Actualité > Prestataires >

ECG demande des garanties de volume aux constructeurs automobiles

SDCom'

ECG - The Association of European Vehicle Logistics


Bruxelles, le 1 décembre 2021

L’industrie de la logistique des véhicules finis (FVL) regarde vers l’abîme alors que de nouvelles pénuries de matériaux menacent des calendriers de production déjà instables.

L’industrie FVL continue d’être décimée par les réductions massives de volume résultant d’approvisionnements en matériaux qui semblent totalement imprévisibles. Depuis le début de l’année, de nombreux fabricants n’ont pas pu ou n’ont pas voulu publier de prévisions de volume de production. Peu sont en mesure de prédire avec certitude quand la situation s’améliorera. En partie, cette situation n’est plus seulement due à la pénurie mondiale bien documentée de semi-conducteurs, car d’autres pénuries de matériaux, allant de l’aluminium et du magnésium au cuir, menacent désormais l’industrie.

GEFCO France teste, en partenariat avec Gardien Transports, un carburant biogazole sur des camions porte-voitures


Comme c’est devenu habituel dans le secteur, les logisticiens assument tous les risques d’utilisation en raison de contrats de service déséquilibrés pour la livraison de nouvelles voitures. Le président d’ECG, Wolfgang Gӧbel, a déclaré : « Il ne s’agit pas seulement de la réduction des volumes. L’imprévisibilité rend impossible toute planification significative. L’efficacité des opérations de transport a considérablement diminué et nous mettons en œuvre toutes les solutions possibles pour protéger l’entreprise, y compris la réduction des capacités, voire des jours d’opération dans les parcs automobiles. Tout cela se produit à un moment où la plupart de nos coûts augmentent rapidement et où l’inflation monte en flèche. »

ECG demande donc à l’industrie de s’engager contractuellement à respecter des volumes minimums.



Plus inquiétant encore, les circonstances actuelles entraînent des réductions insoutenables des capacités des entreprises à mesure que les actifs sont mis hors service ou éliminés. Dans le secteur routier, les conducteurs partent vers d’autres industries et ne reviendront probablement jamais dans la logistique des véhicules, ce qui aggravera la pénurie de conducteurs existante et rendra la restauration des capacités presque impossible. De nombreux opérateurs enregistrent des pertes importantes et ne seront pas en mesure d’investir dans des capacités accrues lorsque les volumes finiront par revenir. En effet, les taux prédéterminés dans les contrats à long terme pourraient ne plus être financièrement viables avec des augmentations aussi rapides des coûts d’exploitation.

Le directeur exécutif d’ECG, Mike Sturgeon, a déclaré : « Il est un fait que le secteur de la logistique aval est traité de manière complètement différente des fournisseurs de la logistique amont. Pendant des années, les constructeurs ont profité de leurs fournisseurs de logistique de véhicules finis en leur proposant des volumes d’appels d’offres surévalués, sans aucune garantie de volume, et en attendant des logisticiens qu’ils absorbent toutes les fluctuations du marché tout en atteignant des niveaux de service exigeants. » Il a ajouté : « Je ne connais aucun autre secteur où une relation aussi unilatérale existe. Dans mon expérience les constructeurs travaillent dans un véritable esprit de partenariat avec les fournisseurs amont et pourtant les mêmes personnes sont heureuses d’abuser de leurs relations avec les fournisseurs aval. C’est vraiment extraordinaire. »

À court terme, la viabilité des transporteurs est menacée, tandis qu’à moyen terme, l'industrie sera incapable de répondre à une éventuelle reprise des volumes ou d'investir dans la décarbonisation et les autres défis auxquels elle est confrontée.


 

À propos d'ECG

ECG, l’association européenne de la logistique des véhicules finis, est la voix de l’industrie de la logistique des véhicules finis en Europe depuis 1997. ECG représente les intérêts de plus de 140 entreprises membres et partenaires, des PME familiales aux multinationales, et est le principal défenseur du secteur européen de la logistique des véhicules. ECG représente tous les modes de transport au niveau européen - routier, ferroviaire, maritime et fluvial. Les membres d’ECG fournissent des services de transport, de distribution, de stockage, de préparation et de post-production aux constructeurs, aux importateurs, aux sociétés de location de voitures et aux opérateurs de location de véhicules dans toute l’UE, ainsi qu’en Norvège, en Suisse, au Royaume-Uni, en Turquie, en Russie, en Ukraine et au-delà. Ils possèdent ou exploitent plus de 380 navires de transport de voitures, 14 900 wagons spécialement conçus, 28 barges fluviales et plus de 27 800 transporteurs routiers.

En tant qu’employeur majeur, le secteur de la logistique des véhicules finis joue un rôle important en contribuant à la réussite économique de l’Union Européenne. Les membres d’ECG ont un chiffre d’affaires global d’environ 24,5 milliards d’euros et leur impact économique sur les entreprises associées au secteur est estimé à 64 milliards d’euros. Plus de 112 000 Européens sont employés directement par l’industrie de la logistique automobile et 230 000 autres sont employés indirectement dans le secteur.



FAQ logistique est un média relayant les actualités des secteurs transport, logistique et supply-chain. Les communiqués de presse publiés sur FAQ Logistique ne sont pas rédigés par nos équipes mais directement par les sociétés qui souhaitent les diffuser sur notre site.

FAQ logistique ne peut donc en aucun cas être considéré comme responsable de leurs contenus. Pour toute question relative à un communiqué, nous vous invitons à vous rapprocher directement de la société concernée.



Contactez notre équipe