Actualité > Manifestations >

L'ASLOG dynamise les Pays de la Loire

SDCom'

Aslog


17/07/2008

Les Pays de la Loire restent le fief de chargeurs importants comme Système U ou, Leclerc, et du tissu industriel (Lu, Fleury Michon…).

Mais les grands promoteurs de l'immobilier logistique ne se sont pas intéressés à la région Ouest, si ce n'est que depuis six mois en Maine et Loire avec quelques projets de professionnels de la logistique. Le territoire de Nantes-Saint Nazaire jouit d'une situation privilégiée avec la façade maritime et la présence des deux activités logistiques phares d'irbus et d'Aker Yards.

Entre Saint-Nazaire, Nantes, Angers et Le Mans, Les Pays de la Loire, c'est la 4e région industrielle française, la 1e région en industrie navale et nautique, la 2e région en plasturgie, la 3e région en aéronautique et mécanique, la 4e région française pour le dépôt de brevets industriels, la 5e région française en matière de logistique.

Ce territoire compte 4 Universités, 16 écoles d'ingénieurs et Grandes Écoles, 2 300 chercheurs impliqués dans les actions du Pôle de Compétitivité EMC2 (Ensembles Métalliques et Composites et Complexes) qui réunit Airbus, Aker Yards, la DCN et Beneteau, et s'intéresse en particulier à la logistique des approvisionnements industriels (Philippe de Couesbouc, Chantiers Aker Yards), plus de 35 laboratoires de recherche dont 12 Unités Mixtes de Recherche associées au CNRS implantés dans les universités et Écles d'ingénieurs.

Selon le Système d'Information Régional sur les entreprises de la CCI de Saint Nazaire, La logistique en Pays de Loire, c'est aussi 32 000 salariés et 2 720 établissements ayant des codes NAF de la logistique… une multitude d'entreprises indépendantes, de nombreuses TPE (76 % ont moins de 10 salariés). Plus de 50 % des effectifs du secteur sont dans les 150 premiers établissements des Pays de Loire. La Loire Atlantique représente le gros de cette troupe avec un millier d'établissements et 12 000 salariés. C'est aussi là que les activités sont les plus variées du fait de ses activités portuaires et aéroportuaires, ferroviaires, routières (l'autoroute des estuaires)…




Saint-Nazaire bénéficie de la façade maritime qui pousse à développer la logistique portuaire

« Le recentrage de l'Europe à l'est avec la mondialisation des marchés a conduit le territoire à travailler sur ses ancrages logstiques dans le monde », dit Bruno Hug de Larauze, président de la CCI de Saint Nazaire et par ailleurs PDG du groupe de prestations logistiques MTTM : « autrefois, chaque infrastructure avait sa vie propre, sans harmonisation logistique ». Cette prise de conscience a conduit à créer des emplois industriels en Loire Atlantique de trois types : une sous-traitance de très haut niveau pour les grands donneurs d'ordres internationaux, une myriade d'entreprises industrielles produisant des biens d'équipement (Manitou, Bobcat, York, Atmel...), et les pôles de compétitivité associant industriels, centres de recherche et centres techniques qui sont potentiellement générateurs d'activités dans le domaine des biothérapies, de l'usinage à grande vitesse.

« Cette activité industrielle intense a besoin d'une chaîne logistique performante pour gagner en compétitivité. La CCI se doit de favoriser la performance de cette chaîne logistique, notamment au travers d'Ouest Atlantique, émanation des acteurs politiques du Grand Ouest et dont le bras armé est Ouest Logistique ».

Comment créer des infrastructures performantes et accessibles, développer l'ingénierie de la connaissance, favoriser les entreprises étendues et consolider les sous-traitants de rang 1, sinon que par une multitude d'actions spécifiques menées par la CCI (www.nantesstnazaire.cci.fr), par le soutien à l'innovation et de la recherche au sein des PME, la rencontre d'entreprises au travers de modes associatifs (Neopolia, ancien pôle marine...), la conduite de missions à l'étranger, l'aide au dispositif Plato dans lequel des cadres de grands donneurs d'ordres animent des groupes de PME pour les aider à progesser (système qualité, d'organisation, d'ouverture internationale...), le soutien aux formations en logistiques (Audencia, première école de management du Grand Ouest, École des Mines, École Centrale...), la formation d'un pôle d'innovations logistiques et la création d'aires logistiques telles que 2LE qui représentera à terme la plus grande plate-forme de la région, couvrant jusqu'à 250 ha, et qui favorisera le déploiement des autoroutes de la mer entre Bilbao et Saint Nazaire.

