Les Dossiers Thématiques > Entrepôt / WMS > WMS: les critères de choix > Interview d‘Isabelle BADOC, Product Marketing Manager Supply Chain Solutions Generix



WMS: les critères de choix

  INTERVIEW

‘‘Si le WMS reste une solution d’exécution, il doit désormais fournir de la visibilité à l’ensemble de la supply chain’’ I.BADOC, GENERIX

Isabelle BADOC, Product Marketing Manager Supply Chain Solutions GenerixInterview d‘Isabelle BADOC, Product Marketing Manager Supply Chain Solutions Generix

Réalisée le 23/09/2016 par Frédéric LEGRAS, Directeur du Portail FAQ Logistique dans le cadre du dossier thématique « WMS : les critères de choix ».


Generix publie en ce mois d’octobre 2016 une infographie intitulée « Entreprises françaises : état des lieux des solutions de gestion des entrepôts logistiques », occasion pour Isabelle BADOC de partager avec nous quelques-uns de ces grands enseignements..

Quels grandes tendances pouvez-vous tirer de l'infographie Generix?


Nous avons sondé 98 professionnels ayant des profils de type Directeurs logistique, transport et supply chain.

Nous leur avons en particulier demandé de retenir parmi une liste de critères, ceux qu’ils considéraient comme prioritaires dans le choix d’une solution WMS.

  Autres contributions

Agnès VINCENDEAU, BK Systèmes
‘‘ Le marché des WMS est mature. Il devient difficile de distinguer les solutions’’

Hélène KERJEAN, Akanea Développement
‘‘ Le cahier des charges permet de poser les bases d'une bonne collaboration ’’

Évelyne RAYNAUD, A-SIS
‘‘ Pour les grandes entreprises, le critère de la qualité de service que le WMS permettra d’apporter aux clients a surpassé celui du ROI ’’

Les 3 principaux critères sont les suivants :

  1. La fiabilité (58 %)

Il est logique que la fiabilité ressorte. En effet, le WMS est avant tout une solution d'exécution. Une fois l’entrepôt informatisé, les opérateurs ne peuvent plus travailler manuellement. Un arrêt du système provoque alors l’impossibilité de traiter les commandes.

  1. L’évolutivité de la solution (51 %)

Depuis quelques années, nombre de logisticiens dans la distribution doivent intégrer les flux e-commerce. Leur WMS doit donc permettre de gérer une activité BtoC (préparation de commandes à destination du client final) en plus d’une activité BtoB traditionnelle (approvisionnement des magasins). Les flux à traiter à l’intérieur de l’entrepôt étant très différents, si la solution n’est pas en mesure d’évoluer pour y parvenir, ils doivent en changer ou bien la compléter.

  1. La capacité à interagir avec d'autres applicatifs (45 %)

On n'imagine pas un WMS qui ne récupèrerait pas les données de l'ERP, mais d’autres interactions sont désormais également requises en particulier dans un objectif de visibilité.
Il convient d’être en mesure de fournir de la vision sur les opérations en cours dans l'entrepôt non plus une fois par jour, mais bien en temps réel. Il s’agit par exemple être de rassurer un client sur le fait que sa commande est bien en cours de préparation.

Les autres critères qui ressortent sont les suivants :

  • La richesse fonctionnelle (38 %)
  • Le prix (30 %)
  • L’ergonomie (25 %)
  • La robustesse (20 %)
  • L’usage en mobilité (10 %)


À noter que le prix arrive donc seulement en 5ème position. Cela ne semble pas vraiment étonnant dans la mesure où le marché du WMS est un marché mature dans lequel les effets de la concurrence se sont fait ressentir au niveau de la tarification.

« Entreprises françaises : état des lieux des solutions de gestion des entrepôts logistiques »

Sous la forme d’une infographie, Generix Group publie au mois d’octobre 2016, les résultats de son étude sur les solutions de gestion des entrepôts.

L’objectif de l’étude est d’identifier ce que pensent les logisticiens de leur WMS, les questions qu’ils se posent et à quel moment ils sont prêts à franchir le pas pour faire évoluer leur solution existante.

Consultez l'infographie en ligne

Sur ce critère de prix, il convient également de préciser l’importance pour le prospect, au moment du montage du projet WMS, de pouvoir adopter le paiement à l'usage, c'est-à-dire de passer l’investissement sur de l'OPEX plutôt que sur du CAPEX.

