Publications > Logiguide CGL > Comment concevoir un tableau de bord adapté à vos besoins? (Volume 9 / Numéro 1)

Newsletter Logistique, Transport et Supply Chain
  Pour suivre la publication de nouveaux articles / ressources, inscrivez-vous gratuitement à la Newsletter FAQ Logistique

Article extrait des Logiguides de GROUPE GCL, cabinet de conseil en logistique.

CGL

« Réduisez les coûts au minimum », « Nous voulons atteindre un niveau de service supérieur à 95 % » sont sûrement des objectifs que vous devez atteindre, voire même surpasser en permanence.

Afin de vous aider à prendre les bonnes décisions, il est important d’avoir une vision immédiate et instantanée de la situation. Pour ce faire, il faut identifier les indicateurs de performance clés permettant de suivre l’état d’avancement d’une activité et évaluer son efficacité. Ces indicateurs doivent être révisés périodiquement et suivis à l’aide d’un tableau de bord simple, clair et facile à lire.

Le tableau de bord n’est pas un outil de contrôle ou un instrument de motivation, mais bien un instrument de progrès permettant de :

  • Avoir une vision synthétique et exacte des moyens mis en place;
  • Confronter les résultats obtenus;
  • Identifier des actions correctives face à des dysfonctionnements mis en évidence;
  • Rendre compte de son pilotage au niveau supérieur (reporting);
  • Comparer ses performances avec celles des concurrents.

Les tableaux de bord s’intègrent dans un processus où vous vous mesurez, vous vous fixez des objectifs et vous vous comparez. Il est essentiel que les tableaux de bord ne contiennent que des données dont le personnel est responsable.


Cinq étapes sont nécessaires pour l’élaboration d’un tableau de bord :



  1. Pré-requis : rassembler les éléments préalables à l’élaboration d’un tableau de bord :

  • Identifier les destinataires du tableau de bord;
  • Formaliser l’utilisation prévue;
  • Formaliser la périodicité souhaitée;
  • Identifier les objectifs/bornes acceptables;
  • Identifier la source de données requises.
  1. Mettre en place le tableau de bord : identifier et mobiliser les acteurs impliqués dans le projet :

  • Définir le besoin en tableaux de bord en utilisant les besoins fonctionnels identifiés;
  • Valider la faisabilité des tableaux de bord;
  • Maîtriser les coûts et les charges récurrents;
  • S’assurer que les tableaux de bord pourront être aisément exploités.


  1. Élaborer le tableau de bord : construire le tableau de bord en se basant sur les différents objectifs identifiés :

  • Formaliser les objectifs mesurables;
  • Sélectionner les sources de données exploitables;
  • Élaborer les indicateurs correspondants;
  • Construire les tableaux de bord à partir des indicateurs;
  • Mettre en place les procédures d’alimentation des tableaux de bord;
  • Valider l’applicabilité des tableaux de bord.
  1. Exploiter les tableaux de bord : mettre à jour et exploiter les tableaux de bord selon les périodicités prévues :

  • Recueillir les données constitutives;
  • Utiliser les tableaux de bord dans le processus de décision.
  1. Faire évoluer le tableau de bord : faire un suivi du tableau de bord afin de vérifier s’il nécessite une mise à jour :

  • Défaut de qualité des indicateurs;
  • Évolution du contexte;
  • Évolution des objectifs;
  • Inadéquation des indicateurs par rapport aux objectifs fixés;
  • Changement des destinataires, etc.
Niveau de service

Finalement, le tableau de bord rempli plusieurs rôles synergiques. Il est en premier lieu un véhicule pour représenter l’information de gestion.

Il est un déclencheur d’enquête et un outil d’investigation.

Le tableau de bord doit mettre en valeur les éléments les plus importants et attirer la vigilance des gestionnaires sur les points qui méritent son attention.

Ainsi, il se doit d’être sélectif quant au nombre d’indicateurs retenus. Cependant, la sélectivité n’exclut pas la présence d’information complémentaire.


Danièle Papazian, MSc
Conseillère, Groupe GCL
www.gclgroup.com


Groupe GCL Europe, Conseil logistique

13 avenue René Boylesve
75016 Paris
Internet : www.gclgroup.com


Ressources complémentaires

TMS / WMS : indicateurs, pilotage & reporting

TMS / WMS : indicateurs, pilotage & reporting

Pour atteindre une performance opérationnelle durable, il convient de mettre en place un système de mesure efficace de la situation existante et de son évolution.

Le contrôle des activités transport et logistique est essentiel : il permet en effet de s’assurer de la capacité de l’organisation à satisfaire ses partenaires/clients ainsi qu’à être économiquement compétitive.

Dans une approche d’entreprises en réseau, il prend encore plus de sens en contribuant à établir une relation de confiance entre l’ensemble les acteurs intervenant tout au long de la chaîne d’approvisionnement.

C’est pourquoi, à l’occasion de ce nouveau Dossier Thématique consacré au pilotage de la supply chain, nous avons souhaité mettre en avant l’intérêt de l’utilisation des indicateurs pour gérer ses activités transport et logistique. Pour ce faire, nous avons recueilli le témoignage d’éditeurs de WMS et TMS.

 
Logiguide GCL

Indicateurs Logistiques, pourquoi des indicateurs non-financiers!

Les entreprises d’aujourd’hui sont menées par les aspects financiers et la majorité des discussions tournent autour de la même question : “Quelle est la valeur ajoutée de cette décision pour la valeur de nos actions”.

Afin de mieux contrôler l’effet de nos décisions et actions, de nombreux indicateurs financiers ont été développés. Même s'ils accomplissent leur but, ces baromètres financiers ne réfléchissent pas le portrait global d’une compagnie, ni son habilité à satisfaire pleinement ses clients.

Dans ce numéro, nous vous présenterons certains indicateurs non financiers et discuterons par la suite du concept de "la commande parfaite".

 
Logiguide GCL

Indicateurs de performance clés (KPI) dans le traitement des commandes clients

Alors que de plus en plus de compagnies s'efforcent d’atteindre un niveau de classe mondiale afin de différencier leur offre de celles de la compétition, les indicateurs de performance (KPI) sont utilisés de plus en plus souvent. Ces indicateurs, lorsque utilisés avec soin, permettent de mieux contrôler vos opérations et de vous positionner par rapport aux meilleures pratiques courantes.

Tandis que l’intégration et l’information se sont avérées les tendances gagnantes de la dernière décennie, la gestion des relations clients (CRM) sera sans doute la composante principale de toute initiative d’entreprise dans les années à venir. Tout en n'étant pas l’unique aspect à contrôler, le traitement des commandes clients est un facteur clé permettant de combler les attentes des clients à l’intérieur des délais prévus.

 

Benchmarking Supply Chain

Le benchmarking se penche sur la manière d’améliorer un processus d’affaires en exploitant "les meilleures pratiques" au lieu de mesurer les meilleures performances.

Les meilleures pratiques sont le résultat des meilleures performances. L'étude des meilleures pratiques est une excellente opportunité afin d’atteindre un avantage stratégique, opérationnel et financier.

Contactez notre équipe