Actualité > Equipementiers >

Axègaz LNG Motion, projet à haute valeur ajoutée européenne, a franchi une nouvelle étape le 26 octobre 2016.

Publication de CP
Trouvez un transporteur ou un prestataire logistique
Newsletter FAQ Logistique

AXEGAZ

Avec ses partenaires, le Groupe Charles André et PitPoint.LNG, Axègaz est à l'initiative du projet LNG Motion. Soutenu par l'Europe, il prévoit l'aménagement d'un réseau européen de distribution de gaz naturel, liquéfié et comprimé, au service d'un transport routier durable. LNG Motion bénéficie d'un financement européen assorti d'un contrat de subvention qui fixe les bases d'un futur réseau de 400 stations-services GNL/GNC/biométhane d'ici à 2030.

Mardi 22 novembre 2016

Dévoilé en mars lors du SITL, sélectionné en juin par la Commission Européenne au titre du programme Connecting Europe Facility for Transport (CEF-T), le projet LNG Motion a franchi une nouvelle étape le 26 octobre 2016.

« Le contrat de subvention a été signé avec l'Agence exécutive pour l'innovation et les réseaux (INEA) qui pilote le programme CEF-T pour la Commission Européenne. Jusqu'en décembre 2020, il prévoit le versement d'une subvention au projet LNG Motion d'un montant total de 27,8 M€», déclare Edouard de Montmarin, directeur du développement d'Axègaz Solutions Transport.

Ce financement européen représente 50 % du coût du projet estimé à 60 M€.




Bâtir un réseau de distribution

La pertinence du gaz naturel, comme alternative durable la plus crédible au diesel, est aujourd'hui reconnue par tous les acteurs, publics comme privés, du transport routier de marchandises.

« Pour accompagner les investissements des transporteurs soutenus par leurs clients chargeurs, et des constructeurs de véhicules industriels dans des motorisations gaz plus performantes, l'enjeu est de disposer d'un réseau de distribution dense à l'échelle de l'Europe ».

Tel est le but poursuivi par le projet LNG Motion. Sa capacité à déployer et à exploiter sous 3 ans, 42 stations-services publiques dans 9 Etats membres* le long de grands corridors routiers ainsi que 200 poids lourds, a été déterminante dans le choix de la Commission Européenne.


Neuf missions 

Le contrat de subvention décline chaque objectif du projet LNG Motion au travers de 9 missions. Confiée à Axègaz, coordinateur du projet, la première concerne son management, sa coordination et la diffusion de ses résultats au moyen, notamment, d'un site dédié.

Les deux suivantes couvrent le déploiement, l'approvisionnement logistique et l'exploitation de 14 stations-services GNL, d'une capacité de 20 m3, et de 28 stations-services GNL/GNC d'une capacité de 60 à 80 m3.

« Le modèle retenu pour les 14 stations de 20 m3 est la LNG Box d'Axègaz, lauréate du Prix de la meilleure innovation « Equipement de Transport » lors du SITL 2016 », précise Edouard de Montmarin.

L'acquisition d'une flotte de 200 poids lourds au gaz dont la moitié ADR, et son exploitation en conditions réelles à travers l'Europe sont confiées au Groupe Charles André (GCA). Cette mission prévoit des analyses sur les performances des véhicules et sur leurs émissions de gaz à effet de serre, d'oxydes d'azote (NOx), de particules fines et sonores.

La normalisation et la standardisation des processus pour la gestion du réseau ainsi que la définition de ses systèmes d'information et modes de paiement dans les 9 Etats membres, sont au cœur de la 5e activité.


400 stations et biométhane à l'étude

Les briques du réseau posées, les quatre autres missions sont consacrées à préparer la transition vers un transport routier durable en Europe. Sur la base des informations issues de l'infrastructure et de la flotte déployées, des analyses socio-économiques, coûts-bénéfices et de rentabilité seront menées.

« Leurs résultats alimenteront l'évaluation finale du projet. Cette évaluation servira à identifier les conditions pour créer un réseau européen global de distribution de gaz composé de 400 stations-services d'ici à 2030 », confie Edouard de Montmarin.

L'évaluation finale intègre également un volet réglementaire et administratif dans le but de faciliter et d'accélérer l'implantation des futures stations à travers l'Europe.

« Pour optimiser les avantages environnementaux du gaz comme carburant, le contrat de subvention du projet LNG Motion comprend aussi une étude de faisabilité sur le potentiel du bio-GNL dans le transport routier de marchandises».


Premières stations

Au lendemain de la signature du contrat de subvention avec l'agence INEA, Axègaz a procédé à une levée de fonds de 7,5 M€ dont 5 M€ apportés par la Caisse des Dépôts et 2,5 M€ par la société de capital-investissement 123 Venture, partenaire historique d'Axègaz. « Cette levée de fonds vise à accompagner le développement d'Axègaz dans la fourniture de gaz naturel pour les transports routiers ».

Après celle aménagée cette année au CRT de Lille - Lesquin, cinq autres nouvelles stations-services GNL de 20 m3, inscrites au projet LNG Motion, seront ouvertes en France en 2017 (dont Sainte-Geneviève-des-Bois et Dijon).

*France, Allemagne, Hongrie, Pays-Bas, Belgique, Roumanie, Pologne, Italie et Espagne



FAQ logistique est un média relayant les actualités des secteurs transport, logistique et supply-chain. Les communiqués de presse publiés sur FAQ Logistique ne sont pas rédigés par nos équipes mais directement par les sociétés qui souhaitent les diffuser sur notre site.

FAQ logistique ne peut donc en aucun cas être considéré comme responsable de leurs contenus. Pour toute question relative à un communiqué, nous vous invitons à vous rapprocher directement de la société concernée.



Contactez notre équipe