Enfin, même si l’usage en mobilité n'est pour l'instant prioritaire que pour 10 % des logisticiens interrogés, il nous semble que ce critère est amené à devenir prépondérant dans les prochaines années. De gros chargeurs nous adressent d’ailleurs régulièrement des demandes sur le sujet. L’objectif est de pouvoir prendre la décision à n'importe quel moment où que l'on soit dans l'entrepôt.


Justement, quelles sont les tendances actuelles qui marquent le marché du WMS ?

Si l’exécution reste la base, la demande est désormais d'aller bien au-delà et d’apporter de la visibilité sur l’ensemble de la supply chain. Il convient alors de connecter le WMS comme un de ces maillons et de le considérer dans une gestion globale et intégrée avec les partenaires du pilotage de la chaîne.

La mécanisation marque également le secteur. Les entrepôts s'industrialisent, ce qui pose d’ailleurs des problèmes de profils et de ressources humaines en mesure de les piloter.

Enfin, je viens de l’évoquer, il y a un vrai engouement sur les outils de mobilité. Cela devrait aboutir à des solutions du type smartphones ou tablettes durcies, plutôt qu’aux systèmes de drones ou de lunettes pour lesquels la rentabilité et l’usage élargi en entrepôt n’ont pas encore su convaincre.


Revenons sur le premier critère, celui de la fiabilité. Comment un client peut-il la juger dans son processus de sélection de WMS ?

L’idéal est d’organiser des visites de sites et de parler avec d'autres clients utilisant déjà le WMS.

Autre point important : la mise en place par l’éditeur d’un Service Level Agreement indiquant clairement un taux de disponibilité du système. 

Il convient pour le client d’étudier dans le détail comment sont calculés les indicateurs de mesure de performance du service et sur leur transparence et de s’intéresser un minimum aux moyens mis en place, tels que, par exemple, le dispositif de bascule sur un environnement secondaire en cas d’incident d’exploitation.


Quel est le principal risque auquel une entreprise est confrontée dans son projet de mise en place de WMS ?

Le principal risque est de ne pas faire d'expression de besoin claire en amont du choix de la solution, mais plutôt de se laisser guider par les éditeurs de WMS auxquels ont été demandées des présentations.

Si celles-ci ne sont pas confrontées à une expression de besoin, l’entreprise en sera satisfaite sur le moment. C'est le jour où le projet impactera réellement les opérations dans l'entrepôt qu’apparaîtront les problèmes.

Dans l'entrepôt, pratiquement chaque société a ses contraintes et sa façon de gérer sa logistique. Seront alors identifiés des processus qui semblaient correspondre au standard de l’outil et qui du fait de l’introduction de contraintes non encore évoquées nécessiteront le développement de spécifiques.

Toutes ces spécificités doivent donc se retrouver dans le cahier des charges.


Quelles typologies de clients, adressez-vous avec votre WMS ?

Notre WMS équipe à la fois les prestataires logistiques, les retailers et les fabricants dans leur logistique de distribution.

En termes de types de produits gérés par l’intermédiaire de notre WMS, le panel est vaste. En particulier parce que nos clients prestataires logistiques couvrent eux-mêmes un grand nombre de secteurs d'activités.


Bio Express :

Isabelle BADOC est titulaire d’un Mastère Spécialisé « Intelligence Marketing » obtenu à HEC en 1997 et diplômée depuis 2015 d’un MBA Global & Domestic Transport Management de l’E.ST. Elle démarre sa carrière en 1998 chez Influe en tant qu’ingénieur commercial sur la solution de Gestion Partagée des Approvisionnements puis est en charge du développement du marketing produit.

A partir de 2007, elle occupe successivement les rôles de Responsable Marketing, Industry Marketing Manager et Product Marketing Manager de la gamme Supply Chain au sein de Generix Group. Architecte de la transformation des offres pour le Cloud, sa mission consiste à définir la stratégie de la gamme Supply Chain, de l’animer et de la valoriser auprès des marchés cibles. Elle participe également activement en France aux rencontres de l’Agora Clubs ou de l’ASLOG.

Site Internet de Generix : www.generixgroup.com 


Contactez notre équipe