Les Dossiers Thématiques >

Digitalisation de la Supply Chain

Digitalisation de la supply chain

Avec le développement des réseaux, l’essor des appareils mobiles et l’évolution des habitudes de consommation, la digitalisation est devenue un enjeu pour toute organisation.

Frédéric LEGRAS, Directeur du Portail FAQ LogistiqueDémarches initiées par le marketing qui y voit une façon de mieux connaître ses clients et d’enrichir leur expérience, les fonctions supply chain ont désormais bien intégré les bénéfices qu’elles pouvaient en tirer.

En effet, si l’entreprise est capable de renseigner précisément le consommateur, pourquoi ne pas également faire profiter les opérations transport et logistique de ces précieuses informations ?

Les potentiels sont immenses. À travers l’accélération et l’automatisation des échanges, il est possible d’apporter à la bonne personne (aussi bien en interne qu’en externe de l’entreprise), la bonne information, au bon moment, et ceci, quelle que soit l’endroit où elle se trouve (à condition toutefois d’avoir accès au réseau…).

Néanmoins, pour profiter pleinement de ces bénéfices, deux grandes conditions à respecter ressortent des entretiens que nous ont accordés les contributeurs du présent dossier :

  • La première condition n’est pas spécifique à notre secteur, il s’agit de la qualification précise de la donnée : il convient de s’assurer de fournir une information pertinente et que celle-ci ne soit pas « noyée » dans une masse de données non utiles.

  • La deuxième prend tout son sens en supply chain puisqu’il s’agit de s’assurer de faire collaborer efficacement l’ensemble des intervenants de la chaine. En effet, dans un projet de digitalisation, nombreux sont les acteurs dont les habitudes de travail seront impactées, en particulier à l’extérieur de l’entreprise (fournisseurs, prestataires, transporteurs, affréteurs, transitaires, etc.). Une gestion du changement efficace pour les intégrer le plus en amont possible du projet est donc requise. Sans leur adhésion, difficile de réellement profiter des avantages de la mise en place des nouveaux outils.

La lecture de ces entretiens est riche d’enseignements et contribuera, je l’espère, à vous éclairer sur les enjeux et pièges de la digitalisation appliquée à la supply chain.

 

Bonne lecture !
Frédéric LEGRAS
Directeur FAQ Logistique


La parole aux experts ! 

Jean-Pierre GAUTIER, Directeur des métiers chez ACSEP

‘‘ La digitalisation n'est pas un objectif mais un moyen ’’

Jean-Pierre GAUTIER, Directeur des métiers chez ACSEP, considère que la digitalisation vise avant tout à adresser la bonne information au bon moment à la bonne personne. Appliquée à la supply chain les potentiels d'optimisation sont évidents. Encore faut-il néanmoins que les données utilisées soient stables et que l’organisation appréhende bien ce qui est transmis.
Le sujet étant encore relativement nouveau, il est compliquée pour les entreprises de s’appuyer sur la courbe d’expérience et les risques encourus sont donc plus grands. Les POC et pilotes permettent de s’affranchir des risques inhérents à ce type de projets.

Bruno LACOSTE, Responsable Commercial d’A-SIS

‘‘ Il ne suffit pas de brancher un nouveau système pour que la digitalisation soit effective ’’

Bruno LACOSTE, Responsable Commercial d’A-SIS, insiste sur le fait que la digitalisation du secteur ne doit pas être considérée comme un simple effet de mode, mais constitue au contraire un bouleversement majeur. L'évolution des modes de consommation et l'apport des nouvelles technologies ont permis de faciliter la mise à disposition de l’information. Les entreprises ont ainsi compris l'intérêt que revêt la digitalisation en termes de pilotage de leur supply chain.

Arnaud MARTIN, Directeur Marketing d’AKANEA

‘‘ Le système d’information n’est qu’un support de la digitalisation supply chain ’’

Pour Arnaud MARTIN, Directeur Marketing d’AKANEA, la digitalisation de la supply chain passe par deux composantes : la modernisation du système d'information et la révision des processus associés dans l'entreprise. Le système d'information n'en constitue en fait que le support et non l’objectif ou la solution. La conduite du changement est à ce titre primordiale.
 
Alexia NARVOR, Marketing Manager Transporeon

‘‘ La digitalisation du secteur s’accélère ’’

Alexia NARVOR, Marketing Manager Transporeon, considère que le transport, auparavant à la traîne sur le sujet de la digitalisation est désormais à la pointe. L’économie de temps et la richesse en termes de données qu’elle apporte, constituent des potentiels d’amélioration des organisations conséquents. Néanmoins, pour pouvoir en bénéficier pleinement, l’application d’une gestion du changement efficace est requise. L'adoption de la solution dépend en particulier de la bonne définition de la façon dont seront intégrés les acteurs amenés à utiliser ou à communiquer avec les nouveaux systèmes, qu’ils soient internes ou externes à l’entreprise.

Jérôme BOUR, Directeur de DDS Logistics

‘‘ La digitalisation du transport va se banaliser dans les prochaines années ’’

Jérôme BOUR, Directeur de DDS Logistics, reconnaît une effervescence certaine autour du sujet de la digitalisation supply chain.
Les révolutions successives apportées par Internet, le e-commerce et l'essor des équipements mobiles en ont clairement favorisé le développement. Inscrit dans le vaste chantier de l'expérience client, la digitalisation est adressée par l’éditeur au niveau B to B à travers sa solution collaborative Join2Ship.

Emmanuelle SCHMITT, Consultante Chrymelie

‘‘ La convergence des systèmes d’information, juste une simplification des flux ? ’’

Emmanuelle SCHMITT, Consultante Chrymelie, souligne que la convergence des systèmes d’information est aujourd’hui un enjeu prioritaire pour toutes les entreprises cherchant à optimiser leur supply chain. C’est en effet une occasion majeure pour simplifier, standardiser et accélérer les flux.
 

Contactez notre équipe