Dossier > Supply Chain > Comment maîtriser la visibilité de sa SC ? > Entretien DESCARTES



‘‘Commencer par là où se situent la valeur et les difficultés ’’
Fabien PETITJEAN


Fabien PETITJEAN, Senior Solutions Consultant chez DESCARTES

F. PETITJEAN, Senior Solutions Consultant chez DESCARTES


Interview réalisée le lundi 19 septembre 2022 par Frédéric LEGRAS, Directeur du Portail FAQ Logistique dans le cadre du dossier : « Comment maîtriser la visibilité de sa Supply Chain ? »


Qu’entend-on par visibilité Supply Chain ?

Basiquement, l'idée est de tracer les flux de la chaine d’approvisionnement depuis le sourcing des fournisseurs jusqu'à la livraison au client final.

Cette visibilité couvre les échanges d’informations sur quatre principaux volets : les produits, les processus, les flux financiers et les impacts environnementaux.

La visibilité produit vise à lutter contre la contrefaçon et les dommages que peut subir la marchandise (avaries, péremption, contamination, etc.). Il s’agit donc de suivre les différentes étapes de fabrication et d’acheminement vers le client final (stockage, transport, etc.). Ce besoin de traçabilité est particulièrement fort dans certains secteurs comme l’agroalimentaire, le luxe ou l’électronique.

La visibilité sur les processus de production, stockage et transport vise la satisfaction du client (en B2B comme en B2C), la maitrise des risques d’approvisionnement, le respect des obligations réglementaires et l’optimisation des opérations de chaque intervenant.
En premier lieu, une bonne vision sur les niveaux de stocks permet de raccourcir et de fiabiliser les délais annoncés aux clients au moment de leurs commandes, de contenir les ruptures et de réduire le BFR.
Ensuite, une fois la commande lancée, les flux sont mis sous surveillance, les destinataires peuvent être informés des heures prévisionnelles d’arrivées (y compris d'éventuels retards) et le service client sera beaucoup plus réactif, voire proactif en cas de litiges ou d’aléas à régler.
Enfin, disposer d’informations précises permet de rationaliser les flux de travail et d’automatiser un certain nombre de tâches auparavant manuelles. À partir de la date de livraison sur laquelle l’entreprise s’est engagée, il devient possible de remonter maillon par maillon jusqu'aux fournisseurs ou à l’usine d’origine pour définir les échéances que chacun doit respecter pour que le délai annoncé soit honoré.

La visibilité financière a un double objectif :

  • Disposer d’une vision claire sur son budget Supply Chain. On se positionne ici plutôt au niveau comptable (provisions).
  • Pouvoir contrôler précisément ce qui a été transporté par qui, dans quelles conditions, dans quels délais, afin de s’assurer de payer le juste prix et de gérer les pénalités et incentives. On est là plutôt sur une logique de contrôle facture.

La visibilité sur les émissions polluantes constitue une attente de plus en plus forte des entreprises et de leurs clients visant à mettre sous contrôle leur empreinte environnementale. Il est pour cela nécessaire de connaitre précisément les types de véhicules utilisés, les taux de remplissage, les poids et dimensions des marchandises, etc. 

Tout cela suppose d'être capable de collecter la donnée auprès des différents intervenants de la chaine logistique : les fournisseurs, les transporteurs, les centres de distribution, etc.




Justement, comment les informations peuvent-elles être récupérées ?

L'enjeu est d'aller les chercher à la source, dans les systèmes d’informations des différents intervenants et d’automatiser au maximum cette récupération des données.

Pour y parvenir, il s’agit de mettre en œuvre des échanges informatisés de type EDI, API ou webservices. 

Pour les acteurs les moins matures, les moins structurés, il est également possible de recourir à des portails collaboratifs (achats, transport, etc.) ou à des applications mobiles mises à la disposition des personnels de l’entrepôt ou des chauffeurs livreurs.

Pour les opérations de transport, il est également intéressant de se connecter à la télématique qui équipe les véhicules ou aux trackers qui peuvent être positionnés sur des remorques, des containers, etc.

D’autres systèmes existent, nous proposons par exemple des solutions basées sur le Bluetooth qui permettent de tracker les containers des cargos aériens sur les tarmacs des aéroports jusque dans les soutes des avions, où la data peut encore être mise à jour.

Ensuite, une fois ces données collectées, il s’agit de les partager avec les destinataires, ce qui se fait souvent à travers des portails web, des notifications ou des webservices.


Quels sont les risques associés à la mise en place de systèmes de visibilité Supply Chain ?

