Dossiers Thématiques > Logistique E-Commerce > Interview de Mr Michel RAMOS, Ingénieur Commercial chez a-SIS



La logistique au service du e-commerce - FAQ Logistique

  INTERVIEW

‘‘La logistique est un des postes que l'on peut optimiser et qui peut contribuer à améliorer les marges des e-commerçants’’ M. RAMOS, a-SIS

Michel RAMOS, Ingénieur Commercial chez a-SIS

Interview de Mr Michel RAMOS, Ingénieur Commercial chez a-SIS. Réalisée le 04/02/2013 par Frédéric LEGRAS, Directeur du Portail FAQ Logistique dans la cadre du dossier thématique « La logistique au service du e-commerce ».




Le mardi 26 septembre, l'éditeur A-SIS propose un webinar WMS dédié aux PME présentant :

  • Un rappel des grandes fonctionnalités d’un outil WMS
  • 5 critères pertinents pour vous aider à choisir le bon WMS
  • Le retour d’expérience d’une PME ayant récemment installé un outil WMS

Quelles sont les exigences spécifiques des e-commerçants ? Quels en sont les impacts en terme d'organisation logistique ?

Je citerai en premier la qualité de la préparation et de l'emballage. En effet, ces deux éléments ont un impact très fort sur l'image du e-commerçant vis-à-vis de ses clients. Ces qualités d'emballage et de préparation participent donc à la fidélisation des clients.

Le délai est un autre facteur important. On est en quelque sorte dans le monde de l'instantané. Un client qui a passé sa commande sur Internet veut pouvoir disposer de ses produits tout de suite.

Enfin, il convient de considérer que certains business ne sont pas toujours bénéficiaires ou ont des marges très faibles.

La logistique est alors un des postes que l'on peut optimiser et qui peut contribuer à améliorer les marges des e-commerçants.

  Autres contributions

Isabelle BADOC, Generix Group
‘‘Avec le e-commerce, la logistique doit répondre à des exigences beaucoup plus fortes en termes de rapidité et de réactivité’’

Florent BOIZARD, Hardis
‘‘L’enjeu du cross-canal pour le WMS est de s’adapter chaque jour aux volumétries mais aussi à chaque commande en fonction de sa typologie’’

Jean-Michel WAYOFF, Transept Informatique
‘‘Pour les e-logisticiens, les problématiques de livraison des zones urbaines à forte densité sont particulièrement complexe’’

Thomas DESCOURS, Vente Unique
‘‘La logistique est un des piliers fondamentaux de notre activité de e-commerçant’’

Franck JOURNO, CrossLog
‘‘Les activités des e-commerçants évoluent très rapidement, on peut parler de « clients mutants »’’

Jean-Pierre GAUTIER, ACSEP
‘‘Dans le e-commerce, la logistique remplace le contact du vendeur’’

Chantal LEDOUX, Boa Concept
‘‘Les problématiques de croissance et d’évolution rapide de référentiel imposent aux e-commerçants une nécessité de souplesse et de flexibilité’’

A lire également

Les e-commerçants prennent en particulier bien souvent le transport à leur charge. Les consommateurs ont l'impression que c'est un service gratuit alors même que c'est une activité qui a un coût.

Ainsi les impacts en termes d'organisation logistique concernent la qualité de la préparation et de l'emballage (absence de manquants, qualité des emballages), le respect des délais (pilotage optimal du transport pour respecter les délais promis aux clients), et l’organisation pertinente et productive afin de limiter les coûts de distribution des produits.


Quelles sont les grandes différences que vous notez entre les pays européens en terme de e-commerce ?

Finalement, beaucoup de points communs existent entre les différents marchés européens. Nous avons d’ailleurs déployé certains de nos clients à l’international sur le même modèle que ce que nous avions fait en France (Nespresso, Vente Privée, etc.)

Cependant, il peut exister des éléments différenciants. Je citerai en particulier le cas des retours de produits pour lesquels la législation peut différer d’un pays à l’autre. En Allemagne, par exemple, elle est particulièrement contraignante et nous oblige à mettre en place des process spécifiques.

Enfin, plus qu’une différence, c’est plutôt d’une problématique qui se présente aux entreprises qui souhaitent évoluer vers l’international qu’il convient de considérer.

Au niveau du transport, quand on veut faire du e-commerce à l'international de la France vers l'étranger, il va falloir s'adresser à des acteurs locaux avec lesquels la communication et les messages EDI pourront être spécifiques.

Chez a-SIS notre offre peut bien sûr s’implémenter avec ces acteurs internationaux.



Comment avez-vous adapté votre offre pour répondre aux différentes typologies d’acteurs présents sur Internet ?

