Publications > Logiguide CGL > Le secret du succès dans le design d’un nouveau centre de distribution (Volume 9 / Numéro 6)


Newsletter Logistique, Transport et Supply Chain
  Pour suivre la publication de nouveaux articles / ressources, inscrivez-vous gratuitement à la Newsletter FAQ Logistique

Article extrait des Logiguides de GROUPE GCL, cabinet de conseil en logistique.

CGL



Songez-vous à relocaliser votre centre de distribution afin de faire face à une éventuelle croissance ou dans le but de réduire vos coûts opérationnels?

Assurez-vous de bien planifier votre projet pour éviter les résultats décevants. Voici une méthodologieéprouvée qui vous garantira le succès dans vos démarches.


Bien comprendre ses opérations

Nombreux sont ceux qui pensent connaître leurs opérations puisqu’ils y consacrent toutes leurs énergies. Mais ont-ils toute l’information nécessaire pour cerner leurs inefficacités? Lorsqu’ils sont questionnés au sujet de leurs opérations, bon nombre de nos clients ne peuvent fournir de simples informations de base, telles que le nombre de commandes par jour, de lignes par commande, de SKU, de palettes entreposées, d’employés ou encore la superficie de leur centre de distribution.

Avant même de concevoir un nouveau centre de distribution, il est essentiel de consacrer du temps à la compréhension de vos opérations actuelles, car elles serviront de base à la justification de futurs changements. Bien souvent, vous découvrirez des aspects de vos opérations dont jusqu’alors vous ignoriez.


Établir des paramètres de conception

Lorsque vos opérations n’auront plus de secret pour vous, vous devrez établir des paramètres de conception. Premièrement, vous devrez déterminer ou officialiser votre stratégie de distribution pour les années à venir, soit directe ou indirecte. Vous devrez établir vos pratiques au niveau du service à la clientèle : le taux de remplissage, le temps réponse, le taux d’erreurs, etc.
Les rencontres avec les dirigeants de l’entreprise devraient permettre l’identification des grandes orientations stratégiques telles que les éventuels lignes de produits et le nombre de SKU, la croissance prévue des commandes, les changements dans la méthode de prise de commandes (expéditions de masse ou à l’unité), les rotations d’inventaire et les activités à valeur ajoutée (étiquetage, kitting, réemballage, etc.) La dernière étape à ce stade-ci, mais non la moindre, consiste à établir des règles au niveau de la technologie de systèmes d’information : devriez-vous vous en tenir à la capacité actuelle ou bien concevoir sans considérer les limitations de vos systèmes?



Le développement de concepts

Avant même d’entamer l’ébauche de vos nouvelles installations, vous devez prendre le temps d’analyser les technologies applicables en ce qui concerne l’entreposage, la manutention et la préparation de commandes. Une telle analyse vous permettra de concentrer votre attention sur les technologies applicables à vos opérations et d’enrayer celles qui ne le sont pas.

Comme étape préliminaire, vous devez aussi effectuer un prépositionnement des produits afin d’associer un module de picking et d’entreposage à chacun de vos produits. Selon la qualité de l’information disponible, vous pouvez utiliser la dimension des produits, leur volume ou encore faire une évaluation visuelle des produits (si le nombre de SKU le permet).

Les options devront aborder les questions de flux de produits, les modules de picking et d’entreposage, l’équipement de manutention, le support au système d’information, la configuration et la disposition du bâtiment. Gardez l’esprit ouvert : quelques-unes des meilleures idées émergent d’industries différentes de la vôtre, qui ont toutefois les mêmes besoins opérationnels que vous.


Choisir son concept

Après avoir développé une série de concepts, vous devrez les comparer entre eux. Une telle comparaison doit être effectuée tant au niveau quantitatif que qualitatif afin de s’assurer que le choix s’arrêtera sur le concept optimal. Trop souvent, l’aspect qualitatif est négligé et c’est l’aspect financier qui prend le dessus.

Voici une liste de critères à utiliser dans la comparaison des concepts :

  • Quel est le degré de flexibilité de ce concept? Est-ce qu’il peut faire face aux changements commerciaux?
  • Quel est le degré de difficulté pour son implantation et son entretien?
  • Quelle quantité de formation sera nécessaire (au démarrage et sur une base régulière)?
  • Est-ce que les systèmes d’information en place seront capables de supporter le nouveau concept?
  • Est-ce que le concept permet une éventuelle croissance commerciale?

Documenter votre décision

Les individus travaillant au sein d’une compagnie ont souvent du mal à documenter leurs processus. L’implication financière de tels projets au sein d’une entreprise générera de nombreuses questions de la part de la haute direction. Soyez bien préparé si vous ne voulez pas qu’ils vous renvoient à la table à dessin. Assurez-vous d’être prêts : tôt ou tard, vous aurez à livrer la marchandise.


Philippe Gautrin
Associé, Groupe GCL
www.gclgroup.com


Groupe GCL Europe, Conseil logistique

13 avenue René Boylesve
75016 Paris
Internet : www.gclgroup.com

Contactez notre équipe