Actualité > Equipementiers > Grâce aux étiquettes RFID Inotec les déchets « à risques » peuvent être tracés à chaque instant !

Publication de CP
Trouvez votre solution de stockage ou de transport
Newsletter FAQ Logistique

inotec

14/10/2015

Pour les DASRI (Déchets d’Activités de Soins à Risques Infectieux), les professionnels de santé, centres de soins hospitaliers, laboratoires industriels ou de recherche, ont l’obligation légale de gérer eux-mêmes leurs propres déchets et de s’assurer de leur élimination.


Traitement des déchets et Respect de la conformité règlementaire des DASRI

SUEZ offre des solutions de gestion et de valorisation des déchets. La société se positionne comme un véritable expert dans le domaine et opère sur l'ensemble du cycle que ce soit en matière de collecte, de tri et de valorisation des déchets aussi bien ménagers qu’industriels.

DASRI« Nous assurons quotidiennement le traitement des DASRI pour bon nombre de professionnels de santé au sein de notre site de valorisation énergétique de Créteil.», précise Adrien Chevalier, Responsable Achat et Planification Ile-de-France chez SUEZ pour l’unité de valorisation énergétique de Créteil CIE. « Cela implique des processus de collecte et de transport sécurisés pour ces déchets à risque. Ces déchets sont conditionnés spécifiquement selon leur nature (seringues, objets coupants…) dans des emballages spécifiques et transportés dans des conteneurs de transfert appelés chariots. ».

Outre le respect des obligations des professionnels de santé en matière de traitement des DASRI, SUEZ voulait pouvoir aller un cran plus loin et leur permettre d’accéder en temps réel à toutes les informations concernant le suivi et le traitement de leurs déchets. Ce projet impliquait la mise en place d’une traçabilité globale RFID (Identification Radio Fréquence). CIE a donc élaboré un cahier des charges auquel la société UBI Solutions, Intégrateur de Solutions de Traçabilité et Partenaire Inotec, a été en mesure de répondre : « Tous les prestataires à qui nous avons soumis notre cahier des charges ont émis des réserves sur la faisabilité technique de notre projet. UBI Solutions a été le seul prestataire à proposer de réaliser des essais à titre commercial afin de lever les doutes et solutionner les éventuels problèmes. C’est une démarche proactive que nous avons particulièrement appréciée.» confie Adrien Chevalier.

Après une phase d’essais concluante, UBI Solutions a donc mis en place un système de traçabilité RFID en partenariat avec la société Inotec, fabricant d’étiquettes et tags RFID.




Un projet en deux temps : une solution RFID évolutive

« Même si nous savions que ce projet impliquait certaines contraintes, notamment la remise en question de notre propre fonctionnement interne, une solution RFID présentait un réel avantage pour nous par rapport à la traçabilité code-barres traditionnelle. » ajoute Adrien Chevalier. En effet, la lecture RFID, est automatique et le tag peut être lu à travers un sac ou contenant sans aucune contrainte, tandis que le code-barres impose à l’utilisateur de présenter directement le code pour être lu.

Le projet a été mené en deux temps. CIE voulait tout d’abord privilégier sa traçabilité intra-site et mettre en place rapidement une solution RFID au sein même de l’UVE. La société souhaitait aussi une solution évolutive pour étendre cette traçabilité à l’extérieur de son site, et pouvoir ensuite l’appliquer au niveau des collecteurs et producteurs de déchets.


  • Phase 1 – Une traçabilité RFID en interne

A propos des étiquetes inotecUBI Solutions a tout d’abord mis en place un système interne de traçabilité RFID au sein de CIE et procédé à l’installation et au paramétrage des différents matériels. Des portiques de lecture RFID ont été installés permettant d’enregistrer les mouvements des chariots lors de leur entrée et de leur sortie du site, ainsi que lors de l’envoi de leur contenu pour incinération. SUEZ Environnement Ile-de-France a également équipé l’ensemble des containers de tags RFID inotec. Là aussi la contrainte qui s’imposait à eux était de taille puisqu’il s’agissait d’un parc de chariots totalement hétéroclite avec plus de 10 modèles différents, que ce soit en forme, contenance ou encore matériau. Il a donc fallu prévoir différents types de tags selon qu’il s’agissait d’un chariot en aluminium, en plastique ou encore métallique. De plus le tag devait être soit collé, soit riveté selon la surface pour éviter tout risque d’arrachage ou de décollement.
Les tags durcis Inotec ont pu répondre à la problématique de lecture RFID sur les surfaces métal et les étiquettes inotag ont été utilisés pour les chariots en aluminium ou en plastique. « Nous avons pu apprécier la résistance des tags Inotec puisque depuis leur utilisation aucune détérioration des étiquettes n’a été constatée. Au total plus de 5000 chariots sont aujourd’hui équipés des étiquettes et tags RFID Inotec. Ces chariots sont transportés et subissent régulièrement de nombreux frottements. Ils sont également lavés à l’aide de produits chimiques de type biocides. » précise Adrien Chevalier.

