Actualité > Conseil >

Comment fonctionne un entrepôt logistique ?

SDCom'

Supply Chain Experts



Laval, le 26 octobre 2021

Chaque entreprise, en fonction de son profil et de ses besoins, dispose d’un type d’entrepôt spécifique. Didier AIVAZOFF – Directeur Associé de SUPPLY CHAIN EXPERTS et co-gérant du Groupe SMARTLOG, nous présente les grands principes du fonctionnement d’un entrepôt logistique.

Un entrepôt est un lieu où les équipes logistiques réceptionnent, mettent en stockage et préparent des commandes de produits finis, en vue de leur expédition à des clients (entreprises ou particuliers).


Des entrepôts logistiques différents en fonction des entreprises

Un entrepôt est un lieu où les équipes logistiques réceptionnent, mettent en stockage et préparent des commandes de produits finis, en vue de leur expédition à des clients (entreprises ou particuliers). Un entrepôt qui sert à stocker autre chose que des produits finis (produits semi-finis, composants de matières premières…), prendra plutôt la dénomination de magasin de stockage. « Le fonctionnement d’un entrepôt est différent selon la typologie des produits stockés, des clients et des marchés. Lorsqu’on parle d’entrepôts, il n’y a donc pas un, mais des types de fonctionnements », affirme Didier AIVAZOFF.

Pour appréhender le profil d’un entrepôt, il faut donc se poser en amont la question de son usage et de son utilité. Quels types de stockage pour quels produits ? Quels moyens d’acheminement pour rejoindre quelles destinations ? Ce sont les réponses à ces questions qui vont déterminer le type et l’organisation d’un entrepôt.




Les deux types de flux d'un entrepôt : flux stocké et flux tendu

Tout au long de sa chaîne logistique, une entreprise peut avoir des schémas de flux et des modes de distribution différents. On observe de plus en plus d’entrepôts comprenant deux zones dissociées accueillant principalement deux types de flux : le flux stocké et le flux tendu.

Le flux stocké correspond à la fonction traditionnelle d’un entrepôt, qui est de stocker une partie des produits référencés, disponibles dans le catalogue de l’entreprise. Une autre partie des produits ne sera disponible que sur commande, de par leur taux de rotation moins important, leur prix, etc.

Quant au flux tendu, il cible des produits dont les volumes sont importants, qui arrivent en entrepôt, mais qui n’intègrent pas la zone de stockage. Déchargés et contrôlés dès la réception, ils sont placés sur des palettes, avec d’autres produits, et font l’objet d’une préparation de commandes immédiate pour une livraison dans l’heure qui suit. « Ces préparations « en éclatement » concernent notamment des campagnes promotionnelles ou des produits en très forte saisonnalité », précise Didier AIVAZOFF.


Une analyse fonctionnelle préalable pour une organisation optimisée de l'entrepôt

Afin de réaliser une implantation optimale de l’entrepôt, une analyse stratégique chiffrée devra donc être réalisée en amont. Cette expertise préalable permettra de distinguer les différentes typologies de produits à gérer et de les adapter à un mode de stockage. Elle aura également pour objectif de chiffrer les variations et niveaux de stocks. L’ensemble de ces analyses permettra de déterminer le type de stockage adapté en fonction de la catégorie et de la saisonnalité du produit.

« Le bon fonctionnement d’un entrepôt est donc lié à une analyse préalable mûrement réfléchie, ainsi qu’à l’adaptation des ressources humaines (rythme de travail, dimensionnement des équipes) et matérielles (engins adaptés, automatisation ou non) », résume Didier AIVAZOFF.

Un autre élément essentiel entre en ligne de compte : le système d’informations. Le logiciel de gestion d’entrepôt (ou WMS) devra s’adapter à l’analyse fonctionnelle préalable et sera paramétré de façon à supporter l’organisation définie. Il doit permettre d’appréhender l’exploitation de l’entrepôt, de manière à optimiser la performance en termes de qualité, de productivité et de rentabilité.

L’objectif premier est toujours d’apporter au client un service optimal à moindre coût. « La performance d’une entreprise ne se joue plus aujourd’hui sur ses produits, qui sont sensiblement les mêmes dans toutes les enseignes. C’est la distribution qui en est devenue la pierre angulaire, et le grand défi porte désormais sur la capacité à amener le bon produit au bon endroit, au bon moment, dans le niveau de qualité souhaité par le client… et à moindre coût ! Quand ces contraintes ne sont pas respectées, le risque pour l’entreprise est de voir ses clients devenir infidèles et/ou dégrader sa rentabilité » , ajoute Didier AIVAZOFF.

Enfin, le dernier pilier qui assure la performance d’une logistique de distribution, réside dans la capacité de l’entreprise à approvisionner correctement l’entrepôt. « La logistique de stockage et de distribution n’est qu’un des maillons de la chaîne logistique globale. L’entrepôt est donc un des clients internes des approvisionneurs qui, par leur expertise en matière de gestion des stocks et approvisionnements, doivent permettre aux équipes logistiques de l’entrepôt d’atteindre leurs objectifs de performances, assurer la rentabilité de l’organisation mise en place… Et amener le niveau de service souhaité aux clients de l’entreprise » conclut Didier AIVAZOFF.


Des indicateurs de performance adaptés et une formation des entreprises

L’organisation préalable devra également définir des indicateurs pertinents et opérationnels qui permettront d’analyser la performance de l’entrepôt par rapport aux objectifs, et de mettre en place des actions correctives.

La formation et l’accompagnement sont les autres outils susceptibles d’améliorer la gestion d’un entrepôt, et par conséquent la performance de l’entreprise. Une aide peut être apportée dès la mise en place d’un entrepôt en aidant les équipes projet à réfléchir sur leurs besoins, et en proposant une formation individualisée et personnalisée. « En moyenne, deux ans peuvent être nécessaires pour faire ce travail de fond, car l’entreprise doit souvent opérer une mutation culturelle pour intégrer le changement et pour évoluer dans sa perception de la logistique », souligne notre interlocuteur.


En savoir plus :


 

À propos de Supply Chain Experts, cabinet de conseil spécialiste de la chaîne logistique & transport

Expert de la chaîne logistique et transport, Supply Chain Experts accompagne les entreprises de toutes tailles, quels que soient leurs secteurs d’activités. Nos consultants interviennent sur des thématiques majeures, au cœur des préoccupations opérationnelles et stratégiques de nos clients : la Supply Chain, le transport, la distribution, l’entreposage, les systèmes d’informations, les matières dangereuses, etc.

Découvrez l’étendue de notre expertise, notre méthodologie, notre vision sur http://www.supply-chain-experts.fr/

Supply Chain Experts est une enseigne du Groupe Smartlog : www.groupe-smartlog.fr



FAQ logistique est un média relayant les actualités des secteurs transport, logistique et supply-chain. Les communiqués de presse publiés sur FAQ Logistique ne sont pas rédigés par nos équipes mais directement par les sociétés qui souhaitent les diffuser sur notre site.

FAQ logistique ne peut donc en aucun cas être considéré comme responsable de leurs contenus. Pour toute question relative à un communiqué, nous vous invitons à vous rapprocher directement de la société concernée.



Contactez notre équipe