Je pense que les risques portent principalement sur trois aspects :

  • La confidentialité des données. Un certain nombre d’informations vont concerner les clients, les montants des chiffres d'affaires, les protocoles, leurs processus… Ces informations sont donc sensibles et doivent être protégées.
  • La cybersécurité. Pour partager l'information avec les différents intervenants, des droits d’accès sont ouverts et des connexions entre systèmes sont établies. Cela favorise naturellement le risque d’intrusion de logiciels malveillants dans le système d’information de l’entreprise. Pour limiter ce risque, des solutions de droit d'accès restreints et des connexions sécurisées avec du cryptage des échanges sont mises en place. Ceux-ci peuvent aussi être contrôlés par des systèmes de type single sign on.

Le choix des datas centers utilisés pour héberger les solutions est également important.

  • La fiabilité des données. Communiquer des informations fausses peut générer des impacts en cascade. Le système doit donc être en mesure de les challenger et de les compléter. Pour cela, les fonctionnalités d'intelligence artificielle et de machine learning sont utiles. Prenons deux exemples :
    • L’heure de livraison annoncée. Il s’agit d’aller au-delà de simples matrices de distance et délais de parcours, mais de tenir compte des habitudes de conduite du chauffeur utilisé.
    • Le niveau de stock. Il est possible de renseigner le degré de fiabilité habituelle du fournisseur expédiant les commandes concernées, également matérialisable par un système de code couleur.  

Que propose Descartes en termes de visibilité ?

Notre offre sur le volet transport est assez large. Elle concerne aussi bien la visibilité événementielle que temps réel. Notre objectif est d'offrir une visibilité de bout en bout en faisant abstraction des différents silos. Nous sommes en mesure d’apporter le même type de traçabilité, que l'entreprise sous-traite ses opérations de transport ou les assure avec ses moyens en propre. 

En termes de visibilité Supply Chain, nous proposons des tours de contrôle multimodales, du partage avec les solutions d'entrepôt pour la gestion des quais, de la remontée d’informations vers des plateformes e-commerce, notamment sur tout ce qui va être flux de livraison colis, etc.


Ensuite, au-delà de la collecte de la donnée et de sa diffusion, nous sommes en mesure de rajouter une couche d’analyse prédictive et d'intelligence artificielle visant à fiabiliser les informations communiquées et à les restituer sous forme de tableaux de bord offrant une vision claire sur les indicateurs de performance.


Par où commencer ?

Il convient à mon sens de commencer par là où se situent la valeur et les principales difficultés
Par exemple, pour un e-commerçant, l'intérêt de la visibilité va résider dans le fait de pouvoir annoncer à ses clients un délai fiable de livraison et de les renseigner au fur et à mesure du processus d'acheminement de leurs colis.

Pour une entreprise qui s’approvisionne à l’international pour pouvoir alimenter ses chaines de production ou ses centres de distribution, l’enjeu est d’anticiper sur de possibles retards d’acheminement ou de dédouanement, puis d’optimiser ses opérations sur site en fonction des arrivées prévisionnelles des containers.


Bio Express

Senior Solutions Consultant chez Descartes depuis 2017, Fabien Petitjean intervient en avant-vente et lors des phases de cadrage, principalement dans le cadre de projets TMS au sens large.

Il a débuté sa carrière dans la logistique automobile au sein du groupe PSA avant d’intégrer le secteur du conseil au sein du cabinet Acsience (groupe Altran) en tant que consultant supply chain.

Il a également évolué chez Mecalux, d’abord en tant que chef de projet WMS puis de responsable offre WMS pour le périmètre France / Belgique.

Avant de rejoindre Descartes, Fabien Petitjean a occupé pendant 7 ans des postes de consultant supply chain puis de chef de produit de la branche transport chez l’éditeur Acteos.

Site Internet de Descartes : http://www.descartes.com


Contactez notre équipe






  Autres témoignages

J. BOUR, DDS LOGISTICS
‘‘Définir clairement quelles informations partager, avec qui et à quelle fréquence ’’

M. DEVENA | PROJECT44
‘‘ Devenir la Visa de la visibilité ’’

T.FELFELI | ACTEOS
‘‘ "Désiloter" la chaîne d'approvisionnement ’’

H. KERJEAN | AKANEA
‘‘ Passer à une vision à 360° de la commande ’’

F. PETITJEAN, DESCARTES
‘‘ Commencer par là où se situent la valeur et les difficultés ’’

I. BADOC, GENERIX
‘‘ Commencer par là où se situent la valeur et les difficultés ’’

T. VANDAËLE, TIVE
‘‘ Transporteurs : comment utiliser la visibilité pour prévenir les pertes de produits ? ’’