Les Dossiers Thématiques > Transport > Ecotaxe > Interview de Monsieur Philippe LASSAUCE, Président Axxès



Chargeurs et transporteurs : tous prêts pour l'Ecotaxe ? - FAQ Logistique

  INTERVIEW

‘‘L’utilisation d’une SHT sera bénéfique pour la trésorerie des transporteurs’’ P. LASSAUCE, Axxès

Interview de Philippe LASSAUCE, Président Axxès
Réalisée le 31/05/2013 par Frédéric LEGRAS, Directeur du Portail FAQ Logistique dans le cadre du dossier thématique « Chargeurs et transporteurs, tous prêts pour l’Ecotaxe ? ».



Pour les transporteurs quel sera l’impact de l’Ecotaxe ?

En théorie, la loi prévoit que l’impact économique soit nul pour les transporteurs. L’idée est que la taxe soit répercutée sur le chargeur et que ce soit donc celui-ci qui en supporte le coût.
La taxe sera ainsi répercutée par le transporteur en pied de facture de l’opération de transport.

Tout cela est bien sûr théorique. Des discussions auront lieu afin de déterminer si le transporteur peut ou non répercuter correctement cette taxe sur le prix global de transport. En effet, le chargeur paye lui un prix global pour le transport réalisé et non un prix décomposé en différentes composantes.

En termes pratiques, il est nécessaire pour tout transporteur :

  • de se doter d’un équipement embarqué (qu’il soit fournit par Ecomouv’ ou par la SHT qu’il a choisi)
  • d’être enregistré en tant que redevable auprès d’Ecomouv’ (même dans le cas d’une contractualisation avec une SHT).
  Autres contributions

Hélène KERJEAN, Akanea Développement
‘‘ On va demander aux entreprises de transport de devenir de véritables gestionnaires ’’

Alain BORRI, bp2r
‘‘ L’introduction de cette taxe est l’occasion de remettre à plat l’organisation du transport ’’

Alain SAMSON, Hardis
‘‘ Un certain nombre de transporteurs et de chargeurs seront amenés à renégocier les tarifs transport en 2013 et 2014 ’’

Guillaume CUNTY, DKV
‘‘ Le choix d’une SHT dépend à la fois du type de boîtier et des services à valeur ajoutée que chacune va être en mesure de proposer ’’

Marc DALBARD, PTV Group
‘‘ Les transporteurs commencent à être maintenant bien informés au sujet de l’écotaxe, à contrario, les chargeurs partent de plus loin ’’

Dominique MAZIERE, GEFCO
‘‘ Nous avons un rôle d’information et de conseil à tenir auprès de nos clients et transporteurs’’

A lire également

Même si les premiers mois de mise en application de la taxe risquent d’être difficiles dans la mesure où le processus d’enregistrement n’est pas tout à fait point et que l’Etat devra faire preuve d’une certaine souplesse, il est impératif pour les transporteurs de choisir comment ils vont gérer cette taxe, de s’équiper et de s’enregistrer auprès d’Ecomouv’.

Il convient donc de ne pas attendre le mois d’Août pour faire la démarche !


Quels seront les intérêts pour un transporteur de contractualiser avec une SHT pour la collecte de l’Ecotaxe ?

Les intérêts pour un transporteur sont de plusieurs natures.

D’abord, il y a un intérêt financier, puisqu’il va bénéficier d’une réduction de 10% sur la taxe. Les SHT ont en effet un mandat pour payer la taxe à la place du redevable. Le coût de ce service que nous rendons aux transporteurs est largement inférieur à ces 10% de réduction.

Par exemple, sur une moyenne générale, en prenant les redevables français, les étrangers et les non-abonnés, on peut estimer que l’Ecotaxe représente en moyenne 100€ par mois et par équipement embarqué souscrit. Donc la réduction représente 10€ (10% de l’Ecotaxe). Actuellement, aucune SHT ne proposant de service à plus de 5€, cela reste donc très intéressant financièrement.

