Les Dossiers Thématiques > Innovation > L'innovation au cœur de la supply chain (2017) > Interview d’Alexia NARVOR, Marketing Manager Transporeon

L'innovation au coeur de la supply chain (2017)

  INTERVIEW

‘‘Transporeon travaille sur la Logistique 4.0’’ A. NARVOR, TRANSPOREON

Alexia NARVOR, Marketing Manager TransporeonInterview d’Alexia NARVOR, Marketing Manager Transporeon
Réalisée le 06/02/2017 par Frédéric LEGRAS, Directeur du Portail FAQ Logistique dans le cadre du dossier thématique « L’innovation au cœur de la supply chain (2017) ».

Transporeon a lancé en 2016 une collaboration avec l’Université RWTH d’Aix-la-Chapelle. Quel est l’objectif de cette collaboration ? Quels en sont les premiers résultats ?

Alors que le sujet de l’Industrie 4.0 est apparu il y a déjà plusieurs années, nous avons constaté qu’il n’existait ni définition claire ni état de l’art précis sur la Logistique 4.0. Nous avons donc souhaité mener une étude sur le sujet en nous appuyant sur une collaboration avec un partenaire universitaire.

  Autres contributions

Didier GRIS (Directeur de l’Innovation) et de Philippe MARQUES (Responsable Produits), chez A-SIS
‘‘ Les process d'innovation logistique sont souvent très itératifs ’’

Jérôme BOUR, Directeur de DDS Logistics
‘‘ Donner aux industriels les moyens d'offrir à leurs clients un niveau de service équivalent à celui proposé par les grands acteurs du e-commerce ’’

Sébastien SLISKI, General Manager Collaborative Supply Chain Solutions chez Zetes
‘‘ Innover n’implique pas forcément de faire table rase de son système actuel ’’

Après avoir contacté plusieurs écoles internationales, c’est finalement l'Université RWTH d'Aix La Chapelle que nous avons retenue. En effet, cet acteur présentait plusieurs avantages.

D’abord celui d’avoir déjà lancé il y a plusieurs années des recherches sur l'industrie 4.0. Ensuite de disposer d’un Cluster avec un service spécifique à la logistique.

De notre côté, nous fournissons des données anonymes pour les statistiques, notre expérience métier, les retours des professionnels sur les besoins et les évolutions du marché.

La collaboration a été lancée début 2016. Elle consiste en une recherche généraliste sur le sujet afin à la fois de savoir exactement de quoi on parle et surtout de détecter les tendances à venir reliées à l'industrie 4.0. C'est-à-dire de déterminer comment la logistique va devoir réagir aux nouvelles façons de travailler des industriels. On touche en particulier à l'automatisation et à la digitalisation.


Certains de vos clients sont-ils intégrés dans cette démarche ?

Nous avons proposé à l'Université d’interroger une partie de nos clients. Il s’agissait de savoir :

  • Où ils en étaient vis-à-vis de la Logistique 4.0
  • Comment ils avaient fait évoluer leur organisation supply-chain au fur et à mesure des années
  • Comment ils imaginaient les évolutions de la logistique dans un futur proche
  • Etc.

Les sociétés concernées interviennent dans divers secteurs : matériaux de construction, automotive, chimie, etc. L’objectif était de travailler à partir d’un panel le plus représentatif possible de la population logistique.




Quels sont les premiers résultats de cette collaboration ?

Un benchmark est disponible depuis le début de l’année et une étude sortira dans les prochaines semaines.

Le benchmark principalement destiné aux chargeurs a été publié le 16 janvier dernier. À partir de réponses apportées à un questionnaire disponible en ligne, une note est attribuée à l’entreprise correspondant à son degré de digitalisation transport.

Celle-ci peut ainsi se positionner par rapport au marché en particulier à travers la consultation de graphiques qui peuvent être générés sur différents niveaux : géographiques, secteur, etc.

L'intérêt est donc de pouvoir se comparer pour savoir sur quels axes agir pour rester compétitif par rapport au marché. L’entreprise bénéficie en outre de recommandations sur différents volets :

  • Gestion des achats de transport
  • Réalisation du transport
  • Analyse des données
  • Qualité environnementale
  • Etc.

De son côté, l’étude visera en particulier à donner une définition claire et présentera la vision de l’Université RWTH d’Aix-la-Chapelle sur l'avenir de la logistique. Elle sera bien entendu disponible en français.


Un benchmark en ligne pour améliorer les processus transport

Issu de la collaboration entre l’Université RWTH d’Aix-la-Chapelle et Transporeon Group, le Logistics 4.0 Maturity Benchmark est un outil en ligne gratuit qui permet aux chargeurs de déterminer leur degré actuel de digitalisation et leur propose des recommandations adaptées.

L'outil Logistics 4.0 Maturity Benchmark analyse les processus transport et logistiques

Les résultats sont affichés à l’écran immédiatement sous la forme de diagramme de Kiviat (en toile d’araignée). Les résultats du chargeur peuvent être comparés avec les valeurs moyennes obtenues par les entreprises de taille équivalente, ou par les entreprises du même secteur d’activité ou encore dans le même pays.

