Les Dossiers Thématiques > Dossiers Innovation > Quelles innovations supply chain en 2020 ? > Avis d'expert de Gunesh DWARIKA, Innovation Director chez GEFCO



« Quelles innovations supply chain en 2020 ? »

INTERVIEW

‘‘ Dans l’entrepôt du futur, les flux seront plus fluides et sereins ’’
G.DWARIKA, GEFCO


Gunesh DWARIKAAvis d'expert de Gunesh DWARIKA, Innovation Director, GEFCO
Avis d'expert soumis dans le cadre du dossier thématique « Quelles innovations Supply Chain en 2020 ? »


Pouvez-vous tirer un bilan des années 2010 ? Quelles sont les innovations les plus notables, les plus impactantes ?

Au cours des années 2010, le monde de la logistique et du transport a été chamboulé par des innovations multiples qui sont arrivées à un rythme extrêmement rapide. Le secteur vit une profonde transformation et ce processus n’en est surement qu'à son début.

  Autres contributions

P. HENRION | BOA CONCEPT
‘‘L’accès à des systèmes automatisés dans l’entrepôt va continuer à se démocratiser’’

J. BOUR | DDS LOGISTICS
‘‘ Nous avons souhaité faire émerger de nouveaux sujets à travers notre incubateur   ’’

F.BIESBROUCK | BK SYSTÈMES
‘‘ Nous travaillons sur l'innovation de manière très pragmatique ’’

L’apparition du e-commerce, avec une croissance phénoménale et des attentes très exigeantes des consommateurs finaux est la première origine de cette transformation. Les receveurs des colis livrés ont changé (des entrepôts de magasins aux consommateurs), ce qui a tendu à la fois le délai de livraison des flux et leur transparence. Amazon est aujourd’hui le benchmark de la logistique : temps de livraison courts, avec plusieurs options, et avec un jour de livraison prévisionnel affiché. Les clients B2B ont petit à petit intégré les mêmes exigences.

C’est donc naturellement que les deux innovations qui ont caractérisé les années 2010 sont la digitalisation et le Track & Trace. La digitalisation a permis d’accroître l’efficacité de tous les acteurs de la supply-chain, notamment en renforçant la communication entre ces acteurs et en leur donnant un accès plus direct à l’information. De fait, les CMR sont désormais de plus en plus digitalisés.

Quant au Track & Trace (le fait de suivre des objets, parfois en temps réel et de donner un temps estimé d’arrivé), c’est maintenant un acquis pour les clients, souvent sont peu au fait des coûts que cela peut engendrer. Il s’agit donc d’un véritable challenge pour tous les acteurs de la logistique et des améliorations seront nécessaires au cours de la prochaine décennie.

Enfin, certaines autres innovations ont commencé à apparaître dans la deuxième partie des années 2010 : la robotisation des entrepôts pour accroître les plages horaires de colisage et livraison, l’intelligence artificielle, etc.




Quelles sont les grandes tendances en termes d’innovation qui se dégagent pour l’année 2020 ? Quels sont les technologies et les modèles qui devraient apporter de la valeur à notre secteur ?

Pour cette année 2020 et pour les deux ans à venir, nous pensons chez GEFCO que le mot clef sera optimisation et automatisation des systèmes. Pendant les années 2010, la digitalisation a surtout touché le front-office (ce que les clients voient) mais les outils de traitement back-offices (outils de traitement des opérations) n’ont pas progressé aussi rapidement. Certains sont même restés au même niveau qu’en 2010-2015, au moment de leur mise en œuvre. Il faut donc les faire progresser.

GEFCO Group : powered by innovationC’est pourquoi les grandes tendances continueront de s’articuler autour de l’intelligence artificielle et de la RPA (Robot Process Automation). L’intelligence artificielle va permettre de donner plus d’intelligence aux outils, aux routes, en combinant des milliers de facteurs. Quant au RPA, il va permettre d’automatiser des tâches simples et répétitives aujourd’hui effectuées manuellement afin de consacrer plus de temps aux tâches à forte valeur ajoutée pour le client ou bien en interne (ex : la production de dashboards à partir de plusieurs systèmes ou le contrôle des notes de frais).

