Actualité > Equipementiers >

Intermec facilite les opérations de maintenance des techniciens d'e.l.m. leblanc

SDCom'

e.l.m. leblanc a choisi d'équiper ses 300 techniciens de maintenance avec des terminaux durcis CN3 d'Intermec, rendant ainsi leurs déplacements et leurs interventions plus confortables et efficaces.


Chatou, le 15 octobre 2007

e.l.m. leblanc fabrique et commercialise des systèmes de chauffage et de production d'eau chaude à gaz et solaires. La société compte à ce jour 700 personnes, dont 300 techniciens de maintenance et a réalisé un chiffre d'affaires de 121 millions d'euros en 2006.

Les techniciens d'e.l.m. leblanc interviennent sur une partie du territoire français et ont besoin de solutions informatiques performantes qui leur permettent d'être réactifs et efficaces lors de leurs dépannages.


Les besoins des techniciens : une préoccupation primordiale pour e.l.m. leblanc

En 2003, e.l.m. leblanc acquiert des PDA grand public standard. Leur écran est de petite taille, ce qui est inconfortable pour les 300 techniciens de maintenance qui les utilisent lors de leurs déplacements quotidiens.

Non durcis, ces terminaux devaient être protégés.

e.l.m. leblanc met alors au point un système assez révolutionnaire à l'époque. Une valise de protection est spécialement conçue pour contenir les outils des techniciens et leur informatique embarquée.

Un concept innovant et remarqué en 2003, mais qui devient vite obsolète par la suite.



Au fil du temps, les techniciens sont de moins en moins satisfaits de leur matériel qui se révèle inadapté et encombrant (valise lourde, problèmes de connectivité, solution filaire qui complique les opérations face aux clients, etc.). Aussi, les PDA standard ont une durée de vie limitée (environ 3 ans), contrairement à un terminal durci, comme le CN3, qui garantit une espérance de vie de plus de 5 ans. e.l.m. leblanc décide donc de se pencher sur le problème et de prendre en compte les remarques de ses dépanneurs.

La société se tourne alors vers des solutions plus industrielles et durcies. Ces terminaux sont plus ergonomiques et disposent d'un écran plus grand, donc plus confortable pour les techniciens.

La volonté d'e.l.m. leblanc est de répondre aux mieux aux attentes de ses clients. Cela passe par un service après-vente de qualité. Il est donc essentiel de fournir aux dépanneurs un matériel performant, simple et agréable à utiliser.


Le CN3 comme solution

« Il s'agit du premier grand projet signé en France pour le CN3, un projet passion, durant lequel s'est créée une véritable entente entre Intermec et e.l.m. leblanc», explique Laurent Reigor, Responsable Marché chez Intermec.

En janvier 2007, un premier prototype avec une application adaptée au CN3 est proposé. En février, un premier groupe pilote est équipé. Un mois plus tard, ce groupe est élargi à 30 personnes. En juin, toute la flotte est équipée : une mise en place rapide et efficace.

Il est vrai que le CN3 était très attendu. D'ailleurs, quelques heures de formation ont suffi aux techniciens d'e.l.m. leblanc pour apprendre à l'utiliser. D'après Eric Payan, DSI d'e.l.m. leblanc, « les dépanneurs n'ont pas eu de difficulté à utiliser le matériel. Aujourd'hui, le CN3 est même plébiscité ».

Le CN3 est le plus petit ordinateur durci tout terrain du monde. Il est de petite taille, mais contient de multiples fonctions de communication : GPS, WAN 3G, compatible Cisco, WiFi et Bluetooth. Le CN3 apporte une véritable mobilité à la chaîne d'approvisionnement et renforce la productivité et la réactivité de l'entreprise grâce à un accès permanent aux données en haut débit et par la voix.

Tout en un, le CN3 intègre également un appareil photo, un téléphone portable, un pager, un ordinateur portable… permettant ainsi aux techniciens d'être en contact permanent avec leur station d'assistance technique.

Il contient une batterie haute capacité, ce qui évite aux techniciens d'avoir à se soucier de la recharger durant la journée et de gagner ainsi du temps.

L'appareil est très ergonomique et permet une excellente prise en main.

Le terminal contient un lecteur Imager 1D et 2D résistant et son écran est lisible, quel que soit le niveau de lumière.

Diverses fonctions sont essentielles pour les techniciens et leur apportent un gain de temps considérable.

