scénarios et surtout adapter le fonctionnement de la ligne à sa réalité opérationnelle de manière très rapide.

Prenons l’exemple d’une entreprise qui en période de forte activité répartit ses colis entre 12 transporteurs avec potentiellement un nombre important d’opérateurs autour de la ligne pour trier, palettiser, etc.

En période de faible activité, si cette même entreprise continue à trier sur 12 brins en bout de ligne, mais ne dispose plus que de 2 opérateurs, ceux-ci devront parcourir à de multiples reprises la zone de tri. À la fin de la journée, ce sont plusieurs kilomètres qui auront été effectués. C’est quelque chose n’est plus recevable aujourd'hui.

Sur un plan informatique, il s’agira donc de gérer des scénarios adaptant le fonctionnement de la ligne aux flux, au nombre de collaborateurs, au jour de la semaine, etc.

Si on reprend le même exemple, un scénario charge haute et un scénario charge basse pourront être conçus. Dans le 1er, chaque transporteur se verra affecter une ligne. Dans le second ne seront utilisées que les 2 ou 3 premières lignes pour une moindre sollicitation des opérateurs.

Par simple interface utilisateur, le client pourra concevoir des scénarios indépendamment de Boa Concept. 

Tout cela concourt au modèle de modularité de nos installations. Dans la mesure où le pilotage est intégré au convoyeur, nos clients sont assurés que celui-ci ne constituera pas un frein à l’évolution de l’activité de leur entreprise.


Quel est généralement le degré de connexion de vos installations avec l’écosystème informatique de vos clients ?

Les clients sont extrêmement vigilants à la sécurité informatique. Nos installations doivent s’inscrire dans les choix d’infrastructure de nos clients et non imposer un mode de fonctionnement.

Quand nous lançons un nouveau projet, c’est en fait généralement par les aspects logiques et informatiques qu’il convient de démarrer. Nous mettons à disposition des clients « des boitiers » simulant la présence d’un système de convoyage permettant de tester les capacités de communication entre les réseaux dans le respect des protocoles de sécurité.

Nous sommes de notre côté en mesure de jouer sur l'intégralité du spectre. Celui-ci va de l’étanchéité totale du système de convoyage jusqu'à son interfaçage complet avec le système d'informations de l’entreprise (WMS, ERP, etc.).

Pour certains clients, nous allons jusqu’à nous brancher directement sur l'ERP sans même avoir la couche WMS pour « attraper » de la gestion de stock, du lancement de commandes, de la saturation de gares, etc. 

Bref, il s’agit avant tout d’être en mesure de s’adapter, c’est-à-dire de ne pas mettre le client sous contrainte.


Quels sont les principaux avantages de l'offre Boa Concept ?

En 2013, après un an de R et D nous avons mis sur le marché un système de convoyage dit Plug-and-Carry®, à savoir des convoyeurs dotés d’un système de pilotage décentralisé et breveté qui peuvent donc se soustraire à toutes les problématiques d'automate ou de chemin de câble.

Il s’agit de convoyeurs autonomes, montés et câblés en usine. Une fois sur site, les relier au réseau et au secteur suffit pour simplement démarrer la chaine.

Cela nous a permis de bénéficier de 4 classes d'avantages concurrentiels :

  • Une rapidité de mise en œuvre réelle, la majeure partie du travail étant réalisée sur notre site de production et non pas chez le client.
  • Une évolutivité des installations par la modularité du système. Cela répond parfaitement aux besoins actuels de phasage des investissements en particulier dans le secteur du e-commerce. Extrapoler ses besoins à horizon trois ans, c’est le risque de surinvestir fortement à court terme en courant le risque que les volumes escomptés ne soient finalement pas au rendez-vous. Notre offre permet au contraire de réduire cet horizon de temps en investissant dans une solution parfaitement évolutive avec ajout au fur et à mesure des éléments nécessaires (convoyeurs, gares de tri, fonctions de formage automatisé, etc.). C’est un avantage considérable, en atteste qu’aujourd'hui, plus de 30% de notre chiffre d'affaires correspond à des phases 2, 3 ou 4 de clients existants.
  • La capacité à déménager des installations en un temps record puisque cela peut se faire en un seul week-end.  Les équipes arrivent le vendredi midi et repartent le lundi matin. La chaine est reconfigurée dans son ensemble. Nos clients sont ainsi assurés que leur investissement ne sera pas perdu en cas de changement d’entrepôt.
  • La capacité à dépasser le cadre strict de la transitique en offrant au client une solution souple sur le plan « logique » et permettant de générer de la data à forte valeur ajoutée.

