Actualité > Equipementiers >

La lecture des codes 2D après impression : une première !

SDCom'

TSC

Une étape importante


Le 14 janvier 2013

Comme on le sait, le plus simple pour s'assurer que l'identification d'un produit soit correcte est la technologie appelée "Read-after-Print" ce qui signifie ''Lecture après impression''.

Avec cette technologie, le code à barres linéaire peut être testé pour la lisibilité, par l'intermédiaire d'un dispositif de balayage, directement après l'impression des étiquettes. La société Barcodat GmbH (revendeur autorisé de TSC) spécialisé dans les systèmes de collecte automatique de données, a pour la première fois réussi à exploiter les codes 2D bidimensionnels avec la toute nouvelle imprimante série industrielle TTP-2410M Pro de TSC Auto ID, garantissant un résultat irréprochable et fiable.

TSC Auto ID et la société PDS équipent le groupe Hermes de 14.000 imprimantes codes-barres"Cette étape était nécessaire, en particulier parce que, dans les lignes de production hautement industrialisées telles que l'industrie automobile et électronique, les étiquettes défectueuses peuvent avoir des conséquences désastreuses", explique Uwe Renn, Directeur de la Communication chez Barcodat, "parce que les produits et les composants sont de plus en plus fréquemment étiquetés avec des codes 2D. C'est le cas notamment du code DataMatrix qui permet d'encoder une très grande quantité d'informations ".

Cette technique a été testée avec succès par les experts de Dornstetten en Allemagne, sur les puissantes imprimantes à transfert thermique de la série TTP-2410M Pro. Lors de l'impression d'étiquettes, une zone stationnaire de lecture par Imageur placée sur la face avant de l'imprimante procède à la lec-ture du code barres sans aucune intervention manuelle. Lorsque le code-barres est inexact, le système s'éteint automatiquement. Des signaux d'avertissement sonore et/ou visuel peuvent être programmés. Après vérification et élimination de la cause de la panne, le système peut être redémarré.

A la question ''Pourquoi ce modèle d'imprimante est particulièrement avantageux pour l'application mentionnée ci-dessus?'', Dieter Oster, expert en technique d'impression chez Barcodat nous explique: ''Le logiciel déjà intégré est entièrement compatible avec le scanner utilisé, ce qui rend plus facile la programmation de l'en-semble du système". L'alimentation et le transfert de données se fait via l'interface RS-232C de l'imprimante, qui peut également être utilisée pour des opérations autonomes via une connexion USB Host (en option).



Basée sur la puissante plateforme de la série best-seller TTP-2410M de TSC, cette imprimante haute performance est pourvue en standard d'une interface série et parallèle et dispose d'une connexion Ethernet intégrée. De plus, elle peut contenir des rubans à transfert thermique allant jusqu'à 600 mètres de longueur. Equi-pée d'un processeur RISC 32 bits, elle offre une capacité de stoc-kage de 8 Mo Flash et 32 Mo de SDRAM.

Les premiers clients sont enthousiastes, car ils peuvent désormais bénéficier, sans restriction, de cette technique intéressante utilisée avec succès à la fois sur les codes à barres linéaires mais également sur des codes bidimensionnels. Les avantages sont d'une part la réduction du nombre d'erreurs lors de l'impression d'étiquettes, d'autre part la sécurisation des process et enfin l'économie faite en matière de d'utilisation de matériels d'impression, de rubans à transfert thermique et de temps.

Cependant, il existe une restriction à ce procédé. Selon l'expert en codes à barres, Uwe Renn, la méthode Read-after-Printing reste purement un système de contrôle de performances et n'inclut pas un contrôle de la qualité du code à barres. Pour les clients qui ont besoin de vérifier soit les principaux paramètres de leurs codes-barres ou les normes ISO 15416 pour les codes linéaires et ISO 15415 pour les codes 2D, ils doivent s'équiper d'un vérificateur de code à barres ou se renseigner auprès d'un spécialiste expérimenté de chez Barcodat qui non seulement fournit de tels dispositifs, mais aussi offre un service de vérification de code à barres pour les normes respectives.


 

À propos de TSC :

TSC Auto ID Technology Co., Ltd. (TSC) est un fournisseur international de produits d'identification automatique de qualité destinés aux secteurs du transport et de la logistique, de la santé, de l'industrie et du commerce. Son portefeuille est constitué par des imprimantes thermiques d'étiquettes, innovatrices et à prix concurrentiels, dont TSC a déjà vendu 2 millions d'unités sur le marché Auto-ID. Ainsi, l'entreprise dont le siège est basé à Taïwan est classée parmi les 10 plus grands fabricants d'imprimantes thermiques d'étiquettes au monde, ce qui en fait l'un des fournisseurs à plus forte croissance sur le marché mondial de l'identification automatique et de la collecte de données (AIDC). TSC est une société cotée à la bourse de Taiwan.

En Europe, la société TSC est représentée par sa Division TSC Auto ID Technology EMEA GmbH basée à Zorneding près de Munich, responsable de la vente et de l'assistance des produits dans les régions d'Europe, du Moyen Orient et de l'Afrique. Son Directeur Commercial pour l'Europe du Sud est Frédéric d'Orsay, mail : frederic.dorsay@tsceu.com.

TSC vend ses produits exclusivement au travers de revendeurs et intégrateurs à valeur ajoutée « VAR » (Value Added Reseller).


FAQ logistique est un média relayant les actualités des secteurs transport, logistique et supply-chain. Les communiqués de presse publiés sur FAQ Logistique ne sont pas rédigés par nos équipes mais directement par les sociétés qui souhaitent les diffuser sur notre site.

FAQ logistique ne peut donc en aucun cas être considéré comme responsable de leurs contenus. Pour toute question relative à un communiqué, nous vous invitons à vous rapprocher directement de la société concernée.



Contactez notre équipe