Actualité > Prestataires >

La Coalition pour l'énergie de demain lance l'étude de faisabilité de son premier projet majeur et accueille trois nouveaux membres dont Kuehne+Nagel

SDCom'

Kuehne + Nagel

  • Lancement de l'étude de faisabilité du premier projet français de production de BioGNL dans un grand port maritime.
  • Air Liquide, le Groupe Kuehne+Nagel et Rolls-Royce rejoignent la Coalition.
  • Des progrès tangibles et lancement de nouveaux projets.

Le 5 juillet 2021

Créée fin 2019, la Coalition pour l'énergie de demain ambitionne d'accélérer le développement des énergies et des technologies d'avenir, pour accompagner les nouveaux modèles de mobilité durable, et ainsi réduire l'impact du transport et de la logistique sur le changement climatique.


Lancement de l'étude de faisabilité du premier projet français de production de BioGNL dans un grand port maritime

À l'occasion de sa deuxième réunion des CEO en 2021, la Coalition pour l'énergie de demain annonce le lancement de l'étude de faisabilité du premier projet français de production de BioGNL au sein d'un grand port maritime. Développé par trois de ses membres, ce projet permettra de faire progresser la production et l'utilisation du BioGNL pour le transport maritime.

Rendu possible par les travaux de la Coalition, ce projet permettra de transformer les déchets ménagers de la Métropole Aix-Marseille-Provence en biométhane liquéfié (BioGNL) dans le Port de Marseille Fos. Ce BioGNL sera alors utilisé pour promouvoir la mobilité verte depuis le port, notamment pour les navires propulsés au GNL du Groupe CMA CGM.

Parfaite illustration de l'économie circulaire, ce projet majeur profitera des infrastructures existantes au Port de Marseille Fos : les unités de méthanisation des déchets d'EveRé (centre de traitement des déchets ménagers), les terminaux méthaniers d'Elengy (filiale d'ENGIE) qui permettront le stockage et la livraison de ce Bio-GNL, le navire souteur de TotalEnergies et la flotte de navires propulsés au GNL de CMA CGM.

Le BioGNL, combiné avec la technologie dual fuel de moteur au gaz développée par CMA CGM, permettra de réduire d'au moins 67 % les émissions de gaz à effet de serre en well-to-wake (la chaîne de valeur complète) et de 88% en tank-to-wake (à l'échelle du navire).




Air Liquide, Kuehne+Nagel Group et Rolls-Royce rejoignent la Coalition pour l'énergie de demain

Déjà forte de 14 membres, la Coalition accueille aujourd'hui trois entreprises mondiales reconnues partout dans le monde pour leur participation à l'émergence d'innovations technologiques :

  • Air Liquide, un leader mondial des gaz, technologies et services pour l'industrie et la santé,
  • Kuehne+Nagel Group, un des leaders mondiaux de la logistique,
  • Rolls-Royce, société d'ingénierie de premier plan spécialisée dans les systèmes de puissance et de propulsion.

Ils rejoignent Airbus, AWS, Bureau Veritas, Carrefour, Cluster Maritime Français, CMA CGM Group, Crédit Agricole CIB, ENGIE, Faurecia, Michelin, PSA International, Schneider Electric, TotalEnergies et Wärtsilä au sein de la Coalition.

Ensemble, ils apporteront de nouvelles ressources et de nouveaux talents qui permettront à la Coalition de relever le défi du transport et de la logistique durables de demain.

Benoît Potier, Président Directeur Général du Groupe Air Liquide, a déclaré : « En ligne avec l'engagement d'Air Liquide en faveur de la transition énergétique, nous sommes heureux de rejoindre la Coalition de l'Énergie du Futur et les 17 grandes entreprises internationales qui la composent. Nous sommes convaincus des bénéfices d'une dynamique collective. Pour accélérer la transition énergétique du transport et de l'ensemble de la chaîne logistique, il nous faut travailler ensemble pour développer des solutions concrètes et favoriser les synergies. C'est bien en agissant dès aujourd'hui et collectivement, pour préparer l'avenir et développer de nouveaux modèles de mobilité durable, que nous pourrons avoir un impact positif sur la société de demain ».

Otto Schacht, membre du Comité de direction de Kuehne+Nagel International AG, Responsable de la Logistique maritime, a déclaré : « En tant que pionniers de la logistique durable, nous sommes heureux de rejoindre la Coalition pour l'énergie de demain dans le Transport et la Chaîne d'approvisionnement. Nous avons la conviction que la réalisation des objectifs de développement durable de l'ONU passe nécessairement par une approche collaborative et multisectorielle. De fait, la mise en commun de nos capacités d'innovation nous permettra de parvenir à des solutions de transport neutres en CO2, telles que ce nouveau projet de BioGNL. Leader mondial de la logistique qui relie les fournisseurs et leurs clients, Kuehne+Nagel propose des actions durables concrètes à ses clients à travers son programme Net Zero Carbon ».

