Publication de CP
Trouvez un transporteur ou un prestataire logistique
Newsletter FAQ Logistique

Paris, le 19 novembre 2012

A l'issue du Congrès annuel de la FNTR et de l'OTRE ainsi que des démarches menées par nos quatre organisations professionnelles, nous sommes très satisfaits de constater que la voix du Transport Routier a enfin été entendue par nos pouvoirs publics et notamment par notre Ministre, Monsieur Frédéric Cuvillier. Nous sommes unanimes pour saluer cette reconnaissance retrouvée et souhaitons vivement que les paroles soient suivies d'actes concrets sur les dossiers prioritaires identifiés en juillet 2012.

Des engagements sont pris, des solutions se dessinent et la mesure de la situation catastrophique de notre secteur a bien été prise en compte. Il était temps.

Pour autant, les prochains mois n'en seront pas plus faciles mais cette lueur d'espoir va permettre aux transporteurs que nous sommes de croire en leur avenir.

Les membres de l'Alliance Professionnelle du Transport Routier vont continuer à se réunir et échanger sur les problèmes de fond de notre profession. Ils resteront également vigilants sur l'évolution des dossiers prioritaires au cours des prochains mois et ne manqueront pas de réagir si cela s'avère nécessaire. Ils saluent à la fois le dynamisme de leurs organisations professionnelles et la volonté affirmée de défendre pied à pied les intérêts de la profession. C'est le rôle que nous souhaitons leur voir jouer et que nous ne leur contestons pas un seul instant.

Les membres de l'Alliance Professionnelle du Transport Routier en sont convaincus : des organisations qui acceptent de se réunir et de parler ensemble parviennent à faire entendre une même voix. Il faut maintenant savoir rester ensemble et poursuivre le travail engagé surtout quand c'est une volonté affirmée par la profession.

Nous souhaitons également obtenir des garanties sur la suppression de la taxe à l'essieu telle qu'elle était prévue initialement à la mise en place de l'écotaxe. Si cette suppression devait être remise en cause, nos organisations professionnelles devront faire front uni pour s'y opposer formellement. L'harmonisation européenne passe par cette suppression.

Notre Ministre a montré du doigt les dérives de la sous-traitance. Sur ce dossier, nous sommes tous coupables. Coupables de ne pas agir, coupables de fermer les yeux, coupables d'en profiter parfois. Les solutions à ce mal qui nous ronge ne doivent pas venir des pouvoirs publics mais c'est à nous professionnels de rechercher les solutions et de fixer de nouvelles règles. Nos organisations professionnelles doivent se saisir du dossier sans tarder et lancer une vaste réforme de la sous-traitance. L'Alliance saura se mobiliser et soutiendra ces travaux.

Nous vous prions de croire, cher confrère, à l'assurance de nos sentiments les meilleurs.

Les membres de l'Alliance Professionnelle du Transport Routier

Les membres de l'Alliance Professionnelle du Transport Routier

Contactez notre équipe