Les tests sur les camions autonomes et le platooning seront également scrutés par tout le secteur, en particulier ceux que doit effectuer la France sur le platooning en 2020. C’est l’un des grands enjeux des prochaines années, notamment pour faire face à la pénurie de chauffeurs. Aujourd’hui, des tactiques assez différentes ont été choisies par les constructeurs : les uns préférant directement se concentrer sur la full autonomy (Daimler Trucks) et les autres choissant plutôt de s’inscrire dans une approche étape par étape (Volvo Trucks, MAN) en passant d’abord par le platooning. Dans tous les cas, des aménagements des infrastructures routières seront nécessaires (5G notamment), ainsi qu’une évolution de la réglementation au niveau européen, laquelle est loin d’être prête à accueillir ces nouveaux flux. Ces deux technologies permettront d’apporter plus de régularité aux lignes et encore plus de traçabilité sur les marchandises.


Comment, dans les prochaines années, la supply chain pourra-t-elle contribuer à faire face aux défis qui nous attendent ?

À l’instar de tous les secteurs, la Supply Chain doit répondre au défi environnemental qui s’impose et sera particulièrement attendue sur le sujet. Il s’agit d’une attente de la société, mais également des clients dont certains demandent déjà l’intégration de cette dimension dans nos offres. S’ajoute à cela une règlementation de plus en plus stricte à laquelle tous les acteurs doivent s’adapter.

De nombreuses solutions existent déjà pour réduire l’empreinte carbone de la supply-chain. Parmi celles que nous avons déjà testées ou que nous explorons chez GEFCO, il y a le remplacement des trajets routes par des trajets rails, la mise en circulation de camions roulant avec des carburants alternatifs (GNL ou hydrogène par exemple), l’utilisation de véhicules électriques pour effectuer les livraisons urbaines, l’installation de panneaux solaires sur les parcs et entrepôts, l’utilisation de l’énergie éolienne à travers des voiles haute-technologie pour les bateaux cargos, etc. Le platooning peut également s’avérer efficace puisqu’en réduisant la distance entre les camions, l’aérodynamisme est renforcé et génère des économies de carburant.

Une autre piste intéressante et souvent peu mentionnée : l’utilisation d’emballages réutilisables. Chez GEFCO, nous proposons depuis de nombreuses années à des clients du secteur automobile et aéronautique un système de boites solides, pliables et réutilisables destinées à transporter leurs pièces détachées. L’utilisation de ces emballages réutilisables permet à nos clients de réduire considérablement l’usage d'emballages jetables tout au long de leur supply chain mais également, de réduire significativement le nombre de camions sur les routes puisque ces bacs et conteneurs pliables permettent un taux de chargement des camions optimisé.


A quoi ressemblera un entrepôt dans une dizaine d’années ?

L’entrepôt du futur sera un entrepôt où les flux seront plus fluides et sereins. La localisation du chauffeur étant connue, l’équipe sera prévenue à l’approche du chauffeur (moins de 20kms). Un quai de chargement / déchargement lui sera automatiquement attribué selon le planning existant sans aucune intervention manuelle des équipes. Une notification automatique sera alors envoyée au chauffeur lui indiquant son quai et sa localisation précise. A son arrivée, la plaque d’immatriculation du camion attendu étant déjà connue, la barrière pourra la scanner électroniquement et s’ouvrira automatiquement. Grâce à l’utilisation de la réalité augmentée, le chauffeur pourra s’orienter dans l’entrepôt sans difficulté. Une fois le camion arrêté et le déchargement en cours, les palettes seront scannées automatiquement sur les quais avec des caméras haute-vitesse et haute précision.

