Actualité > Manifestations >

SITL Europe 2014 : Répondre aux enjeux de distribution urbaine

Publication de CP
Trouvez un fournisseur (éditeur, prestataire, conseil, entrepôt, etc.)
Newsletter FAQ Logistique

SITL Europe
Salon partenaire de FAQ Logistique

Monsieur Marc Bazenet, Cluster Logistique Développement Durable, CCI Haut de Seine, s'exprime

Vendredi 31 janvier 2014

Avec plus de 3 milliards d'êtres humains, les villes concentrent près de la moitié de la population mondiale. Cette urbanisation croissante n'est pas sans conséquence sur l'activité et l'attractivité économiques des mégapoles. De Londres à Paris en passant par Sydney, New York, Tokyo ou Shanghai, toutes cherchent à optimiser leur efficacité énergétique globale et leur mobilité durable.

Par ses travaux visant à réduire l'impact environnemental des organisations et flux logistiques tout en augmentant leurs performances, le Cluster Logistique Urbaine Durable s'inscrit dans cette démarche intégrée au projet Grand Paris.

"Initié et financé par la CCI Hauts de Seine, la préfecture de région Ile-de-France, Ports de Paris et l'AFT-IFTIM, il a pour vocation d'expérimenter et de développer de nouvelles solutions de transport de marchandises vers et dans les zones métropolitaines denses avec le concours d'acteurs publics et privés", présente Marc Bazenet son responsable.

Projet fleuve-route "LUDEB"

Parmi les solutions étudiées, le projet "Logistique Urbaine Durable pour Equipements de Bureau" vise à tester sur le marché du mobilier de bureau de nouveaux schémas multimodaux permettant une approche fluviale de la région parisienne. " En Ile-de-France, 70 % des volumes de ce marché se destinent aux 8ème, 15ème, 16ème et La Défense bordés par la voie d'eau".

Associant Steelcase, leader mondial et français du mobilier de bureau, le consultant fluvial Euroflots, le transporteur Lena, le commissionnaire Green Supply Chain, le périmètre du projet concerne à terme tous les produits et équipements livrés lors de chantiers d'installation ou de rénovation de bureaux.

Innovant, le projet LUDEB s'attache à lever les freins qui pénalisent la voie d'eau dans la mise en œuvre de logistiques intégrées de surcroît urbaines. "Il s'appuie sur des caisses mobiles multimodales et démontables optimisant les chargements sur des unités fluviales Freycinet, plateaux de semi-remorques et porteurs 7,5 T. Les flux adressés s'étendent depuis les usines aux clients finaux jusqu'à la reverse logistique".

Cas Steelcase

Dans le pilote mené avec Steelcase, les produits sont directement placés dans une caisse mobile dès l'usine de Wisches dans le Haut-Rhin puis rejoignent par la route le port de Strasbourg à l'aide de semi-remorques. Là, ils sont transbordés par la grue de la péniche dont la cale est optimisée pour recevoir jusqu'à 20 caisses mobiles. Après un parcours fluvial de 15 j jusqu'aux ports urbains parisiens, les caisses sont déposées sur des porteurs de 7,5 T par la grue embarquée. Les porteurs assurent la livraison du dernier kilomètre, déposent la caisse et sont libérés pour d'autres tâches.

Une fois vidée, la caisse mobile est démontée ou sert au retour des emballages et/ou au transport des mobiliers en fin de vie. Elle reprend le même parcours en sens inverse vers l'usine de Wisches ou vers des centres de recyclage. "Intégré à la boucle logistique, un système de compactage réduirait alors ces déchets. En optimisant leurs capacités à chaque trajet, les moyens de transport peuvent être mutualisés avec d'autres marchandises".

Nouvelles compétences

Sur le trajet fluvial retour, le cas Steelcase prévoit la possibilité de services à bord de la péniche tels que le démontage des meubles en fin de vie soumis à une nouvelle taxation.

Les moyens de manutention embarquée, la polyvalence des caisses mobiles démontables et le développement de services à valeur ajoutée permettent de compenser les surcoûts et les délais supplémentaires du transport fluvial. "Ces services supposent de nouvelles compétences venant enrichir et différencier les prestations fluviales et routières".

Optimisation du stock.

Une validation du modèle technique et financier du projet LUDEB permettrait à Steelcase de revoir son plan de transport actuel (suppression de tout ou partie des 5 à 6 semi-remorques de 83 m3 par jour entre Strasbourg et l'Ile-de-France), cette logistique fleuve-route aurait également un impact sur les niveaux de stock intermédiaire de Steelcase. "L'entreprise dispose en effet d'un dépôt à Gennevilliers par lequel transite les commandes de moins de 40 m3. Une relocalisation de ce stock optimisé en bord à quai sur le port de Gennevilliers permettrait de bénéficier des mesures de soutien au transport combiné de Ports de Paris".

Sans compter les aides éligibles auprès de l'ADEME, Voies navigable de France, les Certificats d'économie d'énergie...et les gains économiques et écologiques par rapport aux logistiques 100 % routières.



FAQ logistique est un média relayant les actualités des secteurs transport, logistique et supply-chain. Les communiqués de presse publiés sur FAQ Logistique ne sont pas rédigés par nos équipes mais directement par les sociétés qui souhaitent les diffuser sur notre site.

FAQ logistique ne peut donc en aucun cas être considéré comme responsable de leurs contenus. Pour toute question relative à un communiqué, nous vous invitons à vous rapprocher directement de la société concernée.



Contactez notre équipe