Publications > Logiguide CGL > Logistique et développement durable (Volume 9 / Numéro 4)

Newsletter Logistique, Transport et Supply Chain
  Pour suivre la publication de nouveaux articles / ressources, inscrivez-vous gratuitement à la Newsletter FAQ Logistique

Article extrait des Logiguides de GROUPE GCL, cabinet de conseil en logistique.

CGL

Tout d’abord, rappelons le concept de développement durable qui a été défini il y a une vingtaine d’années. Il s’agit d’un « développement qui répond aux besoins du présent sans compromettre la possibilité, pour les générations à venir, de pouvoir répondre à leurs propres besoins ».

Lorsque l’on parle d’impact environnemental des activités logistiques, on a souvent tendance à penser particulièrement au transport routier. Cependant, c’est tout au long de la chaîne logistique que les efforts sont mis, aussi bien au niveau du magasin qu’au lieu de production. Ainsi, on voit apparaître de plus en plus de techniques et de solutions permettant non seulement de réaliser des économies d’échelle pour les distributeurs, mais également de répondre de façon ingénieuse aux nouvelles normes de développement durable en vigueur. Quelques exemples notoires de postes concernés : la consommation d’espace, la production de déchets dans les centres de distribution et de production, la consommation d’eau et d’énergie pour l’éclairage et le chauffage, le transport de marchandises.

Aujourd’hui, le défi est de pouvoir faire rimer efficacité et écologie.


Une nouvelle race d’entrepôt

Grands consommateurs de ressources et producteurs de déchets, les entrepôts sont désormais contraints de surveiller de près leur consommation. Dans le futur, c’est le paysage qui risque de changer notamment avec l’utilisation de nouveaux matériaux comme le bois (de plus en plus utilisé pour les constructions industrielles) ou l’apparition de plates-formes logistiques regroupées. On parle donc de gigantesques plates-formes qui succèderont aux plates-formes logistiques moins grandes mais plus nombreuses. On envisage également les regroupements d’activités entre plusieurs entreprises dans des locaux communs.

Le concept d’entrepôt vert passe aussi par la maîtrise de la consommation d’énergie, un sujet d’ailleurs mis à l’honneur lors de l’édition du SITL 2007 (Salon International des Solutions Logistiques) à Paris, avec l’exhibition, à l’entrée du salon, d’une « éco-construction » capable de tirer profit de l’énergie à la fois éolienne et solaire ainsi que de la récupération des eaux de pluie.



Stockage et emballage

L’automatisation joue un rôle clé dans ce domaine où la contrainte principale est l’espace. Que ce soit pour le stockage ou l’expédition de colis, on recherche l’optimisation de l’emballage et c’est vers la compacité que l’on s’oriente.

L’optimisation de l’espace d’entreposage impacte aussi bien la dépense d’énergie (distances plus courtes et surface d’entrepôt à alimenter réduite) que les activités en aval comme le transport de marchandises où un emballage personnalisé en fonction du produit va permettre de rentabiliser l’espace dans le véhicule.

Ici, on parle par exemple de machines ou de processus d’emballage qui permettent de redécouper et d’adapter les cartonnages à la taille de leur contenant.


Optimisation du transport et des tournées

C’est principalement la réduction des émissions de CO2 que l’on recherche; mais au-delà des moyens de transport alternatifs envisageables (fret ferroviaire, transport multimodal), l’entrepôt peut au préalable mener des actions non négligeables dans ce domaine.

La compacité des emballages permet l’optimisation de l’utilisation des véhicules d’acheminement et l’amélioration du coefficient de remplissage. En addition, l’utilisation d’un Transport Management System (TMS) s’inscrit autant dans l’optique de développement durable que dans celle de réduction des coûts pour l’entreprise. Optimiser les tournées avec un logiciel dédié peut permettre de réduire de manière significative le kilométrage et, de ce fait, les rejets de CO2 ainsi que les frais qui y sont liés, parfois jusqu’à la réduction même de la flotte de véhicules ou de chauffeurs.

Autres avantages liés à l’utilisation d’un TMS : on observe également l’amélioration de l’exécution des opérations et, ainsi, la diminution des réclamations et des retours.


Tri des déchets et utilisation des matières premières

Actif en Allemagne depuis maintenant de nombreuses années, le tri des déchets se démocratise enfin dans nos entrepôts où l’on observe de plus en plus la présence de containeurs dédiés à une catégorie particulière de déchets. Spécialement à l’ordre du jour, la collecte des déchets d’équipements électriques et électroniques (D3E) soulève une vague de réorganisation non seulement auprès des entreprises désireuses de respecter les nouvelles normes en vigueur, mais également auprès des prestataires de services (3PL) qui voient ici un nouveau service de logistique inversée à ajouter à leur panel. Plus généralement, on peut voir ici une opportunité d’optimiser le remplissage des camions en évitant les trajets de retours à vide.


Un engagement à long terme

La mise en place de stratégies en adéquation avec l’idée de développement durable ne s’inscrit pas nécessairement dans un schéma d’alourdissement des dépenses. Bien au contraire, on constate un changement de perception de l’entreprise qui véhicule une image innovante, créative et dynamique, et qui peut aujourd’hui constituer un critère de choix dans la recherche de nouveaux marchés ou de partenariats notamment avec les services publics. Ceci est également valable auprès du client final dont la sensibilisation à l’environnement grandit de jour en jour.

Non négligeables d’un point de vue financier, les programmes d’aides en vigueur permettent à des entreprises de canaliser leurs efforts dans ce domaine. Ces aides disparaîtront lorsque le stade de l’innovation sera passé.

Pour une entreprise, s’engager dans une démarche de développement durable, c’est se démarquer par rapport à la concurrence.



Carine Vu
Conseillère, Groupe GCL
www.gclgroup.com


Groupe GCL Europe, Conseil logistique

13 avenue René Boylesve
75016 Paris
Internet : www.gclgroup.com


Ressources connexes

Levier Eco-Logistique  

Les quatre leviers de la logistique durable
A l’heure où les initiatives se multiplient pour préparer le monde d’après, cet article revisite les fondements de la logistique moderne et dresse un état des lieux des forces et faiblesses de la supply chain face aux exigences du développement durable.

A travers l’analyse des leviers de la logistique durable et des programmes ambitieux menés par les entreprises sous l’impulsion des organismes internationaux, le présent document montre comment la logistique constitue un facteur-clé pour relever les défis du développement durable en complément des solutions d’éco-conception, d’éco-industrialisation et d’éco-production utilisées dans l’industrie.

Contactez notre équipe