Adam Morton - Directeur de la Technologie environnementale de Rolls-Royce plc. a ajouté : « Nous sommes très heureux de rejoindre cette Coalition à l'heure où tous les secteurs d'activité ont une conscience aiguë de la nécessité d'accélérer la décarbonation et développer des technologies favorisant une croissance durable dans les secteurs du transport et de la logistique. Les ambitions et les objectifs de la Coalition sont complémentaires de ceux récemment affichés par Rolls-Royce dans le cadre de son programme Net Zéro. Nous sommes convaincus que la collaboration est essentielle pour réaliser la transition vers un avenir sans carbone, et que c'est seulement en unissant nos forces que nous y parviendrons ».

Avec ces nouveaux membres, la Coalition continue de rallier les grands noms de différents secteurs industriels, et poursuit son ambition d'accélérer le développement des énergies et des technologies vecteurs de nouveaux modèles faiblement émetteurs de CO2, en vue d'atteindre les objectifs de neutralité carbone dans les transports et la logistique.


Progrès et développements de nouveaux projets

Depuis début 2021, les groupes de travail de la Coalition ont accompli d'importants progrès sur plusieurs projets :

  • Tests et certification, dans le cadre des projets Cathyopé et H2Haul de Carrefour, du premier camion de 44 tonnes à hydrogène dans le Sud de la France et collecte de lettres d'intention non contraignantes visant à convertir, dans un premier temps, au moins 100 camions diesel en camions à hydrogène écologiques en Europe, dans le but de décarboner le transport routier par poids lourds dans toute l'Union européenne à tous les niveaux de sa chaîne de valeur : production d'hydrogène vert, infrastructures de ravitaillement en hydrogène et utilisateur final.
  • Lancement prochain des études techniques sur le biocarburant obtenu par pyrolyse dédié au transport maritime, les premières quantités devant être produites d'ici à 2022 et l'industrialisation devant commencer à partir de 2023.
  • Développement d'un démonstrateur éco-calculateur, permettant de certifier les émissions de CO2 des navires en prenant en compte l'ensemble du trajet, en door to door, sur n'importe quelle route maritime. Cet outil permet également de proposer des routes alternatives à faibles émissions à partir des différents niveaux de données provenant des navires, ce qui permet aux chargeurs de mesurer précisément leur empreinte carbone.
  • Publication en avril 2021 d'un manifeste commun pour les gaz renouvelables visant à accélérer la transition énergétique. Cette déclaration a pour but de dévoiler les possibilités offertes par les gaz renouvelables dans la transition énergétique et de favoriser le développement de la production de biométhane en Europe.
  • Études techniques sur l'équilibre énergétique et le taux d'électrification sur les différentes routes de transport, et notamment dans les terminaux de Marseille et de Singapour. Ces études, qui seront suivies par une analyse coût-bénéfice des possibilités de conversion ainsi identifiées, ont montré que la connexion d'un navire au quai permettrait d'économiser 5  % de la consommation énergétique totale sur une route reliant l'Asie et l'Europe, ce qui représente une économie potentielle de 50 tonnes de CO2 en moyenne par navire et par escale.

Par ailleurs, la Coalition lance de nouveaux chantiers visant à accélérer le développement des énergies nouvelles :

  • la production et les essais du méthane de synthèse, ou e-méthane, pour l'industrie du transport maritime,
  • l'entrepôt et la chaîne d'approvisionnement de demain, et le nouveau modèle écologique entre les entrepôts et les centres de distribution,
  • les nouveaux biocarburants pour le transport aérien.

Une coalition internationale offrant une trajectoire claire vers la neutralité carbone

Lancée fin 2019 lors des Assises de l'Économie de la Mer, et soutenue par le Président Emmanuel Macron, la Coalition pour l'énergie de demain vise à accélérer le développement des énergies et des technologies d'avenir, pour accompagner les nouveaux modèles de mobilité durable et ainsi réduire l'impact climatique du transport et de la logistique.

Afin de permettre de véritables révolutions technologiques et d'obtenir des résultats tangibles dès 2030, la Coalition s'est fixé trois objectifs principaux :

  • élargir considérablement les sources d'approvisionnement en énergies propres ;
  • réduire la consommation d'énergie par kilomètre équivalent transporté ;
  • réduire la part des émissions imputable au transport et à la logistique.

 

À propos de Kuehne + Nagel

Avec plus de 72 500 collaborateurs et 1 400 implantations à travers 100 pays, Kuehne+Nagel est un des leaders mondiaux du transport et de la logistique. Acteur majeur des services de transport maritime, aérien, routier et de la logistique contractuelle, Kuehne+Nagel propose des solutions intégrées à la supply chain de ses clients et participe à une empreinte carbone neutre des flux logistiques. En France, Kuehne+Nagel opère sur 125 sites ses activités pour le compte de 16 000 clients français et internationaux.

Plus d'informations sur : http://www.kuehne-nagel.fr/



FAQ logistique est un média relayant les actualités des secteurs transport, logistique et supply-chain. Les communiqués de presse publiés sur FAQ Logistique ne sont pas rédigés par nos équipes mais directement par les sociétés qui souhaitent les diffuser sur notre site.

FAQ logistique ne peut donc en aucun cas être considéré comme responsable de leurs contenus. Pour toute question relative à un communiqué, nous vous invitons à vous rapprocher directement de la société concernée.



Contactez notre équipe