Les Dossiers Thématiques > Transport > Performance transport : comment l'optimiser ? > Interview de Fabien PETITJEAN, Chef de Produit TMS d’Acteos



Performance transport : comment l'optimiser ?

  INTERVIEW

‘‘Le TMS est un investissement qui va véritablement ramener des gains de manière récurrente’’ F. PETITJEAN, Acteos

Fabien PETITJEAN, Chef de Produit TMS d’ActeosInterview de Fabien PETITJEAN, Chef de Produit TMS d’Acteos
Réalisée le 13/04/2016 par Frédéric LEGRAS, Directeur du Portail FAQ Logistique dans le cadre du dossier thématique « Performance transport : comment l’optimiser ? ».

Quelles sont les différents axes sur lesquels les chargeurs peuvent agir pour optimiser leur performance transport ?

Je peux les classer en quatre grandes catégories.

  Autres contributions

Jérôme BOUR, DDS Logistics
‘‘ Les transporteurs peuvent être très ingénieux dans la conception de leurs tarifs ’’

Olivier SCHULMAN, A-SIS
‘‘ Le taux de service s’avère plus important que l'optimisation économique du transport ’’

Florian CIMETIERE, ITinSell
‘‘ Il y a un basculement vers la recherche de fiabilité et de services supplémentaires ’’

Sébastien SLISKI, Zetes
‘‘ Le client détient désormais une place centrale dans l’analyse de la performance transport ’’

  1. Organisation du transport

L'organisation concerne aussi bien la consolidation des flux, que l'optimisation des tournées, ou encore le choix des prestataires sur différents modes de transport.

C'est un axe primordial. Si ce volet n’est pas bien traité, la performance transport en termes de coûts et de qualité de service ne peut être atteinte.
  1. Exécution et visibilité

Une fois les flux opérés, il s’agit de contrôler leur bonne exécution. Pour y parvenir, il est nécessaire d’avoir une visibilité précise sur l'acheminement des marchandises confiées au transporteur (interne ou externe). Si possible en temps réel.

L’objectif peut également être de donner de la visibilité aux clients de la société :
- en B to B : transmettre de l'information à des magasins. Par exemple dans le cadre d'un réseau de distribution intégré
- en B to C : partager l'information avec le client final, ce qui peut être fait de différentes manières, soit avec du push régulier soit avec un système de connexion pour récupérer les statuts de livraison comme le proposent par exemple les expressistes.

  1. Traitement administratif

Il s’agit de simplifier et d’automatiser au maximum l’ensemble des traitements administratifs, qu’il s’agisse de contrôle facture ou de gestion des litiges.

  1. Mesure de la performance

Il convient enfin de mesurer cette performance afin d’apporter des actions correctives si elle n’est pas au niveau souhaité. Pour cela, il est possible de s’appuyer sur des solutions d'analyse et de business intelligence.




Quels doivent être les principaux critères de sélection d’un transporteur ?

Vous m'auriez posé la question il y a dix ans, j'aurais axé ma réponse presque uniquement sur la notion de coût.  

Désormais, j’y ajouterai le type de prestation offerte et la qualité de service, ainsi que d’autres critères qui vont être importants pour certains chargeurs.

Par exemple :
- la dimension internationale du transporteur pour des sociétés dont les flux ne se limitent pas à un périmètre domestique
- la bonne connaissance géographique d'un secteur par le transporteur pour de la livraison urbaine
- l'éco responsabilité avec le choix de prestataires utilisant des moyens propres. Par exemple des véhicules électriques ou des tricycles.
- la dimension sociale. Certaines sociétés peuvent ainsi privilégier des prestataires travaillant avec des dispositifs d'insertion
- d’autres critères de spécialisation quand un transporteur standard ne peut offrir certaines prestations à valeur ajoutée dont le chargeur a besoin. Par exemple du transport exceptionnel.


Acteos : Configuration et disponibilité des ressources de transport

Cliquez sur l'image pour l'agrandir


Ces critères dépendent-ils du secteur d’activité et du positionnement de l’entreprise ?

En effet, leur importance relative évolue fortement en fonction des secteurs.

Prenons le coût du transport.

Sur des secteurs dans lesquels les marchandises ont une valeur relativement faible, par exemple des biens de grande consommation, le coût du transport constituera le principal critère de choix.

A contrario, dans des secteurs tels que la pharmacie, le luxe ou l'art, l’importance du coût de livraison est bien moindre au regard de la valeur de la marchandise.

Le critère des prestations permet également d’illustrer ce point.

En B to B, s’il s’agit d’approvisionner un réseau de magasins ne disposant pas forcément de réceptionnaires équipés de transpalettes. Il convient alors bien souvent de privilégier des transporteurs avec chauffeurs livreurs.

En B to C, les chargeurs peuvent avoir besoin de recourir à des prestations à forte valeur ajoutée, par exemple au montage de meubles ou à l’installation d’une télévision au domicile des clients. Cela nécessite alors des compétences techniques spécifiques et va constituer un critère de choix.

