Actualité > Conseil > Rapports >

bp2r publie son étude sur le marché du transport routier de marchandises

SDCom'

bp2r

La reprise de l’activité est forte, mais 78% des entreprises de transports rapportent des difficultés à recruter dernièrement, difficultés qui devraient se poursuivre
ces prochains mois. Conséquences de cette pénurie de conducteurs
en France et en Europe, plus des deux tiers des répondants souhaitent
demander d’importantes revalorisations tarifaires !



Paris, décembre 2021

bp2r, acteur majeur du conseil et de l’audit en supply chain appliqué au domaine du transport de marchandises en Europe, publie les résultats de son étude annuelle sur le marché du transport routier de marchandises (TRM). Pour cette enquête, 101 professionnels du TRM ont été interrogés sur l’année qu’ils avaient vécue entre pandémie et reprise d’activité, sur leur perception du marché actuel, et leurs perspectives pour 2022.

Le transport routier a connu deux années particulièrement agitées, à l’instar de la plupart des secteurs de l’économie. L’enquête de l’an dernier montrait des acteurs du TRM démoralisés, confrontés à une crise inédite et assez incertains sur l’avenir. Si certains signaux positifs montraient bien que les transporteurs avaient profité de la crise pour travailler sur des sujets de fond, comme la décarbonation ou la transformation digitale de l’activité, le tableau global restait assez sinistre. Depuis, la stabilisation de la situation sanitaire a permis de lever un certain nombre de restrictions et donc de redémarrer l’économie. Mais dans quelle mesure l’activité a-t-elle repris ? L’offre parvient-elle à suivre ? Qu’en est-il de l’équilibre capacitaire et quelles conséquences pour les donneurs d’ordres ? Les finances des transporteurs se sont-elles améliorées ? Quelles sont leurs attentes et craintes ? Quelles sont les priorités stratégiques ? …

L’enquête menée par bp2r et son analyse des résultats donnent des éléments de réponse à ces questions. Notamment, parmi les grandes tendances observées, on relève que :

  • 82% des transporteurs ont vu leur activité croître en 2021. C’est 50 points de plus qu’en 2020 et surtout 25 de plus qu’en 2019, dernière année d’activité « normale ».
  • 76% des entreprises TRM prévoient une croissance de leur activité pour les premiers mois de 2022.
  • Si 68% des entreprises de transport déclarent avoir recruté davantage de conducteurs que ne l’imposait le simple renouvellement des effectifs, elles sont aussi 78% à indiquer avoir rencontré de fortes difficultés pour recruter des conducteurs au cours des 9 derniers mois.
  • Ils sont 85% à anticiper la poursuite de ces tensions sur le marché du recrutement pour fin 2021 - début 2022, avec pour impact une forte hausse des coûts (salaires, recours à l’interim…) selon 59% des répondants et donc des tarifs pour 55%.
  • Entre la reprise de l’activité et les difficultés de recrutement, 60% des entreprises de transport estiment que le marché est sous-capacitaire : la demande est supérieure à l’offre. Une situation qui n’est pas sans rappeler 2017 (61%), où les reports et annulations de transport étaient nombreux.
  • 44% des transporteurs comptent d’ailleurs demander des augmentations supérieures à 4% et 39% comprises entre 2% et 4%.
  • Deux thématiques stratégiques clés ressortent pour 2022 : la transformation digitale de l’activité et sa décarbonation.


« Pour 2022, tous les indicateurs économiques semblent au vert pour les transporteurs, qui vont devoir néanmoins affronter une demande qu’ils ne sont pas dimensionnés pour absorber. Pour les chargeurs en revanche, bien que la hausse de la demande corresponde à une hausse de leur activité, ils risquent, au-delà de la hausse tarifaire, de surtout subir de plein fouet les effets de l’insuffisance capacitaire : report, retards, annulations de transport, mais aussi et surtout retrait de leurs prestataires. Dans ces circonstances, leur défi sera surtout de restaurer leur attractivité auprès de leurs prestataires : rémunération juste, contrats à long terme, opérations fluides et flux standardisés au possible… Le défi est d’autant plus important que les attentes qui pèsent sur les transporteurs sont fortes et montent de plus en plus en gamme : process digitalisés, activité décarbonée, offre de services variée… Le transport n’est plus une commodité, et les acteurs sont donc de moins en moins de simples « prestataires ». Les adaptations requises pour répondre à cette crise de capacité vont donc au-delà de cette dernière : il s’agit de changements de fond » analyse Luc Chambonnière, Directeur du Pôle Transporteurs de bp2r.

Pour en savoir plus, le rapport complet de l’étude est disponible gratuitement sur ce lien.


 

À propos de bp2r

Acteur majeur du conseil et de l’audit en supply chain appliqué au domaine du transport en Europe, bp2r aide ses clients industriels et distributeurs à améliorer durablement leur performance transport en B2B et B2C pour placer le transport au centre de la supply chain en tant que maillon décisif dans la compétitivité des entreprises. Les équipes de bp2r interviennent régulièrement auprès de grands groupes internationaux et d’ETI leaders sur leurs secteurs d'activité. Les associés fondateurs de bp2r militent pour placer le transport au centre de la supply chain en tant que maillon décisif dans la compétitivité des entreprises.

www.bp2r.eu



FAQ logistique est un média relayant les actualités des secteurs transport, logistique et supply-chain. Les communiqués de presse publiés sur FAQ Logistique ne sont pas rédigés par nos équipes mais directement par les sociétés qui souhaitent les diffuser sur notre site.

FAQ logistique ne peut donc en aucun cas être considéré comme responsable de leurs contenus. Pour toute question relative à un communiqué, nous vous invitons à vous rapprocher directement de la société concernée.



Contactez notre équipe