Le Port Autonome de Nantes Saint-Nazaire — 1er port de la façade Atlantique et 4e port autonome français — dynamise le développement de l'offre immobilière logistique sur Montoir-de-Bretagne. Pour cela, il a engagé depuis 2004, un programme d'aménagement et de commercialisation des terrains de la plate-forme logistique. « L'attractivité de la plate-forme porte sur ses connexions multimodales avec une excellente accessibilité routière, ferroviaire (les sites sont embranchés fer), aéroportuaire (l'aéroport industriel de Gron reçoit les A300-600ST Beluga pour acheminer des sous-ensembles d'Airbus, notamment la pointe avant de l'A380), et sa proximité des terminaux rouliers et à conteneurs », avance Amélie Pointhière, chargée de mission logistique au sein du Port Autonome, qui dispose de 20 ha de terrains livrés sur la plate-forme logistique Est engagée sur 40 ha au total. Ce sont des terrains en cours de commercialisation, et des contacts sont établis tant avec des industriels qu'avec des professionnels immobiliers. Le programme d'aménagement des terrains se poursuit au rythme de 5 ha par an environ, d'après le programme prévisionnel. S'y ajoutera demain une plate-forme logistique Ouest de 35 ha, sur laquelle les travaux ne sont pas encore engagés.

« Cette plate-forme logistique portuaire s'inscrit sur le pôle logistique 2LE à Montoir-de-Bretagne regroupant sous une convention commune, la CARENE (Communauté d'Agglomération de la Région Nazairienne et de l'Estuaire), la CCI de Saint-Nazaire et le Port Autonome de Nantes Saint-Nazaire », ajoute Amélie Pointhière. Avec un développement possible d'immobiliers logistiques sur 140 ha, elle accueillera des entrepôts ayant un lien avec la façade maritime : des flux de conteneurs arrivent pour l'heure sur le terminal qui se situe juste devant la plate-forme. Le développement de la conteneurisation pourrait générer des besoins d'entreposage. Pour sa part, Séverine Bouclet, chargée de mission du Développement Économique à la CARENE, affirme que, « le tripôle logistique 2LE "Logistique Loire Estuaire" (industriel, portuaire, aéroportuaire) apporte aux clients et aux porteurs de projets une offre complète logistique autour de trois pôles : le port, l'aéroport, l'industrie ». Différents projets de développement sont en cours (interview d'Anne Babin). Jusqu'à présent les sous-ensembles (cockpits) des Airbus préparés à Meaulte (près d'Amiens) étaient acheminés par la route. Depuis peu, les pointes avant A380 le sont, debout, par Beluga, ce qui est rendu possible par la construction d'une piste à Meaulte, inaugurée à la fin juin 2007. Dans le cadre de l'augmentation des rotations des 5 Beluga en circulation entre l'Angleterre, l'Allemagne, l'Espagne et la France, et l'arrivée possible de plusieurs appareils simultanément, chaque jour, des projets sont à l'étude, en particulier celui de la construction d'un hangar à Saint Nazaire qui réceptionnerait les éléments livrés par avion et par la route, ainsi que par la Ville de Bordeaux qui apporte des pièces de l'A380 en provenance d'Espagne. Ces pièces avionables seraient stockées dans des racks spécifiques au transport, avant d'être redistribuées vers les halls de production. Ce hangar permettrait aussi de recevoir éléments assemblés et constituant les fuselages avant ou centraux, dans le Beluga s'envolant vers les chaînes d'assemblage final de Toulouse, Hambourg, Séville.


À Nantes, l'absence de parc logistique reflète la demande de sites d'éclatement sur les marchés régionaux

Nantes va certes bénéficier de la construction de nouvelles infrastructures, notamment de l'aéroport Notre-Dame-des-Landes, à une trentaine de kilomètres au nord de Nantes, en direction de Rennes, bénéficiant d'accès ferroviaires et routiers… Le seul grand aéroport français qui va être créé d'ici à 2013. Il traitera à terme plus de 9 millions de passagers.