Nous venons du monde du détail. C’est en quelque sorte notre ADN historique (petites pièces, très grands référentiels, commandes avec peu de lignes ou peu de quantités par ligne, etc.)

Logo a-SIS Nous avons d’ailleurs commencé dans des secteurs marqués par ces caractéristiques : cosmétique, fourniture de bureau, textile, fourniture industrielle etc.

Le e-commerce correspond tout-à-fait à notre activité historique dans le détail.

On y retrouve en effet des référentiels importants puisque :

  • par nature, les acteurs ne sont pas contraints par la place à optimiser dans un magasin.
  • les commandes sont également petites dans la mesure où il s'agit de livrer des clients particuliers et non des magasins

Nous avons bien sûr adapté notre offre pour répondre aux problématiques des e-commerçants cependant nous avons pu partir de nos processus de détail que nous avons repris et fait évoluer.

Chez a-SIS, la largeur de notre gamme nous permet de nous adresser aussi bien à des petits acteurs du e-commerce en phase de démarrage (auxquels nous proposons des offres dédiées) qu’à des grands groupes et qui ont connu des croissances soutenues dans les dernières années. Nous leur proposons des produits plus adaptés à leurs problématiques de flux. Nous pouvons même les accompagner dans leurs projets de mécanisation en tant que filiale de Savoye.

Entrepôt logistique, gestion a-SISLe e-commerce est un secteur à très forte croissance. Cela représente donc une belle opportunité pour nous puisque nous allons être capables d’accompagner nos clients depuis le démarrage de leur activité jusqu'à leur développement international.

C'est d'ailleurs ce qui s'est produit avec notre client Vente Privée que nous accompagnons depuis de nombreuses années. Alors que nous avons commencé avec ce client en mode manuel, certains de ses entrepôts sont aujourd’hui mécanisés.

Nous avons d’ailleurs été des précurseurs. Nous avons commencé dès 1999 avec l'équipement de Telemarket puis avec Houra en 2000.


On parle beaucoup de cross-canal, quels en sont pour vous les enjeux ? Quelles offres proposez vous pour répondre à ces problématiques ?

Beaucoup de distributeurs vont en effet désormais souhaiter mutualiser leur activité Internet et magasin. C’est quelque chose que nous savons bien faire avec nos solutions.

C'est d'ailleurs l’un des critères qui nous a permis d'être retenu par notre client Tape à l'œil avec qui nous avons récemment contractualisé. Tape à l’œil recherchait un éditeur spécialiste des activités retail et e-commerce en mesure de consolider les flux de ces deux activités.

Autre élément important pour ce client : la possibilité d'être accompagné a l'international (en particulier en Russie et en Arabie Saoudite).

Je peux également citer le cas de Marionnaud géré par notre client ID Logistics pour lequel nous avons commencé par l'activité de livraison des magasins avant d’intégrer dans un second temps l'activité de livraison des e-clients.

Ces cas de multicanal et de cross-canal sont des facteurs de croissance pour a-SIS

Préparation de commandes par a-SISNous proposons d’ailleurs un outil d’Order Management System qui, dans des environnements multi-sites, permet de visualiser les stocks de chacun des entrepôts.
Il permet ainsi d'orienter les commandes vers le bon site.
C’est particulièrement intéressant et pertinent dans le cas des modèles cross-canal où il y a plusieurs flux. L’Order Management permet alors de faire du dispatch de flux dans les entrepôts.


Présentez-nous un cas concret d'implantation réussie dans le secteur du e-commerce en 2012

Avec la direction Auchan e-commerce, nous avons déployé différentes activités au cours de l’année. Chacune de ces activités de e-commerce est gérée sur un entrepôt différent.

Nous avons commencé avec des activités de maison et loisirs. Puis nous avons continué avec le textile et avec une activité qui s'appelle mieux vivre.

Nous les avons également accompagné en Russie pour implémenter d'autres d'activité.

Nous continuons à implémenter des Auchan Directs et des Drives puisque nous faisons à la fois les courses en ligne et le business non alimentaire chez Auchan avec deux produits différents.

Enfin, nous allons bientôt déployer La Cave et Gros Bill !

Nous avons opéré un transfert de compétences permettant aux équipes d’Auchan d’être autonomes.


Bio Express

Michel Ramos est dans la logistique depuis une quinzaine d'années. Il a eu un parcours de Chef de Projets puis a exercé des fonctions dans l'avant vente. Depuis 4 années chez a-SIS, il y occupe des fonctions commerciales et est spécialisé dans les activités e-commerce et 3 PL.

Site Internet d'a-SIS : www.a-sis.com


Contactez notre équipe