Dossiers > Innovation > Face à une Supply Chain sous tension, quelles innovations pour 2022 ? > Entretien Kuehne+Nagel France.

‘‘Le COVID a accéléré la transition vers les entrepôts hybrides BtoB/BtoC ’’


Laurent Kraffmuller, DG de l'activité Logistique Contractuelle de Kuehne+Nagel France.

Laurent Kraffmuller, DG de l'activité Logistique Contractuelle de Kuehne+Nagel France.


Avis d'expert soumis dans le cadre du dossier thématique « Face à une Supply Chain sous tension, quelles innovations pour 2022 ? »


Quelles répercussions ont eu sur votre société les bouleversements vécus ces derniers mois ?

La crise sanitaire a bouleversé le monde économique et ses répercussions ont été nombreuses sur le secteur de la logistique. La crise a notamment accéléré le développement de l’e-commerce qui en retour provoque une certaine mutation de l’environnement logistique soumis désormais aux promesses faites au consommateur final: être livré tel jour, à telle heure, à tel endroit. Chez Kuehne+Nagel, l’activité est clairement en essor (en croissance de 40% en 2021 par rapport à 2020).

Cette accélération se retrouve sur de nombreux segments et la vitesse à laquelle croissent nos clients e-commerce nous oblige à nous adapter en permanence. Et ce n’est pas prêt de s’arrêter en France en 2022 avec déjà plusieurs signature de contrats pour des enseignes telles que Maisons du Monde, AirUp ou BigBlue.

Le COVID a en outre accéléré la transition vers les entrepôts hybrides comme c’est le cas pour notre entrepôt Orange dont le modèle hybride BtoB/BtoC, mis en place il y a quelques années, montre pleinement l’efficacité de la mécanisation en place pour gérer, depuis un lieu unique, ces deux types de flux.




Comment voyez-vous l’année 2022 ? Les perturbations actuelles vous semblent-elles vouées à perdurer ?

La logistique a toujours dû faire face à des événements perturbateurs qu’ils soient météorologiques, sociaux ou encore sanitaires à l’image du Covid. La valeur de la supply chain se mesure à sa capacité à résister et à s’adapter à ses perturbations. Celles que nous vivons actuellement, initiées par le Covid il y a presque deux ans ne vont pas disparaître tout de suite, et seront peut-être remplacées.

Dans tous les cas, la supply chain de nos clients, continue d’évoluer et continuera de tenir le coup pour absorber les pauses et les pics, les mécanisations et les digitalisations mais aussi les transformations de mode de consommation. Nous sommes prêts pour cela.

Le COVID a en outre accéléré la transition vers les entrepôts hybrides comme c’est le cas pour notre entrepôt Orange dont le modèle hybride BtoB/BtoC, mis en place il y a quelques années, montre pleinement l’efficacité de la mécanisation en place pour gérer, depuis un lieu unique, ces deux types de flux.


Comment l’innovation vous permet-elle de renforcer votre résilience ? Comment contribue-t-elle à faire de votre Supply Chain un levier de performance commerciale ?

Déjà présent sur le e-commerce avant la crise du Covid, notre axe d’innovation cette dernière année a été de structurer plus fortement notre offre relative au besoin de ce type de flux. L’offre de service s’est donc renforcée pour gagner plus de flexibilité et de personnalisation grâce à l’apport de la mécanisation et à l’expertise des équipes en particulier.

C’est un recours important qui offre de l’agilité. Notre vision réside dans un équilibre mécanisation / manuel en particulier pour sécuriser les phases de démarrage et aussi pour conserver la capacité d'augmenter les capacités de traitement par des ateliers manuels. En gérant les tâches répétitives et en lissant la charge de travail via des « stop & go » sur nos lignes de production, la mécanisation d’un entrepôt comprend deux intérêts majeurs. D’une part la gestion des pics et des creux d’activité avec parfois des volumes extraordinaires de l’ordre de +200/300% d’une semaine à l’autre.

Grâce à la mécanisation, Les activités logistiques sont plus valorisantes et plus accessibles à de nouvelles populations. La mécanisation augmente la flexibilité des taches, le pooling des ressources au seins de nos campus, le travail temporaire et saisonnier étudiants qui peuvent être très rapidement opérationnels. La mécanisation permet en outre de limiter les croisements de flux et sécurise le travail de nos employés avec moins d’interactions avec des engins de manutention et le maintien des distanciations sociales puisque ce sont désormais les colis qui viennent aux opérateurs.

