Les Dossiers Thématiques > Supply Chain > SC Prédictive > Benoît GRAUX, ACTEOS




‘‘Appréhender l'intérêt du prédictif selon l'aspect transverse Supply Chain’’


Benoît GRAUX, Supply Chain Consultant chez Acteos

Benoît GRAUX, Supply Chain Consultant chez Acteos.


Réalisée le jeudi 30 septembre 2021 par Frédéric LEGRAS, Directeur du Portail FAQ Logistique dans le cadre du dossier thématique « La Supply Chain Prédictive »


Quel est le principal élément à prévoir en Supply Chain ?

La Supply Chain est constituée d'une succession de maillons interdépendants. De leur bon dimensionnement découle directement la performance de l’ensemble. Pour y parvenir, la donnée de base est la demande. Son estimation précise est la clé pour pouvoir optimiser les stocks et les approvisionnements dans l’objectif de limiter les risques de rupture et les coûts transport et logistique.

C’est la problématique que nous adressons à travers notre solution APS. Acteos FPS est un logiciel de gestion des approvisionnements et de prévision des ventes multiniveaux qui s’installe dans chacun des nœuds de la Supply Chain : usine, centrale, entrepôt, prestataire, point de vente, etc. Les volumes projetés sont convertis en unités d’œuvre de charges logistiques, en heures et en ressources. Le système commande les quantités optimales – personnalisées par point de vente – pour satisfaire la demande future.

Son moteur s’appuie sur des algorithmes prédictifs très puissants. La valeur ajoutée de la solution est également liée à sa capacité à appréhender les séries temporelles et à capter des variables explicatives endogènes et exogènes permettant d'évaluer l'impact potentiel d'un évènement selon son degré de probabilité.

Nous proposons en ce sens un accompagnement métier à nos clients pour les aider à :

  • Identifier le type de variables à considérer et leur récurrence,
  • Définir comment les collecter et les dépolluer des éléments exceptionnels (ruptures, ventes spécifiques, etc.),
  • Segmenter les données en fonction de critères pertinents.

Il n’est par contre pas demandé aux utilisateurs de la solution de jouer avec les paramètres des algorithmes. Les valeurs sont prédéfinies et le best fit se fait par itérations. Le choix du meilleur algorithme est par exemple réalisé par l’outil à partir de données historiques. Le système compare ce qu’il aurait proposé avec ce qui s’est réellement passé. Il peut alors s’autoajuster et déduire l’algorithme pertinent.




Pouvez-vous citer des exemples de données exogènes considérées ?

Les données exogènes ne sont pas directement liées aux produits dont il convient de prévoir les ventes. Je peux citer :

  • Les données météorologiques qui peuvent avoir un impact sur les secteurs dont la demande est en corrélation avec les conditions climatiques.
  • Les incitations réglementaires pour des secteurs dont l’activité est directement liée aux montants des aides que les clients peuvent recevoir. C’est par exemple le cas avec le marché de l’isolation des bâtiments.
  • Les densités de population dans des zones de chalandise et le nombre de points de livraison pour les distributeurs.

À quel rythme vos clients font-ils généralement tourner Acteos FPS ?

Nous sommes sur une solution de prévisions et d'approvisionnements multi niveaux orientée vers les acteurs du retail au sens large. Elle permet d'automatiser et de gérer par exception des millions de SKU depuis la prévision jusqu'à la constitution de commandes en fonction de contraintes d'approvisionnements.

Les distributeurs vont avoir besoin de faire tourner la solution tous les jours pour tenir compte des comportements des produits par rapport à des évènements qui adviennent en continu. Les données peuvent ainsi être réactualisées quotidiennement et la prévision ajustée en fonction.

En ce qui concerne les temps de traitement, si c’est l’ensemble du périmètre qui est concerné, les étapes d’intégration de données, de dépollution, de prévision, de calcul des besoins et d’optimisation des commandes vont s’enchainer. Pour un client distributeur qui s'appuie sur un réseau de 200 points de vente et a des millions de SKU, cela peut se faire en deux heures. Il programmera alors généralement le travail la nuit pour disposer des résultats le lendemain matin.
Il est également possible de lancer des calculs à la volée sur des sous-périmètres liés à des cycles ou à des familles de produits. Le temps de traitement sera alors de quelques dizaines de minutes.


Quels sont les enjeux du prédictif pour le transport ?

Appliqué au transport, le prédictif vise à planifier les besoins par tronçon avant que les commandes à honorer ne soient connues. L’entreprise cherche à dimensionner ses moyens (tractions ou tournées de distribution) pour s’assurer de disposer de la capacité suffisante quand les volumes à expédier seront effectifs.

