Actualité > Manifestations >

Intralogistics 2018 : les schémas de production et de distribution évoluent

Publication de CP
Trouvez un fournisseur (éditeur, prestataire, conseil, entrepôt, etc.)
Newsletter FAQ Logistique

Intralogistics Europe
Salon partenaire de FAQ Logistique


Vendredi 2 février 2018

La reprise économique, le multicanal et les innovations digitales imposent d’investir pour gagner en productivité et performance.

Alain Bagnaud, Directeur de Reed Exhibitions Transport & LogisticsTous les maillons de la supply chain sont concernés, des usines aux entrepôts en passant par les préparations de commandes. A chacun, l’automatisation et la robotisation se développent, et de nouveaux concepts apparaissent. Pour les découvrir et se les approprier, le salon Intralogistics innove au travers de son exposition qui rassemble les leaders du secteur, son Smart Hub nouvel génération et ses conférences expertes.

Présentation de l’édition 2018 et des transitions du marché de l’Intralogistique par Alain Bagnaud, Directeur de Reed Exhibitions Transport & Logistics.


En 2017 le salon Intralogistics a confirmé le dynamisme du marché des équipements et systèmes automatisés de manutention, qu’en est-il de l’édition 2018 ?

Cette tendance structurelle se poursuit, le marché de l’Intralogistique est loin d’avoir atteint sa maturité en France comme en Europe. Les cycles se raccourcissent et le besoin de flexibilité est démultiplié. Dans ce nouvel environnement, les organisations doivent s’adapter en permanence à leurs marchés. La question n’est plus de s’interroger s’il faut automatiser ou réorganiser sa supply chain à travers ses usines et ses entrepôts, mais de savoir comment et où. Depuis trois ans, la France est engagée dans cette transition et comble son retard par rapport à d’autres pays comme l’Allemagne ou l’Italie.




Pouvez-vous citer quelques exemples illustrant ce développement ?

Dans la manutention, la production nationale des entreprises du CISMA a progressé en 2016 de 9 % pour atteindre 4 milliards d’euros. L’ensemble de ses segments sont en croissance : chariots, levage industriel, systèmes de manutention et stockage. Sur le marché de l’immobilier logistique, et plus précisément des entrepôts de plus de 5 000 m², 2017 s’annonce comme exceptionnelle. Tous les analystes s’accordent sur une prévision de l’ordre de 4 millions de mètres carrés placés en France portée par l’aménagement de bâtiments XXL. En témoigne la construction en cours de la plateforme logistique de Conforama par Gazeley et Argan à Tournan-en-Brie en Seine-et-Marne. De plus de 177 000 m², elle sera la plus grande de France. Amazon, Alinéa, Cdiscount ou Carrefour se sont également lancés cette année dans la construction de complexes logistiques de 60 000 à 140 000 m².


Quels sont les moteurs de la croissance du marché Intralogistique ?

Il est tout d’abord soutenu par le rebond de l’activité économique qui semble durable, et vit une révolution marquée par l’accélération de la transformation digitale des processus. Ce mouvement se concrétise par les modèles e-business, l’essor du multicanal et l’évolution des comportements d’achat imposant de raccourcir les temps d’approvisionnement, de production et de préparation de commandes, sans compromis sur la qualité de service. Par filière, cette croissance est alimentée par la distribution, de plus en plus omnicanale, les prestataires logistiques et l’industrie, ses ETI en particulier. Ces dernières ont pris conscience qu’un entrepôt ou une usine automatisée coûte moins cher qu’un entrepôt ou une usine aux process manuels. En parallèle, l’e-commerce continue d’afficher des taux de progression à deux chiffres. En 2017, la FEVAD prévoit un nouveau record avec un chiffre d’affaires de plus de 80 milliards d’euros en hausse de 14 % environ.


Comment le salon Intralogistics se démarque-t-il face à ces nouvelles attentes ?

Son nombre d’exposants est en progression constante chaque année avec, pour sa 6e édition 2018, un record autour de 150 entreprises. Intralogistics se distingue aussi par l’étendue de son offre avec 7 univers : construction et entretien des bâtiments, chariots, stockage, emballage, robotisation, automatisation et systèmes de levage & manutention. Il s’adresse en outre à toutes les tailles d’entreprises avec des solutions flexibles, compétitives et à forte productivité.

La plupart des exposants y entretiennent des relations d’affaires et privilégient le salon Intralogistics pour dévoiler leurs nouveautés à travers des solutions globales et modulaires. En 2018, les offres dans les domaines de l’automatisation, la robotisation et l’emballage seront très largement représentées, combinées aux systèmes de levage et de manutention, chariots comme les AGV, stockage et de préparation de commandes. Preuve de la reconnaissance internationale grandissante d’Intralogistics, 30 % des exposants seront étrangers sans compter les filiales françaises des leaders mondiaux du marché.


Comment ses nouvelles offres et innovations seront-elles mises en valeur sur le salon ?

En 2018, Intralogistics innove avec le Smart Hub. Il s’agit d’un espace de démonstrations de 300 m2 dans un décor immersif dédié aux équipements et solutions innovantes ou vecteurs de performance. Le Smart Hub proposera au travers d’une trentaine de démonstration des parcours « découverte », scénarisés à l’attention de visiteurs individuels ou de groupes de visite d’une même entreprise. A l’intérieur, un ou plusieurs exposants ensemble dévoileront leurs innovations dans un temps limité pour une expérience visiteur intense. En parallèle à l’exposition, Intralogistics propose aussi un forum de conférences où l’accent est mis sur les pratiques et réalisations concrètes via le témoignage de directeur d’usines et d’entrepôts de l’industrie et de la distribution, pure-players du e-commerce compris. Lors des 18e Prix de l’innovation, un trophée sera décerné à la meilleure innovation Intralogistique tandis que les visiteurs du Smart Hub noteront les démonstrations et un prix spécial récompensera la meilleure.


L’introduction des nouvelles technologies Intralogistique dans les usines et entrepôts suppose de nouvelles compétences, comment le salon Intralogistics relève-t-il ce défi ?

La gestion et le management des ressources humaines est un enjeu pour tous les maillons de la supply chain. Aussi le 4e jour du salon sera-t-il consacré à la transformation des métiers en lien notamment avec les développements digitaux. Plusieurs conférences aborderont ce thème dans le but d’identifier les nouveaux besoins en compétences et en expertises.


Le salon INTRALOGISTICS Europe se tiendra avec SITL Europe 2018 du 20 au 23 mars 2018 – Parc des expositions Paris Nord Villepinte – Hall 6 - France

Il réunit l’ensemble des équipements et des systèmes automatisés de manutention pour traiter et rationaliser les flux physiques d’approvisionnement, de production et de distribution. Evénement novateur et pragmatique dans son contenu, le salon est entièrement orienté vers les besoins des professionnels de l’industrie et de la distribution.



FAQ logistique est un média relayant les actualités des secteurs transport, logistique et supply-chain. Les communiqués de presse publiés sur FAQ Logistique ne sont pas rédigés par nos équipes mais directement par les sociétés qui souhaitent les diffuser sur notre site.

FAQ logistique ne peut donc en aucun cas être considéré comme responsable de leurs contenus. Pour toute question relative à un communiqué, nous vous invitons à vous rapprocher directement de la société concernée.



Contactez notre équipe