L'Ouest de la France représente un lieu stratégique d'implantation pour la grande distribution : Franprix-Leader Price dispose de 28 000 m² d'entrepôt sec en Vendée, Easydis (Casino) de 70 000 m² et Lidl de 35 000 m² en Bretagne, Système U de 24 700 m² en Touraine. À l'évidence, les chargeurs ont besoin de surfaces de stockage. Mais y a-t-il une volonté politique pour aménager des grands parcs logistiques de 150 000 à 300 000 m² shon sur des terrains de 30 à 70 ha, alors que la façade Atlantique a été délaissée par les investisseurs logistiques ? « Il n'existe par encore de grands parcs logistiques comme il en existe en Île de France ou dans le Nord », constate Christian Dufou directeur de CB Richard Ellis à Nantes qui a réalisé voici deux ans une plate-forme de 15 000 m² à Saint-Nazaire pour Intermarché qui devrait partir, n'est intervenu jusqu'alors que sur des unités de taille modeste. « Nous avons notamment réalisé l'an passé deux opérations avec Geodis de 7 000 m² environ, une plutôt logistique, l'autre plutôt messagerie », confie Christian Dufou. « Quelques dossiers sont certes en cours, mais ils ne se sont pas encore concrétisés ». Mais il n'est nul besoin de rupture de charge dans l'Ouest… Peu de demandes spécifiques de chargeurs en quête de sites multimodaux d'éclatement dans l'Ouest de la France… « il n'y a pas vraiment de marché régional capable d'absorber ce type de produit logistique », estime Jean-Louis Lazuech, VP de Prologis responsable du développement en Europe,

« sauf à massifier les fabrications de l'Ouest, destinées au reste de l'Europe… Nous sommes en pleine réflexion et notre décision d'implantation dans l'Ouest n'est pas encore prise ». Il en va de même pour Jones Lang LaSalle : « Nous étudions plusieurs dossiers très en amont » nous confie Bruno Montigny, responsable logistique France Nord qui ressent la volonté de certains de ses clients utilisateurs et investisseurs. « En outre, l'axe Atlantique représente une excellente alternative vers la péninsule ibérique, à l'axe Paris-Lyon-Marseille complètement saturé ». Mais comme la région Bretagne - Pays de la Loire est suffisamment dense en noeuds routiers pour qu'un dossier puisse atterrir à Angers, Nantes, Rennes, Laval, comme à Alençon… voire même plus au sud, à Poitiers où un site industriel de Michelin a été repris en janvier par Prologis pour y développer une plate-forme logistique de 32 000 m² sur 32 ha.

Le site de Carquefou est peut-être appelé à devenir la porte d'entrée logistique de la région et l'aire de rassemblement d'activités logistiques variées, notamment autour de System U, Décathlon… À ceci près que Système U est omniprésent et reste le principal chargeur local. La plate-forme D2A proche de l'aéroport, à l'opposé de Carquefou est aussi très active, notamment… pour System U.

Il faut convenir avec Bruno Durand, Président de la Délégation Pays de le Loire ASLOG mais également Président de la Commission d'organisation Congrès 2008 ASLOG, que « Nantes est le siège d'activités traditionnelles, industrielles certes avec Airbus, mais aussi de distribution avec Système U dont les bastions se situent dans les pays de la Loire. En effet, Système U Ouest réalise quasiment la moitié du chiffre d'affaires du groupe. Ne serait-ce que sur Nantes, Système U représente 250 000 m² d'entrepôts. Sur la grande région Ouest, le distributeur dispose de quelque 350 000 m² d'entrepôts ».

Plus au sud, d'importants "vendéopôles", c'est-à-dire des plates-formes dédiées se sont formées en Vendée pour la grande distribution (Système U, Leclerc, Intermarché) et l'industrie agroalimentaire.


