Actualité > Prestataires >

Indice DHL de connectivité mondiale et crise Covid-19 : la mondialisation fait preuve de résilience

SDCom'

DHL

  • L’Indice DHL de connectivité mondiale en voie de progression en 2021
  • Le commerce des marchandises dépasse les niveaux pré-Covid
  • La mondialisation n’a pas fait place à la régionalisation
  • Les pays à faible revenu accusent un retard dans la reprise de la mondialisation
  • Le rapport spécial des 10 ans de l’Indice montre la relation positive entre connectivité mondiale et prospérité économique et dévoile des enseignements clés pour stimuler la connectivité

Bonn/Londres/New York, 30 novembre 2021

DHL et la NYU Stern School of Business ont présenté aujourd’hui la mise à jour 2021 de l’Indice DHL de connectivité mondiale.

Pour sa 10e année d’existence, le rapport fournit une photographie de l’impact de la pandémie sur la mondialisation avec une analyse des flux internationaux des échanges commerciaux, de capitaux, d’informations et de personnes. Si différentes tendances apparaissent en fonction des types de flux, l’Indice DHL de connectivité mondiale n’a globalement que très légèrement reculé en 2020 et est en voie de progression en 2021. Toutefois, le 'test de résistance au stress' Covid-19 a également révélé des fragilités de longue date qui exigeront une attention particulière à l’avenir

Pour sa 10e année d’existence, le rapport fournit une photographie de l’impact de la pandémie sur la mondialisation avec une analyse des flux internationaux des échanges commerciaux, de capitaux, d’informations et de personnes

Pour sa 10e année d’existence, le rapport fournit une photographie de l’impact de la pandémie sur la mondialisation avec une analyse des flux internationaux des échanges commerciaux, de capitaux, d’informations et de personnes


« Beaucoup craignaient que la crise mondiale ne menace l’avancée de la mondialisation. Nous avons analysé pendant des années les différents flux internationaux à travers le monde et, après un an et demi de pandémie, nous sommes en mesure d’affirmer que cette crise n’a pas entraîné l’effondrement de la mondialisation. Après des reculs initiaux en 2020, l’Indice DHL de connectivité mondiale est à nouveau en hausse cette année », déclare John Pearson, PDG de DHL Express. « Le commerce a tendu un filet de sécurité pour les pays, et DHL Express a joué un rôle essentiel dans des domaines qui vont de la distribution des vaccins au commerce électronique. »


Les flux internationaux d’échanges commerciaux, de capitaux, d’informations et de personnes ont été touchés de différentes manières par la pandémie.

Après une chute brutale au début de la pandémie, le commerce des marchandises a rebondi et s’est hissé avant la fin de 2020 à un niveau supérieur à celui d’avant la crise. Le commerce mondial des marchandises a établi de nouveaux records en 2021. Les flux d’investissements directs étrangers ont même davantage reculé que les échanges commerciaux en 2020, mais ils sont en passe de se reprendre entièrement en 2021. Les flux internationaux de données se sont envolés en 2020, du fait des interactions personnelles en ligne, mais cela n’a pas renversé la tendance au ralentissement à long terme de la mondialisation des flux d’informations. En fin de compte, ce sont les flux de personnes qui ont été le plus durement touchés par la pandémie, et leur reprise est lente. Les voyages internationaux ont chuté de 73 % en 2020, mais il y a des lueurs d’espoir pour une reprise à partir du milieu de 2021.

« La résistance des flux mondiaux est une bonne nouvelle, étant donné qu’un monde connecté offre les meilleures perspectives pour une reprise forte et durable après la pandémie de Covid-19. Quand une crise nous frappe, nombre d’entre nous ont naturellement tendance à vouloir se réfugier derrière des frontières. Mais plus le défi est massif, plus il est urgent de tirer parti des ressources et des meilleures idées disponibles chez soi et à l’étranger », explique Steven A. Altman, maître de recherche universitaire et Directeur de l’Initiative DHL sur la Mondialisation à la faculté NYU Stern.

La progression du commerce international depuis le milieu de 2020 a largement dépassé les prévisions initiales, même si la nature des marchandises négociées a davantage changé que d’habitude. Le commerce des marchandises servant à lutter contre la pandémie a progressé, tandis que celui de nombreux autres produits a baissé. Entre-temps, et contrairement aux attentes selon lesquelles la pandémie provoquerait un glissement vers un commerce plus régionalisé, les échanges de marchandises effectués en moyenne en 2020 ont eu lieu sur de plus longues distances. Les données relatives aux flux de capitaux, d’informations et de personnes n’apportent pas non plus de preuve manifeste d’un glissement en cours entre mondialisation et régionalisation.

Les pays les plus pauvres du monde accusent toutefois toujours un retard dans la reprise de la mondialisation. Alors que le commerce mondial établissait de nouveaux records début 2021, les pays avec les plus faibles revenus par habitant commerçaient encore à un moindre niveau qu’en 2019. De même, les investissements étrangers directs dans les pays à faible revenu ont reculé pendant la même période, alors qu’ils augmentaient fortement dans les pays à revenu moyen et élevé. Les pays les plus pauvres demeurent dangereusement déconnectés, des liens plus importants avec le reste du monde pourraient les aider à se relever plus rapidement de la pandémie de Covid-19.