Ces avantages nous permettent de compter la plupart des grands acteurs de la logistique parmi nos références.


Justement quels sont les principaux secteurs d’activité de vos clients ?

Nous adressons historiquement deux grandes typologies de clients : les logisticiens et les e-commerçants.

Les logisticiens font appel à nos services pour adosser des installations à des besoins de nouveaux clients ou à des visibilités de contrat qui sont moindres que ce qu'elles étaient par le passé. C’est dès lors l'évolutivité de nos lignes et la possibilité de réemployer 100% des modules qui les motivent à nous retenir. Sur un plan économique, nos installations sont concurrentielles pour des installations « figées » et les plus compétitives dès qu’une modification de ligne est envisagée.

Les e-commerçants vont eux utiliser nos systèmes de convoyage pour accompagner de fortes croissances des flux et ainsi disposer de la  capacité à suivre l'augmentation des volumes par l’ajout de modules au fur et à mesure. Cette logique de "train électrique" nous permet de faire évoluer très facilement les installations dans le temps en fonction des attentes à un instant T. 

Les besoins de ces deux grandes catégories de clients peuvent différer, mais il existe néanmoins un dénominateur commun : notre modèle diminue fortement l’incertitude liée au dimensionnement des installations et facilite ainsi la prise de décision. C’est un des principaux facteurs qui selon moi explique que Boa Concept enregistre des taux de croissance à deux chiffres depuis plusieurs années.

À noter que nous avons également, et dans le même esprit, développer une gamme de convoyage de charge lourde. Celle-ci constituera sans doute un de nos axes de développement dans les années à venir. Cette gamme s’adresse plutôt aux industriels.


Vous collaborez avec d’autres sociétés. À quels objectifs répondent ces collaborations ?

Labelisé French Tech, nous sommes un industriel du convoyage qui conçoit et fabrique ces modules en France. Nos convoyeurs sont à eux seuls une véritable source de valeur ajoutée pour nos clients.

Parallèlement, nous faisons partie de l’écosystème de l’intralogistique et nos solutions couvrent efficacement certains besoins et cohabitent avec d’autres.

Ainsi, afin d’apporter une réponse pertinente et plus globale aux problématiques de nos clients, nous nouons des relations avec des sociétés qui partagent notre philosophie autour du caractère novateur des solutions, du service client et de la facilité de prise en main.

Nous avons récemment communiqué autour des travaux que nous menions conjointement avec la société Effidence pour l’intégration en début de nos lignes de robots autonomes que nous interfaçons avec nos systèmes de convoyage afin que ces derniers puissent – en temps masqué – couvrir des fonctions qui ne nécessitent pas une installation de convoyeur.

Cette approche est également développée pour d’autres fonctions : décamionnage, étiquetage, systèmes de mesure ou de pesée… Nos clients apprécient que nous soyons en mesure de leur apporter une solution complète dont nous assurons le fonctionnement.


Bio Express

Patrice HENRION a rejoint Boa Concept en 2018 en tant que Directeur du Développement. Il est à ce titre responsable du développement commercial, du marketing et de la communication de la société.

Avant d’intégrer Boa Concept, il était en charge de la Direction Commerciale de Locam. Il dispose à ce titre d’une grande expertise dans les domaines du financement des ventes et dans l'accompagnement des entreprises dans la transformation vers l'économie d'usage.

Il avait auparavant évolué dans les secteurs de la Grande distribution et de la Banque.

Site internet de Boa Concept : https://www.boa-concept.com/


Contactez notre équipe