Les Dossiers Thématiques > TMS / WMS >WMS - TMS PME > Interview de M. François BIESBROUCK, Directeur de BK Systèmes.



WMS et TMS : sont-ils adaptés aux PME ?

  INTERVIEW

‘‘Au-delà de la qualité du produit WMS, le projet se réussit grâce à l’accompagnement qu’il convient de proposer à la PME’’ F. BIESBROUCK, BK Systèmes

François BIESBROUCK, Directeur de BK Systèmes

Interview de M. François BIESBROUCK, Directeur de BK Systèmes.
Réalisée le 22/07/2013 par Frédéric LEGRAS, Directeur du Portail FAQ Logistique dans le cadre du dossier thématique « WMS et TMS : sont-ils adaptés aux PME ? ».



Présentez-nous votre offre WMS ? Qu’est ce qui vous différencie des autres éditeurs ?

Lors de la création de la société à la fin des années 1990, l’objectif était de créer un outil à destination des TPE et des PME très simple d’utilisation. Notre logiciel Speed WMS est depuis monté en puissance mais l’outil reste simple à comprendre et à mettre en œuvre. Très puissant, il permet de répondre à des problématiques qui peuvent parfois être particulièrement complexes. L’outil dispose en outre d’une très forte capacité d’adaptation et d’une grande ergonomie. Aujourd’hui, nous intervenons aussi bien dans des grands groupes que dans des PME.


  Autres contributions

Evelyne RAYNAUD, a-SIS
‘‘ Pour les PME, la frontière qui existe aujourd’hui entre les TMS et les WMS tend à disparaître. ’’

Jérôme BOUR, DDS Logistics
‘‘ Notre objectif est de limiter le besoin en mobilisation de ressources chez le client. ’’

Jean-Marc PHILIP, Syleps
‘‘ Il convient de trouver le juste équilibre : limiter l’importance des adaptations pour que le budget ne soit pas exorbitant mais s’assurer de conserver la valeur ajoutée de l’entreprise. ’’

Patrick REHEL, NEGSYS
‘‘ La PME cherche bien entendu une solution logicielle mais aussi du conseil. ’’

Ottavio RIVELLI, inconso
‘‘ Chez une PME, les équipes projet du client sont généralement plus proches de la Direction Générale. ’’

Gilbert GARCIA, KLS
‘‘ Dans une PME, les interlocuteurs sont beaucoup plus dans une logique de délégation de confiance et de compétence. ’’

Yvan KELLER, bp2r
‘‘ Un TMS est un concept logiciel extrêmement large. Il faut prendre le soin de savoir ce qu’on en attend véritablement. ’’

Jean-Pierre GAUTIER, ACSEP
‘‘ La mise en place d’un WMS est l’occasion pour la PME de tout mettre à plat et d’analyser la valeur de chaque action’’

Justement, quelles sont les différences entre un projet de mise en place d’un WMS chez une PME et un projet de mise en place dans un grand groupe ?

Dans les deux cas, l’outil est le même. C’est plutôt la méthodologie d’implémentation qui diffère.

Dans les grands groupes il y a généralement un formalisme attendu beaucoup plus important alors que dans les PME on va plus directement à la solution.

Dans les PME, l’environnement est moins complexe au niveau du système d’informations. La mise en œuvre est donc relativement simple et les délais courts.

Dans une entreprise plus importante dans laquelle nous sommes confrontés à des ERP « complexes », nous sommes obligés d’implémenter de manière plus structurée.


Vous proposez donc le même outil aux PME et aux grandes entreprises ?

Oui car notre outil a prouvé qu’il était en mesure de gérer des flux importants et complexes.

Nous sommes par exemple très à l’aise dans les problématiques cross-canal. Sur le même site, nous pouvons aussi bien gérer les expéditions à l’unité pour des clients Internet que les expéditions en grandes quantités pour les centrales d’achat des distributeurs.

Mais les PME ne vous demandent-elles pas une couverture fonctionnelle moindre que celle demandée par les grands groupes ?

Non,le besoin est globalement identique ! Lorsqu’une PME fabrique un produit nécessitant de la traçabilité, ce besoin de traçabilité est le même que celui de n’importe quelle autre entreprise.

Les besoins logistiques fondamentaux ne sont donc pas différents en fonction de la taille de l’entreprise.

L’unique différence peut porter sur le pilotage. Une PME aura une dizaine de personnes au sein de son service logistique. C’est différent du fait de piloter un entrepôt dans lequel on a 100 ou 200 personnes.