A l’intérieur de l’entrepôt, la séparation des colis et leur acheminement vers la zone de rangement seront effectués par des petits trains ou des robots qui permettront de réduire les risques de collision avec les humains, de porter les charges lourdes sans difficulté et de réduire les distances à parcourir par nos équipes. Enfin, les inventaires pourraient être effectués par des drones, potentiellement de nuit, grâce à des caméras infrarouge.


A quoi ressemblera le transport de marchandises dans une dizaine d’années ?

Le transport de marchandises sera totalement différent dans une dizaine d’années. L’utilisation de camions autonomes ou de groupe de camions en file suivie (platooning) devrait se généraliser. Néanmoins, les infrastructures routières ne seront probablement pas à même d’accueillir ces flux. Si les autoroutes bénéficeiront d’aménagements spécifiques, ce ne sera pas le cas des petites routes et des zones urbaines. C’est pourquoi nous pensons que des terminaux logistiques seront créés aux extrémités des autoroutes, avant les zones urbaines, lesquels devront gérer le départ et l’arrivée des marchandises sur ces corridors dédiés aux camions autonomes ou semi-automnomes (platooning). Quant aux flux réalisés entre les terminaux et les zones urbaines (last-mile), ils seraient pris en charge par des véhicules électriques. En parallèle, les tournées seront optimisées avec des camions roulant à plein. On peut également imaginer que ce même système de corridor entre mega-cités puisse être développé sur le rail, ce qui permettrait de limiter l’empreinte carbone et la surface utilisée sur route.


Quelle importance accordez-vous à l’innovation ? Comment est-elle favorisée dans votre entreprise ?

L’innovation a été complètement intégrée à la stratégie d’entreprise de GEFCO qui souhaite en faire un formidable levier de croissance. Innover c’est créer, se réinventer se transformer et conquérir des marchés porteurs.

La stratégie d’innovation de GEFCO repose sur trois piliers :

  • Le premier pilier, c’est une veille active des principales tendances du secteur en matière d’innovation. Notre objectif est d’analyser les évolutions de marchés et de capter les signeaux faibles afin de définir clairement nos axes d’innovations et de focaliser nos efforts sur des enjeux majeurs pour l’entreprise. L’innovation est un projet d’entreprise avec une constante recherche de création de valeur pour les clients, employés et les actionnaires.
    Nous comptons pour cela sur notre structure « Watch and Business Intelligence », qui réunit des collaborateurs de toutes les divisions. Ce réseau de collaborateurs contribue activement sur une liste de thématiques clés, définies par notre leadership. Leur travail nous permet de garder une vision constante sur des technologies disruptives ou des modèles de commercialisation, qui émergent sur le marché.
  • Le deuxième pilier, c’est l’innovation interne. Chez GEFCO, nous sommes convaincus que l’innovation interne sera la clé de voûte de notre succès. Nous sommes croyons que nos collaborateurs sont les mieux placés pour identifier et créer les solutions de demain, fidèles à notre culture « Inifinite proximity ». Pour atteindre cet objectif, nous devons non seulement libérer l’esprit créatif de nos équipes afin de les encourager à oser proposer leurs idées, mais aussi leur donner les moyens pour devenir de véritables intrapreneurs. C’est dans cette perspective que nous avons créé en 2018 la GEFCO Innovation Factory, un incubateur interne permettant à chaque employé de concevoir et de développer des projets innovants afin de les transformer en solutions servant à soutenir la croissance de l'entreprise. L'Innovation Factory est ouverte toute l'année, pour permettre aux candidats de soumettre leurs idées innovantes, de constituer une équipe et défendre leurs projets. Un comité de sélection composé d’experts internes évalue les meilleurs concepts. Les équipes sélectionnées, issues de toutes nos filiales, sont alors invitées à Paris pour participer à l’Explorathon, un évènement interne de deux jours durant lequel les équipes pitchent leurs idées devant un panel d’experts. GEFCO accompagne ensuite les projets retenus à toutes les étapes de leur développement. Plusieurs dizaines de projets ont déjà été présentés et nous en attendons de nombreux autres.

