Notions > Enjeux Actuels > Logistique verte


Newsletter Logistique, Transport et Supply Chain
  Pour suivre la publication de nouveaux articles / ressources, inscrivez-vous gratuitement à la Newsletter FAQ Logistique

Les préoccupations naturelles des logisticiens ont trait à la maîtrise des coûts et des délais. Il convient de livrer le bon produit au bon moment au coût le plus bas tout en respectant les délais promis aux Clients internes ou externes.

Cependant avec la prise de conscience écologique des dernières années et l’obligation de réduire drastiquement qui en découle, le concept de logistique verte (green logistics en anglais) ou logistique durable voit le jour.

Une récente étude menée par IFS (éditeur d’ERP) révèle que 77 % des industriels interrogés déclarent que leurs clients leur demandent de fournir des informations sur leur impact environnemental et celui de leurs produits, ou demandent à leurs propres fournisseurs de le faire.

Signe de cette prise de conscience, la création du salon Eco transport & Logistics, salon qui se tient désormais en parallèle de la SITL.

Selon Alain Bagnaud, le Directeur Général de Reed Exhibitions Transport & Logistics Group : Le - transport et la logistique - est un grand secteur avec des problématiques qui lui sont spécifiques. La demande était forte. Les attentes encore plus. Aucune manifestation sur le développement durable n’apportait de réponses satisfaisantes à ses acteurs. Il ne suffisait pas d’en parler, il fallait le créer et c’est ce que nous avons fait. Désormais un lieu d’échanges et de réflexion totalement dédié au développement durable dans le transport et la logistique existe et le salon va bel et bien avoir lieu

Dans un de ses Logiguides, le cabinet de conseil canadien GCL définit a chaîne logistique verte "comme étant une démarche visant à réduire l’empreinte environnementale d’un produit, et ce, tout au long de son cycle de vie".

Cette démarche s'applique à de nombreuses étapes de la supply chain. Citons par exemple :
- la conception des emballages
- le transport : intérêt écoloqgique du ferroviaire et du maritime par rapport au transport routier
- la conception des entrepôts selon des normes HQE
- la logistique des retours pour assurer le recyclage des produits
- etc.

Il s'agit dans un premier temps de mesurer l’impact de la logistique et en particulier du transport sur l’environnement (par exemple en utilisant les fameux bilans carbones qui permettent de mesurer l’empreinte carbone d’un produit).

Avec ce type d’outils, on peut donc comparer plusieurs scénarios et mesurer l’écart en terme d’empreinte écologique entre ces différents scénarios. Associée à des bilans économiques et délais, on peut mesurer ce qu'il en "coûterait" en terme de délais et de coûts de retenir le scénario plus "vert". On peut également retenir le meilleur compromis entre les 3 critères en fonction des poids attribués à chacun.

Dans une de ses publications, l’ASLOG rapporte ainsi l’exemple du Groupe Casino qui a "réalisé le Bilan Carbone de ses activités afin d’identifier les principaux postes émetteurs de gaz à effet de serre, responsables du réchauffement climatique. De cette démarche, sont nées des actions très importantes (optimisation du transport de marchandises, modernisation des éclairages des magasins...), mais également une volonté d’améliorer le profil environnemental des produits Casino".



On peut enfin noter en ce sens que l’ASLOG dans la nouvelle version de son benchmark prend en compte de nouveaux indicateurs se rapportant à la logistique. Thierry Dromigny, président de la Commission Benchmarking de l’ASLOG. « Deux nouveaux indicateurs vont s’ajouter aux précédents, se rapportant au Développement Durable. Nous allons d’abord caractériser les évolutions des flux mondiaux par un indicateur relatif au fret (exprimé en t.km rapporté au tonnage de produits livrés au client final) ». La seconde question portera sur le rejet dans l’atmosphère des gaz à effet de serre par les activités logistiques.

Pour en savoir plus sur ce sujet, vous pouvez également consulter les ressources suivantes :

TL&A      

Les Focus du Feuillet Environnement de TL&A
TL&A est un cabinet de conseil et bureau d’études dédié au secteur Transport / Logistique et au Développement durable. Les Focus de TL&A sont issus du Feuillet Environnement, mensuel d’actualité réglementaire environnementale dédié au secteur des transports et de la logistique.