Sur des gros sites, il convient de gérer des problématiques de pilotage de Ressources Humaines, de gestion de files d’attente en réception et en expédition. Ce n’est généralement pas le cas pour les PME.



Comment les PME chez lesquelles vous mettez en place votre solution, gèrent-elles leurs activités logistiques avant d’implémenter Speed WMS ?

En général elles ont déjà un ERP du type SAGE ou EBP. Elles se rendent compte de la nécessité de passer à des fonctionnalités logistiques plus poussées. En particulier lorsqu’elles sont confrontées à des problématiques de traçabilité.

Speed WMS


Quel ROI une PME est-elle en droit d’attendre ?

On peut constater des ROI inférieurs à un an dans la plupart des cas. Le ROI va en fait découler de deux paramètres :
- la productivité. L’optimisation à l’aide du WMS permet d’améliorer la productivité individuelle immédiatement. Avec le même personnel, l’entreprise va être en mesure de traiter 2 à 3 fois plus de flux. Le WMS va en particulier permettre :
o d’optimiser le rangement et de faciliter la recherche des produits dans l’entrepôt
o d’optimiser les chemins de préparation. Il s’agira par exemple de pouvoir gérer sur une activité e-commerce des ramasses / répartition intelligentes
- l’aspect commercial. La mise en place du WMS va permettre de fortement diminuer les problèmes de livraison. La qualité étant nettement améliorée, on élimine quasiment tous les retours clients liés à des problématiques de livraison. Les délais de distribution sont eux aussi améliorés. Tous ces éléments commerciaux jouent favorablement sur l’attractivité de la PME. Il s’agit d’un point moins visible que celui lié à la productivité mais qui revêt pourtant une grande importance.

Beaucoup de PME n’ont pas encore compris le potentiel des solutions WMS. Les coûts de ces projets peuvent vite atteindre 50.000 euros, mais les deux points que je viens d’évoquer permettent de les rentabiliser très rapidement.


En combien de temps vos solutions peuvent-elles être déployées ?

Cela dépend avant tout de ce qui doit être déployé. Dans des environnements relativement simples, sans interfaces, nous sommes en mesure de déployer notre solution en 3 ou 4 jours.

D’autres projets qui nécessitent de l’intégration peuvent eux durer 6 mois.

Tout comme notre produit, la démarche est à géométrie variable, en fonction du contexte.


Quels sont les points de vigilance / facteurs clefs de succès à considérer pour une PME pour mener à bien un tel projet ?

Dans une grande entreprise, lorsqu’on a un projet de cette importance, on met en place une cellule projet. dans une PME, il n’y a pas forcément d’encadrement structuré pour la gestion de projet. Ce n’est pas parce que la société démarre un nouveau projet qu’elle va nécessairement augmenter les ressources. La difficulté tient donc à la disponibilité des équipes et au fait que l’entreprise soit en mesure de dégager du temps pour aborder la problématique du changement. C’est pourtant un élément crucial aussi bien dans une PME que dans une entreprise plus grande.

Pour y remédier, en tant qu’experts du changement et de l’accompagnement, nous mettons en place un process de déploiement en correspondance avec les interlocuteurs. Nous les « embrigadons » dans une démarche permettant de minimiser les risques de dérapage. Il est par exemple fréquent que nous ayons en face de nous des opérationnels dont le métier est celui de la PME cliente. Ils ne disposent ni de culture projet ni de culture informatique. Souvent la logistique est également un domaine nouveau pour eux. Nous devons donc amener beaucoup de concept et de méthodologie.

En définitive, au-delà de la qualité du produit WMS, le projet se réussit grâce à l’accompagnement qu’il convient de proposer à la PME.


Bio Express

François BIESBROUCK a commencé sa carrière en tant que Responsable Informatique chez le prestataire logistique FDS (devenu entre-temps HAYS Logistique puis Kuehne + Nagel). Il y a acquis une forte expérience opérationnelle dans le domaine de la gestion d’entrepôt. Au début des années 1990, il propose à la SSII Hardis de s’engager dans une nouvelle voie en développant un WMS. A partir de cet accord, François Biesbrouck prend la direction du Département Logistique et développera le WMS Reflex. En 1998, il crée la société BK Systèmes et développe la solution Speed WMS.

Site Internet de BK Systèmes : http://www.bksystemes.fr/


Contactez notre équipe