Actualité > Manifestations >

Supply Chain Event 2017 : Vers une supply chain digitale et collaborative

Publication de CP
Trouvez un fournisseur (éditeur, prestataire, conseil, entrepôt, etc.)
Newsletter FAQ Logistique
Supply Chain Event 2017
Salon partenaire de FAQ Logistique

Mardi 26 septembre 2017

La supply chain devient digitale et collaborative. Mais quel en sera la force, l’étendue, les effets ? A quels bouleversements faut-il s’attendre ? Comment l’anticiper, s’y préparer ?

Pour répondre à ces questions, Supply Chain Event invite les professionnels de la supply chain à découvrir les innovations technologiques susceptibles d’enrichir leurs organisations.

Supply Chain Event 2017 : Vers une supply chain digitale et collaborative


Dans un environnement de plus en plus volatil, performance et création de valeur sont les partis pris de l’édition 2017 autour de 12 thématiques.


Délivrer le meilleur service au consommateur quel que soit le canal de distribution. La capacité à relever cet enjeu distingue les meilleurs industriels et distributeurs – retailers des autres. « Elle suppose de réagir vite face aux aléas et risques de toutes natures, ou de piloter les stocks au plus juste et au plus près du besoin pour chaque canal. De nouvelles solutions technologiques dont de planification et de prévision permettent d’atteindre ce niveau de performance», constate Alain Bagnaud, directeur de Reed Exhibitions Transport & Logistics.

Pour préparer et accompagner les chaînes d’approvisionnement à cette transition, Supply Chain Event 2017 ouvrira ses portes les 7 et 8 novembre au Parc des Expositions de Paris – Porte de Versailles. Avec ses 80 exposants, son offre orientée « digital » croise les nouveaux défis de la supply chain à travers ses 3 dimensions : stratégique, tactique et opérationnelle.

« L’internet des objets, l’automatisation et le big data ainsi que la robotisation, l’intelligence artificielle ou les plateformes collaboratives, l’impression 3D et la réalité augmentée bousculent la manière de piloter les flux. L’information remonte plus vite du terrain et apporte aux managers une formidable capacité d’analyse et de compréhension des événements ordinaires ou imprévus ».



40 conférences et ateliers autour de 12 thématiques

Autour de ces innovations, de nombreux temps forts attendent les 3 500 décideurs et prescripteurs escomptés, dont 40 conférences et ateliers pour s’enrichir d’expériences et de nouveautés à travers 12 thématiques :

  • Prospective,
  • Retail – Ecommerce,
  • Digital,
  • Collaboratif,
  • Blockchain,
  • Dernier kilomètre,
  • Mutualisation,
  • Automatisation,
  • Prévision,
  • Planification,
  • Stratégie
  • Management.

La gestion du dernier kilomètre sera ainsi au centre de deux conférences animées par l’ASLOG puis l’Institut du Commerce le 7 novembre.

« La logistique urbaine est une réalité complexe. Les initiatives menées à ce jour n’ont pas abouti à une mise en œuvre satisfaisante tant au point de vue économique qu’environnemental et de service au consommateur », souligne Xavier Hua, directeur général de l’Institut du Commerce, né du rapprochement entre ECR France, l’Institut français du merchandising (IFM) et l’Institut français du libre-service (IFLS).


Un contenu exclusif

Face à ce constat, la Commission de concertation sur le commerce du ministère de l’Economie a missionné le Conseil du commerce de France pour mener une enquête sur les livraisons rapides urbaines à Paris confiée à l’Institut du Commerce en mars 2017. « Les travaux initiés depuis rassemblent pour la première fois tous les acteurs de la chaîne de valeur : distributeurs, industriels, logisticiens, éditeurs de systèmes d’information, experts et associations professionnelles telles qu’AFILOG, ASLOG et GS1 ».

Supply Chain Event dévoilera les résultats de cette recherche à travers une cartographie des flux de livraison urbaine BtoC et BtoB, un état des lieux des pratiques existantes, et une démarche d’amélioration. « Les recommandations formulées seront testées en conditions réelles courant 2018 dans le but de concevoir des schémas économiquement viables et durables ».


Numériser les supply chain

Autour de l’intelligence artificielle, les drones, la robotique ou la réalité augmentée, deux conférences seront consacrées à la prospective et aux nouvelles technologies le 8 novembre. Animé par GS1 l’après-midi, un débat entre experts et directeurs de la grande distribution y abordera l’accélération de la transformation numérique et collaborative des supply chain.

« La transition numérique s’accompagne d’un foisonnement de solutions nouvelles et de l’émergence d’innovations technologiques. L’un des défis est de les assembler dans une approche systémique pour être créatrices de valeur pour l’ensemble des maillons de la chaîne », analyse Stéphane Cren, responsable Innovation chez GS1.

La conception et le déploiement d’interfaces standardisés, appelés API, est l’une des conditions pour atteindre un haut niveau d’interconnexion et d’automatisation entre ces solutions. En logistique par exemple, la première API co-construite vise à synchroniser le les plateformes collaboratives dédiées à la planification et à la prise de rendez-vous entre transporteurs et entrepôts.

« A l’origine d’une nouvelle intelligence dans l’exploitation des données, son application aura pour gains concrets la diminution des temps d’attente, l’optimisation des plans de transport, une meilleure fluidité et sécurité dans les mises à quai, et apportera une plus grande visibilité aux logisticiens pour planifier leurs besoins en opérateurs ». Elle sera présentée lors du Supply Chain Event tout comme la collaboration conclue entre GS1, IBM et Microsoft pour le déploiement des standards GS1 dans les applications Blockhain.


Bâtir des chaînes collaboratives

Dans la supply chain, le champ de ces API est vaste: suivi des ressources de transport et des marchandises, gestion des emballages, des actifs circulants ou des documents, organisation des opérations de transport etc.

Pour l’explorer, GS1 a lancé son « Lab à APIs » : « A partir de communautés d’acteurs restreintes, il a pour mission de concevoir et de développer des API avant de les mettre à disposition d’un public professionnel pour les tester en conditions réelles. L’enjeu est de concilier le temps de la standardisation à celui de la transformation numérique ».

Dans le cadre du Programme des investissements d’avenir (PIA) porté par l’ADEME, GS1 s’est également associé à TAB Rail-Road, CRC Services, Mines PariTech et l’IMT Atlantique pour développer de nouveaux services collaboratifs de mutualisation logistique. D’un budget de 8,4 M€, ce projet sur 2,5 ans vise à élaborer des schémas multimodaux pour tendre vers des taux de remplissage de 90 %, et une réduction de 30 % des émissions de CO2.


Digital Award

Moyen de valoriser l’offre digitale du salon, un jury de directeurs supply chain et de dirigeants de grands groupes remettra le 8 novembre le Digital Award après visite des stands et présentation de leurs meilleures innovations.

Lieu de rencontre pour les porteurs de projet, Supply Chain Event rééditera son espace lounge baptisé Le Cube.

Dans une ambiance conviviale, tous les visiteurs et exposants se retrouveront également le 7 novembre lors de sa traditionnelle nocturne animée par un groupe de jazz.


 


FAQ logistique est un média relayant les actualités des secteurs transport, logistique et supply-chain. Les communiqués de presse publiés sur FAQ Logistique ne sont pas rédigés par nos équipes mais directement par les sociétés qui souhaitent les diffuser sur notre site.

FAQ logistique ne peut donc en aucun cas être considéré comme responsable de leurs contenus. Pour toute question relative à un communiqué, nous vous invitons à vous rapprocher directement de la société concernée.



Contactez notre équipe