D’autre part, la mécanisation permet de remettre l’humain au centre du jeu en réduisant la pénibilité des taches et en permettant à l’humain de se recentrer sur la personnalisation. Ce soin du détail, de la mise en scène des produits, est un élément constitutif de l’offre e-commerce de Kuehne+Nagel, pour ses clients qui vont de la startup aux grandes entreprises. Il consiste à prolonger leur proposition de valeur, directement dans l’entrepôt avant le dernier voyage du produit vers le magasin de la simple personnalisation jusqu’à l’ajout de service haut de gamme.

Dans le cas du e-commerce, l’entrepôt se trouve réellement en bout de chaine, presque en contact avec le consommateur final. Et dans ce cas, l’entrepôt est le dernier lieu où la marque agit directement sur son produit avant qu’il arrive entre les mains du consommateur : notre approche agit ainsi concrètement sur la qualité de service promise aux clients.

La mécanisation permet de remettre l’humain au centre du jeu en réduisant la pénibilité des taches et en permettant à l’humain de se recentrer sur la personnalisation.


D’autres leviers de performance commerciale ?

Pour assurer la résilience, les clients nous demandent d’être un prolongement de leur stratégie et d’assurer une continuité de l’activité, à leur rythme (accélération / ralentissement) quelles que soient les conditions du marché. Au-delà de l’agilité d’un entrepôt et l‘équilibre organisationnel, c’est tout un système de communication de proximité, à travers des outils digitaux, qui amène la résilience.

Aujourd’hui, en particulier dans le e-commerce, les clients ont une forte demande sur la mise en place d’une infrastructure IT solide et de solutions digitales d’interfaçage client-logisticien-entreprise, pour suivre en temps réel les différentes étapes de vie du produit. Une forte connectivité donne une meilleure capacité d’anticipation et de fait de meilleure garantie en termes de continuité d’activité.

Ainsi, la business intelligence (BI) déployée chez nos clients permet un suivi complet des activités en temps réels, une aide à la décision mais aussi de s’orienter vers la construction d’outils et de services d’analyses prédictives. La BI permet de détecter en temps réel des évolutions dans les volumétries et le comportement des clients. Nous pouvons donc réagir beaucoup plus vite avec nos clients et prendre les décisions factuelles sans attendre le prochain comité de pilotage.

Un autre objectif poursuivi par la BI concerne l’amélioration de la transparence des données avec nos clients pour permettre un meilleur pilotage et une meilleure réactivité opérationnelle. Par exemple, la fonction de géolocalisation constitue un véritable outil de productivité, notamment pour la gestion de pièces de rechange par exemple. C’est un outil de productivité concret pour les Directeurs d’entrepôts.

La résilience passe aussi par la capacité à trouver des solutions et nous avons été amenés à en trouver pour nos clients récemment. Par exemple un débord temporaire pour une activité plus importante que prévu en e-commerce, un soutien à du transport multi modale grâce au réseau du Groupe pour sécuriser les approvisionnements (par exemple Sea/Air), déployer une solution logistique similaire dans deux pays européens pour une scale up à forte croissance.

Cette nécessité de résilience nous pousse à être les partenaires de nos clients pour réfléchir à l’évolution et faire évoluer leur schéma d’implantation logistique, en particulier au regard des besoins de livraisons urbaines, et cela ne fait que commencer.


Bio Express

Laurent Kraffmuller est DG de l'activité Logistique Contractuelle de Kuehne+Nagel France, société qu’il a rejoint en 2010 occupant successivement des postes de direction opérationnelle, régionale et commerciale. Il avait auparavant évolué chez Carrefour, KPMG et DHL dans des fonctions de management et de consulting.

Site Internet de Kuehne+Nagel : https://fr.kuehne-nagel.com/


Contactez notre équipe






  Autres témoignages

P. BARRAT | INETUM
‘‘ Mettre en place une logistique plus efficace et plus vertueuse ’’

J. BOUR | DDS LOGISTICS
‘‘Étendre la collaboration à son écosystème de fournisseurs et de clients ’’

V. BATTAGLIA | GEFCO
‘‘ L'innovation constitue pour GEFCO un formidable levier de croissance et de performance ’’

M. ORTIZ GARCIA | RHENUS
‘‘ Proposer à nos clients des solutions performantes adaptées à leurs besoins ’’

R. CAWSTON | GXO LOGISTICS
‘‘ Notre leadership en matière d'innovation, de technologie et d'automatisation constitue un avantage concurrentiel significatif ’’

L. KRAFFMULLER | KUEHNE+NAGEL
‘‘ Le COVID a accéléré la transition vers les entrepôts hybrides BtoB/BtoC ’’

A. DAMETTE | LOGITRADE
‘‘ Baromètre Industrie 4.0 2021 : A quoi ressemblera la Supply Chain de demain ? ’’