Actualité >

20e Enquête sur les besoins en Emplois et en Formations dans la Logistique : activité et emplois en hausse en 2013, stabilité attendue pour 2014

Publication de CP
Trouvez un fournisseur (éditeur, prestataire, conseil, entrepôt, etc.)
Newsletter FAQ Logistique

AFT IFTIM

LE 13 MAI 2014

La 20e Enquête consacrée au secteur de la logistique effectuée par l'AFT (Association pour le développement de la Formation dans le Transport-Logistique) met en lumière l'amélioration de la conjoncture en 2013, entraînant, au-delà des prévisions, l'emploi à la hausse. Pour 2014, les signaux sont également positifs même si les employeurs restent très prudents.

Le point sur l'emploi en 2013

Parmi les établissements sondés (voir méthodologie ci-dessous), 42 % déclarent avoir constaté une hausse de l'activité en 2013. Une amélioration de la conjoncture ressentie tant par les établissements d'au moins 100 salariés que par les plus petites structures comptant entre 50 et 99 salariés.

Principal effet de cette activité soutenue : une hausse des effectifs pour 44 % des entreprises interrogées. Toutes les catégories d'emplois sont concernées par cette augmentation : « cadres », « techniciens/agents de maîtrise » et « opérateurs logistiques ».

Pour les cadres et les techniciens/agents de maîtrise, c'est dans le domaine de la « Stratégie et l'organisation logistique » que les recrutements se sont le plus opérés. En ce qui concerne les opérateurs logistiques, c'est assez logiquement que l'on constate de fortes hausses dans les fonctions de « Manutention et conduite d'engins de manutention » ou encore dans « l'Emballage / préparation de commandes ».

Néanmoins, alors que les prestataires transport-logistique et les établissements de l'industrie agroalimentaire affichent les évolutions de l'emploi d'opérateurs logistiques les plus favorables, dans l'industrie automobile, le différentiel entre le pourcentage d'établissements de 100 salariés et plus faisant état d'une hausse des effectifs d'opérateurs et le pourcentage de ceux faisant état d'une baisse, est de - 20 points.

Parmi les établissements de 100 salariés et plus, 54 % des recruteurs ont embauché des jeunes de moins de 26 ans en 2013, après 40 % en 2012, et jusqu'à 81 % au sein des prestataires transport-logistique. La même tendance s'observe au sein des établissements de moins de 50 à 99 salariés : 59 % des recruteurs ont intégré des jeunes de moins de 26 ans en 2013, après 43 % en 2012.

A noter : l'Enquête révèle par ailleurs que les candidats ayant suivi une formation spécifique à la logistique (diplôme ou titre professionnel) sont souvent mieux perçus par les employeurs du secteur, et ce quelle que soit la catégorie d'emploi. La motivation et l'expérience sont les autres facteurs déterminants.

En matière de formation continue des salariés, plus de la moitié des établissements sondés ont réalisé des formations pour leur personnel logistique en 2013.



Quid pour 2014 ?

En termes de conjoncture, les sondés ne prévoient pas une dégradation de la croissance de l'activité logistique en 2014.

Ainsi, Les établissements industriels et commerciaux sont largement plus nombreux à prévoir une augmentation de leur activité logistique (40 % des établissements de toutes tailles et tous secteurs confondus) que le contraire (7 %), et ce dans tous les secteurs d'activité.

Chez les prestataires transport-logistique, seulement 8 % d'entre eux anticipent une baisse des commandes qui leur seront adressées en 2014, tandis que près d'un tiers tablent sur une hausse.

Les perspectives d'emploi pour 2014 sont mesurées. Si 13 % des établissements (toutes tailles confondues) prévoient une augmentation des effectifs d'opérateurs logistiques en 2014 et seulement 5 % leur diminution, on note néanmoins une grande prudence dans l'expression de prévisions pour les cadres et les techniciens/agents de maîtrise.

Retour sur vingt années d'Enquête Logistique

A l'occasion du vingtième anniversaire de cette Enquête, l'AFT s'est livrée à un comparatif sur les deux dernières décennies. Le constat est sans équivoque : la présence des fonctions logistiques s'est largement banalisée dans les entreprises...

A titre d'exemple, alors que 37 % des établissements interrogés avaient des activités d'emballage en 1993, ils étaient 79 % en 2013 ! Dix ans plus tard, ils sont encore un peu plus nombreux (86 %). Même progression des fonctions d'entreposage : présentes dans la moitié des établissements sondés en 1993, elles font aujourd'hui partie intégrante de l'organisation de 88 % des établissements.

En matière de formation, de plus en plus de salariés de la logistique sont issus d'une formation logistique : en 2014, 30 % des établissements déclarent que leurs cadres logistiques ont une formation logistique, et ils sont 27 % pour les techniciens et agents de maîtrise, contre 11 % il y a 20 ans.

Aujourd'hui, justifier d'une formation spécifique à la logistique est devenu nécessaire aux candidats à l'emploi : 44 % des sondés affirment en 2014 tenir compte des formations spécifiques à la logistique des candidats qui postulent à un poste d'opérateur logistique, contre 6 % seulement en 1994.

Méthodologie de l'Enquête

Du 13 janvier au 3 février 2014, l'AFT a sondé 461 établissements de 100 salariés et plus - ce qui représente un taux de sondage de 9 % - appartenant à sept secteurs d'activité retenus en raison notamment de leur poids en effectifs logistiques :

• Industries agricoles et alimentaires,
• Pharmacie, parfumerie et entretien,
• Industrie automobile,
• Industrie des équipements mécaniques,
• Chimie, caoutchouc, plastiques,
• Commerce,
• Prestataires transport-logistique.

En complément, 96 établissements de taille plus réduite (de 50 à 99 salariés), ont été interrogés dans le secteur du commerce et chez les prestataires logistiques, ce qui porte à 557 le nombre total d'établissements sondés.



A propos de l'AFT :

Grâce à sa coopération avec les pouvoirs publics et en lien étroit avec les professionnels sur l'ensemble du territoire national, l'AFT assure une mission générale de développement de la formation professionnelle dans le Transport-Logistique par :
- la mise en œuvre de la politique de formation définie par les organisations professionnelles,
- la signature de conventions avec les différents ministères : Transport, Budget, Education nationale, Travail, Emploi et formation professionnelle, Défense, ainsi qu'avec les régions, et divers grands organismes : Pôle Emploi, ONISEP, ADEME, KLESIA, CNAMTS…
- l'information des divers publics (en particulier les jeunes et demandeurs d'emploi) et leur orientation vers les métiers du Transport-Logistique.

Contactez notre équipe