Les Dossiers Thématiques > Dossiers SC > Optimiser sa supply chain à travers la collaboration

Dossier sur la collaboration dans la supply chain

Pour les industriels et les distributeurs, la supply chain est désormais pleinement considérée comme un élément de différenciation. Fournir une prestation de livraison de qualité à ses clients fait partie prenante de la promesse commerciale. L’enjeu de visibilité est en particulier moteur.

Frédéric LEGRAS, Directeur du Portail FAQ LogistiqueLes transporteurs et logisticiens ont de leur côté bien intégré que ce sont les prestations à valeur ajoutée et la qualité de service qui leur permettent aujourd’hui de se démarquer de leurs concurrents.

En collaborant, les différents intervenants de la Supply Chain contribuent à réaliser la promesse client formulée et à optimiser la productivité de leurs opérations par une importante réduction des tâches administratives.

Le partage des connaissances et la digitalisation des échanges d'informations permettent en particulier d’importants gains de visibilité et de proactivité.

De même en collaborant, il devient possible de récolter une conséquente masse de données et d’en tirer une précieuse aide à la décision dans une perspective d'amélioration continue.

Néanmoins, collaborer impose à des intervenants dont la maturité IT peut être limitée, d’ouvrir une partie de leur système d'informations à leurs partenaires. L’enjeu est alors d’intégrer tous les acteurs même les plus petits afin que la fluidité de l'information soit assurée tout au long de la chaîne.

Bonne lecture !
Frédéric LEGRAS
Directeur FAQ Logistique


La parole aux experts ! 

M-L. EXBRAYAT | SIGMA

‘‘ Favoriser le partage de la donnée pour une supply chain collaborative ’’

M-L. EXBRAYAT | SIGMA

Les choses ont réellement commencé à changer depuis une dizaine d’années. Auparavant, chaque intervenant était très hermétique et n’appréhendait pas réellement les objectifs et enjeux des autres protagonistes de la chaine.

Certains grands acteurs ont été précurseurs et désormais la plupart des entreprises ont pris conscience que pour pouvoir optimiser le service client et la productivité globale de la supply chain, elles ne pouvaient travailler seules dans leur coin, mais devaient au contraire collaborer avec leur écosystème.

Hélène KERJEAN | AKANEA

‘‘ S’assurer de la pertinence des données collectées ’’

H. KERJEAN | AKANEA

Nos clients transporteurs ou commissionnaires ont intégré le fait que ce sont les prestations à valeur ajoutée et la qualité de service qui leur permettent aujourd’hui de se démarquer de leurs concurrents.

Celles-ci concernent notamment l’aspect traçabilité. L’objectif est en premier lieu d’informer le destinataire du bon déroulement de l’expédition et, en cas d’aléas, de pouvoir identifier clairement le problème pour y remédier.

Mais il s’agit également de favoriser l’optimisation des opérations du donneur d’ordre.

J.BOUR | DDS LOGISTICS

‘‘ La barrière du coût direct vis-à-vis des transporteurs doit être levée ’’

J. BOUR | DDS LOGISTICS

La collaboration ne doit pas être vue comme un objectif en elle-même. Elle constitue plutôt un moyen permettant de mettre la supply chain au service de plusieurs enjeux :
Fidéliser ses clients. C'est le premier sujet sur lequel la supply chain est perçue comme étant un levier fondamental. Avec l’essor du e-commerce, la livraison n'est plus considérée comme un mal nécessaire, mais fait désormais partie de la vitrine de l’entreprise vis-à-vis de ses clients. Réaliser la promesse formulée. L’enjeu est d’embarquer l’ensemble de ses partenaires pour éviter que la défaillance d’un maillon ne vienne pénaliser la performance globale de la chaine. Optimiser son efficacité et sa productivité. Il s’agit de donner les moyens à l'ensemble des acteurs des chaines de transport de réduire leurs charges administratives à travers l’automatisation des échanges.

A. CAYETANO | S2PWEB et B2PWEB

‘‘ Maîtriser la donnée tel est l’enjeu des acteurs du transport et de la logistique ’’

A. CAYETANO | S2PWEB et B2PWEB

La collaboration fluidifie l'échange d'informations et autorise un accès aux données en temps réel.
Les entreprises peuvent dès lors gagner en visibilité et en proactivité dans la résolution des aléas.

L’expéditeur pourra par exemple plus facilement détecter les risques de retard et ainsi prévenir les acteurs situés en aval de la chaîne pour leur permettre d’adapter leur organisation.

Ensuite avec la collaboration, les charges administratives sont réduites.

P. MARQUES | A-SIS

‘‘ Ne pas collaborer reviendrait à ne pas pérenniser son activité ’’

P. MARQUES | A-SIS

Cela fait déjà plusieurs années que la collaboration s’est développée entre les différents intervenants de la chaine logistique. L’idée est que chaque flux ne soit plus traité en silo, mais intégré dans une supply chain étendue.

Cet essor est en particulier dû à la volonté des entreprises de répondre aux exigences de visibilité de leurs clients, ceux-ci ayant transposé au B2B des habitudes issues du B2C.

Aujourd'hui, ne pas collaborer avec son écosystème reviendrait finalement à ne pas être en mesure de pérenniser son activité.

G. VICOT | ZETES

‘‘ La collaboration pour sortir d’une logique de silos ’’

G. VICOT | ZETES

Dans la plupart des industries, les chaines logistiques empruntées par les produits depuis leur fabrication jusqu’à leur distribution fonctionnent encore généralement en silo. Des collaborations relatives peuvent exister, par exemple entre un industriel et son sous-traitant ou entre un chargeur et son client. Néanmoins, très peu de supply chain sont organisées pour apporter de la visibilité de bout en bout.

Les systèmes d'information ont en effet été établis pour répondre à des besoins propres à chaque intervenant avec au mieux une collaboration avec les acteurs amont ou aval. À noter néanmoins qu’une collaboration end-to-end existe, parfois malgré elle, dans certains secteurs spécifiques. Je pense aux marchés réglementés (tabac, médicaments, explosifs, alcools dans certains pays) qui sont soumis à la traçabilité unitaire des produits.

F. BAUDELIN | CHRYMELIE

‘‘ La Supply Chain dans l'entreprise est collaborative par définition ’’

F. BAUDELIN | CHRYMELIE

La Supply Chain dans l’entreprise est collaborative par définition : un réseau d’acteurs pour concevoir, fabriquer, distribuer des produits ou des services, un objectif commun de performance économique, des échanges physiques, financiers, d’information.

Avec l’objectif de gagner en agilité et de réduire les coûts tout en visant la satisfaction client, la « supply Chain Collaborative » peut s’étendre au-delà des frontières de l’entreprise, lorsque industriel, distributeur, transporteur avec leurs contraintes et exigences spécifiques, vont chercher ensemble des leviers d’optimisation pour un pilotage global des flux et des coûts. C’est une collaboration transversale (ou verticale) qui passe par le décloisonnement des entreprises d’un même écosystème.

Dans le cadre d’une gestion partagée des approvisionnements, pour une Supply Chain à flux tiré, le fournisseur aura la responsabilité d’organiser l’approvisionnement de l’entrepôt ou du point de vente du distributeur avec comme base un contrat logistique et des informations en temps réel sur les ventes et les commandes.


Contactez notre équipe