Angers, terre agroalimentaire

« Angers se trouve au barycentre du grand ouest… », dit Pierre Horeau, chargé de mission de l'agence de développement économique Angers Loire Développement, «… au centre de cinq grands bassins de consommation : Nantes (676 000 habitants), Rennes (482 000 habitants), Tours (341 000 habitants), Le Mans (300 000 habitants) et Poitiers (201 000 habitants). Chacun de ces bassins se situe à une centaine de kilomètres de la capitale du Maine et Loire, et positionne donc Angers dans un contexte favorable au développement d'une logique de transport et logistique ». D'où l'intérêt du parc d'activité logistique Pole 49 à Saint-Barthélémy-d'Anjou, à l'est de l'agglomération d'Angers, qui, sur 26,5 ha regroupe d'ores et déjà 7 plates-formes : Mory Group qui exploite aussi les activités logistiques sous douane de Rémy Cointreau dont l'usine historique se trouve de l'atre côté de la rocade, Transman (spécialiste du transport), Maximo (vente directe de produits alimentaires), Phenix (commerce de détail), et la nouvelle plate-forme du hard discounter ED (21 000 m²), juste en face du projet en cours d'instruction mené par PRD en vue d'un futur Distripole de 10 ha. « Dans notre agglomération, la logistique représente 60 entreprises et 385 000 m²de surfaces bâties », ajoute Pierre Horeau. À l'ouest, se trouve la plate-forme logistique de 5 000 m² louée par la communauté d'agglomération Angers Loire Métropole à Euro-Logistic sur la zone industrielle de Beaucouzé.

« C'est à Angers que se situe le siège du pôle de compétitivité végétal : Vegepolys avec qui l'ESSCA travaille, et avec qui nous allons intensifier les relations notamment sur le plan logistique » nous confie Bruno Durand (ESSCA). Vegepolys regroupe un peu plus de 120 adhérents dans les secteurs de l'horticulture, du maraîchage, des semences, de l'arboriculture, de la viticulture, des champignons, des plantes médicinales et aromatiques, du cidre et du tabac…


Le Mans, au carrefour de voies rapides

« Les Pays de la Loire s'étendent jusqu'à la Sarthe, là où Le Mans est propice au développement des activités logistiques. Cette ville est notamment un carrefour de voies rapides», note Pierre Beaudouin, délégué régional FNTR Pays de la Loire. C'est le carrefour de 5 autoroutes vers Paris, Rouen et la Bretagne, le Benelux et l'Angleterre, l'Espagne. Selon Jean-Paul Couasnon, directeur de l'Agence de Développement Économique du Mans, « deux projets de plate-forme multimodale sont en cours, Le Monné, zone de 120 ha sur la ville d'Allonnes, dont 35 ha déjà vendus notamment à STEF TFE pour desservir les magasins Carrefour de l'Ouest de la France, tandis qu'une trentaine d'hectares sont en phase de compromis ». Cette zone au sud-ouest du Mans est en phase opérationnelle avec des bâtiments déjà construits et divers projets en cours : un entrepôt de 6 000 m² construit en gris pour 2008 par la Communauté Urbaine du Mans, Geodis Calberson sur 7 ha, Schenker-Joyau sur 3 ha, La Poste sur 1,2 ha… ainsi qu'un centre de contrôle des poids lourds, un hôtel-restaurant, un parc sécurisé pour les poids lourds. Une seconde plate-forme est en projet pour 2008 ou 2009, celle des Auvours, à l'est du Mans, très proche de la voie ferrée et surtout du TGV, dans une zone de trafic routier très important. Ce sera une opération privée menée avec le soutien de la commune concernée d'Yvré l'Évêque. « Il s'agira d'une plate-forme de grand transit d'une centaine d'hectares, liée au passage de l'autoroute vers Paris et surtout de l'A28 qui remonte de Bordeaux vers la Grande Bretagne » estime Jean-Paul Couasnon. Le promoteur immobilier, Jacques Digne, y prépare les aménagements d'accès : il faudra encore au moins une bonne année avant d'envisager d'y lancer la construction de grands entrepôts de 10 000 à 20 000 ²en locatif.

Jean-Claude Festinger


MTTM, prestataire logistique industriel et portuaire

Présidé par Bruno Hug de Larauze, par ailleurs président de la CCI de Saint Nazaire, MTTM est un groupe régional de prestations logistiques industrielles et portuaires constitué de 25 sociétés différentes, réalisant un chiffre d'affaires total voisin de 55 M€ avec 500 personnes. C'est une entreprise presque centenaire : elle date de 1919. Disposant de 55 ha de zones d'activités logistiques et 130 000 m² d'entrepôts, elle offre des services classiques aux navires (consignation, manutention, affrètement…), et des centres de distribution dédiés à des activités particulières : on lui doit la création du premier terminal cimentier français indépendant, le plus gros terminal tourbier indépendant, un silo de céréales à l'export, des activités à l'import en aliments du bétail… en partenariat avec des professionnels du métier (industriels ou négociants) à qui il apporte son savoir-faire en Supply Chain.

