Actualité > Editeurs >

Komoto : une chaîne de préparation sans erreur pour Mim

Publication de CP
WMS, TMS, etc. Trouvez la bonne solution en 3 clics
Newsletter FAQ Logistique

Komoto


Jeudi 8 janvier 2015

En qualité d'éditeur et d'intégrateur de solutions, Komoto a conçu la nouvelle chaîne de préparation de commandes au détail pour Mim en un minimum de temps et un retour sur investissement record.

L'enseigne de mode et de vêtements féminins dispose aujourd'hui d'un outil évolutif pour ses commandes web, à l'origine de nouveaux process ergonomiques pour ses opérations de picking, ventilation et colisage.

L'enseigne de mode et de vêtements féminins dispose aujourd'hui d'un outil évolutif pour ses commandes web, à l'origine de nouveaux process ergonomiques pour ses opérations de picking, ventilation et colisage. Autour de la technologie "put to light", deux innovations sont au cœur de cette nouvelle chaîne de préparation : un chariot de prélèvement multi-commandes et une étagère mobile.

L'encre de l'accord à peine sèche en mars, la mise en production de la nouvelle chaîne de préparation pour les commandes BtoC de Mim est opérationnelle depuis mai avec des cadences jusqu'à 8 000 commandes web par jour !

"Cette réactivité de Komoto en compétition avec d'autres fournisseurs a été déterminante. Elle correspond à l'ADN logistique de Mim qui traite 25 millions de pièces textile pliées par an via deux canaux de distribution : 24 millions de pièces en BtoB à travers un réseau de 360 magasins, 1 million en BtoC complété depuis cette année par une offre de retrait en magasin à l'aide de nos points de vente", explique Philippe Lafon.

Pour les flux BtoB par exemple, la moitié des volumes, soit 12 millions de pièces, ne fait que transiter par les entrepôts de l'enseigne de mode à Thiais dans le Val-de-Marne : "En moins de 24 h, ces flux sont traités selon une organisation cross-dock. L'autre moitié de nos volumes BtoB est consacrée au réassort avec la même tension sur les flux puisque le temps de stockage moyen est inférieur à 6 semaines", ajoute le directeur Systèmes d'information et Organisation de Mim.




Réinternalisation des commandes BtoC

Jusqu'en mai 2014, Mim confiait à un prestataire ses flux BtoC. A partir des commandes, ses équipes procédaient à un prélèvement sur stock, et lui remettait les pièces à préparer, à coliser et à expédier. "Mim a décidé de réinternaliser ces flux dans le but d'optimiser la qualité et le contrôle de ses expéditions ainsi que ses coûts".

C'est donc d'une page blanche que l'enseigne accompagnée par SCA Consult et Komoto ont conçu la nouvelle chaîne de préparation pour les commandes BtoC à Thiais. "Un défi en termes de délais mais aussi de volumes en forte croissance. En 2013, nos commandes BtoC se sont élevées à 890 000 pièces. Cette année, nous dépasserons le million avec 270 000 clients BtoC environ ".

Aussi la nouvelle chaîne de préparation a-t-elle été conçue pour accompagner cette tendance, et configurée pour les besoins de 500 000 clients au minimum. "La compréhension de Komoto de nos enjeux logistiques et de nos besoins en proposant une solution innovante et modulaire intégrée à nos systèmes d'information nous a très vite convaincu".


Prélèvement ergonomique

A chaque étape, les opérateurs ont été associés à la définition de la nouvelle chaîne de préparation relève aussi Philippe Lafon. Pour le picking réalisé sur deux zones de prélèvement - une commune avec le réapprovisionnement des magasins physiques, et une dédiée au e-commerce - un nouveau modèle de chariot de prélèvement multi-commandes, multi-lots a été développé par Komoto avec le concours d'ADC, Turck Banner et Snef-Firac.

Composé de bacs amovibles à fond remontant surmontés d'un cadre "put to light", ce chariot ergonomique facilite le travail des opérateurs et minimise les erreurs lors du prélèvement. A partir des commandes transmises par Storeland de Cylande et du scan de la référence de l'article à prélever, un voyant indique à l'opérateur le bac où déposer la pièce.

"Chaque bac réceptionne 24 commandes, soit le picking de 96 commandes par opérateur qui peut ainsi traiter jusqu'à 400 pièces par heure. Respectant les dimensions imposées par Mim, 6 chariots et 72 bacs à fond remontant ont été déployés. Leur prise en main a été immédiate et a permis d'optimiser les déplacements des opérateurs", précisent Christian Hubert et Stéphane Brunel, cofondateurs de Komoto.

Komoto : une chaîne de préparation sans erreur pour Mim


Etagère de ventilation mobile

Autre innovation Komoto créée sur la chaîne de préparation de Mim, le poste de ventilation équipé de cadres fixes "put to light" sur lesquels sont placées deux étagères mobiles de 12 cases chacune. Soit une capacité de ventilation correspondante aux 24 commandes du bac.

"Sur chacun des 6 postes ainsi aménagés, l'opérateur appaire le bac et ses deux étagères ; chaque scan lui indique automatiquement la position de l'article. Avec des étagères de 12 cases, les postes sont plus petits et plus productifs. Les opérateurs s'y déplacent moins et les productivités dépassent les 500 pièces par heure".

Le tri terminé, les étagères sont dirigées au colisage distant de quelques mètres, et le poste est libéré pour une nouvelle ventilation. Cette solution simple et souple évite l'usage d'un convoyeur peu flexible et coûteux. Au total, 30 étagères mobiles sont en exploitation.

Au colisage, le scan de la case de l'étagère lance l'édition automatique du bon de livraison et de l'étiquette transport. Selon les consignes indiquées et contrôlées par Ketra, le logiciel édité par Komoto pilotant l'ensemble de la chaîne de préparation, l'opérateur adjoint les éléments associés à la commande comme des cartes cadeaux.


Premiers bilans, nouvelle étape

Pour Mim, les gains générés par la nouvelle chaîne de préparation BtoC sont multiples : "Les pertes de productivité habituellement constatées sur ces process sont supprimées grâce aux innovations Komoto avec deux bénéfices concrets : moins de fatigue pour les opérateurs et un meilleur rendement sur toute la chaîne".

Piloté par les progiciels de préparation de commandes et de pilotage Ketra et Kroco de Komoto interfacés à Storeland sans développement, le coût de traitement par commande web a été divisé par plus de 2, assurant un retour sur investissement inférieur à 12 mois sur la globalité du projet de réinternalisation. "Ce ROI est exceptionnel en logistique", confie Philippe Lafon.

"Intégrée à notre organisation, la nouvelle chaîne de préparation BtoC a en outre permis d'optimiser et de mutualiser nos espaces ainsi que nos équipes désormais plus polyvalentes. Ces enseignements vont aujourd'hui nous servir à améliorer les process BtoB vers nos magasins". Une nouvelle étape dans la collaboration entre Mim et Komoto.
 


FAQ logistique est un média relayant les actualités des secteurs transport, logistique et supply-chain. Les communiqués de presse publiés sur FAQ Logistique ne sont pas rédigés par nos équipes mais directement par les sociétés qui souhaitent les diffuser sur notre site.

FAQ logistique ne peut donc en aucun cas être considéré comme responsable de leurs contenus. Pour toute question relative à un communiqué, nous vous invitons à vous rapprocher directement de la société concernée.



Contactez notre équipe