Publications > Afilog > Panorama des emplois de la supply chain par AFILOG (Décembre 2016)



Newsletter Logistique, Transport et Supply Chain
  Pour suivre la publication de nouveaux articles / ressources, inscrivez-vous gratuitement à la Newsletter FAQ Logistique

Panorama des emplois supply chain

LOGISTIQUE : 1.6 MILLION D’EMPLOIS, SOIT PRÈS DE 11 % DES POSTES FRANÇAIS

Afilog dote la profession d’un outil complet, explicite et partagé

Suite à la réflexion transversale de ses différentes commissions et groupes de travail, il est apparu indispensable aux experts d’Afilog de doter la profession d’un Panorama des emplois de la supply chain, sur un périmètre bien défini, qui puisse alimenter le travail prospectif de l’ensemble de la filière logistique.

Cette démarche, lancée au sein de la commission Formation & emploi mi 2015, en partenariat avec Aslog, TLF, FNTR et le Pôle d’Intelligence Logistique (Pil’es), a pour enjeu de prendre la mesure du poids de l’emploi dans la logistique au sein des activités économiques, d’en apprécier toute la variété et de contribuer ainsi aux travaux en cours, notamment ceux de la stratégie nationale France Logistique 2025.


Périmètre du Panorama et premiers constats



Le Panorama cible les emplois et métiers du transport de marchandises, mais aussi plus largement l’ensemble des emplois qui font de la logistique une filière économique à part entière.

La logistique peut ainsi être définie comme la démarche d’organisation, s’appuyant sur un ensemble d’outils et de techniques (flux d’informations, équipements, infrastructures) de pilotage des flux physiques permettant de répondre à la demande du client (le bon produit, au bon endroit, au bon moment), au meilleur coût pour l’entreprise (flux financiers).

Logistique : des flux de nature multiple allant du fournisseur du fournisseur au client du client


Logistique : des flux de nature multiple allant du fournisseur du fournisseur au client du client

Partant de cette définition, plusieurs constats s’imposent :

  • La logistique ne se réduit plus au transport et à l’entreposage

    Par conséquent, la logistique ne concerne pas uniquement les emplois traditionnels associés au transport de marchandises et aux prestataires de service logistiques, quels que soient les modes de transport.
    Le pilotage des flux concerne aussi bien les entreprises industrielles et commerciales que les entreprises du secteur d’activité (au sens de l’INSEE) ou de la branche professionnelle (champ de la Convention Collective Transport et entreposage).
  • La logistique est une fonction transversale à toutes les entreprises

    Avec des degrés d’importance divers, toutes les entreprises industrielles, commerciales et de services sont utilisateurs, prescripteurs ou exercent en propre des activités de logistique et de transport.

    En tant qu’activité de gestion, la logistique mobilise des activités support en interne (informatique, administratif), que ce soit dans les entreprises du secteur d’activité ou dans d’autres entreprises.
  • La logistique structure le territoire

    La logistique est réalisée dans un environnement contraint (territoire, infrastructures, réglementations, normes), où elle mobilise des ressources (immobilier, foncier, RH, financements spécifiques), et génère ou s’appuie sur des innovations (SI, technologies, matériels). Elle a un impact sur le territoire et la vie quotidienne.

    La perception trop souvent négative de cet impact (pollution, occupation d’espace, congestion) occulte les efforts des professions concernées pour améliorer la durabilité des systèmes logistiques : réduction de l’empreinte carbone des transports et des bâtiments, optimisation et recherche d’efficience dans l’utilisation des ressources, création d’emplois et de valeur pour les entreprises et les territoires.


L’écosystème de la chaîne logistique


Écosystème : environnement socio-économique, juridique, réglementaire, technique et technologique développement durable, gestion des territoires

L’écosystème de la chaîne logistique

Le compte propre concerne les activités logistiques et transport réalisées par les entreprises industrielles, commerciales et de service.

Le compte d’autrui concerne les activités des entreprises dont il s’agit du métier principal, comme les transporteurs et les prestataires logistiques.


Approche systémique et démarche partenariale


Identifier les emplois et les métiers de la logistique et du transport suppose donc de considérer cette vision globale et systémique d’un ensemble d’activités transversales, opérationnelles, organisationnelles et stratégiques, en lien avec le développement économique des entreprises et l’aménagement du territoire.

Identifier les emplois et les métiers de la logistique et du transport suppose donc de considérer cette vision globale et systémique d’un ensemble d’activités transversales, opérationnelles, organisationnelles et stratégiques, en lien avec le développement économique des entreprises et l’aménagement du territoire.

Dans ce contexte, Afilog a initié une démarche partenariale visant à mettre en place le Panorama des emplois de la supply chain, en travaillant avec l’ensemble des acteurs du système logistique : les représentants de la profession tels que la FNTR et TLF, les réseaux professionnels régionaux comme le Pôle d’Intelligence Logistique, les adhérents d’Afilog et enfin les partenaires institutionnels comme la DRIEA Ile-de-France et la DIRECCTE IDF.