 
 
Levier Eco-Logistique      

Les quatre leviers de la logistique durable
A l’heure où les initiatives se multiplient pour préparer le monde d’après, cet article revisite les fondements de la logistique moderne et dresse un état des lieux des forces et faiblesses de la supply chain face aux exigences du développement durable.

A travers l’analyse des leviers de la logistique durable et des programmes ambitieux menés par les entreprises sous l’impulsion des organismes internationaux, le présent document montre comment la logistique constitue un facteur-clé pour relever les défis du développement durable en complément des solutions d’éco-conception, d’éco-industrialisation et d’éco-production utilisées dans l’industrie.

 
 
Logiguide GCL
La « chaîne logistique verte », une tendance qui prend de l’avance
Alors qu’auparavant les décisions stratégiques étaient prises avec un souci de réduction de coûts et d’amélioration du niveau de service, elles prennent désormais le virage vert en tenant compte également de la réduction des déchets et de la pollution. Un bon nombre d’entreprises se sont déjà lancées dans ce qu’on appelle la « chaîne logistique verte ». Mais que signifie au juste cette nouvelle tendance en matière de gestion de la chaîne d’approvisionnement et quelles sont les raisons qui poussent les dirigeants à l’adopter?
 
Supply Chain verte, mythe ou réalité ?
Le développement durable est un concept qui séduit nombre d’acteurs de la logistique, mais certains aspects semblent être parfois oubliés. Ce qui donne l’occasion à l’ADEME de porter un regard critique sur l’ensemble des démarches logistiques qui ont été initiées ou qui sont mises en avant… de façon à pouvoir mettre en oeuvre une logistique durable intelligente et crédible. Trois points sont abordés par Mathias Copy : d’abord les chiffres clés de la logistique en région Rhône Alpes, puis les démarches environnementales crédibles en faveur du développement durable, enfin un exemple concret : l’Indice Carbone sur lequel l’ADEME et Casino ont travaillé de concert pour présenter au moins de juin dernier l’étiquetage carbone d’un certain nombre de produits à marque propre.
 
ECO Transport & Logistics
   

Technologies vertes : à problématiques aigues réponses appropriées !
Imaginé il y a à peine un an, ECO transports & logistics va rassembler tout ce sur quoi il est possible de s’appuyer actuellement en termes de technologies, d’innovations, de nouveaux services, d’équipements et de nouvelles sources d’énergies pour soutenir les professionnels du transport et de la logistique dans leur effort en termes de développement durable.


 
 
IFS
 
Une étude d’IFS révèle que les industriels privilégient aujourd’hui une « Green Supply Chain »
Près de 77 % des industriels qui ont participé à une étude récente menée par IFS ont déclaré que leurs clients leur demandent actuellement de fournir des informations sur leur impact environnemental et celui de leurs produits, ou demandent à leurs propres fournisseurs de le faire. Ce chiffre suggère que les green supply chain deviennent la norme. Plus de 80 % des personnes interrogées affirment que les chaînes logistiques vertes, dans lesquelles les entreprises prennent des décisions d’achat en fonction de critères autres que financiers, notamment l’impact environnemental des fournisseurs et de leurs produits, vont gagner en importance au cours des trois prochaines années. L’étude a été menée en décembre 2010 auprès de plus de 200 cadres dirigeants dans des entreprises industrielles dont le chiffre d’affaires dépasse 100 millions de dollars.
ASLOG
La Supply Chain verte, un catalyseur de reprise ?
Les 17 et 18 novembre derniers, l’ASLOG s’installait dans les locaux de la SKEMA Business School pour y tenir son Congrès annuel. Cette école issue de la fusion, il y a tout juste un an, du groupe ESC Lille et du CERAM Business School, est fondée sur un modèle d’enseignement atypique et novateur : elle est la business school globale qui, par sa recherche, par ses programmes d’enseignement, par sa structure multicampus internationale, forme et éduque les talents dont ont besoin les entreprises du XXIe siècle.

Contactez notre équipe