Actualité >

La réforme portuaire à Fos, premiers succès

SDCom'

UMF


Marseille, le vendredi 13 mai 2011

A Fos marchandises, la réforme au plus proche de la loi

Depuis le 3 mai, les terminaux de marchandises de Fos sur Mer sont entrés dans l'ère nouvelle de l'après réforme portuaire : 160 agents du GPMM sont aujourd'hui détachés dans les 3 entreprises de manutention, qui ont également acheté au GPMM les outillages affectés aux terminaux transférés :

  • Eurofos et Seayard sur les terminaux à conteneurs
  • Carfos sur les terminaux minéralier et céréalier

Désormais ces trois manutentionnaires ont la maîtrise de l'ensemble des moyens humains et techniques nécessaires à la réalisation globale de leurs prestations. Ainsi s'achève la réforme entamée en 1992 avec l'intégration réussie des dockers dans les entreprises.

A noter que même les personnels de maintenance sont passés au privé, ce qui fait dire à Christian Paschetta, Président de l'UNIM : « A Fos, l'application de la réforme est réellement conforme à l'esprit et la lettre de la loi».




Ce qui a changé

  • Sur les terminaux conteneurs de Fos

Une nouvelle organisation du travail : les deux opérateurs se sont mis en ordre de marche dans la nouvelle organisation : organisation des escales, attribution des équipes, pour gérer la période intermédiaire jusqu'à la mise en service des nouveaux terminaux Fos 2XL fin 2011.

Doublement des postes à quai : avec l'arrivée de Portsynergy on est passé de 950 mètres à 1600 mètres linéaires de quai utiles. On double ainsi la capacité de réception navires, portée aujourd'hui à 4 postes à quai.

Des portiques supplémentaires : le nombre de portiques opérationnels s'élève aujourd'hui à 8
overpanamax au lieu de 6, auxquels se rajoutent deux portiques plus petits, soit :

  • Seayard : 3 post-panamax
  • Eurofos et Portsynergy : 2 super post-panamax ,3 post-panamax et 2 panamax.

Vendredi 6 mai, record absolu, les 8 portiques over-panamax étaient en opération !

Des embauches : 120 dockers supplémentaires : 60 dockers d'ici cet été et 60 supplémentaires d'ici fin 2011 (dont la moitié sera formée à la conduite de portiques), pour gérer au mieux les périodes de congés et répondre à la croissance des trafics.

La maintenance des portiques : elle est dorénavant assurée par un GIE commun à Eurofos et Seayard, qui mutualise la gestion des moyens humains et techniques.

De l'avis des deux opérateurs, la journée du 3 mai s'est déroulée de manière transparente pour les clients, « business as usual !». Il n'empêche que dans les faits, le changement est grand pour les hommes et les entreprises : Une nouvelle organisation du travail, avec de nouvelles charges et de nouvelles responsabilités, mais pour un meilleur service rendu.

Stéphan Snijders, Directeur Général de MSC France : « Je suis très confiant, en particulier sur Fos »

  • Sur les terminaux minéralier et céréalier

« L'intégration des personnels s'est faite dans une bonne ambiance et dans un esprit constructif », selon Xavier Hauterat, Directeur Général de Carfos, unique opérateur de ces terminaux, qui se dit confiant dans l'avenir. Les bénéfices attendus en termes de productivité seront rapides pour le terminal des Tellines.
Quant au terminal minéralier de la darse 1, quelques mois seront nécessaires à la remise à niveau de l'outillage.


Un nouveau rôle pour l'UMF

C'est donc une étape majeure qui vient d'être franchie ce 3 mai à Fos.

Elle permet aujourd'hui à l'ensemble des professions portuaires de mobiliser leurs forces pour la reconquête des trafics, même si sans doute la confiance ne reviendra que progressivement.

C'est sans conteste un double challenge majeur que doit relever l'Union Maritime :

  • Favoriser l'émergence d'une nouvelle synergie portuaire autour du contexte de l'après réforme
  • Agir pour le renouveau de l'image du port de Marseille-Fos en vue de la reconquête des trafics

 

À propos de l'UMF :

l'Union Maritime et Fluviale de Marseille-Fos regroupe l'ensemble des professions portuaires du port de Marseille-Fos. Les 22 professions qui la composent représentent environ 300 entreprises et 20 000 emplois directs. Animée par des hommes de terrain, notre fédération s'attache à défendre les intérêts de ses adhérents dans un esprit de cohésion, et contribuer au développement de notre place portuaire.



FAQ logistique est un média relayant les actualités des secteurs transport, logistique et supply-chain. Les communiqués de presse publiés sur FAQ Logistique ne sont pas rédigés par nos équipes mais directement par les sociétés qui souhaitent les diffuser sur notre site.

FAQ logistique ne peut donc en aucun cas être considéré comme responsable de leurs contenus. Pour toute question relative à un communiqué, nous vous invitons à vous rapprocher directement de la société concernée.



Contactez notre équipe