En capitalisant sur les données existantes (SOeS, OPTL, Panorama des acteurs d’Aslog), les travaux du Panorama des Emplois, réalisés par le cabinet Jonction, ont cherché à mieux appréhender les différentes dimensions de la logistique et du transport. L’objectif était de porter à connaissance des éléments précis, complets et fondés sur une méthodologie renouvelée explicite et partagée par l’ensemble de la profession.

Des travaux exigeant de remettre à plat et de discuter des éléments déjà connus (secteur, branche professionnelle), mais aussi d’identifier les champs moins bien connus et non couverts par les données existantes (écosystème de la supply chain et données du compte propre principalement).


Une méthode renouvelée d’estimation des emplois

Dans un premier temps, sur la base d’un recensement des méthodes et outils existants, et notamment sur la méthode développée par le professeur Michel Savy (Université Paris Est), et le Service Observation et Statistiques du Ministère de l’Environnement, de l’Énergie et de la Mer 1, six ateliers de travail ont cherché à déterminer les activités et métiers à prendre en compte.

Une méthode renouvelée d’estimation des emplois

Certains aspects de la méthode existante ont été modifiés. Ainsi, la prise en compte des activités de la Poste a été pondérée pour extraire les activités plus éloignées du coeur de métier « transport et logistique ». De même, le groupe de travail a considéré pertinent d’intégrer les activités de conditionnement et d’emballage dans le périmètre considéré. Enfin, certains métiers ont été ajoutés à la liste initiale et une estimation des activités de support de la supply chain (informatique, administration, secrétariat) a été réalisée, afin de pouvoir comparer le compte propre et le compte d’autrui sur des bases équivalentes.

Méthode d'estimation du panorama

La logistique représente 1.6 millions d’emplois salariés privés et environ 100 000 emplois intérim, sur un total de 17.2 millions d’emplois salariés privés (données 2012 disponibles en 2015).

Ces emplois se répartissent entre compte propre et compte d’autrui, coeur de métier et fonctions support.

La logistique représente ainsi près de 11 % des emplois de la France métropolitaine, et un peu moins de 10 % de la totalité des emplois du territoire national (DOM ).

Répartition des emplois salariés privés de la logistique et du transport en France

Compte d’autrui et compte propre composent ensemble le périmètre logistique

Il est important de noter que le compte propre (entreprises industrielles et commerciales assurant leur propre logistique) représente près de la moitié des effectifs.

Les activités liées au transport et à la logistique ne sont ainsi pas réalisées par les seuls transporteurs et prestataires de services logistiques. Les politiques publiques doivent en tenir compte.


Les territoires logistiques s’articulent avec les bassins d’activité économique

L’analyse de la répartition de ces emplois sur le territoire montre une nette corrélation entre emploi logistique-transport et activité économique marchande. Au-delà de la classique dorsale « Nord- Sud », les territoires logistiques ne se réduisent pas aux grandes zones d’activités logistiques mais s’articulent avec les bassins de consommation et les pôles industriels.

L’emploi de la logistique

Surfaces d’entrepôts


Les chiffres clés de la supply chain

Les chiffres clés de la supply chain


Les zooms régionaux

Fonds cartographiques : GEOFLA, IGN 2016 Données : Traitement données ACOSS par Jonction, novembre 2016 Réalisation : JONCTION décembre 2016

Les zooms régionaux

Ile de France / Auvergne - Rhône-Alpes

Hauts-de-France / PACA

Grand Est / Pays de la Loire

Le Panorama montre les principales caractéristiques et l’importance des emplois de la supply chain. Cette première base de travail permet d’appréhender de futurs chantiers, qu’Afilog se propose d’explorer :

Comment mieux identifier les activités au sein desquelles la part de la logistique et ses compétences associées est importante mais masquée par le métier principal (c’est par exemple le cas du BTP et du commerce de gros) ?

Comment appréhender l’écosystème de la logistique, et ses nombreux métiers supports, notamment ceux qui conçoivent et mobilisent les outils de la digitalisation ?

Quelles réponses concevoir pour anticiper le vieillissement des effectifs, augmenter le nombre d’apprentis et féminiser davantage les métiers de la logistique ?

Quels outils mettre en place pour anticiper les transformations organisationnelles et technologiques dans les sites et usines logistiques ?

Toutes ces problématiques sont autant de contributions qu’ Afilog se propose d’apporter notamment dans le cadre de la Stratégie nationale France Logistique 2025.

Liste des activités du compte d'autrui

1 Les fonctions logistiques et transport de marchandises, H. Mariotte, Soes, 2009

Etude technique réalisée par : JONCTION


Contactez notre équipe