Actualité > Editeurs >

TIMOCOM : La peur du chaos provoqué par le Brexit fait exploser les exportations de l’UE vers le Royaume-Uni

Publication de CP
WMS, TMS, etc. Trouvez la bonne solution en 3 clics
Newsletter FAQ Logistique

TimoCom

Les sociétés implantées au Royaume-Uni augmentent leurs stocks pour se préparer à un Brexit désordonné


Erkrath, le 06/05/2019

La peur d’un retrait « non régulé » du Royaume-Uni de l’UE fait exploser le nombre de livraisons de marchandises sur la péninsule britannique.

Par rapport à la même période de l’année précédente, les transports par camions en provenance de toute l’Europe et à destination du Royaume-Uni ont plus que doublé au premier trimestre 2019, avec une hausse de 112 %. C’est ce que démontrent les chiffres actuels du baromètre du transport de TIMOCOM, un outil qui permet à l’entreprise informatique de présenter, chaque trimestre, l’évolution de l’offre et de la demande de transport dans la plus grande bourse de fret et de véhicules d’Europe.

Les sociétés implantées au Royaume-Uni augmentent leurs stocks pour se préparer à un Brexit désordonné


« Les entreprises britanniques tributaires des importations en provenance de l’Europe, augmentent leurs stocks pour se préparer à un Brexit désordonné », telle est l'analyse du résultat trimestriel faite par le Business Analyst de TIMOCOM, David Moog. Selon les estimations de cet analyste de données, un « Brexit no-deal » (une sortie du Royaume-Uni sans accord) pourrait provoquer de trop longs temps d’attente pour les camions à la frontière avec le Royaume-Uni. « Ce qui pourrait aboutir à des pénuries d’approvisionnement. Un autre facteur d’incertitude est le dédouanement des marchandises », explique Moog en observant la plus forte croissance des exportations allemandes, françaises et polonaises vers le Royaume-Uni.

L’évolution de l’offre et de la demande sur le marché intérieur allemand et sur le continent européen, est totalement différente. « À présent, le ralentissement de la dynamique économique touche également le secteur du transport », annonce le porte-parole de TIMOCOM Gunnar Gburek en commentant les résultats trimestriels.

Ainsi, la demande de sociétés qui cherchent des options de transport pour leurs produits industriels et commerciaux via TIMOCOM, a baissé au premier trimestre 2019. Ainsi, sur la période de janvier à mars 2019, la bourse de fret comptait en moyenne 52 offres de fret contre 48 offres de véhicules. Au cours de la même période de l’année précédente, ce rapport était de 54 contre 46.




L’augmentation des prix de péage pour les poids lourds, provoque une diminution du nombre d’offres de transports

L’augmentation des péages applicables aux poids lourds en Allemagne, depuis le début d’année, a des répercussions sur le rapport de force entre l’offre et la demande sur le marché du transport. En comparaison avec le premier trimestre 2018, TIMOCOM a constaté un recul de 12 pour cent des capacités de transport offertes au cours des trois premiers mois de cette année. Selon Gburek, « Cette augmentation des péages n’incite plus les entreprises d’autres pays européens, à circuler en Allemagne », ce qui expliquerait, selon lui, l’évolution actuelle.

Le baromètre du transport permet à l’entreprise informatique d’analyser, chaque trimestre, les données relatives à l’évolution de l’offre et de la demande de transport, dans la bourse de fret intégrée dans le Smart Logistics System de TIMOCOM. Avec 130 000 utilisateurs et jusqu’à 750 000 offres de fret et de véhicules chaque jour, TIMOCOM est la plus grande plate-forme système pour le transport routier de marchandises en Europe.


 


FAQ logistique est un média relayant les actualités des secteurs transport, logistique et supply-chain. Les communiqués de presse publiés sur FAQ Logistique ne sont pas rédigés par nos équipes mais directement par les sociétés qui souhaitent les diffuser sur notre site.

FAQ logistique ne peut donc en aucun cas être considéré comme responsable de leurs contenus. Pour toute question relative à un communiqué, nous vous invitons à vous rapprocher directement de la société concernée.



Contactez notre équipe