« Nous traitons chaque année 1,3 million de tonnes de produits en vrac (agroalimentaires, produits recyclables, BTP) », précise notre hôte. La logistique industrielle, inexistante voici dix ans, représente les deux tiers de l'activité du groupe, et ce sur trois métiers : transport (250 cartes grises), emballage- caisserie (transferts internationaux, caisses navettes pour Airbus), et plate-forme logistique amont ou aval de grands industriels (Aker Yards, ex-Chantiers de l'Atlantique, Airbus, Arcelor) avec approvisionnement en flux tendus des usines : cette dernière activité est le fait de IDEA Logistique.

Deux nouvelles plates-formes ouvertes par CEPL

Avec une croissance de 40% en 2006, et au moins 25% cette année, CEPL est un prestataire heureux. Au printemps 2006, il a construit un nouveau site logistique de 18 000 m² aux Herbiers où il gère sur le picking de détail multiréférences de CWF (Children Worldwide Fashion, ex Etablissements Albert), leader mondial du vêtement pour enfant, connu pour les grandes marques qu'il commercialise sous licence : Timberland, etc.

Depuis le 1er juin 2007, CEPL gère la distribution de Dorel (ex-Bébé Confort) dans un site de 15 000 m²à Cholet. Thierry Ortmans, président du directoire de CEPL, admet que « CEPL va agrandir à terme ces deux sites pour y introduire de nouveaux clients ».

CONGRES INTERNATIONAL ASLOG 2008
26-27 Novembre 2008 - Cité International de Nantes
« La logistique Durable »

En 2008, Nantes va accueillir pendant deux jours à la Cité Internationale des Congrès, le Congrès international de l'ASLOG (Association française pour la logistique) : Bruno DURAND, Président de la Délégation ASLOG Pays de la Loire mais également attaché à la chaire Logistique et Stratégique Marchande de l'cole supérieure des sciences commerciales d'Angers (Groupe ESSCA) sera chargé de la mise en place du programme du Congrès dont le thème central sera la « logistique durable ». les logisticiens doivent aujourd'hui être précurseurs d'une nouvelle dynamique et construire durablement leurs chaînes logistiues. Nous entrons dans une nouvelle ère, celle de la « logistique durable ». Plus qu'un simple phénomène de mode, la logistique durable ne serait-elle pas une réelle opportunité plutôt qu'un mal nécessaire à la pérennité de cette activité et de l'ensemble de ses parties penantes ?

Tous les maillons sont concernés et la collaboration est plus que jamais de mise pour dégager des synergies, repenser les schémas logistiques et tenir compte de ces nouveaux paramètres environnementaux. Le débat portera également sur :
- L'impact du développement durable sur les acteurs de la Supply Chain
- Les leviers de performances issues des partenariats logistiques durables
- La durabilité des systèmes d'information
- Les activités logistiques à l'épreuve du développement durable
- La durabilité des formations, des compétences et des métiers de la logistique

Des réflexions et expériences concrètes, des Tables rondes et des stands partenaires, animeront ces échanges. Afin d'y apporter un écho opérationnel, une demi-journée sera entièrement consacré à des visites de plateformes logistiques innovantes.

PRESENTATION DU PREPROGRAMME DU CONGRES
SIGNATURE PARTENARIAT ASLOG / PAN

Le Congrès, au travers de conférence, d'ateliers, de table ronde, rayonnera sur l'ensemble de la Région grâce à la visite d'entreprises exemplaires en la matière.

Le Port Autonome de Nantes Saint-Nazaire est partenaire de ce Congrès au cours duquel il présentera à la fois son offre commerciale en matière de logistique durble et sa stratégie dans le domaine du transport durable.

La présentation du préprogramme du Congrès et la signature de l'accord de partenariat entre le Port Autonome de Nantes Saint-Nazaire et l'ASLOG se déroulera le vendredi 13 juin 2008, à 11 h 00, au Port Autonome de Nantes Saint-Nazaire, 18 quai Ernest Renaud à Nantes.


 


FAQ logistique est un média relayant les actualités des secteurs transport, logistique et supply-chain. Les communiqués de presse publiés sur FAQ Logistique ne sont pas rédigés par nos équipes mais directement par les sociétés qui souhaitent les diffuser sur notre site.

FAQ logistique ne peut donc en aucun cas être considéré comme responsable de leurs contenus. Pour toute question relative à un communiqué, nous vous invitons à vous rapprocher directement de la société concernée.



Contactez notre équipe