Chaque tag RFID Inotec associé à un chariot fait l’objet d’un identifiant unique. Cet identifiant permet de connaître son poids à vide ainsi que son détenteur, ces informations ayant été enregistrés au préalable dans la base de données.

Tous les bacs sont identifiés grâce à leur tag RFID dès leur entrée sur le site de valorisation énergétique de Créteil à l’aide d’antennes radio-fréquence. Une fois identifiés, ils vont être stockés sur les quais avant d’être pesés. La balance détecte automatiquement la présence du chariot et son poids est enregistré dans la base. Un fois pesé, le bac est pris en charge par une navette sur un système de convoyage. Le bac suivra alors un circuit durant lequel son contenu sera vidé dans l’incinérateur, puis il passera par un cycle de lavage automatique et il redescendra ensuite sur les quais pour être rechargé dans le camion. Tout le processus est géré directement par un automate qui enregistre le cheminement du bac à chaque étape et centralise l’ensemble des informations qui seront ensuite mises à la disposition du client via le cloud et rendues accessibles grâce à un accès internet protégé et sécurisé par mot de passe. Ainsi les clients peuvent se connecter à tout moment pour vérifier à quelle heure leurs déchets ont été récupérés et incinérés.


  • Phase 2 – L’externalisation de la traçabilité RFID

La deuxième étape du projet consistait à étendre cette traçabilité aux collecteurs de déchets. Pour ce faire chaque chauffeur a été équipé d’un PDA (terminal portable durci) doté d’un lecteur RFID et de la communication 3G pour pouvoir gérer ses tournées et enregistrer toutes ses collectes en temps réel. De même, chaque site hospitalier et donc producteur de déchets a été identifié à l’aide d’un tag RFID. Ainsi lorsque le chauffeur arrive au centre hospitalier, il scanne le code RFID à l’entrée du site, puis scanne les tags RFID Inotec correspondants aux chariots collectés. Les chariots sont ensuite chargés dans le camion et un système de pesée placé sur le hayon du camion permet de mesurer le poids des déchets récupérés pour une facturation du client au poids réel. Une fois chargés, les déchets seront acheminés jusqu’au centre de traitement.

Les étiquettes adhésives et tags durcis sont conformes aux normes RFid en vigueurToutes les informations collectées sont centralisées et rendues accessibles via le cloud grâce à la solution UBI Cloud Track&Trace en mode SaaS développée par UBI Solutions. Ainsi CIE dispose d’une traçabilité complète et non falsifiable. En effet, l’utilisateur doit forcément rentrer sur le site du producteur de déchets pour lire le tag unique du site. Les coordonnées GPS sont remontées et chaque flux horodaté. Cette interface permet d’avoir une vision en temps réel de la totalité des évènements remontés par les PDA aux différents points de lecture RFID et la géolocalisation des opérateurs. Ainsi toutes les données concernant le nombre de chariots prélevés, le poids des déchets, la date et l’heure de la collecte sont enregistrées, transmis en temps réel et accessibles pour le producteur depuis le cloud. Plus de 4.000.000 d’évènements (enregistrements et transactions) sont traités par an chez CIE pour la gestion des déchets DASRI.

Une traçabilité des déchets à risque 100% maitrisée

Au total près de 19.000 tonnes de déchets sont détruits chaque année sur le site SUEZ basé à Créteil. A raison de 365.000 chariots traités/an, cela représente en moyenne 52 kg de déchets par chariot.

« L’objectif était réellement de pouvoir élaborer un suivi spatio-temporel des déchets, avec la garantie de pouvoir localiser le produit dans l’espace à tout moment et de respecter les contraintes de temps, ces déchets devant être détruits rapidement pour éviter tout risque de contamination. Chez CIE, nous nous engageons à détruire les DASRI dans les 48 heures, une fois ces déchets collectés. » précise Adrien Chevalier.

