Publications > Logiguide CGL > La technologie RFID et la chaîne logistique, des avantages concrets? (Volume 8 / Numéro 8)

Newsletter Logistique, Transport et Supply Chain
  Pour suivre la publication de nouveaux articles / ressources, inscrivez-vous gratuitement à la Newsletter FAQ Logistique

Article extrait des Logiguides de GROUPE GCL, cabinet de conseil en logistique.

CGL

Depuis quelques années, le terme « RFID » (Radio Frequency Identification) est connu de tous les gestionnaires qui interviennent au sein de la chaîne logistique où leur organisation est impliquée.

Parfois mal compris ou surestimé, le concept de RFID fait définitivement jaser. De l’enthousiaste au plus sceptique, nul ne peut contredire le fait que la discussion sur l’implantation d’une telle technologie doit maintenant être abordée et prise au sérieux. En effet, les promesses d’amélioration sont grandes, mais les investissements qui y sont associés sont tout aussi importants. Qui fera donc preuve d’audace face à cette technologie qui remplacera probablement le précieux code à barres?


La technologie RFID en quelques lignes

En bref, la technologie RFID permet de suivre la marchandise tout au long d’une chaîne logistique par l’entremise de capteurs qui interagissent avec des étiquettes à radiofréquence apposées sur les conteneurs, les palettes, les caisses et, éventuellement, les unités. L’étiquette RFID possède un code ePC (Electronic Product Code) qui contient de l’information propre et unique à l’unité logistique (contrairement à l’UPC d’un code à barres qui se limite au type de produit). Que ce soit le numéro de série, le destinataire, le transporteur ou même l’assureur, cette information peut être mise à jour à différents points stratégiques au cours de la progression du produit à travers la chaîne d’approvisionnement.

L’initiative d’uniformiser les normes et standards liés à la RFID a débuté avec le centre de recherche Auto-ID de l’Université MIT dans l’état du Massachusetts. Par la suite, la tâche a été transférée à l’organisme à but non lucratif EPCGlobal (www.epcglobalinc.org) qui détient maintenant l’exclusivité d’attribuer les codes ePC.



Les avantages

Afin de profiter du potentiel lié à la RFID, l’infrastructure des systèmes informatiques doit être en mesure de supporter l’immense quantité de données générées par les millions de transactions ainsi que de transformer ces données en information utile et pertinente. Cette information est non seulement plus riche, mais elle est aussi accessible « instantanément » puisque aucune lecture visuelle n’est requise afin de la saisir. De plus, plusieurs étiquettes peuvent être lues simultanément.

Parmi les avantages attendus les plus importants, on note :

  • Exactitude de l’inventaire : avec chacune des unités logistiques capables « d’émettre » l’information concernant leur position dans l’entrepôt, la prise d’inventaire devient beaucoup plus précise et rapide. En effet, aucun décompte manuel n’est requis afin de s’assurer que la marchandise est bel et bien disponible;
  • Visibilité sur la chaîne logistique / diminution du risque de pénurie : une meilleure planification devient possible à tous les niveaux grâce à une coopération accrue des différents maillons d’une chaîne logistique ainsi qu’à l’aide de capteurs positionnés stratégiquement. En centralisant l’information recueillie, les divers joueurs peuvent accéder facilement à l’information liée aux mouvements de produits en amont et ainsi ajuster leurs comportements afin d’éviter d’éventuelles perturbations. L’aspect intéressant qui ressort de l’avantage d’avoir une meilleure visibilité réside dans un accès en temps réel à l’information, accès qui ne dépend pas d’une communication entre deux personnes;
  • Réduction du taux d’erreur : la RFID permet d’intercepter une erreur avant même qu’elle ne soit commise. Par exemple, les capteurs situés sur les quais d’expédition d’un centre de distribution sont en mesure d’identifier si un envoi est incomplet ou erroné avant que le camion ne quitte les quais, et ce, sans vérification manuelle effectuée par un employé;
  • Gains de productivité : comme le code à barres, la RFID fournit l’information permettant de gérer efficacement le flux des produits. Cependant, la RFID élimine la lecture séquentielle des codes à barres, ce qui supprime une multitude de tâches sans valeur ajoutée. Effectivement, le décompte des marchandises lors de leur réception, la vérification et la validation des expéditions, l’orientation des caisses sur un convoyeur font partie une foule de tâches qui disparaissent suite à l’implantation de la RFID;
  • Traçabilité : cet aspect sera particulièrement bénéfique aux industries où les produits sont régis par des normes de santé et sécurité très strictes (ex. : alimentaire, automobile). L’historique du cheminement de chaque étiquette RFID est facilement disponible, ce qui entraîne une réduction des coûts faramineux liés aux rappels de marchandises.

Il est bien évident que ce n’est pas l’absence de la RFID qui limite les entreprises dans leurs efforts de réduction de coûts et d’amélioration de productivité. Cependant, la RFID possède définitivement des caractéristiques qui facilitent la réalisation de ces objectifs, et ce, avec une intervention humaine réduite. La disponibilité de l’information en temps réel, la facilité de saisir les données ainsi que le caractère unique de chaque étiquette permettent à la RFID de surpasser certaines frontières techniques qui ralentissent le flux des marchandises à travers la chaîne logistique.


Conclusion

Certains obstacles demeurent et les risques sont bien réels, mais la technologie RFID détient sans aucun doute un potentiel énorme quant à l’amélioration de l’exécution de la chaîne logistique. Il est évident que la technologie RFID ne peut résoudre à elle seule tous les problèmes liés aux obstacles logistiques rencontrés au sein des divers maillons de la chaîne. Elle n’est pas une solution miracle qui donne accès à une richesse d’information que par des étiquettes et des capteurs bien positionnés. Cependant, elle offre une panoplie de fonctionnalités fort intéressantes aux organisations qui mettent l’emphase sur la mise en place de processus solides et capables de répondre à l’arrivée d’un nouvel outil d’envergure. En effet, les avantages sont concrets et ceux qui veulent en profiter doivent préparer le terrain afin d’assurer que la technologie RFID contribuera à l’amélioration de leur performance.

Pour l’instant, les organisations ne voient que la pointe de l’iceberg en ce qui a trait à la multitude de possibilités qu’offre la technologie RFID et l’information qu’elle génère. Malgré le fait que l’adoption massive de la technologie RFID n’ait pas encore été observée, il n’en demeure pas moins que le cheminement vers un éventuel déploiement important est bel et bien entamé. Reste à voir si les avantages envisagés se traduiront en retour sur investissement planifiés…


David Beaudet, M.Sc
Conseiller, Groupe GCL
www.gclgroup.com


Groupe GCL Europe, Conseil logistique

13 avenue René Boylesve
75016 Paris
Internet : www.gclgroup.com

Contactez notre équipe