Le deuxième intérêt est lui lié à la trésorerie. Au lieu de payer la taxe à l’avance comme devront le faire les non-abonnés, les abonnés laissent leur SHT la payer sur la base d’un service, avec une facturation, un délai de paiement, etc. L’intérêt est donc effectivement qu’il n’y pas d’argent à avancer.

De même, il n’y a pas de dépôt de garantie à donner pour le badge. A contrario avec Ecomouv’, il faut prévoir un dépôt de garantie d’au moins 100€ pour l’équipement embarqué qui va être remis en plus de l’avance de consommation qu’il faut prévoir.



Vous proposez le boitier embarqué Viaxxès SAT. Quelles fonctionnalités apporte-t-il à vos clients ?

Comme tous les boîtiers utilisés pour l’Ecotaxe, Viaxxès SAT est un boitier composé de 3 modules :

1. Un module GPS pour capter les données de positionnement
2. Un module GSM pour transmettre les positionnements par 2G
3. Un module micro-ondes qui a une triple fonction :

  • assurer le contrôle-sanction (pour que les douaniers puissent vérifier que le badge est bien opérationnel),
  • détecter des balises micro-ondes qui sont positionnées dans les endroits où on ne capte pas les positions GPS,
  • lever les barrières dans les réseaux où sont utilisées les technologies micro-ondes, ce qui va assurer l’interopérabilité entre la France, l’Espagne, le tunnel du Liefkenshoek en Belgique et pour Axxès à partir du 1er Juillet, le Portugal.

En complément de ces modules standard proposés sur tous les boitiers Ecotaxe, nous proposons une offre unique de géo-localisation. Celle-ci remonte l’information sur le positionnement des camions toutes les 2 minutes. Cela nous permet de suivre toute notre flotte de boitiers et d’avoir l’information péage la plus précise et la plus rapide.

Cette fonctionnalité permet à l’utilisateur de bénéficier d’une géo-localisation de toute sa flotte et une visualisation en temps réel de ses consommations péages, quelle qu’elles soient. Avec notre système, nous pouvons en effet modéliser toutes les gares de péages et points de passage et pouvons ainsi remonter ces informations à nos clients.


Comment le transporteur visualise-t-il cette information ?

Nous proposons un module applicatif nommé Viaxxès SAT Manager qui utilise Internet Explorer ou n’importe quel autre navigateur web. Il permet de visualiser la flotte, les services, etc. sur n’importe quel ordinateur.

Le transporteur bénéficie donc d’une vision claire, précise et en temps réel de la localisation de ses poids lourds. Ce module peut, pour un petit transporteur, se substituer à un outil de gestion de flotte simplifié. Il apporte en outre un certain nombre de services complémentaires et en particulier le traitement des trajets les plus chers dans le cas de la perte du ticket d’entrée sur une autoroute concédée. De manière quasi automatique, avec une simple validation à faire, nous proposons aux transporteurs de réclamer auprès des sociétés d’autoroute les sommes concernées, notre système apportant la preuve du lieu d’entrée du véhicule sur l’autoroute. Pour un poids lourd cela peut représenter des sommes considérables.

Ce sont des services qui ne sont pas redondants avec les systèmes de gestion de flotte traditionnels. Nous avons d’ailleurs des accords concrétisés avec 3 sociétés proposant de tels services : Tracker, Masternaut et Transics.

Nous souhaitons en effet mixer le savoir-faire de ces sociétés qui font de la « route intelligente » avec notre propre savoir-faire. Cela nous permet d’offrir aux transporteurs un ensemble complet de services dans le but de leur permettre d’optimiser leurs marges.


Bio Express

Philippe LASSAUCE est ingénieur des Ponts et Chaussés. Il a commencé sa carrière dans l’Administration, dans des postes en Direction Départementale d’Equipement. Après 9 ans au sein du Port Autonome de Dunkerque, il a occupé le poste de Directeur d’Exploitation du réseau Est de la SANEF pendant 8 ans.

Il passe ensuite 18 mois en Jamaïque pour le démarrage du premier tronçon autoroutier à péage. En 2005, missionné par ASF, il fonde Axxès.

Site Internet d’Axxès : www.axxes.fr


Contactez notre équipe