Actualité > Editeurs >

Bridgestone optimise son parc avec WinFlotte Management


WinFlotte


Le 9 décembre 2019

Le célèbre pneumaticien a confié la gestion du parc français de sa division West Region (présente également en Belgique et aux Pays-Bas) à WinFlotte Management. A la clé, un management optimisé mais aussi un meilleur service rendu aux collaborateurs.

Bridgestone optimise son parc avec WinFlotte Management


Depuis son nouveau site de Rungis, Bridgestone West Region (500 millions d’euros de chiffre d’affaires) gère une flotte de 130 véhicules en France. Les 128 collaborateurs qui peuvent prétendre à un véhicule de fonction avaient accès à un choix large mais pas toujours cohérent avec leurs besoins. De plus, la gestion de parc internalisée s’effectuait au moyen d’outils traditionnels (tableur Excel, bons de commande papier, etc.). Afin d’améliorer ces deux axes en particulier, Bridgestone a confié à un cabinet d’études la rédaction d’un cahier des charges visant à mettre en concurrence les fleeters du marché. WinFlotte Management a remporté l’appel d’offres grâce à sa capacité à rationnaliser et optimiser la car policy.



Repositionner la car policy

« A partir de son logiciel, WinFlotte Management va évaluer le kilométrage des véhicules et proposer des KPI (indicateurs clés de performance) qui permettront de définir la car policy la plus adaptée », se réjouit Bertrand Maumy, Directeur des services généraux de Bridgestone. Un premier test appliqué à une vingtaine de collaborateurs a montré que des gains significatifs pouvaient être obtenus. Ainsi, la part des véhicules diesel utilisée pour des faibles kilométrages a été réduite au profit de modèles essence ou hybrides. En outre, la car policy a été recentrée afin de proposer une offre attractive aux collaborateurs en phase avec leurs attentes. Ceux-ci ont une véritable liberté de choix. « Nous fonctionnons avec un « loyer maxi » par catégorie de conducteurs. Le choix de véhicule se fait donc sur la base du loyer de référence. Le contrat du véhicule est ensuite adapté à la loi de roulage du conducteur » précise Bertrand Maumy.


Accompagner les gestionnaires

L’intervention de WinFlotte Management ne s’arrête pas là. La société fournit à Bridgestone un tableau de bord détaillé, bien plus efficace que ses tableurs Excel, pour contrôler les coûts et l’utilisation de ses véhicules. De plus, le fleeter accompagne son client dans la gestion quotidienne de son parc : approvisionnement, renouvellement des véhicules, prise de commandes, comparaison des loueurs, restitution, ou encore facturation (y compris du carburant). Sur la restitution par exemple, WinFlotte Management prévoit des économies de l’ordre de 25 % dès 2020. Un véritable partenariat entre le pneumaticien et son fleeter dont les performances doivent s’inscrire dans la durée.

Avec la souplesse d’une start-up, WinFlotte Management adapte son conseil pour accompagner l’évolution de la car policy et la maîtrise du TCO de Bridgestone.



À propos de WinFlotte Management

Leader dans les solutions pour les responsables de flottes automobiles, WinFlotte Management est une filiale du Groupe OptiXT qui a réalisé 4,5 millions d’euros de chiffre d’affaires en 2018. Son portefeuille compte 110 clients de 30 à 20 000 véhicules dont 20 % sont des entreprises du CAC 40. WinFlotte Management gère plus de 10 millions d’euros d’achats de véhicules et 24 000 immatriculations en gestion externalisée totale ou partielle chaque année.

WinFlotte Management compte une quarantaine d’experts basés à proximité de La Défense ainsi qu’à Lyon. Elle est dirigée par Amandine Verdasca, qui bénéficie d’une d’expérience de dix ans dans le fleet management externalisé dont six en tant que consultante achats flottes automobiles.

À propos de Bridgestone en France

Le siège de Bridgestone EMIA est situé à Bruxelles (Belgique) depuis 1972. Il regroupe environ 400 personnes. Sur le vieux continent, l’entreprise est présente à travers 17 filiales nationales et ses distributeurs. Globalement, Bridgestone emploie directement plus de 19 000 personnes dans la région Europe, Moyen Orient, Inde et Afrique.

L’entreprise compte 15 usines en EMIA et un centre de R&D de 32 hectares près de Rome (Italie). Bridgestone est aussi largement présent en France à travers notamment Bridgestone Europe succursale France, dont le siège social est désormais à Rungis. Mais le groupe dispose aussi d’un important réseau de distribution sur le territoire national après avoir fait l’acquisition de Speedy en 2016 (Nanterre – 500 points de vente), First Stop en 2017 (Lyon – 350 points de vente) et Côté Route Ayme (Carpentras – 120 points de vente). Au total, cela représente environ 5 000 collaborateurs et 900 points de vente dans l’hexagone.

En France, le groupe Bridgestone est présent avec les marques Bridgestone et Firestone pour les pneus sur les segments de marché suivants : véhicules particuliers, motos, poids lourds, génie civil, agraire, flotte et rechapage avec la marque Bandag.



FAQ logistique est un média relayant les actualités des secteurs transport, logistique et supply-chain. Les communiqués de presse publiés sur FAQ Logistique ne sont pas rédigés par nos équipes mais directement par les sociétés qui souhaitent les diffuser sur notre site.


FAQ logistique ne peut donc en aucun cas être considéré comme responsable de leurs contenus. Pour toute question relative à un communiqué, nous vous invitons à vous rapprocher directement de la société concernée.



Contactez notre équipe