Publications > GTF > Agile jusqu'au bout des flux avec EUROEDI




GTF – Group of Terrestrial Freight Forwarders

Le spécialiste de la dématérialisation des flux d'informations interentreprises EUROEDI explique les avantages de progiciels intégrés en mode licence, pour des questions d'efficacité mais aussi de coûts. Dans cette démarche d’optimisation, l'éditeur met en avant la pertinence des messages normalisés du GTF.

Sacha Huberdeau, Directeur commercial de EUROEDIComment faire gagner en agilité, en rapidité, et améliorer la productivité et la compétitivité des sociétés de transport routier de marchandises ? « En dématérialisant les flux d'informations, et en utilisant les messages normalisés du GTF (Groupement des Transporteurs Français) pour industrialiser les processus et ainsi faciliter et accélérer le développement des échanges EDI », affirme Sacha Huberdeau, Directeur commercial de EUROEDI, un éditeur de progiciels spécialisé dans les Échanges de Données Informatisés (EDI) interentreprises.

L'entrepreneur développe : « Très clairement, nous conseillons aujourd'hui à nos clients l'adhésion au GTF, une association d’experts qui élaborent les messages de communication INOVERT (INternational OVERland Transport). Essentiels à la traçabilité, ceux-ci intègrent toutes les informations liées aux flux physiques de marchandises. Ils facilitent donc l'automatisation du traitement et du routage des données entre différents systèmes informatiques - clients, sous-traitants, fournisseurs, prestataires de transport et logistique, filiales, administrations, banques, etc. En outre, le GTF rassemble de nombreux acteurs métiers, des grands groupes tels que Gefco et Geodis, qui, lors de réunions de travail mensuelles, garantissent la pertinence de l'évolution des messages selon les besoins du marché. Résultat : le GTF facilite grandement la mise en œuvre et le déploiement des échanges interentreprises dans le secteur des transports et de la logistique. »



Intégrer la compétitivité

S'appuyer sur le GTF, et sur les standards d’échanges conçus, formalisés et diffusés par ce dernier, représente un gain de temps pour les entreprises de transport mais aussi pour leurs clients, leurs prestataires, les éditeurs de logiciels… EUROEDI compte plusieurs centaines de clients dans des secteurs variés. La SSII a réalisé un chiffre d’affaires de 1,53 millions d’euros en 2016. Elle travaille pour le monde agricole, la grande distribution, le monde de l’industrie, etc., et bien sûr, le secteur du transport et de la logistique, qui représente une activité très stratégique en 2017. « À l’instar de flottes tels que GLS France, Le Roy Logistique ou Olano, nos clients en témoignent : les échanges de données informatisés sont maintenant incontournables pour répondre à des dossiers logistiques. Il est essentiel et stratégique pour nos clients de gagner en autonomie et d’être indépendants dans le développement de messages EDI normalisés afin d’offrir à leurs partenaires commerciaux une qualité de service et une réactivité optimales, explique Sacha Huberdeau. Cette indépendance informatique leur permet de répondre à toute sorte de cahiers des charges et d’optimiser les délais de démarrage. »

GTF - INOVERT


Pour Sacha Huberdeau, une agilité optimale suppose d'acquérir ses solutions EDI en mode licence. « D'une manière générale, nos logiciels sont ergonomiques et très faciles à utiliser et exploiter. Ils permettent d'aller vite. Dans notre catalogue, qui comprend également des des solutions EDI en mode Hébergé (ou mode SaaS, software as a service), la solution EDI la plus adaptée aux entreprises de transport et de la logistique est l’intégration du logiciel dans le système d’information client. Cela permet d’administrer, de fédérer et d’automatiser l’ensemble de ses échanges EDI, quels que soient les secteurs d’activité de l’entreprise et de ses tiers. »

Une meilleure autonomie, et de moindres coûts

Le marché confirme clairement cette analyse. Depuis quatre ans, l'essentiel des nouveaux clients transporteurs et logisticiens de EUROEDI font le choix du mode licence. La tendance s'est encore accélérée ces deux dernières années. Dans cette approche, l'éditeur forme son client en trois jours. Le transporteur peut ensuite paramétrer seul ses messages EDI en fonction du type de flux considéré. Autre avantage notable : le coût d'utilisation d'un progiciel intégré est bien inférieur à une exploitation en mode hébergé. « Dans le mode intégré, les coûts de fonctionnement sont déconnectés des volumes de messages échangés. Dans le mode hébergé, c'est l’inverse, ils sont proportionnels au nombre de messages EDI traités et routés. Lorsqu'une entreprise gère des millions de messages, elle a évidemment intérêt à acquérir le programme. D'une manière générale, toute entreprise qui dispose d'un service informatique structuré aura avantage à garder la main sur l’exploitation des flux EDI. »


Contactez notre équipe