Les Dossiers Thématiques> Transport >Optimisation du Transport : outils et bonnes pratiques > Interview d’Hervé FOURCADE, Directeur commercial et Philippe THERAGE, Directeur des opérations de LPR



Dossier sur l'optimisation du transport

  INTERVIEW

‘‘La mutualisation du transport nous permet de proposer à nos clients une flexibilité et une qualité de service performantes.’’ P. THERAGE, LPR

Hervé FOURCADE, Directeur commercial de LPRPhilippe THERAGE, Directeur des opérations de LPR

Interview d’Hervé FOURCADE, Directeur commercial et Philippe THERAGE, Directeur des opérations de LPR.
Réalisée le 10/06/2014 par Frédéric LEGRAS, Directeur du Portail FAQ Logistique dans le cadre du dossier thématique « Optimisation du transport : outils et bonnes pratiques ».



Présentez-nous LPR et l’importance du transport dans votre activité.

Hervé FOURCADE : LPR opère sur le marché de la location-gestion de palettes à destination des industriels et des enseignes de la grande distribution. Implantés dans 9 pays européens (France, Italie, Espagne, Portugal, Belgique, Angleterre, Pologne, Allemagne et Hollande), nous avons réalisé un chiffre d’affaires de 133 M€ en 2013.

  Autres contributions

Florian CIMETIERE, ITinSell
‘‘ Le transport ne doit pas constituer le maillon faible d’une enseigne e-commerce ! ’’

Jérôme BOUR, DDS Logistics
‘‘ La mutualisation du transport n’a de sens que si l’organisation de chacun des participants est claire et qu’elle est coordonnée efficacement par un pilote’’

Bruno LACOSTE, a-SIS
‘‘ On ne se lance pas dans une démarche TMS pour se faire plaisir, il convient avant tout de définir des objectifs financiers ’’

Mejdha ZAOUALI, ATI
‘‘ MAXIMATE permet d’optimiser les taux de chargement de 25 à 50% ’’

Henri BERINGER, Quintiq
‘‘ Une collaboration transport ouverte permet d’éviter les phénomènes de rigidité et de marge de sécurité qui s’additionnent ’’

Patrick CHAUVEL, GEOCONCEPT
‘‘ Dans le transport, la qualité de service rendu au client final est source de productivité pour l’entreprise ’’

Fabrice MAQUIGNON, WKTS
‘‘ Une nouvelle légitimité pour la solution TMS en mode SaaS, au delà de la réduction des coûts, la satisfaction clients !’’

Le transport est une composante importante de notre activité. Ainsi, notre budget transport groupe était de 40 M€ en 2013.

Entièrement sous-traité, il concerne aussi bien l’approvisionnement des usines de nos clients en palettes que leur collecte dans tous les centres de distribution. Ceux-ci correspondent aux plateformes d’enseignes comme Intermarché, Carrefour, Auchan, Leclerc et Système U.

Si nous prenons l’exemple français, nous devons optimiser un réseau constitué de :

  • 8 sites de production auprès desquels nous nous approvisionnons en palettes neuves,
  • 12 centres de services LPR pour le stockage et la rénovation de nos palettes,
  • 200 sites industriels de nos clients que nous approvisionnons quotidiennement depuis nos centres de service,
  • 2 000 points de collecte (centrales d’achats, hypermarchés…)

Chacun des pays sur lequel nous sommes présents dispose de sa propre Direction des Opérations. C’est en fait la même organisation qui est déployée dans chaque filiale européenne.


Comment optimisez-vous vos transports ?

Philippe THERAGE : Essentiellement en favorisant les projets de mutualisation.

Très souvent, nos partenaires transporteurs collaborent également avec nos clients. Notre objectif est alors de trouver des synergies communes.
Par exemple, si notre prestataire vient livrer des palettes vides chez un industriel, il pourra y recharger de la marchandise et ainsi réduire au maximum les kilomètres à vide et ses temps d’attente. Cette démarche est donc particulièrement intéressante pour lui.



C’est également le cas pour nous dans la mesure où elle nous permet de proposer à nos clients une flexibilité et une qualité de service performante.

Pour LPR, la mutualisation constitue donc un point clé. Nous nous démarquons par nos partenariats avec les transporteurs et les clients pour arriver à mettre en place de tels projets profitables à tous.


J’imagine que ce système doit nécessiter une coordination pointue avec vos clients…

Philippe THERAGE : En effet, nous favorisons la communication et la coordination entre les gestionnaires d’exploitation LPR et les approvisionneurs de chaque usine.