  • Le troisième pilier, c’est l’innovation partagée avec nos partenaires. En 2018, GEFCO est devenu le partenaire de l’accélérateur de start-ups Techstars, un réseau mondial qui a accompagné plus de 1000 start-ups dans le monde et dont la méthodologie est reconnue à l’international. Ce partenariat permet non seulement à GEFCO de tirer profit de l’expertise unique de Techstars en matière de gestion des projets innovants, mais il donne également au groupe un accès privilégié à un vaste écosystème de start-ups innovantes susceptibles de renforcer l’ensemble de nos business lines et de nos fonctions supports.

Avec ces initiatives, c’est l’entreprise dans son ensemble qui est impliquée dans notre stratégie d’innovation.


Quelles sont les nouveaux produits / services que vous avez proposés ou que vous proposerez dans les prochains mois ? A quels constats répondent-ils ?

En juillet 2019, GEFCO a fait l’acquisition de Chronotruck, une marketplace de fret qui connecte les expéditeurs et les transporteurs grâce à une plateforme numérique utilisant de puissants algorithmes. Grâce à Chronotruck, les expéditeurs sont à même de trouver un transporteur en quelques clics et au meilleur prix, de manière automatisée et avec un parfait suivi de leur transport. La plateforme est déjà utilisée par 9000 utilisateurs en Europe et dispose d’un réseau de 7000 transporteurs. Chronotruck s’inscrit parfaitement dans l’ensemble de l’offre de service de GEFCO.

Nous avons également notre offre Moveecar, une plateforme numérique proposant aux acteurs du marché « car-as-a-serviceé tels que les constructeurs automobiles, les concessionnaires automobiles, les gestionnaires de flotte, les sociétés de location et de leasing, les commissaires-priseurs, les acteurs du commerce électronique ou bien de la mobilité de disposer d’une gamme complète de services logistiques automobile à haute valeur ajoutée dédiée à l’accompagnement de véhicules tout au long de leur vie. Dédiée au marché du véhicule d’occasion, cette offre a vocation à couvrir une large palette d’activités comme le transport, l’administration, l’expertise, la réparation et le voyage des véhicules via une plateforme digitale accessible partout, tout le temps par les clients.


Bio Express

Gunesh Dwarika est diplômé de l’Institut National des Sciences Appliquées de Lyon et de l’Ecole de Management de Lyon.

Il débute sa carrière professionnelle chez Orange au sein du département Fusions-Acquisitions en tant qu’analyste. Il poursuit sa carrière dans le monde du conseil chez Capgemini Consulting en France de 2006 à 2012. Puis, il rejoint le cabinet de conseil en stratégie Oliver Wyman en 2012. En tant que Principal, il contribue au développement de l’activité Télécommunications et Nouvelles Technologies. Il pilote des projets de transformation avec l’arrivée de nouvelles technologies comme Intelligence Artificielle ou Internet des Objets Connectés et de digitalisation de la relation client dans le monde de la publicité.

En 2016, il intègre l’équipe de Produit Twitter en tant que Directeur Growth pour prendre en charge la croissance de l’activité et le pilotage transverse des activités marketing, médias et partenariats ainsi que des acquisitions potentielles en Europe.

C’est en juillet 2017 que Gunesh Dwarika arrive chez GEFCO en tant que Directeur Adjoint au département Stratégie et Fusions-Acquisitions. Il s’occupe essentiellement des dossiers de la stratégie et de l’innovation externe. Gunesh Dwarika est secrétaire du comité d'innovation au sein du Groupe et s’occupe de la coordination transverse des différents projets.

Site Internet de GEFCO : http://www.gefco.net/fr


Contactez notre équipe