« Aujourd’hui lorsqu’un chariot arrive sur notre site de valorisation énergétique de Créteil, nous sommes en mesure d’identifier sa provenance et de retracer tout son cheminement : à qui il appartient et à quel moment il a été collecté, mais aussi à quel moment il est arrivé sur notre site et en est ressorti et quand les déchets ont été détruits. Toutes ces informations minutieusement collectées par SUEZ permettent au producteur de déchet de savoir exactement à l’instant T le devenir de ses déchets à risque et de s’assurer de leur destruction. »


Un nouvel avenir pour une traçabilité RFID performante

SUEZ en Ile-de-France travaille avec les hôpitaux, les laboratoires pharmaceutiques mais également avec les professionnels de santé tels que les infirmières ou médecins qui ont aussi l’obligation légale de gérer eux-mêmes leurs propres déchets. Même lors d’une intervention pour un acte de soin à domicile, ils ne peuvent jeter ces déchets dans les ordures ménagères de leurs patients.

« Aujourd’hui ces déchets arrivent en vrac dans des boites en carton ou en plastique et sont ensuite reconditionnés sur site dans des containers pour subir le même traitement que les déchets hospitaliers. Cela concerne environ 25 à 30% des DASRI traités. Pour ces déchets, à ce jour aucune traçabilité RFID n’a été mise en place et les producteurs pourraient souhaiter eux aussi à l’avenir pouvoir tracer ces déchets et connaître en temps réel à quel moment ils ont été prélevés puis détruits. » conclut Adrien Chevalier.


A propos de UBI Solutions

UBI Solutions est spécialiste de l’intégration de solutions de traçabilité innovantes basées sur les technologies RFID/Mobilité/Cloud/M2M/Auto ID.

Les activités d’UBI Solutions s’articulent autour de 4 pôles:

1) Matériel : Fabrication de matériel RFID/ingénierie Radio fréquence : Distribution et maintenance de matériels de mobilité

2) Logiciel : Editeur d’une solution Cloud Track&Trace, d’un Middleware RFID et mobilité, et ingénierie informatique

3) Mobilité : Développement d’applications sur PDA/Smartphone
4) Maintenance, assistance et réparation des matériels

UBI Solutions est filiale d’un groupe industriel FICOZ, dont les activités principales sont dans les énergies renouvelables depuis plus de 60 ans.

A propos d’Inotec

Fabricant européen de solutions de marquage code-barres & RFID

Fabricant européen de solutions de marquage et d’identification code-barres et RFID, à la fois durables et innovantes, Inotec offre des produits performants adaptés à chaque application, que ce soit pour l’identification de l’entrepôt ou le marquage des bacs, palettes et autres conteneurs.

Inotec fournit des étiquettes et tags spécifiques développés pour le marché de la logistique, de l’industrie et de la santé. Ses produits sont reconnus pour leur haute technicité et leur résistance à toutes épreuves. Inotec développe des étiquettes codes-barres et RFID sur mesure et propose également un large choix de formats, d'adhésifs et de matériaux synthétiques ou métalliques pour répondre à toutes les contraintes d’environnement.

Inotec est une société en constante évolution qui mise sur l’avenir en procédant à de nombreux investissements. En effet, la société dispose d’un laboratoire R&D permettant d’effectuer des tests de résistance sur des matériaux et adhésifs (climatique, mécanique…). Inotec est également équipé d’un système de pose d’inlays RFID haute vitesse (800 par minute), d’un poste de programmation des puces RFID aux standards EPC et d’une ligne automatique de vernissage d’étiquettes in mould.

Inotec a réalisé en 2014 un chiffre d’affaires consolidé de 15 millions €, affichant une croissance de 20% par rapport à l’année 2013. Plus de 200 millions d’étiquettes sont produites chaque année, soit 700 000 étiquettes qui sortent chaque jour des lignes de production Inotec. Pour Inotec, l'activité RFID représente désormais 20% du CA du groupe, soit au total plus de 10 millions d'étiquettes RFID durables ont été livrées en 2014.



FAQ logistique est un média relayant les actualités des secteurs transport, logistique et supply-chain. Les communiqués de presse publiés sur FAQ Logistique ne sont pas rédigés par nos équipes mais directement par les sociétés qui souhaitent les diffuser sur notre site.

FAQ logistique ne peut donc en aucun cas être considéré comme responsable de leurs contenus. Pour toute question relative à un communiqué, nous vous invitons à vous rapprocher directement de la société concernée.



Contactez notre équipe