Pour y parvenir, nous avons adopté une organisation de proximité avec un interlocuteur unique par zone. Ainsi, les spécificités locales sont bien intégrées par nos ressources. Elles sont parfaitement au courant des contraintes de chaque site de production, de leurs horaires d’ouverture, des plages de réception, etc.

Grâce à cette proximité, les équipes se connaissent bien et peuvent construire une coordination de flux efficace.

Hervé FOURCADE : Pour arriver à prendre en compte les particularités locales, nous avons divisé la France en 10 régions avec 1 gestionnaire par zone. De cette manière, nous pouvons proposer une flexibilité maximale à nos clients et aux approvisionneurs de leurs usines.


Quels sont les critères utilisés pour choisir vos transporteurs ?

Philippe THERAGE : Il est évident que l'aspect économique a un poids important. Cependant, il n’est pas le seul à déterminer le choix.

La qualité de service que nous apportons à nos clients est primordiale. Les palettes doivent être livrées dans les meilleures conditions possibles : en bon état, à l’heure et en toute sécurité.

Autre critère important, celui de la proximité du transporteur avec la zone de destination. Dans certains cas, la « connaissance du terrain » est indispensable. Cela favorise naturellement les entreprises locales.


Pourriez-vous nous donner des exemples pour illustrer l’importance de la connaissance du terrain ?

Philippe THERAGE et Hervé FOURCADE : Prenons le cas des livraisons dans des zones rurales (exemple : usines d’eau minérale). Il est généralement très compliqué de trouver un transporteur pour ce type d’opérations dans la mesure où les opportunités de rechargement sont faibles.

Dans ce contexte, nous favorisons le recours aux fournisseurs qui collaborent déjà avec notre client. De cette manière, le transporteur est sûr d’avoir un flux retour et les accès, les routes (de montagne notamment) et les contraintes opérationnelles lui sont parfaitement connues.

Cela est particulièrement utile lors de fortes intempéries. En cas de conditions climatiques difficiles, la plupart des transporteurs nationaux ne se sentent pas à l’aise pour emprunter ces routes. Au contraire, les acteurs locaux en ont l’habitude, disposent du matériel adapté et sont donc plus confiants pour réaliser ce type d’opérations.

C’est un point très important dans la mesure où il nous faut maintenir une qualité de service constante tout au long de l’année.

N’oublions pas en effet qu’une usine confrontée à une rupture de palettes verra nécessairement ses lignes de production arrêtées et, par voie de conséquence, devra répercuter son manque à gagner sur son fournisseur défaillant.


Comment favorisez-vous le développement durable dans le cadre de vos activités de transport?

Philippe THERAGE : La Responsabilité Sociétale des Entreprises est au cœur de la stratégie de LPR. A cet effet, nous avons publié un White Book sur cette démarche il y a quelques mois.

En tant que grands consommateurs de transport, nous sommes conscients du rôle important que nous avons à jouer. Nous insistons en particulier pour que nos partenaires adhèrent à la charte ADEME avec laquelle ils s’engagent à adopter une attitude et du matériel adaptés à la réduction des émissions de CO2. Dans nos appels d’offres, c’est un critère qui est présent au même titre que la capacité, le prix, etc.

D’autre part, les projets de mutualisation que nous avons présenté favorisent également la diminution du CO2 dans la mesure où les kms à vide sont maîtrisés.

Hervé FOURCADE : Nous avons beaucoup évoqué le mode routier lors de l’entretien, néanmoins nous utilisons également le ferroviaire, en particulier pour approvisionner nos clients brasseurs et minéraliers qui s'en servent eux-mêmes pour le transport de produits finis.

Nous exploitons ainsi en France et en Europe (en particulier entre l’Angleterre et la France) les chemins de fer pour alimenter les usines de nos clients. Cela contribue fortement à la diminution des émissions de CO2.


Bio Express

Philippe THERAGE a démarré sa carrière dans le secteur automobile dans des postes liés à la qualité et à la gestion de projet. Il a ensuite occupé des fonctions de management des opérations dans le secteur de la location de palettes puis chez un prestataire logistique dans l'agroalimentaire. Depuis 2013, il est Directeur des Opérations LPR pour la France.

Hervé FOURCADE a rejoint le groupe LPR à sa création en 1992. Société dont il est le Directeur Commercial. Il a auparavant travaillé chez les Transports ROUCH (Monsieur Pierre ROUCH étant le fondateur de LPR).

Site Internet LPR : http://www.lpr.eu/


Contactez notre équipe