Les Dossiers Thématiques > Transport > Ecotaxe > Interview de Monsieur Jean ARNAUD, Responsable Grands Comptes Transporeon



Chargeurs et transporteurs : tous prêts pour l'Ecotaxe ? - FAQ Logistique

  INTERVIEW

‘‘Le fait que l’écotaxe ne soit pas répercutée sur la base des coûts réellement supportés devrait ouvrir les portes à de nouvelles négociations’’ J. ARNAUD, Transporeon

Interview de Jean ARNAUD, Responsable Grands Comptes Transporeon
Réalisée le 13/06/2013 par Frédéric LEGRAS, Directeur du Portail FAQ Logistique dans le cadre du dossier thématique « Chargeurs et transporteurs, tous prêts pour l’Ecotaxe ? ».



Concernant l’écotaxe, quel impact économique peut-on estimer sur le marché du transport, pour les chargeurs et pour les transporteurs ?

Pour les transporteurs la mise en place de l’écotaxe représente bien sûr un coût supplémentaire qu’ils devront supporter mais qui devrait en principe être rebasculé complètement sur le chargeur. Bien entendu, pour le transporteur, cela va cependant nécessiter un peu plus de travail administratif, mais cela ne devrait pas être un changement structurant –du moins en théorie-.

Côté chargeur, cette taxe devrait avoir un impact de l’ordre de 4/5%. Par contre, le fait que l’écotaxe ne soit pas répercutée sur la base des coûts réellement supportés devrait ouvrir les portes à de nouvelles négociations.


Les allemands ont mis en place une taxe similaire (LKW MAUT), il y a quelques années. Quel bilan peut-on tirer de cette expérience ?

La MAUT en Allemagne a été mise en place assez facilement en 2005 pour plusieurs raisons :

  • il s’agit d’une taxe autoroutière, c’est-à-dire qu’elle ne concerne que les autoroutes et non pas les routes nationales, donc le réseau est beaucoup plus simple.
  • c’est un tarif unique pour tout le territoire qui ensuite dépend de la classe du camion, car bien sûr le but est de faire payer les pollueurs. En France, ce sera différent puisqu’en fonction de la région traversée, le taux sera différent.


Présentez-nous en quelques mots Transporeon.

  Autres contributions

Hélène KERJEAN, Akanea Développement
‘‘ On va demander aux entreprises de transport de devenir de véritables gestionnaires ’’

Philippe LASSAUCE, Axxès
‘‘ L’utilisation d’une SHT sera bénéfique pour la trésorerie des transporteurs ’’

Alain BORRI, bp2r
‘‘ L’introduction de cette taxe est l’occasion de remettre à plat l’organisation du transport ’’

Alain SAMSON, Hardis
‘‘ Un certain nombre de transporteurs et de chargeurs seront amenés à renégocier les tarifs transport en 2013 et 2014 ’’

Guillaume CUNTY, DKV
‘‘ Le choix d’une SHT dépend à la fois du type de boîtier et des services à valeur ajoutée que chacune va être en mesure de proposer ’’

Marc DALBARD, PTV Group
‘‘ Les transporteurs commencent à être maintenant bien informés au sujet de l’écotaxe, à contrario, les chargeurs partent de plus loin ’’

Dominique MAZIERE, GEFCO
‘‘ Nous avons un rôle d’information et de conseil à tenir auprès de nos clients et transporteurs ’’

A lire également

Transporeon est un éditeur de logiciels créé en 2000 par 4 étudiants. Il s’agit donc d’une start-up qui compte aujourd’hui 270 collaborateurs. Nous sommes en train de devenir un groupe mondial puisque nous avons des filiales aux Etats-Unis, à Singapour, à Moscou et à Istanbul. Nous accompagnons ainsi nos clients à l’international.
Notre plateforme est disponible en 21 langues, tout comme le support que nous proposons à nos clients. Nous comptons 100 000 utilisateurs dans 80 pays.


Que proposez-vous à vos clients pour réduire les coûts de transport de manière générale et l’impact de l’Ecotaxe en particulier ?

Pour limiter l’impact de l’écotaxe, la seule solution est de faire moins de kilomètres. Nous proposons dans ce sens un outil qui permet de trouver des synergies et de créer des boucles (allers-retours).

Par exemple, pour un groupe multi-sites, notre solution permet d’avoir un outil commun à tous les sites pour mieux gérer l’interchangeabilité des camions. Cette solution leur donne une visibilité globale de leur activité. Les flux ne sont donc plus gérés usine par usine ou site par site. Ils peuvent ainsi optimiser les flux inter-sites. Cette solution est accessible à tous ceux qui sont connectés sur Transporeon.

Nous avons aussi le module « Best Carrier » qui fonctionne comme un système d’appels d’offres spot mais reste dans le cercle fermé des transporteurs référencés par le chargeur. C’est-à-dire que chaque chargeur est connecté à ses transporteurs et s’il a un besoin spot il va pouvoir le communiquer uniquement à ses transporteurs et non pas aux 35 000 transporteurs qui sont connectés sur Transporeon.
Si je travaille en spot, bien souvent l’offre que je vais sélectionner sera la moins chère. De son côté, le transporteur qui aura proposé l’offre la plus compétitive est celui qui disposera du camion au bon endroit et au bon moment. C’est donc en définitive celui qui aura le moins de kilomètres à vide à effectuer. Par exemple au départ de régions comme le Sud-Ouest ou la Bretagne, beaucoup de transporteurs cherchent des retours.


Bio Express

Jean ARNAUD a commencé sa carrière chez un transporteur en Allemagne puis a occupé des fonctions chez LKW Walter en Autriche. Après un passage chez Geodis Calberson Grand Est, il arrive en 2010 chez Transporeon.

Actuellement Responsable des Grands Comptes chez Transporeon, il s’occupe du développement de la société en France.

Site Internet de Transporeon : http://www.transporeon.com/fr/


Contactez notre équipe