Le rapport spécial montre les enseignements tirés de 10 ans d’analyses de l’Indice DHL de connectivité mondiale

Dans un rapport spécial à l’occasion des 10 ans de l’Indice DHL de connectivité mondiale, DHL et la NYU Stern School of Business font ressortir les liens étroits qui existent entre la connectivité mondiale et la prospérité. Le rapport montre Le rapport spécial montre les enseignements tirés de 10 ans d’analyses de l’Indice DHL de connectivité mondialecomment les décideurs politiques peuvent agir activement sur la connectivité de leurs pays. Cinq domaines clés pour améliorer la connectivité d’un pays sont la paix et la sécurité, un environnement domestique attrayant pour l’activité économique, l’ouverture aux flux internationaux, l’intégration régionale et le soutien de la population. On remarquera qu’un environnement économique domestique attrayant est en mesure de stimuler davantage la connectivité mondiale d’un pays que des politiques conventionnelles d’encouragement de la mondialisation.

Le rapport examine également cinq pays (Mexique, Pays-Bas, Sierra Leone, Émirats arabes unis, Viêt Nam) qui se sont démarqués par leur connectivité élevée ou en hausse au cours des deux dernières décennies. Les différentes voies empruntées par ces pays pour développer leur connectivité démontrent qu’il n’existe pas de recette universelle. Au contraire, chaque pays a la possibilité de saisir les chances internationales qui représentent le plus d’intérêt pour lui dans un contexte local.


De nombreuses opportunités inexploitées

Les deux rapports montrent qu’en dépit de revers, le monde demeure très proche d’un niveau de mondialisation record. Dans le même temps, ils montrent aussi que la mondialisation reste limitée, avec de nombreuses opportunités inexploitées que les pays et les entreprises pourraient saisir. La plupart des activités commerciales continuent à se dérouler au sein des frontières nationales, et les flux transfrontaliers concernent principalement des pays voisins. Les tendances dominantes continuent à indiquer un avenir marqué par un fort potentiel à tirer de liens plus étroits avec le reste du monde.


À propos de l’Indice DHL de connectivité mondiale

Les deux rapports montrent qu’en dépit de revers, le monde demeure très proche d’un niveau de mondialisation record. Dans le même temps, ils montrent aussi que la mondialisation reste limitée, avec de nombreuses opportunités inexploitées que les pays et les entreprises pourraient saisir. La plupart des activités commerciales continuent à se dérouler au sein des frontières nationales, et les flux transfrontaliers concernent principalement des pays voisins. Les tendances dominantes continuent à indiquer un avenir marqué par un fort potentiel à tirer de liens plus étroits avec le reste du monde


 

DHL - The logistics company for the world

DHL est la marque mondiale majeure dans le secteur de la logistique. Les divisions de DHL offrent un portefeuille inégalé de services logistiques, allant de la distribution nationale et internationale de colis, des solutions de gestion des commandes et d’expédition en matière de e-commerce, en passant par l’express international, le fret routier, aérien et maritime, ainsi que la gestion des chaînes d’approvisionnement industrielles. Grâce à environ 400 000 collaborateurs dans plus de 220 pays et territoires dans le monde, DHL relie les personnes et les entreprises de manière sécurisée et fiable, et favorise les échanges commerciaux internationaux. Grâce à des solutions spécifiques pour les marchés et secteurs en croissance, comme la technologie, les sciences de la vie et la santé, l’ingénierie, l’industrie manufacturière et l’énergie, l’automobile et la vente au détail, DHL se positionne résolument comme « Le groupe de logistique pour le monde ».

DHL fait partie du groupe Deutsche Post DHL Group. Le Groupe a réalisé un chiffre d’affaires de plus de 66 milliards d’euros en 2020. Grâce à ses pratiques commerciales durables et son engagement en faveur de la société et l’environnement, le Groupe apporte une contribution positive au monde. Deutsche Post DHL Group vise une logistique zéro émission d’ici 2050.

La Stern School of Business de l’université de New York NYU, située au cœur de Greenwich Village et étroitement liée à la ville de New York dont elle porte le nom, compte parmi les meilleures écoles de commerce et de management et centres de recherche aux États-Unis. La NYU Stern offre à ses étudiants une grande variété de programmes à tous les niveaux d’enseignement, y compris des programmes réservés aux cadres supérieurs. Les étudiants profitent également du dynamisme et des ressources infinies de l’une des métropoles économiques mondiales. La NYU Stern est une communauté accueillante qui incite ses membres à accepter et à conduire le changement dans un monde en perpétuelle transformation.



FAQ logistique est un média relayant les actualités des secteurs transport, logistique et supply-chain. Les communiqués de presse publiés sur FAQ Logistique ne sont pas rédigés par nos équipes mais directement par les sociétés qui souhaitent les diffuser sur notre site.

FAQ logistique ne peut donc en aucun cas être considéré comme responsable de leurs contenus. Pour toute question relative à un communiqué, nous vous invitons à vous rapprocher directement de la société concernée.



Contactez notre équipe