Dans le même ordre d’idée, les e-commerçants, pour s’assurer du respect de la promesse faite à leurs clients, doivent apporter un soin particulier à la qualité de service fournie par leur prestataire.

Cela est d’autant plus vrai que celui-ci devient de facto le représentant de l’entreprise dans le cas d'une livraison contre signature. Dans cette situation, la seule personne avec laquelle l’acheteur sera en contact est finalement un salarié du transporteur. Le choix du prestataire pourra alors également porter sur des critères de propreté, de responsabilité et de bonne présentation générale.


Acteos : Planning des Ordres de Transport

Cliquez sur l'image pour l'agrandir


Que propose Acteos aux chargeurs pour les assister dans le choix de leurs prestataires ?

Notre offre est en mesure d’aider les chargeurs dans leur choix de prestataires à plusieurs niveaux.

Au niveau tactique avec la réflexion sur le plan de transport : nos solutions permettent de définir les impacts d’un changement de prestataire en termes de coût et de service. Ces impacts peuvent être mesurés aussi bien sur la base des flux actuels de la société que sur une simulation de flux en augmentation.

Au niveau opérationnel : notre système de gestion transport permet, pour une livraison donnée, de comparer automatiquement différents transporteurs éligibles et de choisir le meilleur par rapport à des critères tels que : le coût, la disponibilité des moyens, etc.

De même, grâce à notre positionnement supply chain nous pouvons intégrer les impacts du choix du transporteur sur la préparation en entrepôt. Prenons l’exemple de produits réfrigérés. Si sur un secteur donné, recourir à un transporteur frigorifique est particulièrement coûteux, notre solution permet de proposer une alternative consistant à préparer la marchandise dans des caisses isothermes pour une prise en charge par des prestataires non spécialisés.


Au-delà du choix des prestataires, que propose votre société en termes d’optimisation de la performance transport ?

Reprenons les axes évoqués en début d’entretien.

  1. Organisation du transport

Nous couvrons cet axe en permettant à nos clients de travailler sur la consolidation et la mutualisation de leurs flux et en optimisant leurs tournées.

Notre solution propose également d’optimiser les journées de travail, problématique rencontrée par nos clients exploitant leurs flottes. Il peut aussi bien s’agir de transporteurs que de chargeurs se dotant de moyens (en location ou en propre).

Nous déployons actuellement chez certains de nos clients une solution différenciante permettant de réaliser de l’optimisation du transport basée sur des workflows métiers modulaires, tout comme des simulations, des scénarios du type « what if ». Nos utilisateurs vont alors pouvoir construire des workflows à partir des briques de base. L’objectif est de répondre à des contextes complexes dans lesquels l'optimisation du transport ne se résume plus à la simple optimisation de tournées. Jusqu’à présent, les moteurs de tournées permettaient d'automatiser des constitutions d'ordre de transport, mais les utilisateurs de TMS devaient ensuite opérer un nombre conséquent d’ajustements manuels en se posant des questions sur des éléments du type taux de chargement.

Notre solution permet d’intégrer de nouveaux critères dont le respect pourra entraîner des itérations additionnelles sur ces optimisations de tournées. Par exemple, si le taux de remplissage d’un véhicule n’atteint pas un niveau cible, l’ordre n’est pas suivi et il est possible de se reporter sur de la messagerie.

L'intérêt est d'offrir une plus grande flexibilité aux utilisateurs pour pouvoir automatiser leurs process, éventuellement avec différents processus types en fonction de la saison par exemple, sans pour autant devoir faire appel à l'éditeur qui ferait de la programmation en dur pour définir des process complexes.

  1. Exécution et visibilité

Nous proposons :
- du tracking temps réel, avec possibilité de s'interfacer à des dispositifs embarqués
- des portails collaboratifs qui permettent, à distance, via une connexion Internet, de remonter l'information sur l’opération de transport.

  1. Traitements administratifs

Notre offre couvre le suivi des litiges, le contrôle des factures, la préfacturation, etc.

  1. Mesure de la performance

Nous proposons des outils de Business Intelligence et d’Analytics, outils d'analyses rapides et performants. Ces outils permettent d’aider nos clients dans leurs choix stratégiques.


Quelle est l’approche d’Acteos en terme de commercialisation ?

Nous avons une approche modulaire. Autour d’un socle commun, véritable référentiel, gravitent des modules : organisation transport, tracking, portail collaboratif, préparation entrepôt, prévision des ventes et des besoins en ressources, etc.

En fonction des attentes d'un client donné, nous lui proposons le déploiement des modules adaptés, ce qui lui permet de couvrir ses besoins, non seulement d’un point de vue vertical, mais également transversalement sur toute sa Supply Chain.


Acteos : Gestion de la flotte propre

Cliquez sur l'image pour l'agrandir


Comment expliquer les faibles taux d’équipements TMS du marché ?