L’enjeu sera surtout de sélectionner des données représentatives. Il conviendra de descendre au bon niveau de détail en tenant compte des saisonnalités à l’intérieur d’une période donnée (généralement la semaine), des jours fériés, etc.
Dans un secteur comme la grande distribution (Alimentaire, Bricolage…), il s’agira ainsi d’être en mesure de planifier les volumes en considérant l’activité prévisionnelle spécifique à chaque journée plutôt que de moyenniser les profils de charge.

Ensuite, la fiabilité de cette prédiction pour être challengée. Rapprochée des volumes réels, il deviendra possible de l’ajuster.

Sur ce volet transport, une des spécificités de notre TMS est de permettre de gérer aussi bien une flotte dédiée que l'affrètement. Nos clients peuvent donc adopter une logique mixte avec des moyens qui leur sont affectés sur des flux réguliers par exemple et de l'achat transport en ajustement sur des flux moins pertinents ou additionnels.
Notre solution permet d’optimiser l’utilisation des moyens en propre dans une logique de saturation puis d’affecter les volumes restant à des transporteurs affrétés.
L’inverse est également possible. Il s’agira alors de prioriser l’affectation de moyens affrétés sur des trajets non pertinents pour la flotte dédiée, par exemple faute de volumes suffisants ou de retours.


Que peut apporter le prédictif à l'entrepôt ?

Dans l’entrepôt, les commandes peuvent ne tomber qu’à J-1 ou J-2 et il n’est pas envisageable de solliciter ou « décommander » les collaborateurs du jour au lendemain. Il existe donc un décalage dans les horizons d'organisation et de planification logistique.

Pour respecter la promesse client et éviter qu’un article se trouve en rupture, le choix est souvent fait de dimensionner les ressources sur les pics, à l'échelle d'une semaine ou d'un mois. C’est malheureusement une décision qui coûte cher aux entreprises.

Notre WMS permet d'amener de la modulation et de l'anticipation sur les évolutions de charge et de volumétrie pour établir les besoins de ressources au plus juste.

Il peut s’agir de définir le nombre d’opérateurs nécessaire et notamment le volant d’intérimaires à prévoir, mais également de jouer sur la flexibilité des équipes (matin / nuit…) et sur la polyvalence des collaborateurs. Cela peut être particulièrement intéressant si les périodes de pics de certaines zones correspondent aux périodes de creux d’autres zones. Des équipes moins occupées pourront venir en appui de collègues qui doivent faire face à une forte charge.


Quelles sont les spécificités d'Acteos en termes de prédictif ?

La richesse de notre offre nous permet d’adresser les enjeux métiers en vertical ou bien à travers la combinaison de deux ou trois de nos solutions (TMS, WMS et APS).

Être en mesure de prédire au plus juste sur un maillon particulier peut apporter de la valeur en amont et en aval de la chaine. Il convient pour cela de décloisonner des solutions qui sans cela optimiseraient chaque maillon en silo sans tenir compte des effets collatéraux.

Avec notre positionnement multi solutions nous appréhendons l'intérêt du prédictif selon l'aspect transverse Supply Chain.

Nous sommes en outre en mesure de proposer de la BI pour permettre aux équipes métier de visualiser, analyser et comprendre. Les applications sont multiples. Il peut s’agir de :

  • Donner des éléments aux achats pour de la revue de performance.
  • D’améliorer la communication entre services.
  • Former les collaborateurs.
  • Modifier les paramétrages. Je pense par exemple aux logiques de préfacturation dans lesquelles l'analyse peut amener à comprendre qu'un certain nombre d'écarts constatés peuvent en fait être liés à une mauvaise configuration de frais ou de barèmes.
  • Etc.

La BI est finalement la boucle de régulation nécessaire pour que l’utilisateur reste maître de la compréhension et du pilotage de son outil et pour éviter que les bénéfices liés à l’utilisation de la solution ne s’étiolent dans le temps.


Bio Express

Benoît GRAUX dispose d’une formation d'ingénieur complétée d'un 3e cycle à l'ISLI. Il a évolué à des postes de coordination logistique / Supply Chain chez Leroy Merlin, de consultant métier chez Citwell et de Supply Chain Manager chez Auchan Retail. Il a rejoint Acteos en mai 2020 en tant que consultant SC et intervient à ce titre sur des fonctions d’avant-vente, de R&D et de démarrage de projets (cadrage et analyse) pour l’ensemble des produits de l’éditeur (TMS, WMS et APS).

Site Internet d'Acteos: https://www.acteos.fr


Contactez notre équipe






  Autres témoignages

R. SAVY | ALTERYX
‘‘ Briser les silos de la data ’’

J. BOUR | DDS LOGISTICS
‘‘ Se projeter au-delà de la seule capacité de réaction ’’

B. GRAUX | ACTEOS
‘‘ Appréhender l'intérêt du prédictif selon l'aspect transverse Supply Chain ’’

F. MORNET | COUPA
‘‘ Les réseaux d'approvisionnement intelligents ont besoin d’une conception continues ’’