Après synchronisation du terminal, les techniciens accèdent à l'ensemble des visites de la journée.

Ils ont le détail de chaque rendez-vous, un récapitulatif des trois dernières interventions, le détail du contrat.

Ils peuvent également consulter le catalogue des pièces détachées, établir des devis, des factures, faire payer le client par carte bancaire grâce au lecteur magnétique intégré au CN3…

Les diverses fonctions intégrées au CN3 rendent les interventions des techniciens bien plus efficaces et productives. Selon Eric Payan, « grâce au CN3, les techniciens sont beaucoup plus autonomes et la performance dans l'exécution des programmes est multipliée par 3 ».

Dans ce projet, EZOS et Sparus Software ont été choisis pour intégrer leurs applications au CN3.
EZOS a participé à la migration et au re-développement des applications existantes. « Nous avons souhaité fournir une application ergonomique et simple d'utilisation », explique David Hernie, Mobile Solutions Director chez EZOS.

L'application EveryWAN Mobility Manager de Sparus Software permet quant à elle de fiabiliser les synchronisations sans-fil, d'optimiser les coûts de communication induits et d'administrer à distance le parc de terminaux Intermec, jusqu'à la prise de contrôle en temps réel pour dépanner si nécessaire les utilisateurs sur le terrain. « Le projet e-depanneur est exemplaire, car rares sont les projets de mobilité en France qui ont atteint ce stade de maturité. e.l.m leblanc a tiré les enseignements de trois années d'exploitation pour réunir autour de son projet une vraie « chaîne de valeur » de fournisseurs/partenaires », déclare Bruno Jauffret, Directeur Marketing de Sparus Software.


 

À propos d'e.l.m. leblanc

Créée en 1932 par Marcel Leblanc, l'entreprise e.l.m. leblanc s'est spécialisée dans la production d'appareils pour le chauffage individuel et la production d'eau chaude sanitaire au gaz.
Installée dès son origine à Drancy près de Paris, elle est passée, par étapes, du stade artisanal au stade industriel.
En 1996, e.l.m leblanc a intégré la Division Thermotechnique du Groupe Bosch, leader européen des systèmes de chauffage et de production d'eau chaude, et une nouvelle ère commence. Depuis 2003, le nouveau site de production de Drancy, ultra moderne, a obtenu la certification ISO 9001 Version 2000.
e.l.m leblanc emploie 700 personnes pour un chiffre d'affaires de 121 M€ en 2006.
Innover en alliant expérience et moyen de haute technologie permet à e.l.m leblanc de proposer un large choix de solutions chauffage et d'eau chaude. A la fois fiables et performants, esthétiques et peu encombrants, faciles à intégrer, à installer et à entretenir, les appareils de la gamme e.l.m leblanc associent toutes les performances pour satisfaire les utilisateurs.
Nécessité environnementales, réalité économique… Les priorités s'imposent en matière de gestion d'énergie avec un double objectif : satisfaire l'intérêt individuel en terme de confort et l'intérêt de tous à privilégier des solutions propres. En intégrant des technologies d'avenir, comme la condensation et le solaire, e.l.m. leblanc répond aux attentes des utilisateurs d'un confort plus généreux, plus économe et plus respectueux de l'environnement.

À propos d'Intermec Technologies

Intermec Technologies Corp., (NYSE : IN), est l'un des leaders mondiaux en matière de solutions pour les chaînes d'approvisionnement, la logistique et les unités de production et dans le développement, la fabrication et l'intégration de systèmes de collecte automatique des données sans fil et filaires, des systèmes RFID Intellitag® (identification par étiquette radiofréquence), de systèmes informatiques mobiles et d'imprimantes de codes à barres. Les produits et services d'Intermec Technologies sont utilisés par la plupart des secteurs d'activité pour améliorer la productivité, la qualité et la réactivité des processus de gestion, allant de la gestion de la chaîne d'approvisionnement à la vente et l'après-vente sur site, en passant par l'intégration dans un ERP (planification des ressources de l'entreprise).



FAQ logistique est un média relayant les actualités des secteurs transport, logistique et supply-chain. Les communiqués de presse publiés sur FAQ Logistique ne sont pas rédigés par nos équipes mais directement par les sociétés qui souhaitent les diffuser sur notre site.

FAQ logistique ne peut donc en aucun cas être considéré comme responsable de leurs contenus. Pour toute question relative à un communiqué, nous vous invitons à vous rapprocher directement de la société concernée.



Contactez notre équipe