Acteos fait un peu figure d’exception dans la mesure où nous comptons le même nombre de clients actifs pour notre TMS et notre WMS.

C’est néanmoins aujourd’hui une réalité du marché : les taux d’équipement en TMS sont faibles par rapport à ceux du WMS.

Nous pouvons l’expliquer par le fait que les processus sont aujourd’hui plus normalisés dans l’entrepôt qu’ils ne le sont dans le transport.

Entre différents WMS, il s’agira surtout de juger du niveau de finesse des fonctionnalités, de l'ergonomie, du design, etc. Les WMS référents sur le marché sont ceux qui vont pousser plus loin la gestion des modes de fonctionnement.

Au niveau du transport, cette rationalisation n’a pas encore véritablement eu lieu.

Des acteurs opérant dans le même secteur d’activité n’auront pas forcément la même approche. Certains sous-traiteront le transport alors que d’autres géreront leurs moyens en propre, que ce soient des moyens internes ou de la location.

La dispersion existante entre les modes de gestion explique cette absence d’offre TMS unique sur le marché.

Un grand nombre d’acteurs sont également spécialisés. Certains sont plutôt centrés sur des bourses de fret, tandis que d’autres le sont sur du transport purement international.

Finalement, la plupart des petites structures n'ont pas encore franchi le pas de se doter d’un TMS parce qu’elles peuvent estimer qu'il s'agit de budgets importants.

Cette vision est un peu biaisée. Le SaaS a en particulier permis de rendre ces systèmes plus accessibles et il convient de bien considérer que les retours sur investissement des projets TMS sont relativement rapides.

En effet, il faut bien avoir à l’esprit que les coûts de transport représentent quasiment la moitié du budget logistique d'une entreprise. Les enjeux sont donc conséquents et les potentiels de réduction de coûts substantiels. L’optimisation de tournées permet par exemple généralement de les réduire d’au moins 7 ou 8 %.


Justement quel ROI un client de votre TMS peut-il espérer ?

En général, dans les entreprises avec des budgets transport de quelques millions d’euros, le retour sur investissement est opéré en moins de 2 ans.

Pour certains de nos clients chez lesquels le périmètre concerné était particulièrement large, le ROI a pu être atteint en moins de 6 mois d’exploitation.

Il convient en outre de bien considérer que le TMS est un investissement qui va véritablement ramener des gains de manière récurrente.


Quelles peuvent être les durées de déploiement de vos solutions ?

En fonction de la complexité des projets, cela va de quelques mois à un peu plus d'une année sachant que la phase de cadrage est primordiale. Au début du projet, elle permet de bien définir les flux et les processus avec le client.


Comment envisagez-vous l’évolution du marché des TMS ?

Nous considérons que les notions mêmes de TMS et de WMS vont avoir tendance à s'estomper au profit de modules métiers (planification, préparation de commandes, etc.) plutôt que d'une offre packagée fermée finalement assez verticale. Cela permettra de respecter une vision plus transverse de la supply chain.


Un livre blanc sur le TMS proposé par Acteos :

En tant qu’éditeur de solutions destinées au pilotage de la Supply Chain, Acteos rencontre régulièrement des entreprises qui souhaitent mettre en place un « Transportation Management System ».

Bien souvent, on retrouve les mêmes questions pertinentes : A qui s’adressent ces systèmes ? Quelles fonctionnalités comprennent-ils ? Quels sont les grands enjeux et que peuvent-ils apporter à mon entreprise et à mes clients ? Comment bien aborder le déploiement d’une telle solution, en l’intégrant au sein du Système d’Information ? Comment convaincre ma direction et faire adhérer mes équipes ?

C’est pourquoi Acteos propose, dans un Livre Blanc d’une trentaine de pages, de dresser un état des lieux objectif des Best Practices proposées par les éditeurs logiciels, combiné à une synthèse des échanges que l’éditeur intégrateur peut avoir avec ses clients industriels ou distributeurs.

Ce Livre Blanc en onze chapitres permet d’avoir une vision claire sur le marché des TMS, l’offre fonctionnelle, le R.O.I., le déroulement d’un projet et les grandes tendances actuelles et à venir.

Le livre blanc est téléchargeable à cette adresse : http://go.acteos.com/livre-blanc-tms-demande


Bio Express :

Fabien PETITJEAN a rejoint Acteos en 2011, d’abord comme Consultant Supply Chain puis en tant que Chef de Produit de la branche transport.

Il a débuté sa carrière dans le Supply Chain Event Management pour la logistique automobile chez PSA puis a intégré le secteur du conseil opérationnel en Supply Chain au sein du cabinet Acsience (groupe Altran). Avant d’entrer chez Acteos, il a développé et coordonné l’offre WMS France / Belgique chez Mecalux.

Site Internet d’Acteos : http://www.acteos.fr/


Contactez notre équipe