Actualité > Equipementiers >

Film plastique à usage unique : il n’y a pas de quoi s’emballer !

SDCom'

Loadhog


10/02/2021

La rapide croissance du e-commerce à la suite de la crise sanitaire a challengé le secteur logistique, renforçant plus que jamais la nécessité pour les intervenants du secteur d’optimiser leurs solutions d’emballages.

Aujourd’hui, le principal matériau à usage unique utilisé pour sécuriser les palettes en Europe est le film étirable. La plupart des entreprises s'orientent cependant peu à peu vers des solutions d'emballage plus respectueuses de l'environnement et réutilisables. Mais pourquoi l'emballage à usage unique est-il devenu une préoccupation majeure des chaînes d'approvisionnement ? Passons en revue tous les aspects négatifs des déchets plastiques à usages uniques.

Film plastique à usage unique : il n’y a pas de quoi s’emballer !


Hausse des coûts

A première vue, le film plastique étirable peut sembler être la solution la moins couteuse afin de sécuriser une palette.

Et pourtant, en particulier dans les grands entrepôts, les dépenses relatives à la sécurisation des palettes peuvent rapidement s'accumuler : avec un coût moyen de 8 euros pour un rouleau de film étirable et un nombre moyen de 12 palettes par rouleau, vous atteignez rapidement un coût annuel de 12 000 euros si vous emballez un nombre de 50 palettes par jour. Il arrive souvent que les utilisateurs doivent emballer leurs palettes plusieurs fois en raison de protocoles de test ou des problèmes de transport.

Ainsi, le film plastique étirable à usage unique est une dépense qui peut rapidement dépasser votre budget lorsque vous avez une grande quantité de palettes à emballer. Sans oublier la quantité importante de film étirable qui est gaspillée pendant le processus d'emballage lui-même, générant des déchets plastiques inutiles et des coûts importants.




Baisse de productivité

Le film étirable doit être enroulé autour de la palette avant l'expédition et déballé après la livraison. Cela ajoute deux étapes supplémentaires à la chaîne logistique, ralentissant ainsi l'ensemble des opérations. L'emballage manuel traditionnel des palettes peut également mettre en péril la santé des employés.

Le fait de se baisser continuellement pour fixer le film autour de la palette augmente de 50% la pression ressentie sur le dos. L'emballage manuel peut ainsi être à l’origine de graves blessures au dos et aux épaules, augmentant les risques pour la santé et la sécurité des tra-vailleurs. Afin d’éviter ces contraintes, vous pourriez opter pour une banderoleuse automatique.

Néanmoins, même avec cette solution, les employés doivent être formés aux nouveaux équipe-ments et aux normes requises, ce qui nécessite beaucoup de temps et d'argent. De plus, le processus automatique d'emballage d'une palette peut prendre jusqu’à 2 à 3 minutes. Là encore, le film plastique étirable ne semble pas être la meilleure option en termes de maximisation de productivité.


Problèmes de qualité

Si elles ne sont pas correctement filmées, vos palettes peuvent bouger pendant le transport et entraîner des dommages en termes de produit et d’emballage, générant ainsi des coûts en mar-chandises abîmées et en envois inutiles. Lorsqu'elles sont filmées manuellement, la protection de vos marchandises dépend de l'efficacité de votre personnel.

La fatigue ou une absence de forma-tion peuvent rapidement affecter les employés, pouvant entraîner des dommages de biens dus à un mauvais filmage des palettes. Le coût réel des pertes causées par des chargements mal sécuri-sés n'est pas toujours pleinement pris en compte, mais peut avoir un impact significatif sur les pe-tites et moyennes entreprises.


Augmentation des déchets

Chaque année, environ 1,3 milliard de tonnes de déchets sont produits dans le monde. En Europe, la quantité de déchets plastiques a augmenté de 13 % au cours de la dernière décennie.

Des études montrent que si la tendance actuelle se poursuit, la quantité de déchets plastiques polluant les océans atteindra 29 millions de tonnes par an d'ici 2040. Cela représenterait 50 kg de déchets pour chaque mètre de littoral dans le monde.

Le film plastique à usage unique est loin d'être respectueux de l'environnement. Les matières plas-tiques fines sont difficiles à recycler et finissent souvent dans des décharges ou des incinérateurs.

Selon l'Organisation Mondiale de la Santé, le PVC et le PDVC peuvent libérer une substance chi-mique toxique et nocive appelée dioxine lorsqu'ils sont éliminés. Ainsi, le film plastique à usage unique participe activement à la pollution plastique mondiale.

Les entreprises semblent toutefois de plus en plus conscientes de ces préoccupations environnementales et se tournent de plus en plus vers de nouvelles solutions d'emballages réutilisables.


L’alternative de la Coiffe pour palette Loadhog

Ajouté à la gamme de coiffes pour palettes Loadhog, la nouvelle coiffe pour palette Euro est le par-fait substitut écologique et réutilisable au film plastique à usage unique. C'est la méthode la plus sûre, polyvalente et rentable pour sécuriser la charge sur une palette, sans ficelage ni étirement.

La gamme est composée de quatre dimensions alternatives adaptées aux différents types de pa-lettes : Euro, ½ Euro, ISO et US. En cas de commande en large quantité, Loadhog offre également la possibilité de développer des dimensions sur mesure.

La coiffe pour palette Euro est dotée d'un châssis léger offrant 6 points de contact et d'un design symétrique rotatif et équilibré facilitant la manutention. La coiffe est compatible avec tous les types de palettes et peut être gerbée, ce qui permet d’optimiser le stockage et le remplissage des véhicules et d’ainsi réduire votre empreinte carbone. Cette solution réutilisable permet également d'éliminer complètement les déchets de matériaux jetables et permet un rapide retour sur investissement.

Compatible avec l'automatisation, ce produit innovant vous permet donc non seulement de réduire considérablement les déchets que vous produisez, mais également de faire des économies de coûts en termes de main-d'œuvre et de temps. Les dernières entreprises ayant adopté la coiffe pour palette Loadhog ont ainsi gagné 2,40 minutes lors de la sécurisation de chaque palette. Un changement dans l'industrie plastique est urgent et les produits réutilisables sont là pour y apporter une solution.

PRH a, dès la première année, réussi à réduire sa consommation de plastique à usage unique de plus de 47% grâce à ce nouveau produit. La société souhaite continuer à développer ce pourcentage et entend promouvoir ces nouveaux systèmes d’emballages éco-responsables sur le marché lors de leur prise de parole sur diverses conférences commerciales.

Le prochain objectif de Loadhog consistera à lancer sa nouvelle gamme de produits adaptés à l’automatisation. Ceux-ci seront destinés aux entreprises qui mettent en œuvre l’entreposage automatisé. L’équipe de conception de la société a mis au point ces nouveaux produits en réponse aux besoins des clients de vente au détail en ligne.

Ainsi, les innovations de l’entreprise viennent enfin intégrer la technologie d’automatisation aux systèmes d’emballage. Loadhog ayant un objectif de R&D stipulant que 25% de son chiffre d'affaires doit provenir de produits de moins de quatre ans, l'entreprise est toujours poussée à se lancer de nouveaux challenges.


 


FAQ logistique est un média relayant les actualités des secteurs transport, logistique et supply-chain. Les communiqués de presse publiés sur FAQ Logistique ne sont pas rédigés par nos équipes mais directement par les sociétés qui souhaitent les diffuser sur notre site.

FAQ logistique ne peut donc en aucun cas être considéré comme responsable de leurs contenus. Pour toute question relative à un communiqué, nous vous invitons à vous rapprocher directement de la société concernée.



Contactez notre équipe