Le Logistics 4.0 Maturity Benchmark est disponible gratuitement dans plusieurs langues sur http://www.smart-logistics.fr/


Justement, sans dévoiler les conclusions de cette étude, pouvez-vous néanmoins nous présenter quelques grandes tendances en termes d’innovations logistiques ?

Le futur de la logistique consistera à utiliser l’ensemble des données collectées de manière intelligente (smart data) et à alimenter des systèmes prédictifs. C’est bien de récupérer les données, il convient désormais de savoir s'en servir à bon escient et en particulier de les utiliser pour rendre son organisation logistique plus flexible.

Par exemple, avec le smart data, à partir d’algorithmes et d’habitudes de réalisation, on peut imaginer préparer les commandes à l'avance avant même que celles-ci ne soient réellement passées. Cela ressemble à ce qu’Amazon a voulu lancer avec ses livraisons à l’avance. On peut imaginer un fonctionnement similaire avec la préparation de commandes.

De la même manière, il est possible d’améliorer l’organisation de l’entrepôt et d’en optimiser les ressources  en prenant en compte l’exécution du transport, les temps de chargement, etc. En exploitant intelligemment les données, l'entreprise peut par exemple pallier le retard d’un camion. La préparation de commande destinée à ce camion est reportée et on privilégie à la place la préparation d’une autre commande.

C’est ce que nous proposons d’ailleurs à travers notre application smartphone et notre solution de gestion des quais. Le chargeur peut déjà prévoir à l'avance s'il doit adapter son organisation interne, sa structure et ses outils en étant informé en temps réel de la réalisation du transport.

De meilleures exploitations des données et interconnexions entre les services permettent ainsi d’optimiser la collaboration pour plus d'efficacité des services Achats, Supply Chain, Transport, Logistique et Services Client.

Au-delà du développement de la smart data et des systèmes prédictifs, l'émergence de nouvelles technologies comme l’impression 3D ou les véhicules autonomes devraient également bouleverser le monde de la logistique dans les prochaines années.

L'impression 3 D est encore assez sommaire et réalisée en général par des sociétés, mais on peut imaginer que les particuliers auront dans un futur proche des imprimantes 3 D à leur domicile. Cela pourrait avoir un impact majeur sur les secteurs liés aux pièces détachées.

En ce qui concerne les véhicules autonomes, une fois que la sécurité aura été confirmée, on devrait voir apparaître de plus en plus de livraisons de fret concernées par de tels systèmes.


Et du côté de Transporeon, quelles sont les grandes évolutions en cours ?

Depuis sa création, Transporeon travaille sur la digitalisation des processus transport. Nous proposons des solutions entièrement SaaS, des processus 0 papier. Nous partons des achats de transport pour aller jusqu'à la livraison au client professionnel final.

Dans les dernières années, nombre d’optimisations liées à l’automatisation et au prédictif ont été apportées à nos solutions. Le mouvement devrait s’accélérer dans les prochaines années.

Prenons deux exemples. Le premier en rapport avec la gestion des appels d’offres, le second en rapport avec l’attribution des transports.

"L'utilisation du smartphone pour la livraison au destinataire permet à nos clients de suivre en temps réel la marchandise et de gérer la preuve de livraison de manière informatisée."Pour la partie appel d’offres, au-delà de la récolte des données issues des offres des transporteurs dans le cadre de leurs réponses, nous proposons une analyse très poussée des données récoltées à l’occasion de ces consultations marchés pour construire les meilleurs scénarios. L’utilisation intelligente de ces informations permet de mieux finaliser les résultats. Une fois les éléments récoltés, il n'est plus nécessaire de les analyser soi-même pendant des semaines. Le système s’en charge en quelques secondes en appliquant des modèles prédéfinis.

Pour la partie attribution de transport, nos solutions automatisées et digitalisées permettent de réagir quasi instantanément à une défaillance transporteur. Le système de lui-même va pouvoir proposer un nouveau prestataire qui correspond aux besoins du chargeur sans qu’il soit nécessaire que celui-ci intervienne.

Enfin l'utilisation du smartphone pour la livraison au destinataire permet à nos clients de suivre en temps réel la marchandise et de gérer la preuve de livraison de manière informatisée. Il n’est plus nécessaire d'attendre le retour physique du bon papier pour être au courant de la bonne réalisation de l'opération. Y sont également associés la documentation d’éventuelles avaries via l'appareil photo du smartphone.


Bio Express :

Alexia NARVOR a une formation généraliste en commerce international et langues étrangères. Après avoir travaillé 6 ans dans le secteur de l'exportation de spiritueux, elle a rejoint Transporeon au début des années 2010 pour gérer la communication de l'entreprise. Elle est désormais en charge du marketing et de la communication du Groupe.

Site Internet de Transporeon Group : http://www.transporeon-group.com/fr
Site Internet de Transporeon : http://www.transporeon.com/fr
Site Internet de Ticontract : http://www.ticontract.com/fr
Site Internet de Mercareon : http://www.mercareon.com/fr


Contactez notre équipe